La plus grande réalisation néolithique mise à jour en France. Les premières photographies

27/11/2012

Article source:http://www.wikistrike.com/

Deux chercheurs indépendants français, G. Hammer (Ghisham Doyle) et N. Cor, estiment avoir découvert la plus ancienne et grande réalisation du néolithique. Rien de moins. Où ça ? Dans le sud de la France, en Lozère, au plus près des Templiers, dans les profondeurs du majestueux site des Gorges du Tarn. Ce site est par ailleurs sur la même droite qu’Avignon, Rome, Athènes, et Jérusalem. Notons au passage, que Ghisham Doyle est le fondateur du site WikiStrike, un site web qui était au départ exclusivement archéologique.

Leur découverte semble en effet de taille:« Nous sommes maintenant certains de ce que nous avançons« . Cette découverte consiste en des statues gravées dans le roc calcaire dont certaines atteigneraient les 50 mètres de hauteur ! « Pour l’heure, nous ne révèlerons pas l’endroit, c’est trop tôt, nous allons poursuivre nos recherches sur place, mais nous préparons avec l’aide de la petite maison de production Pixolia, un petit reportage que nous espérons pour 2012. »

Les deux spécialistes confirment également la présence d’une « bête » sur un socle qui pourrait être un lion ou un bouc. Ces statues colossales se trouvent devant une grotte et source. Mais comment s’explique le fait que personne ne les ait jamais remarqué jusque lors ? « Pour deux raisons très simples, nous explique-t-il , la première est que les statues sont incrustées dans la nature, en totale harmonie, et on ne peut les voir que si l’on prend le temps de regarder l’environnement; la seconde est que dans cette région, IMGP3942.JPGl’érosion du calcaire peut dessiner des formes antrhopomorphiques, ainsi le Lion de Balsiège, il est donc compliqué de le croire. Ce qui nous a convaincu, c’est la « bête » sur son socle, celle-ci ne peut pas être naturelle.

NOUVEAU: Face à cette vingtaine de statues se trouve une source, pas n’importe laquelle, l’une des sources les plus riches en fer de France, à quelques kilomètres à peine d’une autre plus célèbre encore: Quezac. Quezac est par ailleurs la commune la plus riche de France dans le département le plus pauvre, La Lozère.

Trônant au-dessus de la cavité qui mène dans les entrailles du Causse Méjean, en Lozère, on peut remarquer une sorte de Dieu Cornu (ci-dessous), ce qui confirme la thèse avancée par les deux chercheurs.

Nous avons donc une vingtaine de statues, l’une atteint les 50 mètres de haut, une autre dessine une tête de serpent (Lézard) faisant face à une source, une autre encore représentant un Dieu cornu au-dessus de l’entrée de la source.

Les preuves s’accumulent, et en attendant le film-documentaire « Les Géants de Corham », osons croire que leur(s) découverte(s)  laissent entrevoir une révolution dans l’approche que nous avons du néolithique. Hammer de conclure :« L’Homme s’est toujours inspiré de la nature !« 

Marianne Felix pour WikiStrike

La suite 

 

27/11/2012

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

Article de: Jean-Yves GAUCHET http://www.effervesciences.com/

Depuis plus d’ un siècle, on présume que la vie est apparue dans un milieu liquide, il y a quatre milliards d’ années. Une eau sans doute, salée, soufrée, brûlante. Puis des terres ont émergé, de l’ eau douce s’ y est déposée, des écosystèmes très divers se sont créés.
Mais au tout début, quel était précisément le milieu de nos origines ? Le physiologiste 
René Quinton , brillant esprit du début du siècle, a avancé des théories qui ont gardé toute leur valeur, tant au plan de l’ Evolution qu’ au plan thérapeutique.

Dans la « soupe primitive » des océans de notre terre, lorsque les premiers acides aminés, assemblés sur place ou apportés par des astres ou des comètes, ont réussi à se protéger à l’ abri d’ une membrane biotique, la vie terrestre commençait son élan.

Dès lors se développèrent pendant deux…

Voir l’article original 3 644 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :