[ Jupiter ] Comète SL9 … ou comment faire des expériences atomiques à l’insu de tous

Publié le 27 mars 2004 – Modifié le dimanche 9 mars 2008  SOURCE SITE: ScientoX  via Ufoetsciences

En juillet 1994, la comète Shoemaker-Levy 9 s’est écrasée sur la planète Jupiter.
C’est en mars 1993 que des astronomes avaient découvert cette étrange fée céleste, composée d’une vingtaine de fragments se suivant en file indienne, qui voyageait près de la plus grosse planète de notre système solaire.

Durant plus de quinze mois le monde scientifique avait observé ces noyaux cométaires, calculé avec précision leurs collisions avec la planète gazeuse et tenté d’imaginer les effets et conséquences de cette rencontre.

GIF - 10.3 ko
photo
comete SL9 panorama

Dès les premiers impacts, les observateurs ont été grandement surpris et ébahis par l’ampleur du « spectacle ». Ces « choses » en explosant dans la haute atmosphère de Jupiter, du 16 au 22 juillet 1994, ont produit différents effets visibles ou décelables par l’instrumentation scientifique, notamment des boules de feu géantes, des panaches s’élevant à 3300 kilomètres d’altitude, des retombées de débris créant des taches sombres gigantesques dont les dimensions atteignaient parfois QUATRE FOIS CELLES DE NOTRE TERRE, sans oublier les effets dans l’infrarouge, l’ultraviolet, les rayons X et d’autres observations moins spectaculaires mais non moins importantes.

Lire la suite sur Ufoetscience

4 Responses to [ Jupiter ] Comète SL9 … ou comment faire des expériences atomiques à l’insu de tous

  1. christian dit :

    Bonjour

    Si cela s’avérait comme vérité ça ne m’étonnerais pas avec tout ce qu’ils nous cachent!!

  2. Alain dit :

    Faire d’une planète relativement assez éloignée de la terre, un laboratoire pour y faire exploser des bombes, je n’y crois pas tellement.
    Comment y apprécier toutes les études nécessaires après un essai par les responsables si la distance est aussi éloignée du point de départ ? Vu d’ici on ne peut pas voir grand chose sinon que des points lumineux.Est-ce suffisant pour les scientifiques pour juger de l’efficacité de ces armes ? Maintenant ce sont dans des laboratoires que sont testés les essais nucléaires.

  3. OBERSONN888 dit :

    Bonjour, comment ça va? Pas très étonnant cet article! Il est vrai qu’une histoire de ce genre courrait déjà depuis l’événement de l’écrasement de la (comète…) sur Jupiter.Plus proche de vous et dans des domaines similaires, voici de bonnes adresses qui vous laisserons « pantois », devant des écrits des plus surprenant. Pas besoin d’aller sur Jupiter pour comprendre ce qui est en train de ce passer dans les domaines cachés, secrets…
    Prenez simplement ces deux adresses électroniques, et je vous souhaite bonne lecture aux pays des irresponsables scientifiques (un brin d’humour ne fait jamais de mal). A bientôt.
    http://cui.unige.ch/isi/sscr/docidx.html
    http://cui.ch/isi/sscr/phys/LaRecherche.html

  4. denez666 dit :

    je ne comprend pas la position du CERN par rapport à l’Irack!!gros sous cachés sous la table ?? l’histoire nous le dira peut être un de ces jours.vive la paix et l’amour de son prochain,car ,qu’allons nous laisser derrière nous??

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :