La mère du chercheur-pirate d’extraterrestres contre son extradition

09/02/2012

Agence France-Presse
08/02/2012 11h05

LONDRES – La mère d’un pirate informatique menacé d’extradition pour s’être introduit dans des ordinateurs de l’armée américaine, a demandé mercredi à David Cameron de plaider auprès de Barack Obama la cause de son fils, «terrorisé» par la perspective de son départ aux États-Unis.

Lire l’article 

Rappel des faits :

Gary McKinnon Le Hacker contre la dissimulation


Gary McKinnon, né à Glasgow en 1966, également connu sous le nom Solo, est un hacker britannique accusé par les États-Unis d’avoir réussi le « plus grand piratage informatique militaire de tous les temps ».

Cet administrateur système au chômage est accusé d’avoir pénétré dans 97 ordinateurs appartenant à l’US Army et à la NASA, en 2001 et en 2002.

Les réseaux informatiques américains qu’on l’accuse d’avoir pénétrés appartenaient à la NASA, à l’armée de terre, à la marine, au Ministère de la Défense, à l’armée de l’air, ainsi qu’au Pentagone.

Les États-Unis estiment que les crimes dont il est accusé ont causé des dommages évalués à entre 700 000 et 800 000 USD2.

McKinnon a protesté qu’il cherchait seulement à établir l’existence de vaisseaux spatiaux conduits par des extraterrestres et a dit être absolument certain que les Américains ont réussi à récupérer une technologie antigravité extra-terrestre.

Le Figaro a décrit un homme qui « ne se lave plus, vit en peignoir dans son appartement, perd son travail et que sa petite amie quitte ».

Il passe ses journées et ses nuits à pirater les ordinateurs militaires américains, obsédé par la recherche d’informations sur les extra-terrestres et tout cela depuis sa chambre dans le nord de Londres.

La suite


L’océan Martien en image

09/02/2012

Il y a 4 milliards d’années, si un organisme vivant et muni d’un œil avait pointé un télescope sur Mars, il aurait pu voir un immense océan bleu de forme triangulaire…

L’océan Martien en image.


Rencontres rapprochées documentées

09/02/2012

Source : http://naturalplane.blogspot.com/2012/02/documented-close-encounters-3.html

Traduction area51blog

Boule de feu qui roule

Lake Gwelup près de Perth, à l’Ouest de l’Australie – Juin 1984 – minuit

La nuit de la pleine lune, le témoin était sortie promener son chien près de la réserve du lac et marchait près des gommiers lorsqu’elle est tombée sur une clairière. Alors  qu’elle s’apprêtait à traverser la clairière, elle remarqua des silhouettes au loin se diriger vers elle. A en juger par leur taille, elle pensa qu’il s’agissait de garçons. Elle observa aussi  un objet blanc qui se déplaçait aux côtés des petites silhouettes. Étant seule elle pensa qu’il était plus prudent de se cacher derrière des arbres pendant que les garçons passaient.

Comme elle s’accroupissait avec son chien elle les regarda approcher. Elle se rendit compte peu à peu que les silhouettes étaient en fait de petits humanoïdes ; mesurant 90cm, dont les bras et jambes semblaient trop longs pour leur corps. Ils se déplaçaient d’une étrange allure, un peu à la manière des singes et ne semblaient pas vêtus avec une peau gris foncé. Alors qu’elle regardait abasourdie l’objet blanc rebondi s’avéra être une boule de lumière  suivant les petites silhouettes.  Tout à coup le leader leva son étrange long bras en l’air et poussa un cri à glacer le sang, et à ce moment son chien s’éloigna la queue entre les pattes. Les créatures elles-même disparurent dans un fourré de lupins non loin de là.

Cette expérience  a été suivie jusqu’à la nuit suivante lorsque son cousin, en écoutant  sa rencontre, la persuada en quelque sorte de  retourner au lac, armé d’un appareil photo. Ils n’ont vu aucune créature étrange mais ont été frôlés par un grand appareil de lumière blanche, qui a plané au dessus de la clairière plusieurs fois.  Il est possible que son cousin ait pris des photos de l’objet.

Source: NUFORC, UFO Research NSW Australia
Type: D – Lorsqu’une entité ou un humanoïde sont vu dans la même zone où se trouve un ovni ou où des objets inconnus ont été signalés.

*********

La dame vêtue de noir

Saucedilla, Caceres, Espagne – 17  Octobre  1984 – 22:30

Mari Carmen Ramos agée de 14 ans rentrait chez elle à pieds dans l’avenue   Gonzalez Amezqueta , une grande route déserte. Soudainement, comme obéissant à un invisible instinct, elle ressentit quelque-chose d’étrange. Elle regarda autour d’elle avec appréhension. Après avoir fait quelques pas elle remarqua quelqu’un qui approchait en direction opposée. Un froid et un vent surnaturel emplirent l’air autour d’elle. Levant les yeux elle remarqua ce qui semblait être « une femme » de taille considérable et toute vêtue de noir et s’approchant de sa position à une vitesse anormalement élevée. Cela avait apparemment parcouru une centaine de mètre en quelques secondes.

Ramos s’arrêta pour observer la silhouette bizarre et remarqua qu’elle semblait glisser sur le sol sans le moindre effort. Cela gardait les bras rigidement sur les côtés. Son visage semblait encastré dans des ombres et on ne voyait pas les traits. La femme étrange mesurait plus de trois mètres et se déplaçait à grande vitesse vers le témoin qui était pétrifiée de peur et ne pouvait plus bouger.  Au bout d’un moment la grande silhouette noire prit un angle pour traverser la route  et aller dans une ruelle adjacente.

Après son départ le témoin regarda dans la ruelle et fut surprise de voir que la silhouette avait complètement disparu.

Source: Iker Jimenez, Encuentros, La Historia de Los Ovni en España

Type: E – Lorsque une entité ou un  humanoïde est vu seul, sans activité OVNI reliée (Exemple:visiteurs en chambre)

**********


L’Homme crapaud qui hurle

Santa Lucia, Cabaiguan, Cuba – 1964 – fin d’après-midi

Rodolfo Garcia,  se reposait après le déjeuner dans l’entrepôt de  tabac, qu’il  trouvait frais  et calme. Cet après-midi là, il leva les yeux et vit un «homme» vêtu d’un costume étrange.Son visage et ses mains étaient de couleur verte, comme celle d’une grenouille et il avait de grands yeux ronds et globuleux. Il n’avait pas d’oreilles et sa bouche était une ligne mince, il était à peu près aussi grand que deux hommes et se trouvait sur une boîte en bois regardant fixement le témoin

 Terrifié Garcia regardait,  comme l’étrange créature semblait vouloir lui dire quelque chose. Soudain, il a émis un bruit hurlant fort qui fit éclater les tympans du témoin et fit saigner ses oreilles. De douleur, le témoin tomba de son transat. Au même moment la créature émit un deuxième cri qui fit perdre conscience au témoin. Plus tard il fut trouvé par l’un de ses fils, la famille étant inquiète de ne pas   voir Rodolfo revenir de sa sieste. Après avoir raconté aux autres ce qu’il avait vu, il s’armèrent de carabines et de machettes et allèrent au hangar à tabac mais ne trouvèrent rien.

Source: Rene Batista Moreno, Revista SIGNOS Cuba
Type: E – Lorsque une entité ou un  humanoïde est vu seul, sans activité OVNI reliée (Exemple:visiteurs en chambre)

Remerciements au chercheur, ufologue et and témoin Albert S. Rosales pour avoir transmis ces derniers rapports documentés…Lon

Lifetime of encounters: A recollection of anomalous events by Albert S. Rosales

The Cryptoterrestrials: A Meditation on Indigenous Humanoids and the Aliens Among Us

Contact with Alien Civilizations: Our Hopes and Fears about Encountering Extraterrestrials

Labels: , , , ,


%d blogueurs aiment cette page :