Enlèvements et phénomènes paranormaux

Source : Alien Encounters

Les abductions présentent des aspects paranormaux qui ont de grandes similitudes avec les phénomènes de hantise et de Poltergeist. Ces signes précurseurs annoncent un futur enlèvement chez certains individus. Ces phases d’activités paranormales surviennent la plupart du temps soudainement puis diminuent, ou disparaissent complètement sur une période plus ou moins longue.

1. Phénomènes perceptibles

* Baisse soudaine de température dans la pièce où se trouve la victime

* Courant d’air froid sans cause apparente que la victime ressent sur une partie de son corps

* Impression d’être touché, palpé par une présence invisible sur une partie du corps ou évoluant sur diverses parties du corps de la victime. Ce phénomène peut ête également accompagné de picottements sur la peau.

* Impression d’une présence invisible dans la pièce où se trouve la victime, cette présence semble prendre de plus en plus d’ampleur au fil du temps.

2. Apparitions

* Des ombres, une sorte de brouillard apparaîssant soudainement dans la pièce où se trouve la personne. Bien souvent ces apparitions sont perçues du coin de l’oeil et disparaissent rapidement lorsque la personne dirige son regard vers elles. il arrive cependant que ces apparitions restent visibles pour quelques secondes et soient parfaitement perçues par la victime.

* Des observations d’OVNIs à haute comme à basse altitude sont faites.

* Des sphères lumineuses ou sortes d’étincelles lumineuses sont observées évoluant rapidement dans la pièce où se trouve l’abducté. Ces boules lumineuses se déplacent dans les pièces, disparaissent au travers d’obstacles. Il arrive fréquement que d’autres personnes présentent perçoivent également ces phénomènes lumineux.

* Des éclairs sont également observés par les victimes alors que rien ne prédispose à une telle réaction physique.

* De petites particules de lumières (telles que des grains de poussière dans un rayon de soleil) planent dans la pièce.

3. Bruits

* Des bruits surprenants et périodiques dans l’environnement de la victime sont perçus, leur source ne peut être définie, ces bruits souvent limités dans la pièce où la personne se trouve : des déflagrations,des bruits d’impact comme si quelque chose venait de tomber, des cliquetis, des coups donnés contre les parois, des craquements… ( nous retrouvons là des parallèles au phénomène de Poltergeist). Des bruits disparaissent généralement lorsque d’autres témoins s’approchent, ils peuvent toutefois être perçus indirectement (lorsqu’un témoin s’approche de la pièce ou bien lorsqu’un témoin est en train de discuter au téléphone avec la victime…)

* Des bruits nets de pas dans l’appartement des victimes ou sur leur toit se font entendre.

* Une déflagration soudaine dans l’environnement direct de la personne (p. ex. devant sa porte). Généralement de courte durée, répétitions toutefois possibles

* Sons bourdonnants qui semblent venir de l’extérieur ou directement dans l’environnement de la personne

* Actions qui rappellent celles des poltergeist, visant à effrayer : Par exemple coups frappés sur une fenêtre ou une porte par un poing invisible, mais aussi sur les murs, le toit, dans le grenier, etc..

* Des voix clairement perceptibles semblant venir de nulle part et s’adressant directement à la victime, la nommant par son prénom. Possibles „commentaires“brefs ( p. ex. concernant l’activité qu’est en train d’exercer la victime, il ne s’agit cependant pas de télépathie ou de voix mentale et la personne est éveillée, peut exercer une activité, en pleine journée). La voix n’est pas ressentie comme « humaine » elle peut avoir un retentissement métallique, robotique, ou bien donner des informations incompréhensibles dans une langue parfaitement inconnue.

* Appels téléphoniques étranges survenant durant les phénomènes sités.

4. Odeurs

Des odeurs, dont l’origine reste inconnue, apparaissant tout à coup dans le logement, p. ex. odeur de fleurs ou odeur intensive de soufre (comme des allumettes brûlées). Des odeurs définies sont limitées fréquemment, c.-à-d. seulement à certains endroits ou seulement dans la pièce où se trouve le témoin bien qu’elles semblent planer dans l’air.

 

5. Interactions physiques

* Pannes de courant qui ne s’appliquent qu’à certaines pièces du logement ou aux appareils électroniques qui se trouvent dans l’environnement du témoin; il n’y a aucun changement et aucun problème de ce genre dans les autres pièces du logement et sur les appareils s’y trouvant (« panne de courant partielle »)

* Des appareils électriques se mettent seuls en marche après une panne de courant, bien qu’ils n’aient pas été actionnés avant celle-ci

* Des appareils électriques se mettent seuls en marche bien qu’ils ne soient pas branchés.

* Modifications de lumière dans l’environnement de la personne concernée La lumière des ampoules s’assombrit nettement et difuse seulement une lumière foncée

* Les interrupteurs d’éclairage ne fonctionnent plus ou, effet inverse, les lumières refusent de s’éteindre quand on actionne les interrupteurs.

* Des ampoules explosent et grillent

* Des objets disparaissent pour réapparaitre dans des endroits saugrenus, se déplacent seuls.

6. Comportement des animaux

Des animaux domestiques, comme p. ex. des chiens ou des chats, réagissent fréquemment à l’apparition des phénomènes mentionnés ci-dessus. Entre autre, ils sont en mesure parfois de percevoir sensuellement ceux-ci ou de sentir une présence et le prochain enlèvement qui va se produire : comportement craintif , observation du plafond ou d’un certain endroit accompagné par des jappements ou miaulements, la poursuite d’ombres, et ils évitent la pièce dans laquelle la personne concernée dort.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces manifestations ne sont pas rares, de nombreux abductés les rapportent. Nous remarquons donc que des signes précurseurs annoncent un futur enlèvement chez certains individus.

Je mentionne au début de cet exposé que « Les abductions présentent des aspects paranormaux qui ont de grandes similitudes avec les phénomènes de hantise et de Poltergeist. » Il est très important de ne pas mélanger ces deux phénomènes : le paranormal et les abductions. Il s’agit bien là de deux phénomènes bien distincts.

Cet aspect des abductions est une fois de plus très complexe : les abductés, ressentant une situation extrêmement désagréable et imminente « déchargeraient »-ils une sorte d’énergie, engendrée par leur peur et leur anxiété, provocant ces phénomènes?
La présence « invisible » des créatures déclencherait-elle ces phénomènes?

Comme je le mentionnais, ces phénomènes sont observés fréquemment chez les abductés, ainsi que par leur entourage. On peut supposer que certains phénomènes paranormaux, considérés comme des phénomènes de hantise ou de poltergeist, puissent également être considérés à tort comme des contacts avec l’au-delà.

Exemple de la famille Andrews :

 » Le soir du 4ème anniversaire de Jason, un incident étrange et inquiétant survient… Daniel dort en haut dans sa chambre, il est aux environs de 22h… Jason s’est écroulé sur le canapé du salon, où il dort après avoir fait le fou toute la journée avec ses petits camarades qu’il avait invité pour son anniversaire. Ann, Paul et Vi (la mère de Ann) sont assis au salon et boivent tranquillement une tasse de café. D’un coup, des coups sont donnés à la porte d’entrée… Tout d’abord comme des coups de poings, puis comme si on martelait la porte à coups de pieds… Paul se lève, dès qu’il touche la poignée de la porte, les coups cessent. Il vérifie dehors, il n’y a absolument rien d’inhabituel à voir, il revient, s’installe de nouveau au salon. D’un coup, un grand fracas se fait entendre, avec un éclair aveuglant… Comme si le tonnerre grondait juste au dessus de la maison, les murs vibrent, le bruit est tellement fort que les membres de la famille Andrews doivent crier pour se faire entendre. Daniel, réveillé par ce bruit assourdissant, descend de sa chambre et vient sur les genoux de sa grand-mère. Jason dort toujours à poings fermés. En plus de ce fracas, les coups reprennent contre la porte et les vitres aussi. Paul essaie d’appeler la police, la ligne est morte. D’un coup, Jason se réveille, se lève et commence à parler .Il donne des chiffres incroyablement compliqués, des théories algébriques… Ses parents sont stupéfaits; ce petit garçon qui parle comme un physicien alors qu’il arrive juste à peine à compter jusqu’à 10. Puis Jason se dirige vers la porte, son père le retient, le petit dit qu’il doit sortir, qu’on l’attend. C’est avec grand peine que son père réussi à le faire sortir de cette transe (en lui donnant une légère gifle).. Dès que l’enfant se réveille, le fracas cesse aussitôt, ainsi que les éclairs et le petit demande s’il a le droit de regarder des dessins animés à la tv, comme si rien ne s’était passé.
La police viendra sur les lieux et ne remarquera rien d’inhabituel, aucune trace de pas dans la boue ou trace d’effraction… « 

Les Andrews ont remarqué qu’avant ces cycles de « cauchemars » et de dépression, une odeur, comme du sucre brûlé, est présente chez eux.

Cette odeur est apparue une nouvelle fois après que les Andrews aient aperçu un homme, habillé étrangement, sur leur terrain. Celui-ci a pris la direction d’un petit bois et a disparu étrangement. Le plus curieux est que, à l’endroit où il a disparu, il n’y a que des ronces et qu’une personne normale, habillée de façon très élégante comme l’était cette personne ne serait pas passée par là, au risque de déchirer ses vêtements et de se blesser.

A la suite de cette apparition, l’odeur de sucre brûlé réapparaît, mais beaucoup plus forte et très désagréable. Non seulement, elle est présente chez les Andrews (qui vivent en anorak et les fenêtres grandes ouvertes, cela se passe en hiver), mais également à l’extérieur, près des animaux et dans leurs deux voitures.
Cette odeur persistante et fort écoeurante leur donne des nausées et provoque des vomissements. Paul cherche désespérement d’où vient cette odeur, pensant à un rat ou autre animal mort dans un coin de la maison (ce qui n’explique pas que l’odeur soit également présente près des animaux à la ferme et dans leurs voitures) mais en vain

Alors qu’ils commencent à désespérer, l’odeur disparaît soudainement et c’est alors que les activités paranormales débutent:

-les chiens se comportent étrangement, grognent en regardant à certains endroits, où rien n’est visible (à l’intérieur et à l’extérieur)
-les visites nocturnes ont repris de plus belle pour Jason qui en garde quelques souvenirs et marques physiques.
-les chiens aboient durant la nuit, réveillent les voisins habitant à plusieurs centaines de mètres mais ne réveillent pas les Andrews
-un soir, les 4 membres de la famille s’endorment ensemble devant la télé (ce qui est déjà bien étrange)… quand ils se réveillent, leur chien qui dormait près d’eux a disparu, le temps de regarder dans une autre direction de la pièce, le chien était de nouveau à sa place initiale et dort profondément.
– les appareils électriques se mettent en marche seuls, la télé s’allumera seule alors que Ann, exaspérée l’aura débranchée.
– les Andrews sont obligés d’acheter une réserve considérable d’ampoules électriques car celles-ci ne tiennent que quelques heures et grillent à tout va.

Ces phénomènes s’apparentant aux phénomènes de hantise, tout comme les enlèvements, se déroulent par vagues. Les personnes concernées peuvent ne pas remarquer d’incidents durant plusieurs semaines, mois, voir plusieurs années, puis, sur une période plus ou moins longue, de quelques jours à quelques semaines, les phénomènes vont apparaître, s’emplifier pour disparaître ensuite définitivement. Au moment de ces phénomènes, les victimes peuvent avoir des problèmes de santé divers (marques inexpliquées, nausées, saignements de nez, maux de tête, crises d’angoisse, etc), ces problèmes de santé disparaissent aussitôt que les phénomènes (paranormaux et expériences d’abductions) ont cessé.

Copyright 2008 – Alien Encounters – Maya

13 Responses to Enlèvements et phénomènes paranormaux

  1. elos nares dit :

    excellent. Article

  2. ange dit :

    bonsoir,
    le site est trés intéressant, merci

  3. bobi dit :

    enfin les gens croyants penssant a des fantome des demons ou autre ont la avec cet article une possible reponsse scientifique ….moi je croi en l’existance d’autre forme de vie dans l’univers , mai pas dans le fait que les esprit des gens ayant vecu ce manifeste .

  4. Alain dit :

    Le phénomène OVNIS est déjà compliqué par lui-même, si en plus il faut y intégrer les phénomènes paranormaux, alors là cela va devenir kafkaîen entendez par là compliqué et absurde.C’est la porte ouverte à tout et n’importe quoi.Je crois aux entités extraterrestre mais de façon assez conventionnel c’est à dire des habitants d’autres planètes qui grâce à leur technologie peuvent parcourir de grandes distances et venir nous observer.Quand aux portes qui s’ouvrent toutes seules, les ampoules qui s’allument, les voix, les chiens et les chats qui grognent etc…, je ne les associe pas aux Ets.

  5. J’ai vécus ce phénomène personnellement lors d’une observation dans une maison hantée par l’ancien propriétaire, elle ne voulait pas que l’on habite leur anciennes demeure.
    Puis une boule de lumière rouge cerise est passé dans leur chambre le long de l’armoire il y avait, un froid qui régnait dans la chambre, malgré que le radiateur était en fonction et vers 24 h et quelques minute, j’ai observé une silhouette, d’une petite femme un peu courbée, qui sortait de la chambre par la porte entre ouverte. Ceci est une histoire qui c’est passé à Bruxelles. Recolet Daniel

  6. Murielle dit :

    J’ai quand même recencé 2 ou 3 phénomènes qui nous sont arrivés un certain temps à ma soeur et moi quand nous étions ado. Intéressant.Contrairement à Alain, je pense qu’il pourrait y avoir un lien avec les OVNIS et certains phénomènes « paranormaux ».Mais je dis bien POURRAIT, je n’en sais rien du tout.

  7. lionel dit :

    en lisant cette article,il y a des choses qui me troublent….surtout a propos des phenomenes perceptibles et des bruits…beaucoup de ressemblamce avec ce qu il m arrive des fois la nuit…(je vous passe tout les details)…je me reveille brusquement lorsque je ressent cette main froide sur mon ventre,des fois sur l epaule…a mon reveil,j arrive a deceler ou etait poser chaque phalange de la main!
    vraiment troublant votre article!
    lionel

  8. eric dit :

    bonsoir, merci c’est vraiment passionnant toutes ces découvertes, bravo pour l’information constante de votre site que je parcours chaque jour

  9. kama jophra dit :

    Mon abduction s’est passé sur le plan astral mais je l’ai ressentie comme bien réelle . Mon récit ici
    ( merci ) > http://kamajophra.wordpress.com/2010/09/22/adduction-astrale-juin-2009/

    Cela dit je n’affirme en rien qu’il y ait un quelconque lien avec cet article .

  10. Martin dit :

    Bonjour Era, votre article m’a troublé également, comme d’autres internautes qui l’ont commenté. Cela m’a troublé parce qu’il y a quelques semaines, j’ai vécu une série de phénomènes auxquels je n’arrive pas à donner d’explications et qui ont provoqué la risée de mon entourage, enfin pas tous, mais plusieurs n’ont pas pris au sérieux ce que j’ai vécu et ça m’attriste de penser que ces gens là qui n’ont jamais vécu de telles choses, peuvent en venir à nous croire fous. Je suis technicien ambulancier paramédic et dans la caserne où je me logeais pendant mes quarts de travail, à raison d’une semaine sur deux, il s’y passait ces phénomènes que vous décrivez dans cet article, sauf quelques détails.

    Je vous raconte. Dès ma première nuit passée dans cette caserne, je n’ai pas été capable de fermer l’oeil de la nuit, seulement au petit matin. Plusieurs autres ambulanciers ont eux aussi connu ce problème d’insomnie sans pouvoir se l’expliquer. La plupart mettaient la faute sur le chien des gens qui habitaient à l’étage au-dessus, mais le chien n’a jamais fait de bruit. Ils n’étaient pas capable de trouver une explication, et comme nous n’aimons pas du tout ne pas s’expliquer les choses, nous trouvons des raisons factices pour se rassurer, enfin c’est ce que je crois. Mais moi, je sais que le chien n’avait rien à y voir. J’ai travaillé deux mois à cet endroit, et l’insomnie n’a jamais cessé, j’ai perdu beaucoup de poids et je me sentais devenir malade. En même temps, je ressentais des choses que je n’avais jamais ressenties avant, enfin pas aussi soutenu et périodique.

    Les premiers signes et symptômes que j’ai ressentis sont les ôdeurs et les saignements de nez que j’avais d’abord associé à la présence de moisissures bien visibles dans l’entrée, j’ignore s’il y en avait dans les murs et les planchers, mais c’est fort possible. Il faut dire également que les planchers étaient recouverts entièrement de tapis depuis de nombreuses années et plusieurs ambulanciers y étaient logés à tour de rôle à raison de deux par quarts de travail. Donc, côté propreté, ce n’était pas le Nec Plus Ultra.

    Donc, il y avait cette ôdeur forte que je sentais parfois et que je n’arrive pas à décrire, comme de l’ammoniaque mais pas aussi fort. Mes saignements de nez survenaient deux jours après mon arrivée sur les lieux et terminaient lorsque je repartais de là. (je travaillais 7 jours, puis partais en congé 7 jours, puis revenais travailler 7 jours et ainsi de suite.) Un autre ambulancier a eu lui aussi des saignements de nez. Cela arrivait le plus souvent au courant de la nuit et le matin au réveil, et deux fois l’après-midi. J’y ai passé deux mois et cela n’a jamais cessé jusqu’à ce qu’une personne me donne deux incantations à dire à voix haute à chaque fois que je pénétrais les lieux. À partir de ce moment là, les saignements de nez ont diminué, mais pas disparu.

    Si j’ai consulté une personne qui a décidé de me donner deux incantations, c’est qu’il y avait autre chose. Tout se passait en même temps. Beaucoup de détails mais pour vous donner une bonne image de ce que j’ai vécu, je dois vous le décrire comme je le fais. Les locaux pour les ambulanciers se trouvaient dans le sous-sol d’une maison pas vieille et sans histoire. Dans cette caserne, j’ai ressenti des choses, entendu des choses, vu des choses.

    Ce que j’ai ressenti:
    -insomnie, saignements de nez, picottements sur la plante des pieds et aux coudes, des courants d’air froids ou plutôt des zônes froides.

    Ce que j’ai entendu:
    -des pas près de moi et autour de moi sans rien apercevoir, des pas de marche et parfois de course, des pas lourds. Des sifflements, comme le vent qui siffle dans les fenêtres, mais sans la présence de vents.

    Ce que j’ai vu:
    -des ombres qui passaient, visibles du coin de l’oeil, qui me faisaient tourner la tête pour finalement ne rien voir, des éclairs soudains dans la pièce où je me trouvais (que j’avais associé à la présence de néons pour l’éclairage).

    Tout cela, je l’ai vécu au cours de mes deux premières semaines de travail sans pour autant m’en inquiéter car j’associais cela à la présence de moisissures et à la fatigue. Mais un jour il s’est passé quelquechose de très dérangeant. Un matin en me levant, j’ai aperçu un poulet égorgé devant ma fenêtre de cuisine, dehors. Je suis sorti pour voir ce que c’était, c’est là que j’ai compris qu’il s’agissait d’un poulet dont le cou était cassé et saignant, mais le reste du corps de l’animal n’avait strictement rien. Sur le coup, j’ai pensé à des chiens affamés, mais après y avoir réfléchi, je me suis dit qu’un chien affamé aurait sans doute tenté de manger l’animal, à tout le moins, tenter de l’ouvrir. Mais non, seulement le cou cassé et saignant. J’avais beau chercher, je ne trouvais pas d’explication. C’est alors que j’ai commencé à me poser de sérieuses questions et à faire des recherches là dessus. À ce moment là, je ne pensais qu’au poulet et non à tout le reste qui pour moi était dû aux moisissures et à la fatigue comme je le disais plus haut. Et j’ai pensé à la possibilité qu’un sort avait peut-être été jeté sur la caserne des ambulanciers parce que dans ce coin du monde, il y a beaucoup de gens qui font ces pratiques soit pour obtenir un emploi ou les faveurs d’une femme ou encore pour se venger. Je ne veux pas dévoiler où cela s’est produit afin de ne pas porter préjudice à qui que ce soit, car cette caserne est encore bel et bien active, des ambulanciers y sont encore logés.

    D’autres événements survenaient périodiquement et tout aussi inexplicables. Les moisissures et la fatigue ne pouvaient pas expliquer cela. Sans raison, deux verres se trouvant sur le comptoir, se cognaient entre eux, produisant le son de tintement de verre. La télécommande de la télé a disparu, partie en fumée on ne l’a jamais retrouvée, les serviettes de vaisselle et de bain, tombaient par terre, des portes s’ouvraient et même, se débarraient! Cela pouvait arriver n’importe quand.

    Puis, plus troublant encore, et c’est l’élément qui m’a fait associer tout le reste ensemble, un événement est survenu. Une déflagration, un bruit métallique, s’est fait entendre et cela semblait provenir de l’extérieur. Il était autour de 19h00 et il faisait encore soleil. Des gens passaient devant la maison et se promenaient dans les rues, donc, aucune raison de s’inquiéter de rôdeurs ou quoi que ce soit du genre. Quelques secondes après la 1ère déflagration, une seconde est survenue et là, c’était clair que cela provenait du sous-sol (là où je vivais et dormais) où il n’y avait personne à ce moment là, mais à l’étage, on entendait ce qui se passait en bas. Le chien s’est soudainement levé, après la 2e déflagration, et est allé se mettre le museau sous la porte qui mène au sous-sol en faisant des grognements bizarres avec tout son poil hérissé sur le dos. Puis, des pas de courses lourds se sont fait entendre d’un bout à l’autre de la maison, au sous-sol. Le chien a pris la fuite et est allé se réfugier chez le voisin aussitôt qu’on a ouvert la porte pour sortir de la caserne.

    Dans la minute qui a suivi, un homme est allé vérifié le sous-sol. Personne ne s’y trouvait et la porte d’entrée était vérouillée, donc personne ne pouvait s’y trouver car pour vérouiller la porte de l’extérieur, ça prend la clé. Donc, l’homme est revenu en disant que tout était beau, que rien ne se trouvait au sous-sol. Cette nuit là, j’ai eu froid toute la nuit et j’ai eu beaucoup de mal à dormir. Là où je dormais, à environ 4 pieds devant le lit, se trouvait un placard dans lequel il n’y avait habituellement rien. Mais le lendemain matin, moi et mon partenaire ambulancier, étions partis sur un appel. À notre retour, sa femme nous a expliqué que quelquechose lui disait d’aller voir dans ce placard, au sous-sol, quelquechose la poussait à aller vérifier et elle n’arrive pas à décrire ce qu’elle a ressentie pour ne pas se retenir de descendre en bas. Ce n’était pas de l’intuition, elle ne sait tout simplement pas. Mais lorsqu’elle est allé vérifier, elle y a trouvé la boule du chien. Pourtant, le chien ne descendait jamais en bas. Jamais. Et l’homme qui est allé vérifié la veille, avait ouvert toutes les portes de toutes les pièces et jurait qu’il n’y avait pas de boule de chien dans ce placard la veille.

    Alors, à ce moment là, j’ai fait des recherches et consulté une amie qui a consenti à m’aider à me débarrasser de ces phénomènes dérangeants. Les incantations ont aidé à faire diminuer la fréquence des événements, mais je n’y pensais pas toujours à les dire ces incantations lorsque je pénétrais les lieux. Au cours de ma dernière semaine passée là-bas, un fait encore plus troublant s’est passé. Je n’avais pas encore eu vraiment peur avant ce soir là car comme je me disais que je n’avais jamais fait de mal à quiconque dans ma vie, et que je crois aux protections de nos ancêtres, je me disais qu’il ne pouvait pas m’arriver grand chose. Mais voilà, un soir que j’étais allongé sur le divan, des pas faisaient le tour de moi, j’entendais marcher autour du divan et je me suis levé debout et demandé à voix haute de me laisser tranquille. C’est là que j’ai eu la chair de poule, quelquechose m’a traversé, mon chandail en a même bougé et c’était très froid. À la seconde suivante, j’étais habillé et je m’en allais dormir dans mon camion, il n’était plus question pour moi de revenir dans cette caserne. Mais bon, je me suis résolu à y revenir lorsque je me suis rendu compte que je ne pourrais jamais dormir dans mon camion et qu eje devais dormir au cas où nous aurions un appel d’urgence, il fallait être prêt à intervenir et être alerte et en forme. C’est donc vers les 4 heures du matin que je suis revenu pour me coucher sur le divan, tout habillé, prêt à quitter si quelque chose se pasait, mais heureusement, j’ai trouvé le sommeil aussitôt couché.

    J’ai démissionné de mon poste, j’ai quitté cette région et je travaille maintenant ailleurs, dans le même domaine. Et maintenant, tous ces phénomènes ont cessé. Ce n’est donc pas lié à moi, mais aux lieux. Premièrement, je ne suis pas le seul a avoir eu des saignements de nez et de l’insomnie. Je ne suis pas le seul à avoir entendu des pas et je ne suis pas le seul à avoir perdu des objets.

    Quand j’ai lu votre article, je me trouvais encore là-bas, il y a un mois. Durant ma dernière semaine, j’avoue que j’ai eu peur, et votre article en rajoutait une couche avec les abductions. Je n’ai jamais aperçu d’OVNI, mais une personne que je connais là-bas, m’a dit avoir vu au-dessus de leurs têtes (car à ce moment-là, ils étaient 4 enfants ensemble à jouer dehors, il y a bien des années) un cercle lumineux et clignotant jetant un faisceau de lumière vers eux pedant quelques secondes. Après coup, les enfants sont allés voir des personnes qui se trouvaient tout près de là pour leur demander s’ils avaient vu les lumières dans le ciel et seulement les enfants les avaient aperçues. Alors cela rajoute au mystère de ce que j’ai vécu. Hantise ou Abduction? Quoi qu’il en soit, je ne le souhaite à personne car c’est très éprouvant et le pire, c’est l’incrédulité de notre entourage. Lorsqu’on vit de telles choses, on ne veut pas garder ça pour soi, on veut le partager, on veut se soulager, on veut se rassurer, et ce n’est pas en faisant rire de nous qu’on y arrive bien au contraire. Alors voilà, c’était ma petite histoire. Si cela peut contribuer à donner une piste à ceux qui pourraient vivre de telles expériences, hé bien tant mieux.

  11. Roxanne dit :

    Bonjour à vous,
    Je vous écris par rapport à vos supposés théorie sur les phénomènes se produisant avant d’être enlevé par des extraterrestres. En effet, je crois qu’il est assez ridicule de voire un lien de causalité entre ceux-ci et l’abduction. De plus, ces phénomènes sont facilement explicables par d’autres théories beaucoup plus plausibles. Premièrement, vous dites que l’on peut constater une certaine baisse de la température dans la pièce où se trouve la future victime. Le simple fait d’avoir peur peut causer la sensation d’un changement de température, c’est donc logiquement une question de perception. Ce que je veux dire encore plus précisément par perception c’est que nos attentes ou croyances face à quelque chose nous amène parfois à ne plus être très objectifs. Une personne ne croyant pas à ce genre de chose ne se dira pas qu’elle va se faire enlever par des extraterrestres parce qu’elle a froid. Je vais vous démontrez de façon plus explicites que cette explication peut fonctionner avec pratiquement toutes les choses que vous associés à l’abduction. Les pannes de courant, le comportement des animaux, les appareils électriques, les bruits étranges, les odeurs voir pratiquement tout, sont des choses qui arrivent dans la vie courante, mais le fait de croire aux abductions vous mènent à être biaisé dans votre jugement. On appelle cela plus précisément un biais de confirmation ce qui veut dire que vous sélectionnez les faits qui confirment ce que vous croyez et ignorez ce qui les contredits. C’est d’ailleurs probablement ce que vous allez faire suite à la lecture de ceci. Deuxièmement, dire qu’on perçoit des apparitions du coin de l’œil et qu’elles disparaissent rapidement lorsqu’on dirige nos regards dans leurs directions, c’est quelque chose de totalement absurde puisque logiquement ça l’arrive à tout le monde. Et oui ! Ce phénomène extraordinaire s’appelle une illusion d’optique. Finalement, votre exemple sur la famille Andrews n’est pas une bonne justification de tout ce que vous avez expliqué et je n’entrerai pas dans les détails. Je peux uniquement dire que rien n’est là pour nous prouver la véracité de ce que vous avancez (aucune information précise) et qu’on ne peut pas s’appuyer sur l’expérience personnelle de quelqu’un pour justifier son opinion parce qu’un souvenir est un réseau de neurones et celui-ci se modifie peu à peu avec le temps puisque ses connexions entre le réseau ne se refont pas entièrement de la même façon à toutes les fois. Étant donné qu’il n’est pas votre propre souvenir, il a pu être modifié à maintes reprises par vous ainsi que par la personne qui vous l’a raconté… Bref, je termine en disant que la Maxime de Hume pourrait s’avérer bénéfique pour vous. C’est-à-dire que lorsqu’on fait face à un phénomène qui défie les lois de la nature, il est beaucoup plus probable que vous vous fassiez tromper ou que vous vous trompiez vous-mêmes que la situation soit bien réelle.
    Roxanne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :