Observation d’ovni à Ankara en Turquie

22/09/2012

Observation d’ovni à Ankara en Turquie en 1946, juste  avant le crash de Roswell…

Publicités

22/09/2012

INVESTIGATION OCEANOGRAPHIQUE ET OANIS

Source image : http://roswell-1947.forumgratuit.org/

Note adm:

Dossier présenté par Wikistrike  le 03Juillet 2012 , histoire de voir d’autres arguments.

Cliquez sur l’ image PDF pour lire le document

http://www.wikistrike.com/

Vidéo youtube

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 Ajout Lien  : oceanexplorer.se

http://www.oceanexplorer.se/videos/

Liens externes:

Des nouvelles de la Mer Baltique

Des nouvelles de la Mer Baltique Suite 1

 

 

Voir l’article original


Retour sur l’affaire de l’OVNI de Trans-en-Provence

22/09/2012

 

Article envoyé par Yves – Source : http://www.varmatin.com/

l y a 31 ans, Renato Niccolaï voyait un engin ressemblant étrangement à une soucoupe volante, se poser dans son jardin à trans-en-Provence.Christophe Chavignaud

Il y a 31 ans, Renato Niccolaï voyait un engin ressemblant étrangement à une soucoupe volante, se poser dans son jardin à trans-en-Provence.

Un témoignage pris au sérieux par le monde ufologique mais aussi par les gendarmes qui ont enquêté sur cette affaire. Jusqu’à aujourd’hui l’OVNI de Trans-en-Provence reste un mystère toujours inexpliqué.

Renato Niccolaï, aujourd’hui, âgé de 84 ans revient sur les lieux où s’est produit le phénomène.

Des traces de ripage

Charles Clairici, mémoire vivante de la cité dracénoise, se souvient évidemment de ce jour : «Cette affaire a fait du ramdam. Les analyses d’époque ont confirmé la trace de ripage de pneumatiques lors du décollage, comme le laissent les réacteurs.»

Renato Niccolaï, lui, repense encore aux allées et venues incessantes de journalistes intéressés par ce dossier. «Ça faisait longtemps que l’on n’était pas venu me voir», sourit l’octogénaire qui semble être un habitué des flashs. Contactés par téléphone, plusieurs gendarmes à la retraite aujourd’hui attestent de l’importance accordée à cette affaire aumoment des faits.

Enquête approfondie

Une enquête approfondie a même été lancée pour vérifier les propos de Renato Niccolaï. Même s’ils sont contestés par certains, les éléments à disposition font de cette affaire l’un des rares phénomènes de ce type àce jour inexpliqué.

 

 

 

 


Quand les nuages ressemblent à des OVNI

22/09/2012

 

Article envoyé par Yves – Source RTL.be

D’étranges nuages sont apparus au Chili, laissant croire à une apparition extraterrestre.

C’est un phénomène assez rare qu’a réussi à capturer en image le photographe russe Dimitry Dubikovskiy dans le parc national Torres del Paine au Chili, une formation nuageuse qui fait étrangement penser à une invasion extraterrestre. En fait, il s’agit simplement d’un phénomène météorologique naturel. Lorsque la température baisse en traversant les montagnes, l’eau contenue dans l’air forme ce qu’on appelle des nuages lenticulaires.

Le photographe Dimitry Dubikovskiy explique qu’il avait déjà eu l’occasion de voir l’une ou l’autre fois ce genre de phénomène et qu’à chaque fois il en avait été impressionné, cette fois encore, il se sentait complétement euphorique et encore plus après avoir vu le résultat de ces photos.

 Galerie – Quand les nuages ressemblent à des OVNI

 


La terre est-elle peuplée d’intraterrestres ?

22/09/2012

 

Si la croyance en l’existence d’une forme de vie à des milliards d’années-lumière de notre planète est assez répandue, il existe également une croyance en l’existence d’êtres vivant à l’intérieur de la terre.

Si l’existence de formes de vies intelligentes intraterrestres est beaucoup moins répandue que celle d’une vie extraterrestre, on en retrouve néanmoins pas mal d’allusions depuis le milieu du 19e siècle sur l’existence d’une vie intraterrestre dans la littérature, de quoi donner naissance à plusieurs théories.

Eh oui, tout comme le fait de se dire qu’il ne peut exister que l’homme dans l’univers, il semble impossible pour certains de se dire que la terre, à l’intérieur ne peut être composée que de matières solides ou d’océans, une autre vie doit y être possible. Une croyance qui va de pair avec celle que la terre est creuse et qu’en son centre se trouve la cité d’Agartha, une ville légendaire, voire une société entière d’intraterrestre. La ville d’Agartha est également souvent associée à des civilisations perdues comme l’Atlantide, Mu et la Lémurie.

De la pure fiction ?

Jules Verne avec son roman « Voyage au centre de la terre » (1864) est l’un des premiers écrivains à faire part d’une vie intraterrestre. En 1908, Willis Emerson avec « The Smoky God, or A Voyage Journey To The Inner Earth », présente son livre comme étant le récit authentique d’un marin, Olaf Jansen, qui durant deux ans aurait habité dans des villes souterraines avec les habitants des colonies du réseau souterrains. Selon lui, ces intraterrestres mesuraient plusieurs mètres de haut, étaient blonds aux yeux bleus avec la peau claire et avaient l’air de grands dieux. Selon l’œuvre, le réseau souterrain serait composé de plusieurs colonies ou villes, dont Shamballa ou Telos. Tous possèderaient leurs propres écosystèmes et seraient accessibles par différentes entrées.

Qui sont-ils ?

Les intraterrestres sont généralement décrit comme ayant un niveau technologique supérieur à celui de l’homme, leurs intentions sont généralement similaires à celles des extraterrestres : conquérants, manipulateurs, diaboliques ou encore bienveillants et spirituellement supérieurs, veillant au progrès de l’humanité.

Pour certains, les intraterrestres seraient les survivants d’antiques civilisations telles que celles des Atlantes ou des Lémuriens et qui auraient apporté sous terre leurs connaissances et textes sacrés. En fait, Agartha conserverait en son sein des bibliothèques d’archives des savoirs perdus de cité légendaire comme Atlantides, mais aussi la bibliothèque du savoir des Mayas, des Aztèques, des Incas, des Mohawks…

Pour d’autres, les intraterrestres ne sont que des extraterrestres venus nous observer ou nous manipuler depuis le centre de la terre.

Finalement tout comme pour les extraterrestres, les intraterrestres relèveraient plus du fantasme ou de croyances New Age que de la réalité. En même temps, tant que rien n’est prouvé…

Catherine Vanesse | 13 Septembre 2012 08h46

Source : RTL.be    Via  Zone Ufo


Le cratère russe à 10.000 milliards de carats

22/09/2012

 

Article envoyé par Yves – Source : La Tribune

Copyright Reuters

La Russie vient de dévoiler un secret d’État qui pourrait bien remettre en cause le marché mondial du diamant. Sous un cratère vieux de 35 millions d’années et large de 100 kilomètres, un gisement renfermerait de quoi fournir le monde en diamants pendant 3.000 ans.

Selon l’agence de presse russe ITAR-TASS, la Russie viendrait de dévoiler l’un des secrets les mieux gardés du pays depuis l’ère soviétique. Dans les années 1970, les chercheurs russes auraient découvert le plus grand gisement de diamants au monde. Sous un ancien cratère de météorite, vieux de 35 millions d’années et large de 100 kilomètres, la Russie possèderait de quoi alimenter le marché mondial du diamant pendant 3.000 ans. Cette formidable mine de diamants serait située sous le cratère de Popigaï.

10.000 milliards de carats

Selon Nikolai Pokhilenko, directeur de l’Institut de minéralogie et de géologie de Novosibirsk, qui a été autorisé par le Kremlin à dévoiler le secret, cette nouvelle a de quoi retourner complètement le marché du diamant. D’autant plus que les diamants concernés, des diamants d’impact, c’est à dire crés par compression à l’impact de la météorite, auraient dix fois plus de valeur que les diamants classisques. Et il y en aurait pour 10.000 milliards de carats. Dix fois plus que dans la plus grande mine de diamants connue à ce jour, la mine de Yakutia, elle aussi en Russie.

Garder le secret pour préserver les ressources

L’affaire a été cachée par les soviétiques, puis par le pouvoir fédéral parce que le pays réalisait déjà des profits importants grâce aux mines de Mimy et de Yakutia.

 


Course entre les Etats-Unis et la Russie pour récupérer l’ovni de la mer Baltique

22/09/2012

Information proposée par Georges fidèle lecteur  pour area51

Traduction Era et Sylv1 pour area51 et Investigations Ufo et Science

article mis en ligne le 22-9-201 à 12h20

Source : http://cronicasmundosocultos.blogspot.com.es/

Depuis que l’objet mystérieux a été découvert sur le sol des fonds marins par plusieurs plongeurs de nombreuses questions se posent quant à ses origines. Chose incroyable, les images de l’objet ont  une ressemblance frappante avec le Faucon Millenium: vaisseau piloté par Yan Solo  dans les premiers films Star Wars .
Sa ressemblance avec le vaisseau spatial fait courir des spéculations selon lesquelles des plongeurs auraient découvert un crash d’engin extraterrestre. Si son origine est extraterrestre cet évènement est potentiellement   plus important que le célèbre crash de soucoupe à Roswell.
Cette découverte dans un premier temps a fait rire les experts. Mais à présent, le fait que deux des plus grandes nations de la planète sont dans la course pour le récupérer  fait que les chercheurs sont de plus en plus convaincus de son origine exotique : Ce  vaisseau spatial extraterrestre pourrait contenir une  technologie hautement avancée susceptible de changer l’équilibre du pouvoir dans le monde.
Course pour l’Ovni de la Baltique
Il s’agit d’une scène rappelant le film suspense « Destination zebra: Station polaire » de Alistair MacLean dans lequel les forces américaines et russes s’affrontent sur la glace de l’Arctique dans une quête pour être le premier à attraper un satellite espion tombé. Les deux superpuissances ont envoyé des navires de guerre et les bateaux de sauvetage à vive allure  vers la mer Baltique, pour récupérer cette potentielle technologie exotique qui attend sur le plancher océanique.
Ces derniers mois, la découverte d’un objet immergé, peut-être un vaisseau spatial extraterrestre, a créé des nouvelles sensationnelles dans le monde de quelques-uns des plus grands noms dans les médias tels que CNN, CBS et FOX News. De nombreux experts l’ont rejeté comme une formation inhabituelle des fonds marins, mais les analystes du renseignement en Russie et les Etats-Unis ne sont pas si sûrs. Et maintenant, les deux marines sont dans la course pour réclamer les objets étonnants qui peuvent entraîner un changement radical dans l’équilibre du pouvoir dans le monde.
Spéculation massive à propos du grand objet mystérieux
Depuis Juin 2011, la découverte surprenante par les plongeurs et les chasseurs de trésors Dennis Asberg et Peter Lindberg, de ce qui semble être un OVNI immergé, ont déclenché les convoitises.
Les deux hommes consacrent leur vie à la sauvegarde des épaves qui tapissent le fond de la mer Baltique.
Selon le site suédois aftonbladet.se après cette découverte capitale, « Ils ont ensuite fouillé systématiquement les fonds marins de la région de la mer Baltique à l’aide d’un sonar. Tout à coup, l’ instrument a remarqué une formation de 87 mètres de forme circulaire , à une profondeur d’environ  90 mètres, et il y avait  une trace qui suggère une  glissade d’environ 300 mètres. Ils n’avaient jamais rien vu de pareil. Mais   à ce moment-là ils n’avaient ni le temps ni les ressources pour l’étudier de plus près.
Une équipe de profondeur a été créée pour prolonger l’examen de l’étrange objet.
Équipement de plongée des navires bloqués par les militaires
Peter Lindberg, l’un des co-découvreurs et plongeur  dans l’équipe de recherche sur  l’objet a déclaré à FOX News: « Nous avons entendu beaucoup de différents types d’explications, du vaisseau spatial de George Lucas, le Millennium Falcon jusqu’à l’hypothèse d’une espèce d’ouverture (portail) vers un monde intérieur, comme l’enfer ou quelque chose comme ça ».
« Nous ne savons pas s’il s’agit d’un phénomène naturel ou d’un objet. Cette chose que nous avons vu quand nous cherchions peut nous orienter vers  le naufrage d’un bâtiment de la Première Guerre mondiale. Cet objet circulaire n’est actif  que dans le moniteur. Nous inspectons les lieux dans un certain nombre de façons. Nous allons utiliser un sonar pour créer des images 3D du fond, le fond d’argile, de cette partie de la mer. Nous allons envoyer également des plongeurs en eaux profondes, ainsi qu’une caméra robot. également prélever des échantillons du fond marin et le rayonnement de mesure et de toxicités . « 
Des navires de guerre américains sont également apparus dans la région
Dennis Asberg, partenaire de Lindberg, a exprimé sa frustration que sa découverte de l’objet immergé à été accaprée par la Russie et les navires de guerre US.
«Nous avons mis tout ce que nous avons (dans cette entreprise), » a-t-il dit.
Bien que l’objet se trouve au fond de la mer Baltique, la Fédération de Russie n’a aucun droit sur la découverte parce que la région du fond marin où l’objet se trouve se situe dans les eaux internationales.
L’emplacement de l’objet était secret, mais les Russes et les Américains l’ont déterminé avec précision et ont pris des mesures énergiques dans la région.
Sous le couvert de « manoeuvres navales », les navires russes et américains ont « immobilisé »  l’équipe de plongée.
(SOURCE: eltiempo.com)

%d blogueurs aiment cette page :