Sur Mars, Curiosity étudie une pyramide et photographie une éclipse

25/09/2012

En pointant ses yeux vers le Soleil, Curiosity a photographié une éclipse du Soleil provoquée par le passage de Phobos, une des deux lunes de Mars. © Nasa/JPL-Caltech/MSSS

Avec une trentaine de mètres parcourus chaque jour sur Mars, le rover Curiosity trace sa route à destination de Glenelg. Il a marqué un arrêt pour analyser en détail une roche en forme de pyramide, qu’il vient de découvrir.

Par Rémy Decourt, Futura-Sciences.

Le rover Curiosity en route vers Glenelg a découvert une roche en forme de pyramide de 25 cm de haut et large de 40 cm. Une cible de choix pour l’instrument franco-américain ChemCam. Si d’autres instruments seront utilisés, ce n’est pas cette fois-ci que la Nasa a décidé de se servir de la foreuse. Sa première mission s’effectuera lorsqu’il sera à Glenelg.

Cette roche a été nommée Jake Matijevic en hommage à Jacob Matijevic (1947-2012), un des ingénieurs en chef de la mission Mars Science Laboratory décédé le 20 août dernier à l’âge de 64 ans.

Sur Mars, Curiosity fait un petit détour

L’engin, qui se trouve à la surface martienne depuis le 6 août, a pour objectif principal le mont Aeolis, un grand massif constitué de couches sédimentaires qui s’empilent depuis plus de 2 milliards d’années. Avant de s’y rendre, la Nasa lui fait effectuer un petit détour qui s’apparente à un galop d’essai vers Glenelg, un carrefour de trois types de terrain qu’il devrait atteindre d’ici moins de 10 jours.

À mesure que le rover s’en approche, les scientifiques commencent à se faire une idée plus précise de ce site, qu’ils qualifient de très intéressant. En effet, un des terrains apparaît avec des tons plus clairs que les autres. Des images acquises par Curiosity montrent des bandes fines et foncées d’origine inconnue, ce qui fait dire à la Nasa que ce site aurait la faculté de retenir la chaleur du jour tout au long de la nuit.

En route vers Glenelg, Curiosity a croisé cette roche en forme de pyramide. Baptisée Jake Matijevic, elle est en cours d’analyse. © Nasa/JPL-Caltech

Publicités

Un superordinateur pourrait être installé sur la Lune

25/09/2012

Source: http://french.ruvr.ru/

Photo : EPA

Il est indispensable de construire un superordinateur sur la Lune afin de réaliser les programmes d’exploration de l’espace, selon certains experts américains.

Un tel complexe permettrait de contrôler partiellement les vols.

D’après les spécialistes, un superordinateur devrait être installé sur la face cachée du satellite de la Terre, dans un cratère profond, ce qui permettra de le protéger des températures extrêmes et augmentera l’efficacité des systèmes de refroidissement. T


%d blogueurs aiment cette page :