Faut pas pousser ! Nous cache-t-on quelque chose sur les OVNI ?

15/04/2011

Source Vidéodocu sur Dailymotion

Le lundi 25 avril 1994, « Faut pas pousser ! », émission de TF1 animée par Pierre Bellemare, a consacré la troisième et dernière partie de son émission aux OVNI et aux extraterrestres, autour de la question « Nous cache-t-on quelque chose sur les OVNI ? ».

Dans cette première partie, l’émission nous expose l’affaire de l’OVNI observé par Gerald Gâteau, avec découverte de résidus physiques tout à fait concret sur les lieux de l’observation.

Gerald Gâteau sera à nouveau invité par TF1 pour parler de son observation lors de la première émission de « L’Odyssée de l’étrange » consacrée à Roswell, le mercredi 21 juin 1995, et la question du résultat de l’analyse des résidus mentionnés alimentera le débat du talk-show « Comme un lundi ! », lors de son numéro du lundi 5 février 1996.

Dans cette deuxième partie, l’émission se poursuit par un débat autour de l’affaire de l’OVNI observé par Gerald Gâteau, avec découverte de résidus physiques tout à fait concrets sur les lieux de l’observation, présentés juste auparavant.

Lequel débat oppose notamment Hugo Nhart à Jean-Jacques Vélasco, notamment sur le fait que le SEPRA aurait subtilisé, ou du moins abusivement retenu, les preuves matérielles de ce cas.

Dans cette dernière partie, on remarquera la réédition de la manipulation du genre « Ciel, mon mardi ! » environ 5 ans auparavant (mardi 7 novembre 1989), concernant la mise en scène d’un faux atterrissage d’OVNI.

Publicités

Ovnis du soleil – suite

15/04/2011

Voici quelques photos que m’a fait parvenir Christian


Mystérieux Cheveux d’ange

15/04/2011

Publié avec l’autorisation de KEN PFEIFER MUFON NEW JERSEY pour Ufoetscience et Area51

Traduction Area51blog/Ufoetscience


Les Mystérieux « cheveux d’ange » déroutent les chercheurs depuis des milliers d’année.

Les « cheveux d’ange sont une substance que certains ufologues disent   produite par des ovnis, quand ils survolent  les régions à basse altitude  Cette substance mystérieuse a également été qualifiée de «bonbons en toile d’araignée» ou «fils de  gélatine.   Habituellement elle apparaît, volant en petits groupes de fils dans les parcs, les champs et même dans les centres urbains. Etant enfant je me souviens en avoir mis dans ma bouche une fois, ça avait un goût sucré. 

Les cheveux d’ange ont été signalés, dans les apparitions de la Vierge Marie. Ce fait a intrigué les anciens croyants sur la vie extraterrestre, et a été utilisé comme une indication de l’influence extraterrestre possible sur les derniers rapports d’observations de la Vierge Marie et Jésus. Les récits historiques montrent que la substance se désintègre, ou s’évapore dans un court laps de temps après sa formation.

Une théorie publiée par les ufologues et les chercheurs dans cette région est que cette substance est de l’air froid ionisé par un très fort champ électromagnétique. Le plus gros incident de cheveux d’ange, la production Oloron est survenu en France en 1952. L’événement a été caractérisé par un grand nombre d’observations d’objets volants  inexpliqués.

En 1477, au Japon a été signalé qu’une substance  blanche comme du coton, est tombée six heures après qu’un objet brillant a traversé le ciel. En 1702, encore une fois au Japon, à midi, la population locale a déclaré avoir vu le soleil  changer de couleur  en un rouge de sang. Peu de temps après, les filaments  très minces d’une substance semblable à du coton blanc qui tombe sur le sol ont été évoquées.

 Le 2 Novembre 1959, dans la ville de Evora au Portugal, un échantillon de cheveux d’ange a été analysé par des techniciens et des scientifiques militaires à l’Université de Lisbonne. Les conclusions dirent que la substance était tellement en avance que cela pourrait être une sorte d’organisme monocellulaire, produit par une sorte de plante.

De là, les ufologues et les théories religieuses qui se croisent entre les ovnis et les questions de base de références religieuses dans la Bible sont liées au phénomène «des cheveux d’ange », c’est à dire la Manne sève du Tamarinier. Le livre biblique de l’Exode la décrit comme un aliment miracle, produit et distribué  par Dieu au peuple juif, conduit par Moïse, lors de son séjour dans le désert vers la terre promise. Il est dit qu’elle avait la saveur de biscuits au miel, de gâteau ou des bonbons. Toujours selon la Bible, la manne était envoyée quotidiennement et ne pouvait pas être stockée pour le lendemain. Elle n’était pas non plus prévue le samedi, Dieu en envoyait une plus grande quantité les vendredis, et dans ce cas, la manne pouvait être conservée pour le sabbat sans se détériorer.
Merci à Geri Ganymede et Ovni Hoje.
 
KEN PFEIFER MUFON NEW JERSEY
WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG
WWW.WORLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG
WWW.MUFONNJ.COM 

%d blogueurs aiment cette page :