Les ovnis atterrissent sur une base régulière.

Certains chercheurs pensent qu’il existe des domaines spécifiques sur la Terre où les  ovnis atterrissent sur une base régulière. Souvent ces “cosmodromes” extraterrestres se situent au sommet ou à l’intérieur des montagnes. L’un de ces mystérieux endroits est le Mont El-Taire en Bolivie.

«Les montagnes ici en Bolivie, comme dans les terres voisines, sont riches en gisements minéraux, » a déclaré Yuri Suprunenko, Ph.D.,à Pravda.Ru. «Il y a des gisements d’étain, le tungstène, le zinc, le plomb, l’antimoine, l’argent et les métaux précieux.

Mais il se trouve que des centaines de mineurs ont été témoins de métaux rares qui sont tombées du ciel. alliages Non seulement rare, mais extraordinaire et sans précédent! Mais ce n’étaient pas des météorites. Les événements ont eu lieu dans le village bolivien de La Mamoru Tarija, au pied du mont El-Zaire, en mai 1978. « 

Ce jour-là, selon Yuri Suprunenko, les résidents locaux ont vu quelque chose d’inhabituel. Un objet lumineux allumé sous la forme d’un cylindre avec une partie avant en forme de cône apparu dans le ciel. Il mesurait environ 6 mètres de long et 4 mètres de diamètre. Il n’avait point d’ailes.

Il n’y avait pas grand-chose sur sa surface et ni trappes ni hublots. Une flamme bleuâtre sortait de sa queue. Il a fait un bruit de sifflement alors qu’il n’était pas à  plus d’une centaine de mètres du sol,  mais il est descendu à une vitesse de 300-400 km / h.

Russia Today: le sud de la Russie aurait pu devenir le lieu préféré des extraterrestre

Selon certains témoins oculaires, un deuxième objet similaire volait juste après le premier. Pendant ce temps, le premier, sans réduire sa vitesse, s’était écrasé dans une montagne d’El-Zaire. Au moment de l’impact, un flash lumineux de lumière est apparue, éclairant la zone dans un rayon de 150 km autour, il y eut un rugissement terrible.

Les secousses ont été ressenties jusqu’en Argentine voisine. Une onde de pression a soufflé les fenêtres dans les maisons dans un rayon de 70 km. L’explosion a formé un cratère d’environ 1.500 mètres de long, 500 mètres de large et 400 mètres de profondeur.

Les autorités locales n’ont fourni aucune explication et ont  ordonné  immédiatement de boucler la zone du mont El-Zaire de troupes et de la déclarer une zone interdite. Toutefois, les populations locales, les touristes et les chercheurs ont discuté les théories d’un crash d’OVNI.

Par ailleurs, les accidents de supposés objets volants non identifiés avec des «preuves» sont  survenus dans le passé. Par exemple, dans le Brésil voisin, près de Sao Paulo en 1957 un disque brillant, volant à grande vitesse a été observé. En présence d’un témoin, il a soudainement commencé à décliner, puis s’est arrêté, secoué et a explosé, dispersant des milliers de petits morceaux.

Par temps clair, des feux d’artifice lumineux ont grimpé dans le ciel. Une partie des débris ont été recueillis par des résidents locaux. Le matériau était aussi léger que du  papier, avec une surface rugueuse. Plusieurs laboratoires brésiliens ont effectué une analyse spectrale de ces fragments.

Elle a montré la présence de magnésium et de structure cristalline particulière impossible à obtenir dans des conditions terrestres.  L’analyse Métallographique et au microscope, à son tour, a révélé une teneur importante de strontium, qui n’est généralement pas associée avec le magnésium.

« L’incident du Brésil est enregistré  dans l’Encyclopedia Britannica, qui n’ose généralement pas  publier des faits non vérifiées. Dans l’après-guerre, plusieurs dizaines de cas similaires ont été enregistrés dans différentes parties du monde », dit Yuri Suprunenko. « Plus de 70 000 photographies d’OVNI ont été faites, et plus de 120 clips vidéo ont été enregistrés.

Aujourd’hui, beaucoup de ces éléments de preuve documentaires sont à la disposition du public. Mais jusqu’à récemment, l’information a été classée « Top Secret », « restreinte », « hautement confidentiel » et « Affichage seul» … La raison principale de ce  super-secret était la rivalité des pays dans le domaine des armes.

L’explosion sur le versant d’El-Zaire a également reçu le statut « confidentiel ». Après que la montagne ait été bouclée avec les troupes, une commission spéciale a été créée pour enquêter sur les causes de l’incident.

Un objet de forme cylindrique avec un corps difforme a été trouvé sur El-Taire. Aucune explication n’a suivi: soit un objet a explosé, ou le second a été trouvé sur la pente. L’objet a causé cette explosion puissante, mais a survécu. L’enquête et les conclusions sur la nature de l’explosion n’ont jamais été publiées.

Les gens dans la ville minière au pied d’El-Zaire ont  juste entendu une rumeur que la coque déformée de l’OVNI a été emmenée par hélicoptère à l’aéroport de la Bolivie, et d’où il a été envoyé avec un avion de transport militaire aux États-Unis

«Peut-être qu’avec le temps nous en apprendrons davantage sur l’incident dans le El-Taire», explique Yuri Suprunenko.

Pravda.Ru

Remerciement spéciaux à  UFO Casebook and Margarita Troitsyna de chez Pravda

KEN PFEIFER MUFON NEW JERSEY

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

http://ufoweek.com/

37 Responses to Les ovnis atterrissent sur une base régulière.

  1. olivier dit :

    hé bin voyons ils ont pas besoin de nous envahir, il vide les montage des méteaux qu’il contienne »la vache! ». donc ils sont foute des humains

  2. bernard dit :

    je suis perplexe… si PLUSIEURS labos ont analysés des matériaux impossible a réaliser sur terre (idem pour les implants) pourquoi ne pas faire un battage médiatique qui prouverait qu’une visite extraterrestre a au moins laissée une PREUVE indiscutable?…si je possédais un matériel réellement exotique a notre planète, rien ni personne ne m’empêcherais de le crier au monde. On publie des revues entière sur le moindre « virus » nouvellement découvert, j’imagine que pour un métal inconnus ca devrait faire la une de tous les journaux?…mais mis a part quelques « sites » ou « revues » ufologique qui souvent ne citent pas leur sources (contact de mr x ou z, voir tous ceux qui ont fait des « confidences » sur le disclosure project…)aucuns résultats d’analyses n’est publiés dans les médias officiel. Alors quid? TOUS les gouvernements du monde sont au courant et menacent ceux qui ont des « preuves » aussi indiscutable? La presse a d’autres chats a fouetter? les analyses ne sont peut être pas si « exotique » que certains les présentent? ou bien encore tout cela n’est qu’une désinformation de plus orchestrée par un « gouvernement mondial » secret? je reste septique sur toutes ces « preuves » qui restent cachées du publique et surtout de chercheurs sérieux (il y en a) qui j’en suis sur, n’hésiteraient pas a « lâcher » une tel bombe a la face du monde (il y aurait du Nobel a la clef non?)…
    je ne dit pas que ca n’existe pas, je reste ouvert, mais souhaiterais vivement qu’un laboratoire indépendant de toute « pressions » extérieure soit prêt a recevoir de tels fragments et d’en publier honnêtement les résultats d’analyses…

    • Murielle dit :

      La presse et les médias, (bien sur ils vont protester de ce que je dis), pour la plupart de leurs intervenants, n’est pas là pour informer : elle est là pour vendre des journaux, et pour nous dire ce Qu’il faut acheter et à qui, comment doit on vivre comment doit on se comporter, comment doit on respirer manger , etc etc etc… le tout en faisant intervenir des experts en expertises… Sous couvert de la liberté de la presse ton marchand de journaux se retrouve obligé de mettre en rayon des catalogues de vente par correspondance

    • SC23 dit :

      Je confirme que chez moi, dans le sud de la France, des fouilles archéologiques ont été menées sur des lieux dont le sol est extrêmement riche en uranium et où coïncidence ou non, des apparations d’ovnis impressionnantes sont réguliérement observés et soigneusement répertoriées par la commune en question depuis les années 1700. Les fouilles ont révélé une sépulture d’une dizaine de corps hautements parés et décorés en position de foetus et qui avait tous un morceau d’alliage de plusieurs métaux qui est utilisé de nos jours pour l’aérospatial et donc impossible à créer à l’époque. Mais cela n’est pas le plus intéressant dans l’hitoire, il y a bien plus encore. Je peux fournir les liens Era si besoin et je dispose d’un dossier bien fourni.

      • Era dit :

        Bonjour SC23, Tout ceci me semble passionnant, si vous avez des liens vous pouvez les indiquer ici, c’est avec plaisir que nous vous lirons 🙂

        • évhémère dit :

          Ce serait passionnant, en effet !!!…

        • SC23 dit :

          Bonjour,

          Voici un lien permettant de vous mettre sur la voie: http://www.france-secret.com/feouzets_art.htm

          Il faut aussi savoir que la commune de saint pierreville est située au coeur de ce que l’on appelle ici le triangle maudit, la où, tout comme dans les bermudes ont eu lieu un nombre extrêmement important de crash d’avions, les plus notables sont celui de 1948 qui a causé la mort a kathleen kennedy (soeur de JFK) et celui de 1971 impliquant le décès des plus importants chercheurs Français en milieu atomique (ce crash a lui seul mérite que vous lui prêtiez une attention particulière 😉 Depuis lors, l’armée a fait interdire tous les vols civils et militaires dans ces couloirs aériens.

          Pour bon nombre de personnes, la commune de Saint-Pierreville est considérée comme une porte inter dimensionnelle.

          Si vous souhaitez plus de liens, faites-le moi savoir, je m’efforcerais de vous les trouver quand je disposerais d’un peu plus de temps.

        • évhémère dit :

          C’est le « triangle de la Burle », formé par 3 « pointes » : le Mont-Pilat, près de Saint-Etienne, le Mont Mézenc ( le « Géant des Cévennes ») et la ville du Puy-En-Velay . L’écrivain local Jean Peyrard lui a consacré un de ses livres !… C’est gratiné : 14 crashes d’avion ont été répertoriés !… Un si petit triangle … et si meurtrier !… ( Il suffit de retracer ce triangle sur le reste du territoire , Français ou européen, pour comprendre que celà ne doit rien au hasard … comme on le prétend pour celui des Bermudes !…) .
          Ce « triangle » mérite un examen approfondi !… Cependant, le nom de « Pierreville » m’était jusqu’à présent inconnu !… J’ignore aussi si réellement les couloirs aériens ont été détournés !… ( Des ULM survolent le Mezenc et le Mt-Pilat !…) Il en faudrait quand même un peu plus : c’est celui qui affirme qui doit sinon prouver [on n’est pas des septoks !…] , mais au moins fournir des pistes !…

      • Jean-Claude dit :

        Il me semble que c’était la thèse défendue par un livre, que j’avais il fut un temps, intitulé « Mégalithes et routes secrètes de l’uranium ».

        Cela étant, il est clair que le phénomène ovni ne date pas des années 1940 comme certains le pensent naïvement, et que les ovnis sont présents depuis des millénaires…d’ailleurs la fameuse étoile de Bétlehem (celle de nos crèches) n’était elle pas un ovni ?

        Sans verser dans le fantastique extravagant, ceux qui s’intéressent aux mégalithes, par exemple, ont pu de fil en aiguille au cours de leurs recherches personnelles aboutir à la conclusion qu’il existait effectivement ce que certains appellent la « géographie sacrée » (rien à voir avec une religion en particulier), ensemble d’axes et de lieux où l’on trouve des mégalithes, des cathédrales , chapelles, monastères et couvents souvent édifiés (comme par hasard) sur d’anciens lieux de culte, des lieux énergétiques…ect..
        Et certains auteurs pensent, à tort ou à raison, qu’un certain nombre d’apparitions d’ovnis sont liées à ces lieux (voir par exemple: « Sur la piste des anges non identifiés » de Maurice Guingand)

        • Murielle dit :

          En ce qui concerne le Mont PILAT, je peux vous dire qu’il y a souvent des astronomes amateurs là haut, ( pour essayer d’échapper à quelques lumière lyonnaises sans aller trop loin) il fut un temps ou je m’y suis trouvée presque toutes les semaines, que le couloir aérien n’est absolument pas interdit : c’est : avion de ligne sur avion de ligne. J’y ai vu de belles choses, mais en tout cas personnellement jamais d’ovni et je ne savais pas que c’était un triangle maudit.

  3. Mrbeagle dit :

    les journalistes ne veulent pas se risquer sur le sujet de peur que leur carrière soit brisée. Bien sur que les différent gouvernement savent, le G20 (ou G.. des con@@@rds 🙂 ) ça sert aussi a ça mais sous peine de sanction les pays ferme leur boite a camembert pourquoi?
    pour plein de raison
    1 contrôle de masse
    2 les religions
    3 mouvement de panique
    4 crise économique
    5 la technologie

    Mais rassure toi les Américain perdent du pouvoir sur les pays et ces pays commencent a habituer doucement, a préparer leur population, et dévoilent certains trucs l’Angleterre, la Russie, la France, l’Espagne, le Brésil, la chine!?

  4. masquerytte dit :

    bonjour,je n’ai pas trouvé le mont El-Taire?

    • Murielle dit :

      Vous avez raison Masquerytte moi non plus je ne trouve pas le Mont EL TAIRE sur google ni le village, ces mentions ne sont faites que sur des sites ufologiques ?

  5. masquerytte dit :

    je ne voudrais pas paraitre déplaisante MURIELLE ,mais croyez-vous que la presse et les médias vous lisent?je vous cite: »La presse et les médias, (bien sur ils vont protester de ce que je dis), pour la plupart de leurs intervenants,… »nous sommes d’obscures personnes qui ne les intéressent pas tout juste bonnes à divaguer sur un délire d’OVNIS ,sûrement les séquelles d’un traumatisme passé devant un « star trek » ou « la guerre des étoiles »..allons!

  6. Murielle dit :

    Oui Masquerytte quand je dis qu’ ils vont protester de ce que je dis ,c’est une façon de parler pour dire que si on leur disait ( quelqu’un pas moi bien sûr qu’ils ne vont pas me lire LOL ) qu’ils ne font pas leur travail d’information ils nieraient en bloc et prendraient l’air outré .

  7. Era dit :

    D’après ce site, c’est une montagne près de El Taire, sur la rivière Bermejo, à la frontière avec la province Bolivienne de Tarija et l’Argentine.

    http://www.ufoevidence.org/cases/case635.htm

    J’ai bien trouvé Tarija sur la carte, mais pas de El Taire

    • Jean-Claude dit :

      J’ai fait une recherche rapide et j’ai l’impression qu’il s’agit en fait de El Zaire : voir la carte sur le site

      http://www.ovnisalta.com.ar/crash78.htm

      En fait, cela démontre une fois de plus les limites de la diffusion de l’info: tout le monde en parle et souvent reproduit en copié-collé l’info, sans hélas vérifier quoi que ce soit… pas toujours mais trop souvent…

      • Era dit :

        Merci Jean-Claude pour cet éclaircissement ainsi qu’à Masquerytte. Je viens de rectifier dans le texte. Ceci prouve une fois de plus combien sont utiles vos commentaires et votre participation, un grand merci à tous !

  8. Murielle dit :

    El Zaire en bolivie non plus n’existe pas sur la carte Google ni sur la recherche google. J’ai fait la même chose pour le mont pilat dans la loire en France pour voir et google trouve tout de suite.

  9. sylv1 dit :

    Je me suis rendu ce week-end là bas et j ‘ai vu de loin ce prétendu terrain,à vrai dire,il n ‘ a rien d ‘exceptionnel.(ASSE 42 allez les verts!lol) »au chaudron c’était le week-end d’avant que je m’y suis rendu mdr,on a des points communs asse42 c’est marrant.

  10. évhémère dit :

    « El cerro el zaïre » : en effet, on « dégringole » à 3,72 kms au-dessus d’une mine à ciel ouvert, le complexe « minera escondida » , dans le district d’Antofagasta !…

  11. OBERSONN888 dit :

    Bonjour à tous et toutes, comment ça va? Merci pour cette info superbe. Il est vrai que les réponses à cet article sont pas bêtes du tout. Avec des histoires comme celle là, ont est très probablement dans un domaine qui sent le roussis, le brûlé, le carbonisé, le noirci, le truc quoi…
    Rien n’est plus facile à un gouvernement de recevoir des « ordres » de groupes secrets leur demandant de monter une combine de ce genre. Ca sent l’affaire de Roswell. Facile à dire, non, pourtant il faudrait quand même que quelqu’un puisse en savoir plus sur cet endroit. En effet, n’y a-t-il pas une ou plusieurs personnes qui ont connus cette histoire et qui ne pourrait aller dans les environs pour voir si des lumières particulières survolent l’endroit en question?
    Il est vrai aussi qu’avec cette histoire pas trop clair, on avance et ont recule…
    A bientôt.

    • GEORGES dit :

      bonjour obersonn888,vous devez savoir que depuis le rapport COMETA,il n’y a plus d’affaire ROSWELL,mais une recuperation d’une soucoupe volante par les USA aprouve par AAAFASSO,L’ELITE FRANÇAISE SUR LE SUJET, si vous suivez les infos et lien vous aurez meme le nom des personnes qui ont vus l’engin s’ecraser qui leurs est passes a 80 metres au dessus,le tout en espagnol ce qui ne permet pas de dire que c’est faux si vous ne pouvez le lire.georges

      • évhémère dit :

        Pour l’Espagnol, il y a les traducteurs maintenant ( et pas si mauvais !…). Mais où est le lien ?…

        • GEORGES dit :

          un peut plus haut.georges

        • évhémère dit :

          Il s’agit donc de « france-secret » . Un article intéressant, mais qui aurait mérité d’être développée, notamment en ce qui concerne les sépultures mais aussi quand on vient se heurter aux mégalithes : chaque fois qu’on rencontre une de ces pierres levées, l’ignorance nous encercle car il est jusqu’à présent impossible de savoir pourquoi ses mystérieux bâtisseurs ( bien avant les druides !) les ont installées !!!…

        • GEORGES dit :

          je crois que vous n’avez pas pris le bon lien,on parle de la BOLIVIE EN 1978,le lien est>recuperation par les USA< GEORGES du 28/08/2010 a 6:18 heure tout est en espagnol.georges

        • évhémère dit :

          Je me suis trompé d’étage … mais j’avais déjà des infos sur le « Triangle de la Burle » . Par contre, ce crash de 78 sur la frontière entre Bolivie et Argentine m’étais inconnu !… C’est d’autant plus singulier qu’en l’occurence, on ne peut pas prétendre qu’il s’agit d’un ballon-météo !… On ne prétend rien du tout, d’ailleurs : on « ferme » et basta !… Quant aux yanquis, ils se sont pointés ( NASA + Pentagone) , ont ramassé ce qui les intéressait sur le site et se sont tirés !…
          Fin de l’histoire … sauf que celà signifie que le site est resté ensuite désert !… A moins qu’il n’ait été soigneusement rendu inaccessible, celà paraît invraisemblable : rien que la simple curiosité suffit, on le sait à Roswell où quelques malins organisent des « visites » sur le(s)emplacement(s) présumé(s) du crash !!!… Une reconnaissance par Google Earth m’ont montré que la montagne recèle des « caminos » de bergers, de mineurs et de randonneurs existent dans le secteur !… C’est ce point que l’on devrait d’abord éclaircir !… ( Ce qui implique trouver des correspondants ufologues fiables dans le coin !…)

  12. fumiko dit :

    J’aimerais savoir dans quel article de l’Encyclopedia Britannica il est question de cela. J’ai cherché dans plusieurs éditions ainsi que sur le site, mais je ne vois pas.

    • GEORGES dit :

      bonjour, vous melangez, le BRESIL avec SAO PAULO en 1957 avec la BOLIVIE et el CERRO EL ZAIRE en 1978.georges

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :