« Les Extraterrestres existent mais ne leur parlez pas »

26/04/2010

LONDRES – L’existence des extraterrestres est presque certaine mais communiquer avec eux serait «trop risqué» pour l’homme, estime l’astrophysicien Stephen Hawking dans un documentaire que compte diffuser la chaîne Discovery Channel en Grande-Bretagne le mois prochain.

Dans ce film intitulé Stephen Hawking’s Universe («L’Univers de Stephen Hawking»), le chercheur britannique âgé de 68 ans explique qu’à son avis, la majeure partie des extraterrestres ressembleraient à des microbes ou de petits animaux mais ajoute qu’il se pourrait que des formes de vie avancées soient «des nomades cherchant à conquérir et coloniser».

Et le scientifique de tirer une parallèle avec la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, «qui ne s’est pas très bien passée pour les autochtones indiens».

Lire le reste de cette entrée »


Alerte aux Extraterrestres

26/04/2010

Le premier avril un journal jordanien annonce l’arrivée d’extraterrestres et déclenche la panique. Imaginez cela à l’échelle planétaire…Sommes nous prêts pour la divulgation ?

Associated Press (AP)
05/04/2010 12h54

AMMAN, Jordanie – Les extraterrestres débarquent en Jordanie. C’est du moins ce qu’a annoncé la semaine dernière un quotidien local en première page, pour un poisson d’avril qui a déclenché la panique dans la population et a pratiquement conduit à l’évacuation d’urgence d’une ville.

Le quotidien Al Ghad a fait jeudi dernier sa une avec un article annonçant l’atterrissage d’un vaisseau extraterrestre près de la ville de Jafr, située dans le désert, à environ 300km de la capitale Amman.

Selon l’article, la soucoupe volante transportait des extraterrestres de trois mètres de haut, avait illuminé l’intégralité de la ville, coupé les communications, et précipité les habitants dans la rue.

Le maire de Jafr, Mohammed Mleihan, a cru l’histoire et envoyé les forces de l’ordre à la recherche des visiteurs. «Les enfants ne sont pas allés à l’école, les parents avaient peur et j’ai presque fait évacuer les 13 000 habitants de la ville», a déclaré le maire à l’Associated Press. «Les gens avaient peur que les extraterrestres les attaquent».

Un responsable des forces de l’ordre de Jordanie, s’exprimant sous couvert de l’anonymat, a confirmé qu’un plan d’urgence avait failli être mis en œuvre à Jafr.

Mohammed Mleihan envisage, lui, de porter plainte contre Al Ghad et son «gros mensonge». Il a toutefois précisé que le quotidien lui avait téléphoné pour présenter des excuses.

Son rédacteur en chef, Moussa Barhoumeh, a tenté de calmer la controverse, estimant que l’affaire a «pris une importance hors de toute proportion». «Nous voulions distraire les gens, pas leur faire peur», a-t-il expliqué.

Les poissons d’avril sont rares dans la presse jordanienne.

source : http://www2.canoe.com/infos/international/archives/2010/04/20100405-125444.html


Tel-Aviv : quel est ce mystérieux objet tombé du ciel ?

26/04/2010

Source : http://fr.news.yahoo.com/55/20100426/tod-tel-aviv-quel-est-ce-mystrieux-objet-17baed7.html

Tel-Aviv, Israël –  Samedi 24 avril est tombé du ciel un mystérieux objet sur une plage de Tel-Aviv. Si on ne sait pas quel est cet objet, une description a été donnée, celle d’un caillou noir incandescent.

Si les Israéliens ont d’abord pensé à une chute d’une météorite, cette hypothèse a immédiatement été écartée par l’Institut géologique de Jérusalem. Pour la professeur Faïna Gilman, « Il ne s’agit pas d’une météorite ou d’un Ovni mais bien d’un produit fabriqué par l’homme ». Et l’AFP de préciser que c’est samedi matin que l’objet est tombé sur la plage de Bat Yam, apeurant quelques baigneurs se situant là. L’objet a été décrit comme de consistance spongieuse, ressemblant à un gros caillou.Un sauveteur présent sur place explique : « J’étais dans l’eau et j’ai vu quelque chose de noir tomber sur le sable, à quelques mètres de moi, puis commencer à brûler ». Le sauveteur aurait alors saisi l’objet avec des ustensiles, afin de le plonger dans l’eau. L’opération a dû être reproduite plusieurs fois car une fois sorti de l’eau et reposé sur le sable, l’objet mystérieux se remettait alors immédiatement à brûler. Et le professeur Gilman de préciser à l’Agence France Presse : « Apparemment, nous parlons d’un carburant à base de phosphore. Mais nous poursuivrons nos examens ».


%d blogueurs aiment cette page :