25/10/2012

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

Information Gilles Thomas – source : NUFORC – Traduction ERA

 

Centre National de Rapports d’ovnis

Rapport d’observation

Date  :20/1988 13:00
Rapporté :15/3/2005 10:03:08 AM 10:03
Publié : 11/5/2005
Localisation :  Océan Atlantique
Forme : Inconnue
Durée : 20 secondes

L’engin était visible à des positions différentes pendant environ 20 secondes à une distance de 3 à 4 miles à 4 à 500 pieds.Pendant la traversée de l’océan à bord d’un navire   depuis Abidjan, Côte-d’Ivoire  vers  Port d’Espagne, Trinité et Tobago, nous avons remarqué un objet sur ​​la proue tribord, en vol stationnaire à l’horizon.Sur une distance de 3 miles , l’objet s’est déplacé rapidement à bâbord vers l’horizon et a plané là pendant quelques secondes, puis est allé rapidement droit devant le navire, en, vol stationnaire à une distance d’environ 3 ou 4 miles. L’objet est alors allé directement devant le navire en vol stationnaire à une altitude de…

Voir l’article original 109 mots de plus


25/10/2012

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

 source image  ( ci-dessus)http://fr.123rf.com/p

Ce document regroupe pas mal de données, à l’heure actuelle, la science évolue dans ses principes, et à ce jour au gré des informations obtenues grâce aux télescopes, aux sondes spatiales et au travail des exobiologistes, nous amorçons un tournant important dans la compréhension de notre univers et de son contenu, ainsi les ufologues et les témoins d’observations inexpliquées peuvent se réjouir d’une certaine façon de ces faits.

La porte s’ouvre doucement mais sûrement pour admettre que la vie peut être présente ailleurs quelque-part dans ce vaste cosmos, hors de notre  belle planète bleue.

Le regard amusé des sceptiques entendant un témoin rapporter son observation insolite va diminuer au fil du temps , grâce à la science , malgré que celle-ci ne rattache pas ces cas inexpliqués aux découvertes d’ exoplanètes ou de certaines formes de vie détectées dans nos milieux extrêmes, les endroits inhospitaliers de notre planète TERRE,   pouvant se révéler semblable à certaines lunes…

Voir l’article original 121 mots de plus


Hessdalen (Norvège) – 3 webcams en permanence

25/10/2012

– Live Cam 1

Passage d’un avion commercial près de l’étoile Arcturus à Hessdalen

Il est possible d’identifier un avion visible sur une webcam localisée à l’autre bout de la Terre (ou tout près). Il suffit d’utiliser deux applications : l’une de type « radar virtuel«  (logiciel qui montre le trafic aérien en temps réel disponible sur internet et sur mobiles) et l’autre astronomique (ex. Stellarium : gratuit et simple d’utilisation). On positionne le lieu d’observation (la cam 2 d’Hessdalen par exemple) sur les deux applications et on peut vérifier en direct quelles sont les étoiles visibles et satellites (avec Stellarium) et les avions commerciaux qui traversent le ciel (ex. radar virtuel, FlightRadar24). Fascinant non ?

Malheureusement, la cam 2 d’Hessdalen fait face à une « voie » aérienne et deux routes vallonnées(bien terrestres celles-ciur lesquelles apparaissent et disparaissent les phares de véhicules qui parfois, se reflètent sur l’objectif de la caméra. On ne peut pas dire que ce soit l’idéal pour surveiller le ciel… Il semble trop difficile d’évaluer ce que l’on voit dans ces conditions car toute anomalie pourrait être générée par de nombreux parasites lumineux et réfléchissants locaux.

Hessdalen (Norvège)

– Live Cam 1 
– Live Cam 2 (vers le Nord-Ouest)
– Live Cam 3 (vers le Sud-Ouest)

Pour en savoir plus sur la Vallée d’Hessdalen :
– www.hessdalen.org (EN)
– Wikipedia : Lumières d’Hessdalen (FR)
– GEIPAN : Campagne scientifique (FR)

(Source : onvi 66) Via le site http://jack35.wordpress.com/


%d blogueurs aiment cette page :