Zahi Hawass, le secret du Sphinx et la malédiction du pharaon Moubarak

Information envoyée par Christian – Source : http://www.agoravox.fr  (en rapport avec l’article que j’avais posté en 2008 : Une cité enfouie sous le plateau de gizeh)

Révolution de palais. Illustre survivant du régime Moubarak, l’archéologue Zahi Hawass s’est vu finalement contraint dimanche de devoir rendre les clés de l’Egypte antique. Retour sur un coup d’Etat feutré, à la fois politique et scientifique.

Les révolutionnaires égyptiens ont remporté une nouvelle victoire en obtenant le limogeage de Zahi Hawass, secrétaire d’Etat aux Antiquités. C’est la chute d’un puissant symbole : l’homme était réputé incarner l’Egyptien vivant le plus connu au monde après l’acteur Omar Sharif. Pas un documentaire consacré à la terre des pharaons ne s’est réalisé depuis vingt ans sans que ce grand communicant n’y apparaisse. En 2009, l’homme qui a créé sa propre ligne de vêtements -notamment des chapeaux- se vantait d’avoir reçu la visite du cinéaste George Lucas qui voulait rencontrer, selon lui, le « véritable Indiana Jones  ». L’année suivante, l’intrépide égyptologue a visiblement pris un malin plaisir à jouer son propre personnage dans une curieuse émission de télé-réalité diffusée par History Channel.

Le Moubarak de l’égyptologie

Depuis le départ de Hosni Moubarak, l’archéologue vedette était dans le collimateur. La cause ? Outre son attachement au président déchu et la connivence qu’il entretenait avec l’ancien régime-notamment avec l’ex-ministre inamovible de la Culture Farouk Hosni, Zahi Hawass était régulièrement accusé de corruption, de cupidité et de despotisme dans sa gestion opaque du Conseil suprême des Antiquités. La colère qu’il suscitait éclata au grand jour, dimanche dernier, lorsqu’il s’engouffra dans un taxi à la suite du remaniement ministériel : des manifestants furieux et déterminés à lui faire obstacle étaient alors présents comme en témoignent ces images.

Après une démission-éclair en mars et sa réinstallation au sein du gouvernement, Zahi Hawass a dû affronter, le mois suivant, une nouvelle humiliation en étant condamné à un an de prison pour avoir outrepassé une précédente décision judiciaire à son encontre. Une peine annulée dès le lendemain par décret spécial de la Cour administrative. Au mois de mai, c’était sur la place Tahrir, centre emblématique de la révolution, que ses opposants les plus virulents -peu nombreux mais démonstratifs- se donnaient rendez-vous pour réclamer sa démission.

La nomination initiale d’un remplaçant, en la personne de Abdel Fattah El-Banna, a suscité la controverse au sein de la frange institutionnelle des archéologues égyptiens. L’universitaire avait participé à une manifestation impressionnante devant les bureaux de Zahi Hawass en juin dernier. Malgré son manque d’expérience sur le terrain, sa popularité était alors évidente auprès d’étudiants qui le portèrent sur leurs épaules.

Le Conseil suprême des Antiquités a pourtant fait savoir qu’il ne reconnaissait pas cette investiture. Insistant sur la nécessaire indépendance de l’organisme, son secrétaire général, Mohamed Abdel-Maksoud, a estimé que la création récente de ce poste ministériel était une « erreur » de la part de Moubarak. Il a également sollicité auprès du gouvernement intérimaire un retour à la situation administrative antérieure. Une requête provisoirement accordée : le Premier ministre, Essam Sharaf, vient d’annoncer qu’il annulait la désignation d’El-Banna au poste controversé de secrétaire d’Etat aux Antiquités. A ce jour, nul ne sait si le chef du gouvernement prévoit de nommer quelqu’un d’autre dans les prochains jours ou si la fonction devait être purement et simplement annulée. Au-delà de l’aspect scientifique, l’enjeu est aussi financier : le responsable de l’archéologie nationale assure de facto, à travers le monde, le rôle de VRP du tourisme, principale manne économique en Egypte.

Archéologie psychique 

Quant à Zahi Hawass, son bilan contrasté laisse en suspens de nombreuses interrogations : connu pour sa défense intransigeante et acclamée du patrimoine antique, l’homme âgé de 64 ans était également critiqué pour son rapport conflictuel avec autrui ainsi que sa relation privilégiée aux Etats-Unis. En poste dans le secteur archéologique depuis 1969, c’est seulement en 1987 que Zahi Hawass obtient son doctorat en égyptologie à l’Université de Pennsylvanie. Curieux détail : Hugh Lynn Cayce -un homme de réseaux influent, à la fois proche du mouvement New Age et des cercles maçonniques américains- avait par la suite révélé que c’était via son entremise que l’archéologue égyptien avait pu décrocher son inscription. Les deux hommes se connaissaient alors depuis une dizaine d’années puisque Hugh Lynn Cayce supervisait et finançait en 1978 des fouilles sur le plateau de Giza dans le but singulier de confirmer les prédictions de son propre père, Edgar Cayce. Ce médium célèbre aux Etats-Unis avait affirmé dans les années 30 qu’il existait un complexe souterrain, secret, sacré, particulièrement sophistiqué et bâti antérieurement à la civilisation égyptienne dans le territoire « signalé » par le Sphinx et les trois grandes pyramides. Zahi Hawass s’est toujours défendu officiellement de souscrire à de telles théories –considérées comme hérétiques au regard de l’archéologie traditionnelle, même s’il a autorisé en 1996 une nouvelle équipe -dirigée par le millionnaire Joseph Schor et également inspirée par les prédictions de Cayce- de procéder à une sonde électronique du plateau de Giza. En outre, le responsable égyptien était très proche de son confrère, l’Américain Mark Lehner, spécialiste émérite des pyramides et ancien membre convaincu -dans sa jeunesse- de l’association fondée par Edgar Cayce.

http://www.wat.tv/video/edgar-cayce-251on_2iqgp_.html

Par ailleurs, Zahi Hawass a fait preuve, à maintes reprises, d’un double discours à propos de la Grande Pyramide de Khéops, réfutant, d’un côté, les théories avancées par de nombreux spécialistes-notamment français- au sujet de l’existence d’une chambre secrète et assumant, de l’autre, sa propre tentative d’explorer des mystérieux conduits -redécouverts en 1993 grâce à un robot doté d’une caméra- dans le but avoué de découvrir la « salle légendaire du pharaon Khéops ».

Les momies se dérobent

Ironie du sort, la chute de Zahi Hawass accompagne la disgrâce en cours de son meilleur partenaire médiatique :le magnat de la presse Rupert Murdoch. Les deux hommes avaient signé un contrat d’exclusivité pour une retransmission mondiale -la première fois en 1999 pour la chaîne Fox puis en 2002 pour la National Geographic Channel– d’une fouille archéologique en direct sur le plateau convoité de Giza. Si le suspense était bien au rendez-vous, les deux expéditions filmées de manière hollywoodienne se sont avérées finalement infructueuses. Un semi-échec commercial et un tollé dans la communauté scientifique, indignée de voir des monuments classés à l’UNESCO servir de strapontin audiovisuel dans une course à l’audience.

Dernier rebondissement en date : la divulgation, fin mai, des dernières images de l’exploration des conduits. Venant renforcer le mystère de ces structures édifiées au sein de la Grande Pyramide, de nouvelles inscriptions -similaires à des graffitis- ont été découvertes.

Après un quart de siècle à régenter son domaine, celui qui était surnommé le « Roi de Giza » a été renversé. Il n’est plus impossible désormais que son éviction signale l’amorce d’une réorientation des fouilles, voire d’une plus grande transparence. C’est là, sans doute, que réside l’ironie ultime : sur son passage, une révolution arabe, débutée en Tunisie, aura peut-être contribué, en éliminant les derniers « gardiens du temple », à rénover -peut-être bientôt, peut-être brutalement- le regard porté sur l’Egypte antique et les origines de la civilisation. En attendant, le battement d’ailes continue. A la lisière du désert, le Sphinx guette, impassible, la conclusion de l’effet papillon.

Information exclusive en France pour Agoravox***

Ajout en date du 21/07/11, 10h : depuis environ 36 h, une rumeur étonnante parcourt les rédactions de la presse égyptienne. Zahi Hawass pourrait finalement retourner officiellement, dès aujourd’hui ou ce weekend, au poste de secrétaire d’Etat aux Antiquités. L’intéressé vient de confirmer directement sa réinstallation, imminente selon lui, auprès du site The Art newspaper. Si la nouvelle devait se confirmer, ce serait là le second rappel de Zahi Hawass, en moins de six mois, pour diriger le secteur archéologique. Par ailleurs, un tel rebondissement ne manquerait pas de venir renforcer la réputation atypique de l’égyptologue, considéré par de nombreux spécialistes comme l’homme de main des Américains. Ces derniers, à travers l’envoyé spécial Frank Wisner, ont déjà particulièrement contrôlé la dernière transition politique. Une autre hypothèse pour expliquer ce maintien exceptionnel consisterait à reconnaître la position incontournable de l’homme pour parachever des explorations en cours, notamment celle des conduits de la Grande Pyramide. Réponse dans quelques mois, à l’occasion de la conclusion des fouilles.

JPEG - 42.8 ko

27 Responses to Zahi Hawass, le secret du Sphinx et la malédiction du pharaon Moubarak

  1. denez666 dit :

    je crois juste que nous ne sommes pas près d’avoir la vérité sur ces fabuleux sites et surtout dans leurs sous-sols. !

  2. krajewski dit :

    Je sais que Edgar Cayce à dit que quelques 20 ou 25 mètres en dessous de la patte gauche du sphinx il y aurait une porte qui conduirait aux archives concernant l’Atlantide..(faudrait que je retrouve le livre que j’ai pour vous donner l’info exacte…)
    .et qu’on trouverait la preuve de l’existence de ce continent et beaucoup d’autres choses..
    alors si .Zahi Hawass, connaissait ceci par le fils de EC…à ça ne m’étonne pas qu’il aurait voulu fouiller…EC a parlé de beaucoup de choses qui se sont avérés exacte surtout du point de vue médicale…et les bimini….
    peut être qu’il a trouvé quelque chose et qu’il l’a gardé pour lui .vu le bonhomme….
    quand j’ai vu le film où il gueulait comme cela ..
    .me suis dit hmmm.un passionné, fanatique..personnel et pas franchement ma tasse de thé…prendre comme excuse qu’il n’accepte pas que que l’autre bonhomme parle 2 minutes dehors sans bosser d’arrache pied pour découvrir quelque chose sous le sable ma foi …..pas acceptable .même « si je comprend bien qu’il a « dans un certains sens raison de faire savoir qui est le boss ici »..pour faire avancer le schmilblique…
    mais il y a moyen et moyen surtout de s’adresser à un étranger archéologue qui est là pour aider..bref…c un contraire d Indiana Jones …
    Kra

  3. rachius dit :

    La révélation ne tardera pas… on l’a sent depuis un moment qu’elle est sur le point se s’étaler dans un premier temps par la voie du secret, mais finira par tomber via le public.
    Mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a une vérité bien enfouie qui verra bientôt le jour, et ce jour n’est pas loin !

  4. denez666 dit :

    avez-vous vu les archives sur le KGB qui a fait des fouilles et découvert un squelette non humain? très chouette à voir sur you tube ou daylimotion je crois. bonne soirée. denez666

  5. Article très intéressant, les influences du mon de l’argent, les antiquités, les USA… Et même le diplôme en chocolat… C’est Hollywood !

  6. Zahi Hawass est très critiqué dans les milieux de l’archéologie officielle. On lui reconnait un grand talent de communicateur, mais aucun talent scientifique. Le problème étant que tout devait passer par lui : permis de fouilles, découvertes « sensationnelles » (du moins susceptibles d’intéresser les médias). Néanmoins, il protégeait bec et ongle ce patrimoine. Un autre face sombre de cette personne est sa grande tendance à entourer de mystère ce qui n’est pas mystérieux et à raconter de jolies histoires quasiment enfantines. Je ne savais pas par contre qu’il avait un penchant pour la pseudo-archéologie médiuminique. Si c’est le cas je ne peux que dire : bon débarras. De toute manière il ne représentait qu’une archéologie de parade : il ne faisait qu’en porter l’uniforme (dont le célèbre chapeau), chose qui fait bien rigoler les vrais archéologue. Contrairement à vous, j’espère que son départ va enfin minorer sinon (utopiquement) effacer les théories que l’on qualifie de « pyramidioties » et libérer les archéologues du joug mégalomanique que représentait ce personnage.

    • Murielle dit :

      Oui mais ne vous réjouissez pas trop, si ça se trouve , il est rapellé….

    • Manureva dit :

      S’il revenait il faut aussi s’interroger sur les raisons qui pourraient pousser le nouveau gouvernement égyptien à le laisser à sa place… Quels secrets, quelles confidences a-t’il pu bien glaner au cours de ces années ??? M’est avis qu’on ne peut même pas imaginer le chantage qu’il doit exercer en ce moment…
      Et pour confirmer ce que dit Thinkingtheworld, j’ai deux amis archéologues (INRAP) qui poussaient des cris de joie quand ils ont appris la nouvelle !
      Wait and see…

      • Je crois simplement qu’ils ne trouveront jamais plus personne de cette envergure. C’était une figure qui en un sens popularisait l’archéologie égyptienne, un peu comme une marque publicitaire. Il était (malheureusement) l’image vivante de l’Egypte ancienne tout en étant égyptien de souche… je crois plutôt que le gouvernement est face à un vrai dilemne. En plus il a créé autour de lui tout un appareil administratif que l’on ne remplace pas en deux coups de cuillère à pot. Pour moi les motivations du gouvernement égyptien à le garder étaient les suivantes :
        – le personnage truculent
        – sa mainmise totale sur les antiquités égyptiennes => remplacement difficile de son administration
        – l’image « égyptienne » de l’égyptologie
        – la volonté de montrer une continuité : il est probablement la personnalité égyptienne la plus connue internationalement. Sa présence signifie : chers touristes, venez en Egypte, le pays a changé mais ce n’est pas l’anarchie.

  7. christian dit :

    Je ne sais pas si ce type ne fait pas plus dans le Chauvinisme et le secret d’influence Etatsunienne que dans la science archéologique et géologique, comme le font beaucoup, qui font la relation astronomique prouvée par calcul, où est le problème de dire que ce qui est construit là n’est pas de l’époque T, de plus comme l’on se rend bien compte qu’il y a de plus en plus à cacher avec ce mur, j’ai eu l’occasion d’y aller dans les années 70 où il n’y avait pas de mur ni de gardes armés, il n’avait pas encore l’emprise sur le site.

  8. eefred dit :

    bonjour
    si je comprends bien l’article cet homme travaille pour la cia, car Mr Wisner est un ponte de la cia d’ailleurs on ne sait pas grand chose sur ces fonctions précise au sein de l’agence et fait partie de la famille à notre cher président Sarko, il est le mari de son ex belle mère (à sarko) un truc comme ça
    La question est que cherche la cia ??????

    • GEORGES dit :

      la CIA est peut être la après la chute du président pour que les égyptiens ne fasse pas n’importe quoi dans la réorganisation des ministères et des services,je pense qu’il n’y a pas que les usa d’autres services secrets doivent êtres dans le coin. Georges

  9. Era dit :

    Le mystère du Sphinx et de l’Atlantide – une découverte tenue secrète ?
    Lien envoyé par Krajewski – Source : http://propheties.canalblog.com/archives/propheties_d_edgar_cayce/index.html

    « En terre égyptienne, dans un lieu où l’on pénètre à partir de la patte droite du Sphinx, se trouve la salle des archives de l’humanité. Ces archives vont depuis le commencement des temps où l’esprit prit forme et commença à descendre sur cette Terre. Elles comportent l’histoire de toutes les nations de la Terre, l’histoire de la destruction finale de l’Atlantide, et l’histoire de la construction de la Pyramide de l’Initiation, avec les noms des individus, des lieux, avec les dates et les temps où ces archives seront à nouveau ouvertes…

    Car, avant le changement d’époque, (« avant le changement d’époque » = avant le passage à l’Ère du Verseau) la vérité sera révélée. On retrouvera ces documents. Mais on ne pourra pénétrer dans les salles souterraines, en partant de la patte droite du Sphinx, que lorsque les temps seront révolus et que les changements auront été accomplis dans cette phase de l’existence humaine. »

    Edgar Cayce – 1933

    Depuis juillet 2002 un mur est construit autour du plateau des pyramides de Gizeh. Des gardes armés surveillent la zone et dirigent les touristes vers des sites rigoureusement sélectionnés par les autorités. Les ouvriers y travaillant 24/24 dans la plus grande discrétion.

    Le mur dispose de fondations enterrées et consolidées par des barres en acier de 10 cm d’épaisseur. Il s’élève sur une hauteur de 4 à 7 mètres sur environ 8 kilomètres carrés et à plus d’un kilomètre des pyramides. Le plus étonnant est que ce mur englobe également des habitations qui ont étés déplacées et le cimetière arabe. Le chercheur Jim Hurtak a même déclaré que des couloirs, des tombes et des tunnels non explorés se situaient dans cette zone.

    S’agit-il vraiment de protéger les places archéologiques des terroristes ou de mettre à l’abri du regard les futurs découvertes dans ces tunnels non encore explorés ?

    Selon les rumeurs, en 2001, une chambre secrète aurait été découverte à proximité des pattes du Sphinx, mais elle aurait été classée (et serait encore) top secrète sous la pression de la CIA. Or, une autre médium, Monique Mathieu, déclara en 2000 qu’un nouveau crâne de cristal était sur le point d’être découvert en Egypte, et qu’il révèlerait au monde l’immense connaissance acquise par les civilisations oubliées (l’histoire de ces mystérieux crânes fera l’objet d’un futur post).

    Une étude réalisée par John West arriva à la conclusion que le corps du Sphinx était à l’origine celui d’un lion taillé 10.500 ans avant notre ère.

    Il est orienté vers le point d’équinoxe où se lève le soleil le 21 mars. Or il y a 10.500 ans, le soleil se levait dans la constellation du lion à l’équinoxe vernal. Pour lui, ce n’est que beaucoup plus tard que Pharaon fit retailler sa tête à son effigie (ce qui serait à l’origine de la disproportion actuelle du monument). D’après les traces d’érosions encore visibles, le Sphinx aurait également subit le déluge 10.500 ans avant notre ère (Par contre pour certains géologues, l’érosion importante du corps viendrait du fait qu’il est taillé dans une couche de calcaire plus friable que celle constituant la tête. Cet argument n’explique pas, par contre, la disproportion évidente entre la tête et le corps!)

    Le même déluge qui engloutit l’Atlantide (date que Platon évoqua également pour la disparition de ce continent). En 1933, Edgar Cayce (« Les mystères de l’Atlantide revisitée ») avait donné une vision médiumnique du site de Gizeh. Selon lui, à proximité du Sphinx, une salle d’archive secrète renfermait l’histoire de toute l’humanité. Il ajouta qu’une colonie rescapée de l’Atlantide édifia en Egypte les bases d’une nouvelle civilisation avec l’aide d’une civilisation issue d’Orion.

  10. ce monsieur est un négationniste et il a toujours mis en avant un rationnaliste fanatique pour mieux cacher les savoirs aux masses. adepte du mépris envers ceux qui ne partagent pas ses points de vue, prétentieux comme pas possible, soupçonné davoir revendu des artefacts non répertoriés au marché noir…. bon débarras

  11. denez666 dit :

    bonsoir,il me semble avoir lu l’année dernière que cette salle avait bel et bien trouvée,mais que les tablettes summériennes auraient été « déménagées par du monde comme cet » ordu ».. de zahi hawass depuis des décennies,il pillerait impunément tout ce qui serait en passe d’être re-« découvert » par ce sombre individu.comme ça,il ferait juste semblant de découvrir officiellement de nouvelles salles…! d’ailleurs chez lui il y aurait des trésors originaux et le musée des copies! mais ça ce n’est toujours pas vraiment prouvé ,mais les présomptions sont là ! Et je viens d’apprendre qu’il revenait….!! les spectromètres ont mis en évidence une sorte d’énorme salle souterraine style petite ville ! et elle contiendrait selon le KGB un vaisseau mère,oui juste ça..!mais,avec des « on dit » on met Paris en bouteille. tout ceci ne sont que des morceaux de textes que j’ai lus ou vus.mais certains sont signés par d’illustres archéologues et autres..C’est un des domaines des plus extraordinaires et on aura beaucul de surprises et de remises en questions sur certaines théories qui ne seront plus valables du tout. denez666

  12. Murielle dit :

    Moi je n’y comprends rien à cette histoire, ça à l’air d’un vrai sac de noeuds : Il a d’abord été remplacé par alaa shahin ( celui qui a déclaré qu’il y avait quelque chose de non terrestre découvert dans les pyramides dans une conférence, mais qui a démenti ?)

    https://area51blog.wordpress.com/2010/11/30/un-archeologue-egyptien-admet-que-les-pyramides-contiennent-de-la-technologie-extraterrestre/
    Puis il a été rappelé, puis viré à nouveau, et maintenant peut-être qu’il va revenir. Quel binz ! A suivre…
    http://www.maxisciences.com/zahi-hawass/

    • krajewski dit :

      Coucou Murielle,
      Tu vois j’ai l’impression que ce Mr Zahi Hawass est un empêcheur de tourner en rond….Un escroc certain … ça y est je l’ai lâché..ce mot…dans la mesure qu’un homme comme lui avec un caractère imposant, coléreux, et non respectueux envers les autres….et qui était ou est ?, dans une position avec autant de pouvoir .sur l’archéologie d’un pays tellement riche dans ce domaine!!!….il y a de quoi se poser des tas de questions..c tout ce que je « sens » que je devrais en dire…..

      MAIS j’ai confiance dans les prédications de E C..et lui devrait se méfier de ses dernières. aussi lire entre les lignes..
      …Nous aurons nos réponses un jour…dans la mesure où….personne n’est éternelle…
      et les vérités sont faites pour être trouvées un jour ou l’autre…
      mais il faut croiser les doigts pour que nos os s’en accommodent avec le temps qui passe!!!
      Je n’aimerai pas qu’un archéologue dans 1000 ans retrouve mes restes en se disant …tiens encore une emme……. de première!!
      hihih

      amicalement
      Kra

  13. eefred dit :

    Bonjour
    même si il avait des relations troubles , il n’en reste pas moins un bon égyptologue avant tout et dans un deuxième temps une marionnette aux services des puissants de ce monde qui bien entendu en savent plus que quiconque sur l’histoire….. et trouve un intérêt certain à contrôler des sites bien précis et détourner des artéfacts ancien datant de l’époque sumérienne comme cela a eu lieu à Bagdad………

  14. Cerise dit :

    Maintenant que cette pourriture corrompue est partie, qu’en est-il des campagnes archéologiques présentes et futures en Egypte ?

    Les recherches à l’aide des technologies informatiques et électroniques moderne, comme les détections par résonnance sonique ou magnétiques, vont elles enfin être autorisées sur tous les sites, alors qu’elles ont toujours systématiquement été bloquées par Zahi Hawass, bien qu’elles soient totalement non invasives ?

    Les campagnes vont-elles avoir enfin une durée décente, au lieu d’être stupidement bridées à 4 semaines par an et par équipe ?

    Les égyptologues du monde entier vont-ils avoir le droit de témoigner et raconter comment ils sont traités depuis 30 ans, obligés de se faufiler dans les dédales ahurissants de la corruption généralisée ?

  15. lasorciererouge dit :

    Egypte: Le président Morsi prié de détruire les pyramides !!!

    Les pyramides égyptiennes seront-elles bientôt détruites? C’est en tout cas ce que demandent certains reponsables musulmans, rapporte Front Page Magazine.

    D’après le site, qui reprend plusieurs médias arabes, des représentants du parti salafiste égyptien souhaiteraient détruire ces monuments qu’ils considèrent comme des «symboles païens». Récemment, «le Sheik des Sheik» du Bahreïn Abd-Latif al-Mahmoud a appelé le nouveau président égyptien Mohamed Morsi à «détruire les pyramides pour accomplir ce que le Shabi Amr ibn al-As ne pouvait pas faire».

    Cette phrase est une référence au compagnon du prophète Mahomet qui a envahi et conquisl’Egypte en 641. Sous son règne, de nombreuses antiquités et reliques furent détruites.

    Reste à savoir si le président égyptien, issu des Frères Musulmans, sera assez «pieu» pour mettre en œuvre cette entreprise.

    Source: Slate.fr

    Le premier qui enlève une pierre des pyramides sera automatiquement tué par nos soins.

  16. OTOOSAN dit :

    Voyez donc comment a été fouillé le puits d’ osiris par hawass !

Répondre à Era Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :