Divulgation néo zélandaise (the kiwi x-files)

09/02/2013

nouvelle-zelande2

Source: anakinovni.org/

nouvelle-zelande1

(1/3/2011)

analyse

fichier divneoz version 11 finale      1/03/2011 (la divulgation contient aussi pas mal de cas étrangers  452 cas neoz sur 725 totaux)

cas de 2010

cas moreland de 1959

de 1952 à 2009

UFO sightings: Book 1: 1990-2009 (153 pages)

UFO sightings: Book 2: 1984-1989 (133 pages)

UFO sightings: Book 3: 1981-1984 (185 pages)

UFO sightings: Book 4: 1979-1980 (119 pages)

UFO sightings: Book 5: More from 1979-1984 (248 pages) .. totalement inutiles..

correspondance d’un seul « temoin » on va dire « peu fiable »

UFO sightings: Book 6: 1978-1981 (206 pages)

uniquement consacré au cas kaikoura de 1978

UFO sightings: Book 7: 1959-1983 (225  pages)

UFO sightings: Book 8: 1956-1979 (387 pages)

UFO sightings: Book 9: 1952-1955 (445 pages)

à venir livres 10 à 12 ? le total des livres 1 à 9 fait 2100 pages soit ce qui était prévu…  le livre 8 compte en fait deux livres

http://www.stuff.co.nz/national/4486327/Original-files-NZs-UFO-sightings

Divers autres cas

analyse

fichier divneoz version 11 finale      1/03/2011 (la divulgation contient aussi pas mal de cas étrangers  452 cas neoz sur 725 totaux)

divneo10

30 mars 2011 officiellement la nouvelle zelande ne s’interesse plus aux ovnis

« Défense Nouvelle-Zélande veut ovnis hors Son radar

Publié le: 30/03/2011 16:19

MICHELLE DUFF Repéré un oiseau, un avion ou un OVNI récents? Ensuite, la Nouvelle-Zélande la Force de défense ne veut pas connaître tranche.le plus récent des fichiers UFO classées précédemment ont été rendus publiques hier – et dans les documents, l’ancien chef de la défense Jerry Mateparae rend très clair que le militaire n’a pas le temps pour petits hommes verts. « La Force n’a pas l’expertise ou le rôle à l’égard de …»  questions soucoupe, il n’est pas qualifié pour répondre à des questions sur l’existence ou non de formes de vie extraterrestre, écrit-il dans un guide personnel à partir de Octobre 2009. « La défense estime que des explications rationnelles, tout comme les phares des aéronefs ou des phénomènes naturels, peuvent être trouvés pour [des observations aériennes inhabituelles] si les ressources ont été détournées de ce but, mais … ce serait une utilisation inappropriée des ressources de défense. » Tous les rapports d’OVNI devrait être renvoyé à la police, il said.Meanwhile, une course de lumière bleutée à travers ciel nocturne de l’île du Nord de mardi n’était certainement pas un OVNI. Il a été identifié par l’Observatoire Carter comme un météore explosion – celle qui aurait pu être grand comme un desk.Witnesses ont eu droit à une douche de lumière spectaculaire après le météore a explosé 80 km au-dessus Auckland. Certains ont décrit la lumière comme « plusieurs fois plus brillante que la lumière du jour avec une teinte bleue définie», et «comme un feu d’artifice», tandis qu’un résident Raglan signalé un bang sonique qui « a réveillé le chien et les oiseaux à proximité. » Ce n’était pas une situation inhabituelle, l’observatoire a déclaré, estimant qu’il s’est produit une fois tous les trois ans.plus de 2000 pages de fichiers Force de défense, contenant tous les rapports OVNIS depuis le début des années 1950 – y compris le mystère 1978 Kaikoura feux – ont été rendues publiques dans les fichiers December. La plus récente, datant de 2009, contiennent des articles de nouvelles et l’information officielle demandes Loi du public et est media.There une rapporté apercevoir, d’un objet sans ailes qui semble avoir «supports magnétiques émettant à partir des extrémités, » a repéré et a survolé la côte Kapiti en mai dernier. Le témoin Otaki informé la Force de défense qu’il avait soumis la photo à un analyste expert aux États-Unis, et serait-il conserver dans les fichiers loop.The montrent également des demandes répétées par les enquêteurs UFOCUS citoyen groupe pour l’accès aux documents de la Défense de la Force. Dans une lettre 2009, directeur de Suzanne Hansen exprime sa préoccupation face à la « hausse marquée » dans les observations d’OVNIS autour de New Zealand.Her organisation a reçu des rapports crédibles auprès des agriculteurs, chasseurs, entrepreneurs en exploitation forestière et les scientifiques, qui ont continué à défier des explications logiques « et monter avec les tendances dans le monde entier montrant observations ont été à la hausse, at-elle déclaré Mme Hansen a proposé de rencontrer la Force de défense pour discuter de UFO phenomena.This offre a non reconnue par le lieutenant-général Mateparae quand il répondu à Mme Hansen un an plus tard;. assurer son les fichiers ont été declassified.Before leur libération l’an dernier, il a écrit pour alerter bon nombre des organismes qui avaient traité avec les observations d’OVNIS au cours des années -. tels que les affaires intérieures, la Civil Aviation Authority, MetService et Carter Observatoire « Alors que la plupart des correspondants ont été remarquablement contenue dans leur commentaires (étant donné un certain degré de scepticisme quant à l’objet), « il a averti que certains documents pourraient encore » donner lieu à des embarras mineures. « 

lien permanent: http://www.ufocasebook.com/2011/newzealandradar.html

 source et références:

http://www.stuff.co.nz/national/politics/4829389/Defence-wants-UFOs-off-its-radar

embarras mineurs sur certains cas ? certes juste des centaines de cas…

texte ( VO)

New Zealand Defence Wants UFOs off Its Radar

Published: 4:19 PM 3/30/2011

MICHELLE DUFF Spotted a bird, a plane or a UFO lately? Then the New Zealand Defence Force doesn’t want to know about it.The most recent installment of previously classified UFO files were made public yesterday – and within the documents, former chief of defence Jerry Mateparae makes it quite clear the military has no time for little green men. »The NZDF does not have any expertise or role in respect of… `flying saucer’ matters, nor is it qualified to address questions on the existence or otherwise of extraterrestrial life forms, » he writes in a staff guide from October 2009. »The NZDF believes that rational explanations, just as aircraft lights or natural phenomena, could be found for [unusual aerial sightings] if resources were diverted for this purpose but… it would be inappropriate use of defence resources. »All UFO reports should be referred to police, he said.Meanwhile, a blue-tinted light racing across the North Island’s night sky on Tuesday was definitely not a UFO. It has been identified by the Carter Observatory as an exploding meteor – one that could have been as big as a desk.Witnesses were treated to a dramatic light shower after the meteor exploded 80km above Auckland. Some described the light as « several times brighter than daylight with a definite blue tint, » and « like a firework, » while a Raglan resident reported a sonic boom that « awoke the dog and nearby birds. »This was not an unusual occurrence, the observatory said, estimating it happened once every three years.More than 2000 pages of Defence Force files, containing every UFO report since the early 1950s – including the 1978 Kaikoura lights mystery – were made public in December.The most recent files, dating from 2009, contain news articles and Official Information Act requests from the public and media.There is one reported sighting, of a wingless object appearing to have « magnetic media emitting from the ends, » spotted flying over the Kapiti Coast last May. The Otaki witness informed the Defence Force he had submitted the photo to an expert analyst in the United States, and would keep it in the loop.The files also show repeated requests by citizen investigators group UFOCUS for access to the Defence Force documents. In a 2009 letter, director Suzanne Hansen expresses her concern at the « marked increase » in UFO sightings around New Zealand.Her organisation was receiving credible reports from farmers, hunters, logging contractors and scientists, which continued to « defy logical explanations” and fit with worldwide trends showing sightings were on the rise, she said. Ms Hansen offered to meet the Defence Force to discuss UFO phenomena.This offer went unacknowledged by Lieutenant General Mateparae when he replied to Ms Hansen a year later; assuring her the files were being declassified.Before their release last year, he wrote to alert many of the agencies that had dealt with UFO sightings over the years – such as Internal Affairs, the Civil Aviation Authority, Metservice and Carter Observatory. »While most correspondents were remarkably restrained in their comments (given a degree of skepticism about the subject), » he warned that some material could still « give rise to minor embarrassment. »

permanent link: http://www.ufocasebook.com/2011/newzealandradar.html source & references:

http://www.stuff.co.nz/national/politics/4829389/Defence-wants-UFOs-off-its-radar

kl35

kl37

separation

Mise à jour Aréa 51 Blog , le : 09/02/2013, 13h20.

area51blog

Publicités

Saint-Paul-de-Fenouillet : Sur la piste d’un trésor enfoui.

09/02/2013
Une fresque miraculeusement conservée PHOTO/PHILIPPE ROUAH

Une fresque miraculeusement conservée PHOTO/PHILIPPE ROUAH

info via gilles thomas

Source:http://www.lindependant.fr

Le 09 février à 08h46 par Sophie Babey |

L'indépendant

Tout a commencé avec une fresque cachée sous plusieurs épaisseurs de plâtre. Puis, des découvertes dans les murs et le plancher…

Amusons-nous un peu. Pour cela, remisons un instant nos certitudes au placard. Le temps d’un voyage en pays cathare, hors des sentiers battus. Imaginons un trajet qui partirait de Rennes-le-Château, sur la piste de l’abbé Saunière, serpenterait au pied du mont Bugarach -l’Illustre !-, et pousserait gentiment jusqu’à Saint-Paul-de-Fenouillet. Un itinéraire au parfum d’intrigues. 43 km au compteur, dominés par les reliefs calcaires des Corbières, pour atteindre un ancien monastère à la croisée des chemins des amateurs d’art sacré, des chercheurs de trésors et autres mystiques de tout poil. Et ce n’est que le début.

Car il y a du sérieux dans cette histoire, et suffisamment de mystère aussi pour ouvrir la porte à toutes les interprétations. Bref, tous les ingrédients pour faire de Saint-Paul un nouveau haut-lieu de la curiosité populaire. Au commencement donc, était une maison de 1000 m2 , achetée à un particulier en 2008, grâce à une petite annonce sur l’Indépendant (sic). Il s’agit en fait de la moitié du chapitre de Saint-Paul, ancien monastère du IXe siècle érigé en église collégiale au début du XIVe siècle. Le nouveau propriétaire est un agent immobilier ayant pignon sur rue à Perpignan.

Franck Amiel, qui se dit lui-même “habitué aux coups de chance”, se lance avec un certain courage dans un chantier de réhabilitation de longue haleine, qui deviendra au fur et à mesure de plus en plus prenant… Dans les années 1970 avaient été mis au jour les restes remarquables d’une fresque médiévale recouverte par plusieurs couches de plâtre. Dans la partie supérieure de l’ancienne salle capitulaire, transformée depuis des siècles en écurie, un Christ en majesté (ou Dieu le Père, lire l’avis de la restauratrice ci-dessous) domine une galerie de personnages bibliques presque tous assez facilement identifiables. Le tout dans des tons soutenus d’ocre et de bleu. L’œuvre murale, malheureusement piquée au burin, ne peut s’observer qu’à la lumière artificielle. Car la pièce est quasi-aveugle, à l’exception d’une antique porte, gardienne du temple, qui ne consent qu’à contre-cœur à laisser s’épancher la lumière du jour. Entre un vieux plancher percé et un toit récent qui a remplacé le dôme, la fresque s’étale sur quelque 8 m de long et 6 de haut, encadrée par des départs de voûte.

Une “force” religieuse

SUITE

separation

Mise  à jour Aréa 51 Blog, le : 09/02/2013, 12h30.

area51blog


%d blogueurs aiment cette page :