Bruxelles parle d’Apocalypse Nucléaire

Un séisme de magnitude 6 s’est produit mardi soir à 120 km environ au sud-ouest de Tokyo, où les immeubles ont tremblé.

Le point sur la situation au Japon, mardi 15 mars, après le plus violent séisme jamais enregistré et qui a frappé vendredi le nord-est de l’archipel.

Le séisme, les répliques, le tsunami. Un fort séisme de magnitude 6 s’est produit mardi soir au sud-ouest de Tokyo, où les immeubles ont tremblé. L’épicentre était situé à Shizuoka, à 120 km environ au sud-ouest de la capitale, a indiqué la télévision publique NHK. Il survient après une secousse sismique, d’une magnitude de 5,8 selon l’institut de géophysique américaine (USGS), qui a de nouveau secoué lundi matin la région de Tokyo. Une éventuelle réplique de magnitude 7 pourrait survenir d’ici à mercredi dans le nord-est.
Le plus violent séisme jamais enregistré au Japon a frappé, vendredi, le nord-est de l’archipel. La secousse, d’une magnitude de 9 selon l’Institut de géophysique américain (USGS) qui l’avait auparavant estimée à 7,9, puis 8,8 puis 8,9, s’est produite à 24,4 km de profondeur à 14h46 (5h46 GMT) et à une centaine de km au large de la préfecture de Miyagi.
Des vagues de dix mètres se sont abattues sur les côtes de la préfecture de Sendai. D’autres points de la côte du Pacifique ont également été touchés par des vagues de plusieurs mètres de haut.
De fortes répliques s’enchaînent depuis dans la même zone et un séisme de magnitude 6,7 selon les dernières évaluations de l’agence japonaise (6,2 selon l’USGS) s’est produit samedi vers 04H00 du matin (vendredi 19 heures GMT) dans la préfecture de Niigata, au nord-ouest, sur la façade opposée à la côté Pacifique déjà dévastée, provoquant des glissements de terrain et avalanches.

Les victimes, les dégâts matériels,
les secours. Si le bilan officiel de la police parle de 3.373 morts, 6.746 disparus et 1.897 blessés, mardi, plus de 10.000 personnes pourraient avoir été tuées lors du tsunami. L’agence de presse Kyodo a rapporté que 2.000 corps avaient été découverts lundi sur les rivages de la préfecture de Miyagi, dans le nord-est du pays. Quelque 590.000 personnes ont été d’autre part évacuées, selon un décompte des Nations unies.
Le Japon a mobilisé 100.000 soldats, soit 40% des effectifs de son armée, tandis que de nombreuses équipes de sauveteurs étrangers continuaient à arriver sur les lieux.

Les centrales nucléaires. Les autorités japonaises luttent pour éviter une catastrophe nucléaire. Les incidents se multiplient, notamment dans la centrale de Fukushima Daiichi, située à 240 km de Tokyo, où quatre réacteurs sont endommagés.
La crise nucléaire s’est aggravée mardi après une nouvelle explosion et un incendie à la centrale. L’agence de sûreté nucléaire japonaise n’a pas relevé le classement de l’accident de la centrale au niveau 6 sur 7 de l’échelle internationale, comme l’a fait l’Autorité française de sûreté nucléaire. L’enceinte de confinement du réacteur numéro 2 « n’est plus étanche », a déclaré à la presse le président de l’ASN, André-Claude Lacoste. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a indiqué que cette enceinte avait été « peut-être affectée ».
« On parle d’apocalypse et je crois que le mot est particulièrement bien choisi. Pratiquement tout est hors de contrôle », a déclaré le commissaire européen à l’Energie Günther Oettinger, qui n’exclut pas « le pire » dans les heures à jours à venir.
« Le niveau de radioactivité a considérablement augmenté » sur le site de la centrale, a indiqué le Premier ministre japonais, Naoto Kan, à la télévision, avant de baisser de nouveau. Une légère hausse de température a été également mesurée dans les réacteurs 5 et 6 de la centrale.
Le Premier ministre a appelé les personnes habitant dans un rayon de 30 kilomètres à rester calfeutrées « à la maison ou au bureau ». Le niveau de radioactivité a augmenté mardi à Tokyo, où il était dix fois supérieur à la normale, mais il n’y a pas pour autant de danger pour la santé de la population, a affirmé la mairie de la capitale japonaise. Les autorités n’ont jusqu’à présent pas appelé les 35 millions d’habitants de la plus importante agglomération du monde à prendre des mesures de précaution particulières. Le niveau de radioactivité dans la ville de Maebashi, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, était mardi jusqu’à dix fois supérieur à la normale, rapporte l’agence de presse japonaise Kyodo, qui cite la municipalité.
Ces rejets radioactifs sont consécutifs à l’explosion d’hydrogène qui s’est produite à l’aube dans le bâtiment qui abrite le réacteur 2. Une autre explosion d’hydrogène a ensuite déclenché un incendie dans le réacteur 4, qui était à l’arrêt pour maintenance lorsque le séisme s’est produit. L’incendie qui a touché un bassin de stockage de combustible nucléaire usagé a été éteint, a fait savoir l’exploitant de la centrale, Tepco.
Ces explosions sont la conséquence des opérations d’urgence lancées après la panne des systèmes de refroidissement des réacteurs provoquée par le tsunami ayant suivi le séisme de magnitude 9, le plus fort jamais enregistré au Japon.
Le Japon a officiellement demandé lundi à l’AIEA l’envoi d’une équipe d’experts et de l’aide aux Etats-Unis pour refroidir ses réacteurs.
Deux explosions liées à l’accumulation d’hydrogène se sont produites lundi au niveau du réacteur n°3 de la centrale. Elles font suite à une première explosion dans le réacteur n°1 de la centrale samedi.
Les réacteurs sont construits pour résister aux chocs sismiques et s’arrêter automatiquement en cas de puissant séisme. Onze des réacteurs situés dans les zones les plus touchées s’étaient automatiquement arrêtés vendredi. Le nucléaire produit environ un tiers de l’électricité de l’archipel.

Communications, transports, entreprises.
La catastrophe a drastiquement réduit l’approvisionnement électrique dans la région de Tokyo, peuplée de 35 millions d’habitants, où des entreprises ont suspendu partiellement leur production pour réguler la demande. Toyota, premier constructeur automobile nippon, a annoncé lundi son intention de suspendre l’ensemble de sa production au Japon au moins jusqu’au 16 mars. L’entreprise avait indiqué samedi que l’activité de ses 12 usines japonaises allait être suspendue pour vérifier leur état et garantir la sécurité du personnel.
La région de Sendai est un centre industriel important non seulement pour l’électronique, mais aussi les télécommunications et les machines-outils. Sony a gelé l’activité de sept sites, la plupart dans le nord-est, où l’une de ses usines de disques Blue-Ray a été inondée.
Au moins six des 27 raffineries japonaises ont été arrêtées à la suite du séisme, paralysant 31% des capacités de raffinage de l’archipel nippon, cinquième plus grand raffineur au monde, a indiqué l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Parallèlement, la consommation de pétrole du Japon pourrait augmenter de 200.000 barils par jour si la production d’électricité des 11 réacteurs nucléaires arrêtés dans l’archipel était remplacée par des centrales fonctionnant au pétrole.
Le trafic ferroviaire, inopérant dans le nord-est, restait très perturbé à Tokyo. La compagnie East Japan Railways, qui exploite de nombreuses lignes empruntées par les habitants des banlieues, n’a été en mesure que d’assurer 20% du trafic.
Le gouvernement a conseillé à la population de limiter ses déplacements au minimum, tandis que de nombreuses firmes demandaient à leurs employés de ne pas venir travailler. Air France a mis en place des « tarifs spéciaux » sur ses vols Tokyo-Paris en aller smiple pour faire face à la demande croissante, en attendant que les autorités françaises décident peut-être d’un rapatriement. Les voyagistes français ont décidé mardi de suspendre jusqu’au 31 mars inclus les départs vers le Japon.
Deux compagnies aériennes asiatiques, la chinoise Air China et la taïwanaise EVA Airways, ont annoncé qu’elles avaient annulé des vols vers le Japon pour des questions de sécurité.
Radio France a décidé de rapatrier la quasi-totalité de ses envoyés spéciaux un seul journaliste restant à Sapporo (nord).

Aides. Près de 70 pays ont proposé leur aide au Japon et une dizaine de nations ont déjà dépêché des équipes de secouristes. Le G20 s’est dit prêt à venir en aide au Japon face au risque croissant de catastrophe nucléaire. Le Japon a demandé l’aide des forces armées américaines basées dans l’archipel. Les navires de guerre et les avions américains, participant aux efforts de secours, ont quitté temporairement la côte Pacifique du Japon par mesure de précaution en raison d’un faible niveau de radiation en provenance de la centrale nucléaire, a annoncé l’US Navy lundi.
Une équipe de 144 secouristes américains est arrivée dans le nord du Japon, pour participer à des opérations de secours et recherches de survivants.
Plusieurs pays, comme la France ou l’Allemagne, ont encouragé leurs ressortissants habitant la région de Tokyo à partir si leur présence n’est pas nécessaire.
La Russie est prête à rediriger environ 6.000 mégawatts d’électricité vers le Japon, pour combler les manques liés à l’arrêt des centrales nucléaires.

Les finances et marchés. La Banque du Japon (BoJ) a annoncé avoir encore injecté 3.000 milliards de yens (26 milliards d’euros) sur le marché monétaire pour soutenir l’économie après le séisme, en plus des 5.000 et 15.000 milliards de yens déjà injectés respectivement dans la matinée et lundi. Ce nouvel apport de fond porte à 23.000 milliards de yens (202 milliards d’euros) la somme totale fournie par la BoJ au marché interbancaire depuis lundi.
Les estimations concernant le coût total de la catastrophe commence à être publiées. Le séisme et le tsunami pourraient coûter 100 milliards de dollars à l’économie nippone, selon le groupe bancaire de Singapour DBS Group. Crédit Suisse l’estime entre 14.000 et 15.000 milliards de yens (130 milliards d’euros). Le séisme pourrait coûter 34,6 milliards de dollars aux assurances, selon une estimation d’AIR Worldwide, spécialiste de l’évaluation du risque.
Moody’s a averti lundi que les assureurs et réassureurs allaient subir de « lourdes pertes » après le séisme, ce qui pèsera sur leurs notes. Si trois compagnies nippones se partagent 90% du marché de l’assurance dommage et responsabilité, les étrangers (Munich Re, Scor, Sxiss Re…) sont très présents sur celui de la réassurance dans l’archipel.

Notation. Standard & Poor’s a indiqué mardi qu’il était encore « trop tôt » pour mesurer l’impact de la catastrophe sur la note souveraine du Japon. S&P note le Japon « AA-« , ce qui classe le pays parmi les émetteurs de dette de bonne qualité. Cette note bénéficie d’une perspective « stable », ce qui implique qu’elle est peu susceptible d’être modifiée à court terme. Trois critères vont déterminer l’évolution de cette note: l’impact macroéconomique du tremblement de terre, ses conséquences sur le déficit public, le rythme et la durée de la reconstruction du pays, troisième puissance économique mondiale.

Le Japon et les séismes. Le Japon, situé au confluent de quatre plaques tectoniques, subit chaque année environ 20% des séismes les plus violents recensés sur Terre.
Le Comité de recherches sismiques du gouvernement a averti qu’un grand tremblement de terre de magnitude 8 avait 70% de chances de se produire d’ici à trente ans dans les plaines du Kanto, où est située la mégalopole de Tokyo, peuplée de quelque 30 millions d’habitants.
En 1923, la capitale avait été dévastée par un séisme majeur, qui avait fait 140.000 victimes, pour la plupart dans des incendies. Plus récemment, en 1995, le séisme de Kobe (ouest) avait tué plus de 6.400 personnes.

(Challenges.fr)

voir aussi :

http://ufoetscience.e-monsite.com/rubrique,seisme-japon-une-nouvelle-sec,593632.html

L‘accident nucléaire de Fukushima, un nouveau Three Miles Island ?

 

30 Responses to Bruxelles parle d’Apocalypse Nucléaire

    • Franck dit :

      Asse42
      vous nous reservez la prophétie de St Jean qui a déjà été exploitée en l’an 2000 (« l’an mille après l’an mille »). Il n’y a rien de précis sauf une chose: « le soleil chauffe la terre ». Pas de chance, on vient d’entrer dans un cycle solaire de onze ans durant lequel l’activité solaire se calme (absence de taches) et donc refroidissement de la planète (vous pouvez laisser tourner les moteurs au feu rouge.. sauf que ce n’est pas bon pour ce qui reste de ressources fossiles mais côté CO2 on s’en fout maintenant!)
      Cette prophétie était plutôt bonne pour les années 40 selon moi,avec juste un petit réglage temporel. Relisez-la et vous serez surpris (la bombe, etc.)
      FB

  1. Franck dit :

    C’est qui ces Belges. Il n’y a aucune « apocalypse nucléaire » . Arrétons ces conneries! Il y a des difficultés graves mais ça n’a rien à voir avec une catastrophe et encore moins une apocalypse!
    Cessons de relayer de pareilles âneries!
    Par pitié ERA!
    FB

    • Era dit :

      Comme j’aimerais que vous ayiez raison , mais meme matignon parle de scénario du pire…

      • GEORGES dit :

        a Chernobyl le toit de l’enceinte de confinement avait explose, pour l’instant au Japon les enceintes de confinements on résister sauf une qui laisse passe un peut de radioactivité car endommagé dans la dernière explosion,pour l’instant c’est moins grave qu’a Chernobyl,Georges.

      • Franck dit :

        Era
        je suis un ex-membre de l’Autorité de sûreté nucléaire et je connais leur vocabulaire. Le public a été évacué ou est sous confinement à domicile. Il n’y aura pas de conséquense pour la santé le concernant. Le personnel de la centrale inutile a été évacué. Seul reste celui qui intervient sur les installations avec à la clé une prise de dose probablement importante. On peut penser que parmi ce personnel il y aura du dégât dans les mois ou années qui viennent d’où le classement de l’accident au niveau 6 de l’AIEA.
        Au total, si ça « marche » (il faut attendre encore deux ou trois semaines), ça restera marginal par rapport aux 50000 ou plus de morts du tsunami!
        Appelez-moi Era pour qu’on en parle.
        FB

    • Giroux experience dit :

      bonjour. Vous avez mon soutien Era et c’est pas moindre.de lien,en lien,par les liens,telle l’origine de la charte.Jp Giroux Paris 12

  2. OorvoO dit :

    Bonsoir,

    Era, je respecte beaucoup votre site, et beaucoup est un euphémisme…
    Pourtant, ces derniers jours, bien qu’exceptionnels et dramatiques, ne justifient pas selon moi toutes ces news tellement déjà relié par les médias de masse.

    Je n’ai pas à vous dire ce que vous devez publier, et mon intention n’est pas du tout celle ci, je voudrais seulement que vous preniez conscience tous à quel point votre esprit est focalisé sur les catastrophes et les peurs qu’elles engendrent.
    Alors ça ne serait pas très grave, si nous n’étions que finalement les spectateurs et témoins de ce qui se passe, cela dit, je crois qu’on ne mesure pas à quel point nous sommes ce que nous pensons.

    Je vous invite seulement à regarder le contenu global des informations que nous avons aujourd’hui, maintenant, essayez de regarder le ratio qu’il y a entre des bonnes nouvelles et des mauvaises… je vous aide, car de toute façon, il est assez facile de le constater…le ratio est de 1 bonnes news pour 10 mauvaises…

    Pourquoi est-ce le cas selon-vous ?
    Dans votre journée par exemple, vous apprenez 9 mauvaises nouvelles pour une bonne ?
    Peut être y a t ‘il des jours ou c’est le cas, mais tout les jours ???
    Alors pourquoi ?
    Parce qu’on se focalise sur ces nouvelles là.

    Bien sur, que c’est grave ce qu’il se passe au Japon, loin de moi l’idée de ne pas regarder les problèmes en face. Pour ma part, j’ai déjà fait le nécessaire pour venir en aides à ces gens, je ne m’en sens pas dédouané pour autant, je vais me renseigner sur les besoins, et non les images destructrices, pour aider mes congénères.
    Alors pourquoi continuer à frissonner, spéculer… Pourquoi garder notre attention sur ce sujet ? Je vois de plus en plus de marchants de peurs faire leur office, mais vous avez peur de quoi au juste ?

    La vraie raison qui me pousse à sortir de ma réserve, c’est qu’en vous focalisant sur ces choses là, vous ne regardez pas ailleurs. Je vous invite à faire un tour sur des sites comme l’Inerss par exemple, sur des sites qui ramènent à la conscience et le rapport étroit qui semble de plus en plus claire entre cette dernière et la physique quantique. Vous constaterez qu’il y a peut être de quoi se poser des questions sur le rôle de l’attention que nous portons aux choses…

    Ceci est un simple point de vu, je n’ai pas l’intention de débattre, de polémiquer, sur ce qui est vrai ou pas, je n’en sais rien, et vous non plus. 98 % de notre univers est fait de ce que nous ne connaissons même pas encore, la matière et ce qu’on considère comme notre réalité représente 2% de l’équation, nous n’avons jamais dépassé l’orbite Lunaire, notre science, dont la position de neutralité qu’elle représente a toute mon estime, ne se focalise pourtant pas sur des choses qu’elle ne peut expliquer par simple peur d’être marginalisé (tiens encore une peur)… et j’en passe.

    La peur est le poison de la vie, parce qu’elle nous empêche de porter notre attention sur des choses qui doivent être abordé sans être figé.
    Toute création est à l’origine une pensée, si nous somme la sommes de nos pensés, alors nous avons de quoi nous poser de sérieuses questions sur le futur que nous projetons plutôt que sur celui que nous devrions construire…

    Bonne soirée

    OorvoO

    • Ludo dit :

      Merci OorvoO pour ce message de sagesse.
      En fait, de telles périodes d’actualité intense, sont des moments très efficaces pour nous montrer quelle relation nous avons au monde, surtout au niveau de nos pensées.
      Je remarque sur moi-même une certain excitation dans le catastrophisme, un désir d’événement exceptionnel pour changer ce monde qui n’évolue pas assez vite, un peu de peur sans doute, mais par dessus tout, un comportement d’attente, de tension, attendant la prochaine news choc. Je ne suis pas bien fier de cette attitude, mais je m’applique à en être conscient et la comprendre.
      Je vois cette excitation ou cette attente chez moi, et je vois que beaucoup de gens ont aussi cette attitude, parfois à l’extrême, agitant le drapeau de l’apocalypse, poussant à la montée de la peur, sans le vouloir directement.
      Alors oui, ces moment spéciaux sont des occasions pour mieux se connaître et changer notre rapport au monde, devenir acteur et responsable, plutôt qu’observateur en attente et semeur d’inquiétudes.
      Soyons lucide sur nos comportements individuels, osons faire face à ce qui s’agite en nous. Les catastrophes dans les actualités nous révèlent les uns les autres.
      Vivons cette opportunité d’évolution et de connaissance de soi au maximum !

    • madmax2012 dit :

      Et oui malheureusement pour les médias le sensationnel et les catastrophes en tout genre on toujours fait meilleurs recette que les bonnes nouvelles, d’où leur intérêts de nous inonder constamment des mêmes images pour maintenir les gens dans l’inquiétude.

      C’est un constat affligent pour ma part !

      En attendant comme avec les prestidigitateurs on en oublierait presque les affaires de corruption de nos chère dirigeant.

  3. Franck dit :

    J’ajoute que les infos les plus fiables sont sur le site de l’IRSN, l’expert de l’Autorité de sureté et du gouvernement et qui diffuse un bulletin tous les matins. Evidemment c’est moins spectaculaire et plus difficile à lire…Mais moi je peux aider.
    Franck B

  4. Revan dit :

    Moi j’aimerais bien savoir si on a vu des ovnis a coté de la centrale nucléaire deffectueuse.

    Comme à Schernobil.

      • madmax2012 dit :

        OorvoO si vous relayez c’est vidéo c’est que vous ne pensez pas que ce soit un hélicoptère qui file à vive allure, je me trompe ???

        D’après certain qui ont eu la chance de voir cette extrait avec une meilleur résolution (malheureusement je ne la trouve pas de meilleur qualité sur les sites des chaines concernées), il s’agirait en faite d’une méprise dû à la mauvaise qualité de l’image !!!!

        • OorvoO dit :

          Pour ma part, mettant déjà trouvé devant un objet ovale orangé dont la lumière était tellement étrange que je n’arrive à la décrire encore aujourd’hui et qui est partie à une vitesse tellement surnaturelle (pour nous), que les vidéos ne sont plus tellement l’objet de mes préoccupations. Je ne sais pas, peut être effectivement que c’est un hélicoptère, je n’en sais rien.

          Il y a souvent des gens ici qui veulent avoir la preuve ultime, mais comme on dit : « Pour ceux qui croient, aucune explication n’est nécessaire. Pour ceux qui ne croient pas, aucune n’est suffisante.  »
          Le problème c’est qu’aujourd’hui on en est plus là et que le mot croire persiste à nous empêcher de regarder les choses plus sereinement.

          Il y a d’autres vidéos qui circulent.

          A mon sens, qui est juste mon avis, si une personne pense comme beaucoup de militaires, scientifiques, politiques, astronautes…qu’il y a bien des objets qui pénètrent régulièrement l’espace aérien et que les Ovnis sont non seulement une réalité mais qu’en plus leurs performances et leurs comportement laissent aujourd’hui encore et paradoxalement l’hypothèse ET au premier plan, alors vous conviendrez qu’ils ne doivent jamais être très loin.

          Quand en leur discrétion relative, je crois qu’elle est d’une subtilité que peu prennent le temps d’observer, à savoir : qu’ils se montrent assez pour être vue, mais trop peu pour en être tout à fais certain. Ainsi ils marquent les esprits au compte goute sans laisser de trace indélébile dans notre société. Et quel est le sentiment qui pousse le plus à la réflexion????

          Le doute.

          Pour moi les Ovnis nous ramènent inexorablement à la conscience. Et avec un peu de recherche je me suis rendu compte que j’étais loin d’être le seul à faire ce constat…

          OorvoO

  5. Giroux experience dit :

    De nouvelle données pour WEB-BOT.Jp Giroux

  6. Red Anatares dit :

    Coucou tout le monde. Pour commencer Revan il n’y a pas d’Ovnis vers la central, non les lezard non pas detruit la central ^^.(reference à V)
    Ensuite George, il n’y a pas une fuite sur 1 des réacteur, mais 2 des réacteur non plus d’enceinte de confinement, ce qui explique l’évacuation à plus de 30 km autours de la central, et le faite que même les hélico ne peuvent s’approcher pour envoyer de l’eau dans les cuves. On en ait à 15 fois le taux de dangerausité pour l’homme autour de la central. Le problème est que pour l’instant il est impossible de s’approcher des reacteurs pour les refroidir. Ce qui laisse au reacteur le temps de chauffer et dans ce cas laisse prevoir une monter de la chaleur du combustible. Si le combustible augmente l’eau s’évapore, ce qui peut entrainer une fusion total du coeur. Si on arrive à ce point de non retour, et que le coeur fusionne, l’explosion est en grande partie probable. Le soucie étant que si un des reacteur explose, contrairement à tcherno, ici les autres reacteur abimé pourrais suivre en reaction en chaine.

    Autre soucie dans le cas d’explosion des reacteurs, il ne faut pas oublier que la central est seulement a quelques kilometre de la faille japonaise, ce qui pourrait la faire réagir violament et provoquer un big one sur toute la faille japonaise. Celà serait un scenario catastrophe total, car une telle empleure provoquerais plusieur tremblement de terre au japon d’équivalence 8, entrainent la destruction quasi total du japon, pouvant provoquer la réaction de plus du mont fuji, qui entrerait en éruption. Quand à l’influence sur la terre je pense qu’elle serait des plus désastreuse.

    Maintenant il faut patienter, en espérant que le japon arrive a refroidir les réacteurs, et que les possibilité soit réduit a une catastrophe minime.

    • Revan dit :

      J’ai pas dis que c’est de sextraterestre qui l’on detruit. Je dis juste qu’il s’interesse aussi au catastrophe naturel qui affecte le genre humain.

      Merci OorvoO pour ta video.

    • GEORGES dit :

      Red Anatares,maintenant il y a deux réacteurs qui fuits,ils ont toujours leurs enceintes de confinements mais qui fuits,avant c’était les techniciens qui faisaient des lâches de radioactivité pour faire baisser la pression,ce n’est pas le plus dangereux,mais le réacteur nº4 était arrête les crayons dans la piscine ,il y a deux coeurs dans la piscine et la il n’y a pas d’enceinte de confinement,c’est la qu’il voulait amener de l’eau avec les hélicoptères,ils vont mettre des canons a eau c’est plus dangereux que les réacteurs pour l’instant,quand vous dites que s’il y a explosion,il y aura des séismes de 8 comment savez vous ça? je ne le crois pas car il y a des répliques tous les jours donc pas de blocage pour l’instant(consulter IRIS SEISMES sur google), bien amicalement Georges

  7. norm dit :

    bonjour a tous , petit séisme aujourdhui chez nous aux Québec 4.7 revisé a 4.3 .se qui me trouble depuis 5 ans j’ai ressentie 5 séisme dans ma région ,mais avant cela je n’avais jamais ressentie un séisme alors il me semble qu’il y a plus d’activité depuis quelque années ou cest que je suis plus sensible ?.

  8. guilhem dit :

    C’est un véritable malheur pour ces pauvres gens, ainsi que pour la terre entiére.
    Puissons nous en tirer les conséquences afin que cela ne se reproduise plus!

  9. joey0728 dit :

    bonsoir a tous;un specialiste lors d un reportage a dit qu il fallait 200 eoliennes pour remplacer la capacité de production d une seule centrale nucleaire.la france en possede 58 ça ferait donc 11600 eoliennes;oui c est enorme mais il faut savoir faire des sacrifices pour vivre en paix et dormir tranquille.il en va de l avenir de l humanité .les eoliennes ne polluent pas,elle fonctionnent avec de l energie renouvelable;mais peut etre que ça ne rapporterait pas assez dans les caisses de l etat voir des gouvernement mondiaux fini le bizness de l ueanium et tout le reste.enfin je reste persuadé ke si ils le voudraient vraiment ils le pourraient.alors assez de mascarade en disant :les français ne souhaitent pas sortir du nucleaire il nest pas kestion d abandonner le nucleaire…bref je suis français je ne veux pas de toutes ces saloperies et j estime que si on reunirait des milliers d ingenieur sur plein de forum par exemple ces grosses tetes là arriveraient surement a trouver pleins de truc geniaux apres tout c est un peu leur job.genre plus de nucleaire de petrole de charbon.donc messieurs dames les ingenieurs et autres tetes pensantes au boulot il en va de l avenir de tous de nos petits de notre planete de la vie.cessez de vous evertuer a faire de la merde ki nous empoisonne nous tue ect…on bouffe dela merde emballée avec de la merde on boit de la merde on respire de la merde et avec toute cette merde on a pas la moindre chance les japonais vont crever sur des generations le monde est en train de crever ..non arretez messieurs les grosses tetes ,les haut placés .stop.au boulot au boulot au boulot.avec de l energie sale on fait pas du propre et y a k une façon de bosser c est :bien.donc courage et au boulot.

    • OorvoO dit :

      Excusez moi joey0728 mais je crois que vous prenez la chose à l’envers.

      Tous ceci tiens dans une seule phrase de Gandhi qui dit :
      « Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous. »

      Le problème se pose ainsi : Depuis 50 ans notre consommation d’énergie augmente de façon exponentielle. Ce n’est pas parce que nous savons fabriquer de l’électricité que nous avons des centrales nucléaires mais parce que nous en consommons énormément.

      La premiere chose à faire, et c’est valable pour nous tous, c’est de réduire notre consommation à la maison, chacun d’entre nous. Ne pas laisser l’ordinateur allumer, prendre garde à éteindre les veilleuses, prendre l’habitude de mettre un pull lorsqu’il fait un peu frisquet au lieu de monter le chauffage, certaines personne vive l’hivers dans 25 degrés alors que dans un salon 20 degrés suffise, et biologiquement c’est beaucoup mieux approprié… Si on regarde bien avec une certaine honnêteté intellectuelle, vous verrez vous même ce que je veux dire.

      Les gens pensent qu’ils n’ont pas de prise sur le monde alors que le monde c’est nous…

      Bonne journéee

      OorvoO

      • madmax2012 dit :

        Merci OorvoO pour ce petit rappel mais certains s’en moquent royalement de faire des économies d’énergie et préfèreront conserver leurs habitudes et continueront à vivre dans leur petit monde d’égoïsme et de confort.

        De toutes façons pour ceux qui en ont les moyens financier je doute sincèrement qu’ils suivent ces quelques directives de savoir vivre.

        C’est triste à dire mais je ne doit pas être loin de la réalité.

        • OorvoO dit :

          Je partage ce que vous dites sauf sur une choses, celle-ci:

          « De toutes façons pour ceux qui en ont les moyens financier »
          Comme le disait si bien Balavoine : « il ne suffit pas d’être pauvre pour être honnête. »

          Amitié

  10. Jean-Claude dit :

    Comme tous les matins, je vais faire ma revue de presse en consultant divers médias, y compris de la presse financière, mon ancien domaine ayant été la banque (même si je n’en approuve absolument pas l’idéologie, bien au contraire !). Et ce matin, ô surprise, sous l’article intitulé « Wall Street chute à son plus bas niveau de l’année » je découvre bien mis en évidence sur le site de La Tribune (ce qui ne sera peut-être plus le cas dans quelques minutes ),un commentaire intéressant (dans le cadre de ce journal financier, évidemment)déposé par un internaute du pseudo de Satanas. Je suppose que le choix du pseudo dans ce cas précis a été fait plutôt avec une connotation humoristique… mais le fond du commentaire est intéressant et cocasse, à destination de lecteurs de ce journal qui probablement ne jurent que par le matérialisme le plus épais… Le voici donc:

    « J’ai fait croire aux hommes que seul le matérialisme à outrance pouvait les rendre libres. Ils n’avaient pas perçu que je disais ceci pour mieux m’assurer de leur destruction. Aujourd’hui, mon plan génial de son anéantissement se poursuit…

    par Satanas le 17/03/2011 à 00:12 « 

  11. olivier dit :

    je vous rappeler que le nuage et bien passé en grand concentration radio actif 1985 et tombé.
    elle est resté sur plusieurs année sur la terre de culture, et en 2006 a 2010 dans ma famille on a jamais vue ça! d’après ma mère de 80 ans, 7 personne on contracté le cancer donc 5 décédè a l’age de 40 a 55 ans en 6 mois.
    alors arrêté de vous caché la face on nous empoisonne par tous les moyen possible de l’industrie. je comprend que les extraterrestre veux pas prendre contact!
    ils faut que nous changeons notre façons de voire les choses et a prendre le respect les autres et la nature, en terré notre esprit de concurrence et toujours être les premier en tous, en écrasent les autre!
    ça va de notre avenir nous vivons dans une société qui né plus faite pour les femmes et les hommes.
    nos chef veux resté chef mes ne veut plus prendre la responsabilité, et laissais pourrirent les situations en les dissimulant.
    bonne journée a tous comme même.

  12. Jean-Claude dit :

    Pour ceux que cela intéresserait: pour voir la télé japonaise NHK en direct (avec une voix off en anglais)

    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/r/movie/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :