Dessins ovni originaux 1970 ?

Cette photo fait l'objet d'une licence - Tous droits réservés - Galerie de spiresm

Bonjour à tous,

J’ai reçu un mail ce matin d’un monsieur qui a fait l’acquisition il y a quelques mois de deux dessins chez un marchand d’art. Ils sont estampillés au dos d’un cachet Nasa Headquarters patent section 1970. Ils sont signés Vincenzo Grasso ou Grossa et on peut lire en légende :

attaco di massa al piedi
bobina di alta frequenza
attiragio magnetico permanente
electrode di alzamento verticale a vapore di mercurio
electrode di corsa orizontale a vapore di mercurio
mettalo di ramo giallo
armatura in duro aluminio
acs movibile
dischi a frecuenza magnetica
accumulatore
plache di tola incerchio di ferro
accumulatore
cuadro di condensatore
bopina di alta frecuenza

Il aimerait avoir un avis scientifique, ou un débat qui pourrait l’éclairer sur ces dessins.

Voici le lien de sa galerie, (les deux premières photos n’ont rien à voir avec le sujet)  http://www.flickr.com/photos/46122902@N06/

A vos claviers…

 

 

22 Responses to Dessins ovni originaux 1970 ?

  1. PECQUERY dit :

    cela me rapelle beaucoup les dessins des modeles NAZIS, surtout la vue de dessus, et je pense sur la partie « motorisation, levitation  » elements magnetiques ne seraient pas placés dans le centre du disque mais sur sa circonference, d’ou l’importance de la forme du disque, pour les objets cylindriques je pense qu’ils ont une autre forme donc d’autre possibilités de déplacement

    • eefred dit :

      bonjour
      tout à fait cela ressemble fortement au modèle nazis je pense au  » Haunebu 2″ sauf que sur ce dessin le dome est bien plus haut que sur les modèles nazis

  2. Revan dit :

    Je ne sais pas si sa intéresse quelqu’un mais ce qui veulent je croit que la traduction est en gros ça :
    attaco di massa al piedi : cordon d’attache de masse pour le pieds.
    bobina di alta frequenza : bobine de haute fréquence.
    electrode di alzamento verticale a vapore di mercurio : électrode d’élèvement verticale à vapeur de mercure.
    electrode di corsa orizontale a vapore di mercurio : électrode de trajectoire horizontale à vapeur de mercure.
    armatura in duro aluminio : armature en aluminium dur.
    dischi a frecuenza magnetica : disques à fréquences magnétiques
    accumulatore : accumulateur électrique( probablement)
    cuadro di condensatore : « coffret » de condensateurs.

    Pour le reste je ne sais pas trop, je ne suis pas 100% certains de cela déjà. Si vous avez des compléments à apportés n’hésitez pas. Si vous avez des questions sur le matériel vous pouvez demander ou regarder dans un dictionnaire.

  3. ArtTFacts dit :

    Honnêtement sans vous vexer, je ne sais as si ce monsieur a bien choisi son site pour avoir un avis scientifique…

    Bref sinon, ça me fait penser aux fameux « Vimanas » d’Inde fonctionnant à la vapeur de mercure (vapore di mercurio).

    Le style des croquis ont l’air bien plus ancien que 1970, pour moi c’est plus les années entre 1900 – 1940, mais bon je ne suis ni scientifique ni « ufologue » ni un spécialiste de quoi que ce soit.

  4. krajewski dit :

    http://dfmtfa.unime.it/profs/grasso/vgrasso_cur.htm

    Voilà où j’ai trouvé quelque chose sur « UN » ..Vinzenco Grosso…est ce lui?, je ne sais pas mais il est scientifique..pourquoi en Italien ce doc?? ..OUi je sais le Mr EST italien …mais venant de la Nasa cela veut dire quoi?, qu’il était employé à la Nasa ou pas?
    Pour savoir plus de choses faut s’occuper de l’homme d’abord…savoir « qui » il était etc etc

    J’ai à peu prés le même avis que Pecquery…ce que je sais sur les ovnis nazi c ce que j’ai vu je crois sur you tube…où ils montrent un « très long vidéo »…(va falloir que je le retrouve…)..je n’en dit pas plus tant que je ne l’ai pas retrouvé…et puis il me semble aussi que c plus vieux que 70…mais je peux aussi me tromper….
    la signature de ce Vincenzo Grasso me fait penser à quelqu’un d’assez raffiné et avec beaucoup d’imagination et quelqu’un d’intellectuel….de toute façon cela serait intéressant d’essayer de retrouver ses parents à ce monsieur…à +

  5. spiresm dit :

    traduction du lien krajewski

    Professeur Vincenzo Grasso est né à Messine Janvier 9, 1934. Il est diplômé en Physique en 1957 de l’Université de Messine. Il a commencé sa carrière dans cette université en 1957 comme professeur adjoint de physique expérimentale. De 1958 à 1967 professeur adjoint dans le même fauteuil, et professeur de physique et directeur du laboratoire à l’École Technique Industriel de haut « Vérone Trento » de Messine jusqu’en 1970. Professeur adjoint au Département de physique, Université de Messine de 1970 à 1976 et chargé de cours en physique des solides en 1971. E ‘a été professeur à la Faculté des sciences. FF. NN. de l’Université de Messine de 1961 à 1978. Professeur de physique et d’astronomie à la Faculté des sciences Université de Messine en 1976 et professeur de physique et d’astronomie depuis 1979.

    De 1970 à 1994 Responsable pour le champ de recherche des « Propriétés optiques des solides et galvanomagnetiche« Unity »excitations dans les systèmes condensés » du Groupe national de structure de la matière (CNR), créée à l’Université de Messine.

    De 1975 à 1991 membre du Comité régional pour la recherche nucléaire et de la structure de la matière dont il était vice-président pour la période 1979-1982.

    De 1976 à 1994 Directeur de l’Institut de Physique et d’Astronomie, Université de Messine de 1994 à 2001 et directeur du Département de Physique et Technologies Avancées physique, anciennement Département de physique, géophysique et physique de l’environnement, de l ‘ institution dont il a également été le promoteur.

    De 1976 à 1978 et de 1982 à 1984 chef de la recherche « excitations dans les systèmes condensés » du Groupe national de structure de la matière (CNR).

    De 1979 à 1988 chef de la «opérationnel» Préparation d’un prototype de convertisseurs solaires photovoltaïques « Progetto Finalizzato CNR-ENEA de l’énergie

    Depuis 1979, délégué pour représenter la Universita ‘di Messina en Sicile conseil d’administration du Centre de Physique Nucléaire et de la structure de la matière.

    De 1980 à 1989 président de la Licence de Physique de la Faculté des sciences Messina Université.

    Depuis 1990, le président de la recherche Centro Siciliano Physique atmosphérique et de l’environnement.

    De 1992 à 1995 chef de la particule submicroniques «opérationnel» du calibrage par la diffusion de la lumière laser « du projet électro-CNR sur la technologie.

    De 1995 à 1998 Président de la Recherche Scientifique de l’Université de Messine.

    Depuis 1998, vice-recteur de l’Université de Messine pour les questions liées au projet « AlmaLaurea et Représentant de la même université » au sein du comité technique de la base de données nationale des étudiants AlmaLaurea.

    Depuis 1999, membre de la présidence de la Société italienne physique en tant que Secrétaire – trésorier depuis 2005.

    En 1999, le président de la section 02 (sciences physiques), l’Université de Messine.

    Depuis 1999 Membre du comité scientifique pour la coordination de la convention CNR / Societa ‘Italien physique pour la promotion, la formation et la diffusion dans le domaine des sciences physiques.

    De 2000 à 2004 membre du Conseil d’évaluation de l ‘«Université de Palerme, où il a été président de 2000 à 2002.

    Depuis 2000 Membre du Conseil d’administration du Consortium inter-universitaire « AlmaLaurea.

    De 2001 à 2005 membre de la Commission d’évaluation pour l’apprentissage du projet d’intégration (PDI) de la Faculté ‘des sciences ‘Université de Catane.

    E ‘Membre du conseil d’administration du doctorat en Physique, Université de Messine.

    Et «membre du Groupe d’étude de la spectroscopie de Solid State créé sous les auspices du Comité de la science et de la technologie de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

    Et «membre de la Société Italienne de Physique, Société européenne de physique, American Physical Society. membre émérite E ‘de l’Académie des Peloritana Pericolanti Messine.

    Et «membre de Messine Lions Club hôte, dont il était le secrétaire en 1984-85 et président de 1991 à 1992. E ‘Compagnon de Melvin Jones.

    Les activités de recherche du Prof Grasso sujet de l’étude, les propriétés expérimentales, électroniques et optiques des solides désordonnés et cristalline, y compris les semi-conducteurs amorphes et halogénures alcalins lamellaire et pure dopée par des ions de métaux lourds. Il est également impliqué dans la recherche expérimentale dans le domaine de l’énergétique, l’environnement et de l’archéométrie physique. Dans le cadre de ses nombreux contacts scientifiques, travaille avec de nombreuses institutions prestigieuses et les laboratoires de recherche italiens et étrangers. Son activité est documentée par plus de cent soixante publications dans des revues nationales et internationales.

    E ‘éditeur d’un livre sur les propriétés électroniques de la structure semi-conducteurs tels que publiés par Reidel Publishing Company.

    Sous la direction de E ‘en «Luminescence», publié dans l’Encyclopédie de l’Institut de Physique de l’italien «Treccani.

    E ‘arbitre des revues nationales et internationales et membre du comité de rédaction des délibérations de l’Messina Peloritana Pericolanti.

    Il a présidé la section de « Propriétés optiques des solides » Congrès du Groupe national de structure de la matière, respectivement eu lieu à Modène en 1976 et de Salerne en 1977. Il a présidé la Division de physique des États agrégées « LXIX du Congrès et du Département de Physique de la Matière Condensée» LXXVI Congrès de la Société Italienne de Physique, tenues respectivement à Messine en 1983 et Trent en 1990.

    En 1988, il a présidé la Conférence nationale de la cybernétique School, qui s’est tenue à Messine, et en 1993 la session scientifique sur le thème « Rayonnement et de l’Environnement de la XXVIIIème Congrès de l’Association italienne pour la protection contre les radiations, qui s’est tenue à Taormina.

    E ‘a été contrôleur des lieux de suivi de campagne dans les aérosols atmosphériques sur Dinnamare (Messina) « dans le cadre d’une collaboration entre le Centre Siciliano for Atmospheric Research et de l’environnement physique et la province de Messine en 1991.

    Il a été l’organisateur et le secrétaire scientifique de nombreuses conférences nationales et internationales, y compris:

    ° Siciliano Atelier de Physique des Solides (Messina, 1967);

    · Colloque international sur l’anisotropie dans les structures de couches (Taormina, 1968);

    ° Conférence Internationale sur les propriétés optiques des solides (Taormina, 1970);

    Conférence de Taormina Reasearch · de la structure de la matière « Polaritons » (1972);

    Conférence de Taormina Reasearch · sur « Perspectives dans le calcul des interactions à plusieurs électrons dans les solides » (1973);

    Conférence de Taormina Reasearch · de «Développements récents en spectroscopie optique des solides » (1976);

    Congrès LXIX · de la Société Italienne de Physique (Messina, 1983);

    Séminaire: étude sur les «Techniques de pointe pour la surveillance environnementale et de lutte contre la pollution » (Messina, 1990);

    Séminaire: Les études sur «l’existence, la société, des écosystèmes» (Messina, 1991);

    Journée d’étude sur « La science et l’environnement» (Messina, 1991);

    Journée d’étude sur le thème « Environnement: perspectives interdisciplinaires et évolutions» (Messina, 1995)

    Journée d’étude sur les «articles de techniques archéologiques et artistiques appliquées à des problèmes physiques du secteur» (Messina, 1998);

    ° IV ALMALAUREA enquête sur l’emploi des diplômés (Messina, 2002)

    Durant la période 1990-2000, il fut nommé conseiller technique à de nombreuses reprises par le Tribunal de Messine, dans une procédure judiciaire en matière pénale et civile. En particulier, il ya eu de nombreux rapports relatifs à la qualité de leur environnement de travail en termes de bruit et la pollution particulaire.

    Professeur Grasso a été décerné en 1971 par sicilienne Centre de Physique Nucléaire et de la structure de la matière « Sicilia Prix de Physique pour la recherche dans le domaine de la physique du solide en 1991 et par« Associazione Culturale « Heart of Gold » le Prix national des arts, de la Culture et la Science « Filippo Maria Juvara.

    Par décret du Président de la République du 27 Décembre 2005, il a reçu l’honneur de Commandeur de l’Ordre du Mérite de la République italienne.

    Plusieurs de ses étudiants représentent désormais son école, se sont établis dans différents domaines scientifiques et beaucoup d’entre eux sont titulaires de chaires universitaires de la bande de première et deuxième.

    • krajewski dit :

      UN grand merci…spiresm pour la traduc..beaucoup de travail…je ne sais pas s’il s’agit du même bonhomme de toute façon…si c un vrai ….comme dit quelques uns c vrai qu’il me semblait que ce qui vient de la Nasa serait en Anglais…..je vais essayer de retrouver les docs des nazi que j’ai vu quelque part…
      merci encore

      • spiresm dit :

        Il faut absolument oublier l’idée que ce document a été produit par la NASA.
        Oui effectivement, ce serait en anglais sinon.
        Ce document a été produit par Vincenzo Grasso et s’est vu marqué d’un tampon NASA pour une raison qu’il faut essayer de trouver.
        Nous avons ici la ‘chance’ de pouvoir analyser quelque chose de matériel, laissons nous une chance avant de trop vite enterrer le débat.

        • Murielle dit :

          C’est certain, mais là il faut trouver des experts pour cela.( Mais faites attention à ce que vos documents ne disparaissent pas, ne les laissez pas pour analyse par exemple, restez pour les analyses) Essayez peut-être aussi de contacter ce Monsieur Grasso ou sa famille pour voir s’il y a une piste à exploiter par là. Mais j’ai trouvé que Vincenzo Grasso c’est aussi une maison d’édition (d’un professeur en sciences humaines à la retraite)
          Il y a aussi un colonel dans l’armée d’Italie à ce nom. alors c’est pas facile tout ça, et sans compter qu’il est peut-être écrit sur les documents Grossa.

  6. Murielle dit :

    Bon ben il ne reste plus qu’à demander à ce Monsieur si ces dessins lui disent quelque chose, ou s’il s’agit d’une farce.

    Avant ces informations de Krajeswski et spiresm ( merci à eux), j’allais aussi proposer au propriétaire des ces documents de faire analyser et dater le papier et l’encre.

  7. jacky dit :

    énormes doutes : un brevet Nasa serait rédigé en anglais, déjà, sans le moindre doute ( et ne serait accepté qu’en anglais, j’en sais quelque chose en tant que auteur de brevets), ensuite, ce document est d’une banalité affligeante en matière de… principes dont on ne découvre rien … n’importe qui , douée en dessins plus ou moins techniques ferait certainement mieux …
    Encore un fake… sans intérêt, car sans informations

    • spiresm dit :

      Jacky,

      Si en effet vous n’avez rien appris, comprenez que d’autres ont tout à apprendre de ces dessins.
      Pourriez-vous être plus précis?

      Pour m’être renseigné, (puisque les dessins m’appartiennent), en effet, rentrer un brevet que ce soit à la NASA ou pour tout autre organisme, demande un certain formatage. http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19940030876_1994030876.pdf

      Toutefois, absolument rien ne dit que ces dessins sont des esquisses de brevets validés par la NASA.

      L’hypothèse la plus probable est que cet ‘inventeur’ ai spontanément envoyé ces dessins au département Patent section du Headquarter de la NASA.
      Que les documents ont été réceptionné et marqué d’un cachet.
      Peut-être alors, que la pauvreté technique de ces dessins a eu pour conséquence le retour à l’expéditeur.

      Si en effet, cette machine ne peut pas voler!
      qui est Vincenzo Grossa ou Grasso?

      Certains me parlent d’une analogie avec les recherche en énergie libre de Bedini

      merci à vous

    • spiresm dit :

      Si en effet vous n’avez rien appris, comprenez que d’autres ont tout à apprendre de ces dessins.
      Pourriez-vous être plus précis?

      Pour m’être renseigné, (puisque les dessins m’appartiennent), en effet, rentrer un brevet que ce soit à la NASA ou pour tout autre organisme, demande un certain formatage. http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19940030876_1994030876.pdf

      Toutefois, absolument rien ne dit que ces dessins sont des esquisses de brevets validés par la NASA.

      L’hypothèse la plus probable est que cet ‘inventeur’ ai spontanément envoyé ces dessins au département Patent section du Headquarter de la NASA.
      Que les documents ont été réceptionné et marqué d’un cachet.
      Peut-être alors, que la pauvreté technique de ces dessins a eu pour conséquence le retour à l’expéditeur.

      Si en effet, cette machine ne peut pas voler!
      qui est Vincenzo Grossa ou Grasso?

      Certains me parlent d’une analogie avec les recherche en énergie libre de Bedini

      merci à vous

  8. Perceval dit :

    En toute chose il faut raison garder,en effet,comme le disait par écrit si justement Jacky,un brevet NASA est toujours rédigé en anglais,ce qui une nouvelle fois,nous prouve que ce genre d’info ressemble à une couillonnade de première,histoire sans doute de discréditer le milieux ufologique,toujours partant et jamais très regardant sur la véracité des faits ,malgré tous cela est amusant mais sans plus.

    • spiresm dit :

      Perceval vous faites erreur je pense…
      J’ai acheté ces dessins.
      Personnellement, je ne cherche à désinformer personne.

      Pensez-vous que ces dessins,ont étés fait il y a plus de 40 ans, dans le simple but de tromper un jour qui tombera dessus? ça n’a pas beaucoup de sens.

      Peut-être s’agit-il simplement d’un travail d’artiste passionné d’ufologie…Possible.

      Mais svp, n’allez pas trop vite dans votre raisonnement.

      • Perceval dit :

        Derrière les erreurs se cache parfois des vérités qui nous stupéfies,si vous saviez le nombre de faux qui circulent dans notre vaste monde et ce dans nombres de domaine,vous seriez comme moi dubitatif et circonspect,même les experts les plus pointu se trompent,le vrais et son pendant le faux,se fonde dans un tout qui échappe à toute raison,ils ne peuvent exister l’un sans l’autre,mais ceci est autre débat.
        Comme vous le dite si bien,l’artiste,si artiste il y a,devait être un passionné d’ufologie,possible je vous l’accorde,mais réaliser ce travail sans raison aucune,l’art ne peut pas tous expliquer,il ne vous reste que l’expertise et cela n’est pas donné.
        Au plaisir de vous lire Perceval.

  9. edwing dit :

    essaye de rentrè en contact avec j.p Petit

  10. slywing dit :

    Il semble que cela pourrait être une reproduction des plans d’un  »haunebu ». Durant la seconde guerre mondiale, les italiens et les japonais ont développé en secret leur projet de « soucoupe  » avec le funeste projet de les utiliser contre les forces alliées. Tout comme BMW et les ateliers Skoda avaient permis la réalisation de prototypes volant pour les nazis, Fiat a développé en coloration une version calquée sur le modèle nazi. il se peut qu ils s’agissent de plans issus d’un bureau d étude FIAT. Il serait intéressant de faire analyser le papier et l’encre pour connaitre leur origine.

  11. reno dit :

    http://www.google.com/patents?vid=USPAT3774865&id=9uM5AAAAEBAJ&dq=3,774,865

    regardez la peut etre vous trouverez mieux comme reponse 😉 ce sont quelques brevet depose et regroupe sur google patents 😉

    sinon mon avis perso une capsule de navette peut etre ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :