Dossier Militaires: Militaires associés de près ou de loin à des affaires d’ovnis ou à leur étude.

source image illustration:chroniquesdantan.com

source image illustration:
chroniquesdantan.com

Note sylv1:  co – adm:

area51blog

avatar-i-love-japan

mémo:

08 janvier 2013, 17h45:

Nous ouvrons ici une catégorie dossier militaires , celle-ci existe déjà sur investigations ufoetscience.ius6

Le but est de réunir les éléments les plus fiables comme celui que nous vous présentons ci-dessous.

Vous pouvez ainsi vous rendre d’un site à l’autre , avec Era adm de Aréa 51 blog, nous nous efforcerons pour 2013 et les prochaines années à diffuser l’information entre nos sites, histoire d’éviter les doublons qui ne servent à rien nous concernant. Ceci en fait une bande de données conséquente répartie entre nos sites. Par ailleurs un extrait de cet article ci-dessous , comme celui sur le témoignage des pilotes et spationautes mis en ligne hier, 07/01/2013 figurent sur la médiathèque et index ufologique et spatial  mediathèque et index ufologique et spacialpuisque celle- ci est conçue pour héberger les données spatiales et ufologiques les plus avérées. Merci à vous pour votre fidélité sur nos blogs malgré nos différences, l’important est ailleurs….

separation

Article source : rr0.org/

Militaires associés de près ou de loin à des affaires d’ovnis ou à leur étude.

Américains:

  • Anderson, Walter S.
  • Blanchard, William Hugh
  • Brereton, Lewis Hyde
  • Bolender, Caroll Herdus
  • Bostrom, Peter
  • Bower, Donald
  • Brown, George Scratchley
  • Bryan, Joseph J., III
  • Byrd, Richard Evelyn
  • Cabell, Charles Pearre
  • Cavitt, Sheridan Wear
  • Childlaw, Benjamin Wiley
  • Chop, Albert M.
  • Clarey
  • Clark, Alan D.
  • Clingerman, William R.
  • Coleman, William T.
  • Collins, Lawton J.
  • Cooper, William Milton
  • Cornine
  • Corso, Philip James
  • Crisman, Fred Lee
  • Cummings, Jerry
  • Cutler, Robert
  • Dean, Robert O.
  • Doolittle, James H.
  • Dotte-Charvy, Guy
  • Doty, Richard C.
  • Dubose, Thomas Jefferson
  • Easley, Edwin
  • English, William
  • Exon, Arthur Ernest
  • Fahrney, Delmer S.
  • Fisher, William Parker
  • Fournet, Dewey J.
  • Friend, Robert J.
  • Gingrich, John E.
  • Goldwater, Barry
  • Gray, Gordon L.
  • Gregory, George T.
  • Guild, William
  • Haberer, Harry
  • Halt, Charles I.
  • Hardin, Charles
  • Haut, Walter G.
  • Henderson, Oliver Wendell
  • Hillenkoetter, Roscoe Henry
  • Hineman, Everett
  • Inman, Robert Ray
  • James, Roy L.
  • Keyhoe, Donald Edward
  • Kirton, Edwin E.
  • Knowles, Herbert B.
  • LeMay, Curtis Emerson
  • Lee, Paul F.
  • Lemnitzer, Lyman
  • McArthur, Douglas
  • McCain, John
  • McCoy, Howard M.
  • McDonald, George Clement
  • McGovern, Daniel
  • McLaughlin, Robert Bright
  • McMullen, Clements
  • Mann
  • Marcel, Jesse A.
  • Marshall, George Catlett
  • Miller, Luther D.
  • Mills, John Stewart
  • Montague, Robert M.
  • Moore, William Leonard
  • Neasham, Robert S.
  • Newton, Irving
  • Nimitz, Chester W.
  • Nurjadin, Roesmin
  • Porter, Robert R.
  • Powell, Colin
  • Putt, Donald Leander
  • Quintanilla, Hector V.
  • Ramey, Roger M.
  • Rea, Charles K.
  • Rickett, Lewis
  • Rosengarten, N. R.
  • Ruppelt, Edward J.
  • Samford, John Alexander
  • Scanlon, Martin Francis
  • Schofield, Frank H.
  • Schulgen, George Francis
  • Shartle, Paul
  • Shapiro, Sumner
  • Shirro, T.
  • Smith, Walter Bedell
  • Sneider, Robert R.
  • Souers, Sidney W.
  • Spaatz, Carl Andrew
  • Twining, Nathan Farragut
  • Vandenberg, Hoyt Sanford
  • Walker, Joseph,
  • Warren, Larry
  • Watson, Harold Ernest
  • Weisner
  • X, Commandant

Belges:

(de) Brouwer, Wilfred

Britanniques:

Noyes, Ralph

Dowding, Hugh

Hill-Norton, Peter John

Brésiliens:

Brasil, Gabriel

Hollanda Lima, Uyrangê B. S. N

Moreira da Silva, Paulo de Castro

Espagnols:

Cavero, Carlos Castro

Français:

  • Alexis, Gaston
  • Clérouin
  • Cochard, Jean-Pierre
  • Cochereau
  • Dotte-Charvy, Guy
  • Galley, Robert
  • Kervendal
  • Le Moine, Bruno
  • Letty, Denis
  • Norlain, Bernard
  • Pinon, Gilles
  • Plantier, Jean
  • Richard, Jacques
  • Catroux, George
  • Chassin, Lionel Max
  • Severac, Guy

Russes:

  • Pavel Romanovitch Popovitch

separation

Cavero, Carlos Castro (général)

Général de l’Armée de l’Air espagnole et ancien commandant de la Troisième Région Aérienne d’Espagne.

Le 27 juin 1976, dans un interview de J. J. Benitez pour la Gaceta del Norte (Balboa, Espagne), Cavero déclare :

Je crois que les OVNIs sont des vaisseaux ou des appareils extraterrestres… Les nations du monde entier travaillent actuellement ensemble à l’étude du phénomène OVNI. Il y a un échange de données au niveau international. Peut-être lorsque ce groupe de nations aura acquis des informations plus précises et définitives, il sera possible de diffuser les nouvelles au monde.

Clarey (amiral)

Clarey dirigea le centre d’Opérations du Pacifique à Hawaii.

Un des 3 officiers à qui William Cooper fit un rapport verbal complet sur les ovnis.

L’amiral Clarey commanda William Cooper.

Clingerman, William R. (colonel)

Collins, Lawton J. (general)

Collins fut :  Deputy Chief of Staff dans l’US Army. Il est cité dans des documents MJ.

Cornine (lieutenant-colonel)

Militaire américain ayant révélé l’existence de l’IPU.

I. P. U. (1942)

Sigle de l’Interplanetary Phenomenon Unit, unité dédiée au « phénomène interplanétaire » dépendant de la Branche Scientifique et Technique du Directoire de Contre-Renseignement.

L’existence de cette unité fut révélée par une requête FOIA de Timothy Good, à laquelle répondit le colonel William Guild, Directeur du Contre-Renseignement :

L’IPU aurait été fondée en 1947 par le général George C. Mashall, avec la collaboration du général MacArthur. Son but principal aurait été de récupérer et convoyer les disques inutilisables ou écrasés en certains endroits secrets spécifiques. D’abord basée aux Philippines, l’IPU aurait par la suite été installée à Camp Hale (Colorado). Son existence fut confirmée par d’autres militaires tels que le lieutenant-colonel Cornine.

Gingrich, John E. (amiral)

Gingrich dirigea le département Security and Intelligence de l’AEC. Il est cité dans le premier rapport annuel du MJ12.

Les documents MJ

Des documents diagnostiqués faux par le FBI mais aussi par la plupart des ufologues, y compris ceux qui croient tout de même à l’existence d’un groupe MJ-12 ou équivalent.

Guild, William (colonel)

Militaire américain ayant révélé l’existence de l‘IPU. ( IPU voir ci-dessus)

Haberer, Harry

Haberer aurait été un as des relations publiques de l’aviation, délégué par les gens du Projet Grudge pour « informer », ou plutôt dicter au journaliste Sidney Shallet ce qu’il devait écrire sur les ovnis.

Lee, Paul F. (amiral)

Lee dirigea l’ONR de la Navy. Il est cité dans le premier rapport annuel du MJ12.

Lemnitzer, Lyman (général)

Commandant suprême des forces alliées (OTAN) en Europe, Lemnitzer dirigea en 1963, le Centre Opérationnel du Haut Commandement (SHOC), la chambre militaire de SHAPE.

Robert Dean déclare avoir pu lire à cette époque le rapport détaillé de 30 cm d’épaisseur sur les ovnis.

MacCain, John (amiral)

Un des 3 officiers à qui William Cooper fit un rapport verbal complet sur les ovnis.

Mann (sergent)

Militaire cité dans la description de l’atterrissage à la base de Holloman par Robert Emenegger.

Miller, Luther D. (major général)

Miller fut Chief of Chaplains dans l’US Army. Il est cité dans le premier rapport annuel du MJ12.

Nurjadin, Roesmin

Commandant en chef de l’Armée de l’Air indonésienne.

Le 5 mai 1967, dans une lettre à Yuzuke J. Matsumura, Nurjadin déclare :

« Les OVNIs observés en Indonésie sont semblables à ceux observés dans d’autres pays. Ils présentent parfois un problème pour notre défense aérienne et une fois nous furent obligé de faire feu sur eux. »

Powell, Colin

Ancien Chef d’Etat-Major Inter-Armées des Etats-Unis.

Membre du groupe Bilderberg en mai 1997.

Rea, Charles K. (major)

D’après certains documents MJ, Rea aurait pratiqué des autopsies aux côtés du docteur Detlev Bronk sur des corps extraterrestres récupérés de crashes.

Shirro, T. (major)

Suite aux nombreux survols de la base atomique d’Oak Ridge par des ovnis à partir de 1949, Shirro déclarera que les soviétiques ont fait une alliance avec les extraterrestres pour dominer « le monde libre ».

Sneider, Robert R. (capitaine)

Nommé premier directeur du projet Sign en 1948.

  • Josef Allen Hynek intègre la 2nde génération d’experts du projet Sign à la demande de l’USAF.

  • A Swastika (Ontario, Canada), M. Galbraith voit par 2 fois un objet atterrir. La 1ère fois, il voit un vaisseau de la forme d’un disque ainsi que 1 forme humaine. La 2nde fois il voit un appareil de la forme d’un cigare et 3 formes humaines.

  • Le projet Sign

  • Le groupe du projet Sign dans la salle de conférence du département T-2 à Wright Patterson, en 1948. A partir de la cauche et de la table on trouve : le lieutenant-colonel Malcolm Seashore, chef de l'Analyse Technique du Renseignement du Commandement du Matériel, une personne non-identifiable masquée par Seashore, le lieutenant-colonel J. J. Hausman, Howard McCoy ; [ce qu'on pense être] le capitaine Robert Sneider, Officier de Projet sous McCoy et Clingerman, [ce qu'on pense être] le colonel William Clingerman, officier executif pour l'Analyse du Renseignement du Commandement du Matériel (MCIA) et John "Red" Honaker, liaison avec Twining, tenant sa pipe The Sign historical group

    Le groupe du projet Sign dans la salle de conférence du département T-2 à Wright Patterson, en 1948.

  • Le groupe du projet Sign dans la salle de conférence du département T-2 à Wright Patterson, en 1948. A partir de la cauche et de la table on trouve : le lieutenant-colonel Malcolm Seashore, chef de l’Analyse Technique du Renseignement du Commandement du Matériel, une personne non-identifiable masquée par Seashore, le lieutenant-colonel J. J. Hausman, Howard McCoy ; [ce qu’on pense être] le capitaine Robert Sneider, Officier de Projet sous McCoy et Clingerman, [ce qu’on pense être] le colonel William Clingerman, officier executif pour l’Analyse du Renseignement du Commandement du Matériel (MCIA) et John « Red » Honaker, liaison avec Twining, tenant sa pipe The Sign historical group

  • Bien qu’officiellement désignée comme un organisme de recherche, la commission Sign ne pourra jamais définir sa propre ligne d’action. En dépit des efforts de ses membres scientifiques, elle prend le caractère d’un centre d’enquêtes plutôt que de recherche . 1ère commission d’enquête officielle sur les ovnis, mandatée par l’USAF le 30 décembre 1947 (créée effectivement le 22 janvier 1948), sous la responsabilité de la section T-2 de l’AMC à Wright Field, lancé à l’initiative du général Twining, Sign va connaître plusieurs générations d’experts (le professeur Hynek fit partie de la 2nde génération).

  • Estimation:

  • Cette estimation de la situation top-secrète est plus précisément confiée à l’IAD, sous la direction du capitaine Robert Sneider en 1948. Sneider est assisté des ingénieurs en aéronautique Alfred Loedding et Albert B. Deyarmond. Egalement l’expert en nucléaire et balistique Lawrence Truettner.

    Un 1er rapport, destiné à l’autorité supérieure au plus haut niveau, conclut à la probabilité de l’existence de véhicules extraterrestres : la conclusion était que les ovnis étaient des véhicules interplanétaires, notant au passage que l’incident de Kenneth Arnold n’avait pas été le 1er. Le général Hoyt Vandenberg, alors chef d’état-major de l’armée de l’air américaine, refusa alors cette estimation lorsqu’elle lui parvint, ne voulant pas entendre parler de véhicules interplanétaires et soulignant que le rapport n’apportait aucune preuve en ce sens. Une délégation de la commission d’étude se rend alors au Pentagone pour défendre son opinion, en vain, et le rapport est jetté aux orties.

    Il est par la suite décidé le 16 décembre 1948 de rebaptiser le projet Sign en projet Grudge : bénéficiant d’une priorité inférieure, celui-ci ne sera plus composé que de personnel convaincu de l’inexistence dessoucoupes volantes. Cette rebaptisation ne fut officiellement effectuée que le 11 février 1949, juste après qu’une nouvelle conclusion émaille le rapport final du projet  : il n’existe pas de preuve concrète de l’existence des ovnis, bien que 20 % des observations n’aient pas pu être expliquées de façon convaincante.

  • Walker, Joseph

  • Ancien pilote d’essai de X-15 à la NASA.

    En mai 1962, Walker déclara lors d’un discours à la Conférence nationale sur les utilisations pacifiques de la recherche spatiale qu’il avait rencontré 2 objets non-identifiés en forme de disque, lors d’un vol remontant au mois précédent, le 30 avril exactement. Il les avait même filmés.

    En juillet de la même année, son collègue Robert White fit une déclaration similaire.

  • Warren, Larry

  • Témoin de l’affaire de Bentwaters / Rendlesham Forest.

    Warren, soldat agé de 19 ans à l’époque, eu la mauvaise idée de rapporter son expérience à sa famille. Il fut alors contraint de quitter l’armée américaine, qui a depuis toujours refusé de le réintégrer.

    Selon Warren, des documents vidéo ainsi que des photographies furent pris lors des trois nuits de l’incident. Ces documents auraient d’après Nick Pope été transmis à la base de Ramstain, en Allemagne.

  • Weisner (amiral)

  • Un des 3 officiers à qui William Cooper fit un rapport verbal complet sur les ovnis.

  • Références :
    • Hall, Richard, « Other Military Sightings », The UFO Evidence, NICAP, 1964
    • NICAP

    • logo (6)
    • Sigle du National Investigations Committee on Aerial Phenomena, association « privée » américaine de recherche sur les ovnis.

    • En 1956, de retour forcé de France aux USA, Thomas Townsend Brown fonde le NICAP avec quelques personnes à Washington, et en devient président en octobre (d’autres membres dirigeants étant le comteNicolas de Rochefort — vice-président — ou Bernard Carvalho).

    • Cependant, sous sa direction est élaboré un plan financier qui se révèle fantaisiste, et il est rapidement remplacé par l’amiral à la retraiteDelmer S. Fahrney. La 1ère réunion organisationnelle du NICAP se tient le 16 janvier 1957 à Washington.

  • Le même mois, on demande àDonald Keyhoe, ami de Fahrney, de reprendre la direction de l’organisation. A cet occasion Brown et son groupe (De Rochefort, Carvalho) ne seront plus directement impliqués dans l’organisation , ce qui fera dire à Richard Hall, contemporain de cette époque au NICAP, que ces histoires d’agents infiltrés dans l’association sont pour 99 % un mythe et 1 % des faits sans importance.

  • Keyhoe

  • Bureau du NICAP, photographié le 23 août 1960 par Walt Webb. Richard Hall au centre, Don Neil assis à gauche Hall, R. H.: "Personal Photo Gallery"

    Bureau du NICAP, photographié le 23 août 1960 par Walt Webb. Richard Hall au centre, Don Neil assis à gauche Hall, R. H.: « Personal Photo Gallery »

     

  • A partir de cette date Keyhoe n’hésite pas à utiliser sa position de major pour faire pression sur l’USAF et son projet Blue Book. L’organisation est d’ailleurs contactée par le docteur Condon pour collaborer au projet avant même son début officiel. Cette même année diverses personnes rejoignent l’organisation, dont Leonard Stringfield aux relations publiques, ou Roscoe Hillenkoetter, 1er directeur de la CIA, entre au conseil d’administration de l’organisation, au côté d’autres anciens militaires, dont certains affirment avoir travaillé sur les ovnis :

    • Le 15 novembre, le général J. J. Kelly déclare au NICAP : Il n’a jamais été dans les intentions de l’USAF de vous communiquer les dossiers réservés aux officiels.

    • Hillenkoetter prend d’ailleurs position en faveur de la réalité et de l’importance des ovnis dans le bulletin de l’association. En 1962, il déclare à une conférence de presse du NICAP à Washington : Je sais que ni la Russie ni ce pays ne possèdent quoi que ce soit approchant de tels vitesses élevées et manoeuvres. En réalité des officiers de haut rang sont sérieusement attentifs aux ovnis, mais au travers du secret officiel et du ridicule de nombreux citoyens sont amenés à croire que les objets volants inconnus sont une absurdité.

    • D’autres officiels rejoindront le NICAP, tels le sénateur Barry Goldwater.

    Par la suite, d’autres personnes entreront au NICAP et participeront à ses activités, à commencer parRichard Hall en 1958, qui en devient directeur adjoint, Bruce Maccabee, ou des militaires comme le vice-amiral Hebert Knowles ou le colonel Joseph Bryan.

  • A partir de 1966, le NICAP amène Isabel L. Davis à Washington (D.C.), où elle occupe des fonctions administratives et éditoriales (aux côté de Karl Pflock, alors responsable local du groupe), contribuant à de nombreuses parties du bulletinThe UFO Investigator ainsi qu’aux rapports spéciaux de l’association.

  • Richard Hall au siège du NICAP en 1963

    Richard Hall au siège du NICAP en 1963

     

  • Acuff

  • 1969 marque un tournant décisif avec la publication du rapport Condon, et Joseph Bryan prend la tête d’une faction pour le départ de Keyhoe  , avec succès : en décembre, c’est John Acuff (ancien directeur de la Society of Photographic Scientists and Engineers, que Todd Zechel suspecte d’être inflitrée par la CIA) qui le remplace. Stuart Nixon est également promu.

  • Alan Hall

En 1979, Acuff est remplacé par Alan N. Hall (un autre ancien membre de la CIA).

Depuis la direction Acuff, le nombre de membres a chuté progressivement, et 1980 voit la dernière édition du mensuel UFO Investigator, avant la dissolution du groupe.

ref/Sources:

  • « Board Set in Study of Flying Saucers », The New York Times, 4 novembre 1956
  • « High Speed Objects Reported in the Sky », The New York Times, 17 janvier 1957
  • Hall, R. 2000
  • UFO Updates, 13 Juillet 2001
  • Spencer, John: The UFO Encyclopedia, 1997, p. 3
  • Hall, R. H.: « The Quest For The Truth About UFOs: A Personal Perspective On The Role Of NICAP », IUR, 1994
  • area51blog

6 Responses to Dossier Militaires: Militaires associés de près ou de loin à des affaires d’ovnis ou à leur étude.

    • Georges dit :

      voila enfin une façon de partager l’info,même si on a des doutes,c’est le lecteur qui décide,car l’info principale est que c’est extraterrestre,la ce n’est pas de la désinformation,c’est de l’information après a chaque un de juger selon qu’il a été témoin d’une observation ou s’il a toujours été septique,ce que je refuse c’est de dire qu’il n’y a pas de preuve alors qu’il y a des milliers de témoignages comme ceux que vous pressentez,je ne vous comprend pas toujours peut être ?bien amicalement Georges.

  1. lecksevl dit :

    B à T

    Oui, je suis d’accord avec vous Georges …. qu’on ne sache pas ce que c’est peu ou que l’on explique pas ……peut être….. Mais ce qui est sûr c’est « qu’il y a », et c’est costaud !!!! Il n’y a quand même pas que des millions de menteurs, d’affabulateurs ou d’allumés sur cette planète, si c’est le cas j’en fais partie. Mais je n’ai pas l’impression de déconner ou de mentir après ce que j’ai vu, filmé et photographié, d’autant que je ne fus jamais seul témoin….
    Cordialement Leck

    • Georges dit :

      vous avez eu plus de chance que moi, car j’étais le seul témoin, mais pour moi ça ne change rien ,un spectacle magnifique a 130 mètres de moi,pendant prés d’une minute,dans recherche taper CASABLANCA,vous aurez mon récit,merci pour votre commentaire ,bien amicalement Georges.

  2. lecksevl dit :

    Oh Georges, j’ai examiné avec beaucoup d’attention Casablanca et je suis sûr de la vérité de ce que vous dites.
    Amicalement Leck

  3. évhémère dit :

    Retour aux sources : le Gépan ( de Claude Poher ) avait exploré ce sujet dans ses « Notes d’Information », beaucoup moins connues que les « Notes Techniques » et pourtant fort détaillées !… ( Le « GEIPAN nouveau » les a d’ailleurs mis en ligne !…)

    Il était clair que dès 1949, les militaires US connaissaient l’existence d’une circulation non-répertoriée dans leur ciel !… Cette présence « exotique » s’annonçait comme d’origine « interplanétaire » !… Les militaires n’en étaient qu’à peine surpris : le charivari provoqué par les explosions nucléaires humaines avaient forcément secoué un réseau spatial d’alerte !!!…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :