Un écrivain de SF explique comment trouver des extraterrestres

Source : http://www.actualitte.com/actualite/20369-ecrivain-contact-extraterrestres-sms-sf.htm

Le tout pour un petit milliard et quelques centaines de millions de dollars

Un écrivain de Science-Fiction et astrophysicien à l’université de Californie, Gregory Benford, donne aux scientifiques des leçons pour mieux chercher les extraterrestres, dans deux études publiées dans le numéro de juin du journal Astrobiology.

Celles-ci ont été réalisées avec son frère jumeau James Benford (lui-même physicien spécialiste des micro-ondes a haute puissance) et le fils de ce dernier Dominic (chercheur à la NASA). Les deux frères expliquent qu’il est plus efficace et moins coûteux d’envoyer des ondes par rafales ciblées sur une seule région dans un cycle qui balayerait des centaines d’étoiles que d’envoyer un signal continu dans toutes les directions.

Pour eux, c’est très certainement ce que ferait une intelligence extraterrestre si elle voulait communiquer avec nous. Le problème étant que le SETI (the search for extraterrestrial intelligence) ne se focalise que sur des signaux continus. C’est un peu comme si les frères Benford s’intéressaient aux SMS et le SETI aux appels téléphoniques. James Benford, l’explique lui, avec une image plus littéraire : « Cette approche ressemble plus à Twitter qu’à Guerre et Paix ».

De plus, depuis les années 60 quand le SETI a été créé les recherches ont toujours été focalisées sur du 1 à 2 GHz, or la technologie a évolué et les émetteurs peuvent envoyer entre 100 et 200 gigahertz. Il faudrait donc revoir le protocole pour se focaliser plutôt sur du 10 gigahertz. Les jumeaux indiquent que ce serait une solution bien plus économique car un émetteur à 10 gigahertz coûte moins qu’un émetteur à 1 gigahertz.

Se tourner vers le centre de la galaxie

Autre point important selon les jumeaux. Les recherches du SETI portent sur les étoiles se trouvant au maximum à 500 années lumières de nous. Pour multiplier les chances, de trouver une civilisation extraterrestre avancée, il vaudrait mieux observer plus loin à environ 1 000 années lumières de la Terre, au centre de notre galaxie. C’est là que se trouve 90 % des étoiles. Gregory Benford explique que là-bas : « Les étoiles sont un milliard d’années plus vieilles que notre soleil, ce qui implique de plus grandes possibilités de contact avec une civilisation avancée que le plus récent et moins encombré bord de notre galaxie vers lequel les récepteurs du SETI sont pointés ».

Les frères Benford expliquent enfin qu’en 2002, nous avons capté une source radio énigmatique en provenance du centre de la galaxie à 26.000 années lumières de nous. Elle avait une durée de 10 minutes dans un cycle de 77 minutes. Elle a été nommée GCRT J17445-3009
et on a estimé qu’il devait s’agir d’une étoile éruptive, d’une planète extrasolaire, d’un pulsar ou d’une naine brune. Pourtant selon les jumeaux aucune de ces explications n’est vraiment satisfaisante.

Un milliard de dollars pour envoyer un sms à ET

Ils estiment que cela pourrait tout aussi bien être un signal d’extraterrestres qui auraient découvert des signes de vie sur Terre ou encore un système interstellaire de communications. Pour vérifier cette hypothèse, il aurait fallu regarder à l’opposé du signal si une réponse était émise.

Les Benford ne désespèrent pas de pouvoir mettre un jour sur pied leur programme d’émission d’ondes en direction du centre de la galaxie à environ 1 000 années lumières. Cela dit pour construire l’émetteur, il faudrait 1,3 milliard de dollars et 200 millions annuels pour que le système soit opérationnel.

Gregory Benford a révélé avoir déjà contacté plusieurs milliardaires comme Jeff Bezos (le fondateur d’Amazon) ou encore l’ancien chef de la technologie Microsoft Paul Allen mais « tous ont fait la même remarque à savoir qu’ils préféreraient dépenser un milliard de dollars d’une autre manière ».

Source : MSNBC

5 Responses to Un écrivain de SF explique comment trouver des extraterrestres

  1. sylv1 dit :

    Comme toujours l’argent prends le dessus!(mais la paire n’en vaut-elle pas la chandelle?)

  2. JR dit :

    Ces déclarations sont toutes à fait fausses.

    D’abord la fréquence est choisi spécifiquement car elle correspond à la molécule d’eau (H2O). D’autres émetteurs ne sont pas utiles.

    Ensuite, l’endroit (une partie spécifique de la bande externe de la galaxie « La voie lactée ») est choisi car c’est le seul endroit où les rayonnements nocifs du centre galactique ne peuvent détruire la vie. Même si la vie se développe dans le centre de la galaxie, elle sera plus probablement détruite par ces bombardements énergétiques, réguliers dans cette région de la galaxie.

    Les missions comme KEPLER, tente de découvrir des exo-planètes en analysant la luminosité de certaines étoiles.

    => http://kepler.nasa.gov/ <=

    En analysant la fluctuation lumineuse observé, les instruments peuvent détecter (après plusieurs mois/années d'observation) des planètes qui passent devant l'étoile observé.

    (exemple : http://kepler.nasa.gov/Mission/discoveries/kepler4b/)

    En analysant la lumière reçu, nous pouvons également connaitre la masse, l’atmosphère et les éléments qui sont sur place sur la planète. Plus la masse de la planète du système est importante, plus elle est facilement détectable. On se base sur la masse de Jupiter pour chercher des exo-planètes.

    En analysant chaque étoile, jours après jours, les scientifiques peuvent observer toutes les planètes qui composent chaqu'un de leur système propre.

    Si il existe dans un exo-système, une planète d'une masse jupitérienne dans son orbite externe (pour protéger le centre du système des astéroïdes et comètes) et une planète tellurique dans son centre interne, plus précisément dans une zone spécifique (en fonction de l'étoile) où est possible l'état liquide de l'eau, alors on trouvera une exo-planète où les conditions pour l'apparition de vie sont réunis.

    Ce n'est qu'une question de temps, et aussi de moyens.

  3. fox dit :

    SETI c’est de la poudre aux yeux, tout comme le GEIPAN d’ailleurs. A quoi bon continuer à envoyer des ondes après plus de 50 ans toujours rien. Ils devraient changer de stratégie…

  4. masquerytte dit :

    bonsoir ,on cherche une certaine forme de vie: celle qui se développerait comme la nôtre,pourquoi se limiter à ce schéma?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :