Dossier: Année 1979

source image illustration:chroniquesdantan.com

source image illustration:
chroniquesdantan.com

Note de sylv1, adm:

area51blog

avatar-i-love-japan

20/01/2013, 13h00:

Il semblerait que cette loi(  Cette loi est décrite dans la section 1211, Titre 14 du Code des Réglementations Fédérales.) aurait été retirée, si quelqu’un a des infos crédibles à ce sujet, merci de nous aviser.

Article source:rr0.org/rro-org

  • Sortie de Alien de Ridley Scott.

  • Fondation du FUFOR.

  • Selon des théories conspirationnistes (Paul Frederick BennewitzWilliam Leonard MooreRichard C. Doty), une altercation interviendrait entre les extraterrestres et le gouvernement, informé de leur exactions ne respectant pas les traités passés. De nombreux scientifiques auraient été retenus en otages par les extraterrestres dans le laboratoire de Dulce. Une unité de forces armées spéciales (Delta Force) aurait été appelée afin de libérer le personnel scientifique detenu dans le complexe. 44 Scientifiques de haut niveau et 66 soldats auraient été tués et le personnel ne fut pas libéré. Le traité entre les extraterrestres et les Etats-Unis aurait été rompu.

  • Un « véhicule extraterrestre » à 3 pieds atterrit à Chachapoyas.

  • Une loi sur la rencontre avec des extraterrestres est ajoutée aux lois américaines. Elle interdit à quiconque tout contact avec des ovnis ou des extraterrestres, sous peine d’une amende de 5000 $ et d’une peine d’emprisonnement d’un an. Un employé de la NASA est fondé à décider, après entente du témoin ou non, si celui-ci a véritablement été exposé à une entité extra-terrestre ou non, et à placer celui-ci sous garde en quarantaine pour une période quelconque. Une telle décision ne peut être sujette à aucun appel, même par un tribunal compétent, de sorte que cette loi est en total désaccord avec la Constitution Américaine. Cette loi assimile également à un criminel toute personne ayant un contact rapproché avec des extraterrestres. Cette loi est décrite dans la section 1211, Titre 14 du Code des Réglementations Fédérales.

  • Aux USA, un jeune collégien observe 2 engins munis d’un projecteur violet pulsant une lumière diffuse. Plus tard, le jeune homme, troublé, consulte un médecin. Celui-ci constate la présence d’une étrange marque rouge en forme de losange sur sa poitrine. Cette marque mettra des mois à disparaître.

  • Dans la forêt de Rendlesham (Royaume-Uni) l’attention de 3 personnes est attirée par des lumières anormales près d’une base militaire américaine. De nombreux autres témoins jurent avoir vu au-dessus de cette zone un objet spatial. L’enquête, que des témoignagescontradictoires ne facilitent guère, est stoppée par application de la loi protégeant les secrets d’Etat en Grande-Bretagne. Un sénateur américain s’intéresse alors de près à l’affaire mais doit interrompre subitement ses recherches. Il a, par la suite, toujours refusé de communiquer la teneur de ses découvertes aux ufologues.

  • L’Institut d’Etudes Cosmiques et l’Académie des Sciences de l’URSS publient une analyse statistique des 256 observations de phénomènes atmosphériques anormaux dont 13 en vol et 1 en mer. Parmi ces observations, 12 furent effectuée à moins de 100 m de distance, 1 au télescope, 2 au radar dont une couplée à l’observation optique, le tout accompagné de 50 dessins et 3 photographies. Dans 64 % des cas, plusieurs témoins étaient présents et 15 % sont des observations de masse. Enfin, 11 % de celles-ci sont le fait de stations d’observation et 5 % de militaires en opérations. Toutes les catégories de témoins sont représentées dont 33 % de scientifiques. On trouve parmi ceux-ci 10 astronomes, 6 météorologues, 6 géophysiciens mais aussi 23 ingénieurs et 14 aviateurs. Dans ce sondage, les astronomes (7,5 %) voient 7500 fois plus d’ovnis que la population générale. Sur les 256 cas, 194 ont été observés en 1967. Toutes les formes classiques ont été vues, avec cependant une prédominance des formes en croissant. Dans 94 cas, il y avait plus d’un objet, et dans la majorité ils étaient silencieux. Dans 101 cas la luminosité était intense, voire aveuglante dans 9 cas. La couleur la plus fréquemment observée est l’orange. Lavitesse estimée va de 18 à 187 000 km/h, à une altitude variant de 35 m à 100 km 1 2.

  • La nuit Par temps clair, au-dessus de l’Afrique du nord, un DC-10 d’Air Zaïre parti de Kinshasa pour Paris se trouve en vol de croisière à 11 000 m. Le pilote, seul dans le cockpit (le copilote et le mécanicien se reposent  comme la plupart des passagers), automatique étant enclenché, la seule occupation du pilote est de scruter l’horizon. Soudain, alors qu’il n’avait rien vu à cet endroit quelques secondes auparavant, il aperçoit sur sa gauche un phénomène ovale bleu foncé, avec une légère lueur autour de sa surface, volant en formation avec le DC-10 aux mêmes altitude et vitesse. Aucun « hublot » n’est visible, et il évalue sa taille à 30 m. Le phénomène se maintient à cette position à une distance qu’il évalue à 100 m de l’avion pendant 20 s environ puis soudain, part vers l’est à une vitesse fantastique et disparaît. Il a été si surpris, et l’observation a été si rapide, qu’il n’a pas pensé à réveiller les 2 autres membres d’équipage. Il appelle avec l’interphone le personnel de cabine qui lui répond que rien n’anormal n’a été signalé ; il contacte ensuite le contrôle aérien local qui confirme qu’il n’y a pas d’appareil militaire volant dans le secteur. Enfin, il raconte son observation aux 2 autres membres d’équipage qui rient et lui recommandent de se reposer un peu. Finalement, il est resté sur l’impression d’avoir observé un prototype spécial d’avion. 1 3.

  • Environ 2 mois plus tard, dans le même secteur, il observera le même phénomène, et de nouveau en étant seul à le voir. Cette fois il préfèrera se traire et en viendra à cette explication : J’ai alors définitivement pensé que j’étais victime d’hallucinations

  • Guindilis, Menkov, Pétroskaïa, Observations de phénomènes atmosphériques anormaux en URSS

  • GEPAN, Note d’information n°1, 50, 2:1980

  • Weinstein, Dominique: « Les cas aéronautiques dans le monde », Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés – Un défi à la scienceavril 2007, Le Cherche Midi, p. 82

  • separation
  • Mise à jour  Sylv1 Aréa 51 Blog, le 20/01/2013, 13h00.

  • area51blog

One Response to Dossier: Année 1979

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :