Découverte d’un nouveau minéral, la Wassonite

07/04/2011

La NASA a annoncé la découverte d’un nouveau minéral. Baptisé Wassonite, celui-ci a été extrait d’une météorite trouvée en Antarctique en 1969.

L’échantillon ne mesure qu’un centième de l’épaisseur d’un cheveu mais les chercheurs sont enthousiastes. Mardi, la NASA a révélé qu’une de leurs équipes aidée de scientifiques américains, coréens et japonais avait découvert un tout nouveau minéral. Totalement inconnu sur notre planète, celui-ci a été baptisé Wassonite en hommage à John T. Wasson, professeur à l’Université de Californie réputé pour ses travaux sur les météorites.

La suite

Publicités

La vie aurait trouvé son origine dans un milieu chaud et acide

07/04/2011

Source article : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/paleontologie/d/la-vie-aurait-trouve-son-origine-dans-un-milieu-chaud-et-acide_29308/

La vie aurait trouvé son origine dans un milieu chaud et acide:

 

Par Claire Peltier, Futura-Sciences,

Des chercheurs ont réussi à ressusciter des enzymes ancestrales disparues depuis des milliards d’années ! Particulièrement bien adaptées à des conditions chaudes et acides, ces enzymes confirment que les océans de l’époque se sont progressivement rafraîchis jusqu’à aujourd’hui.

  • À lire : notre dossier sur les origines de la vie

Les origines de la vie sont encore débattues, entre les partisans d’une origine extraterrestre (par le biais d’une météorite qui aurait apporté les premiers acides aminés) et ceux qui penchent pour une apparition spontanée des acides aminés grâce aux conditions environnementales propices à des réactions chimiques particulières.

Quelle que soit l’origine des premiers acides aminés, les premiers organismes vivants qui les ont utilisés ont certainement émergé dans des conditions environnementales différentes de celles d’aujourd’hui, et probablement dans des milieux plus chauds et plus acides. C’est du moins les conclusions d’une étude originale, parue récemment dans la revueNature Structural & Molecular Biology et menée par des scientifiques duGeorgia Institute of Technology Research, du Columbia University et de l’Université de Grenade en Espagne.

Lire la suite

 


%d blogueurs aiment cette page :