Deux séismes de faible magnitude à la Réunion

Plusieurs habitants du Sud et jusque dans les hauts de Saint-Paul ont ressenti vers 14 h 45 aujourd’hui un tremblement de terre. L’Observatoire a précisé que ces deux séismes de très faible magnitude ne sont pas du tout inquiétants mais fréquents.

Vers 14 h 45 aujourd’hui, en écoutant la station Radio Freedom, on entendait les auditeurs de tous âges paniquer plus ou moins à propos d’un tremblement de terre ressenti dans le Sud. Au Tampon, Saint-Pierre, Petite Île, certains auraient senti la terre trembler sous leurs pieds. Dans le Sud mais aussi dans les hauts de Saint-Paul.
" Cela a bien bougé ", affirme une auditrice, " ça a même réveillé mon mari qui faisait sa sieste ", continue-t-elle. Dans le Sud toujours, une petite fille restée seule chez elle, a ressenti le phénomène. " Je faisais mes devoirs et la table a tremblé ", dit-elle légèrement apeurée. " J’étais en train de regarder la télévision, la maison a bougé, je croyais que je rêvais, la terre a vraiment tremblé, c’est la première fois que je ressens ça ", explique une auditrice résidant à l’Etang Salé.
A l’heure où les auditeurs se bousculaient sur les ondes, l’Observatoire volcanologique de la Réunion maintenait le silence radio. Quelques heures plus tard, Guillaume Levieux, l’une des chevilles ouvrières de l’Observatoire, est intervenu pour donner quelques informations sur cet événement d’apparence anodine.
Et là pas de panique à avoir. En réalité, deux et non pas un séisme se sont produits sur notre île. Le premier à 13 h 19 exactement, beaucoup trop faible pour être ressenti par l’humain. Le deuxième à 14 h 43 précises, toujours de faible intensité mais cette fois-ci ressenti par les Réunionnais et les Réunionnaises qui devaient bien se demander ce qui se tramait sous leurs pieds.
" Ce sont deux tout petits séismes avec des magnitudes extrêmement faibles et ils ne sont pas du tout liés au volcan. En fait, ici, les gens réagissent car ils n’y sont pas toujours habitués en comparaison des Antillais par exemple. Il n’y a aucune inquiétude à avoir ", précise Guillaume Levieux.
Les deux magnitudes ont été finalement si faibles qu’il est difficile pour les hommes de l’Observatoire volcanologique de la Réunion de les évaluer. " Certainement en dessous de 3, mais on ne peut rien dire car cela était trop faible. En revanche, je dois dire que d’ici la fin de cette année, cinq nouvelles stations sismiques seront installées sur le site du volcan pour justement détecter ces petits séismes ", annonce-t-il.
En tout cas, pas de panique à avoir. Un nouvel Atlantide n’est pas prévu au programme. D’ailleurs dans un communiqué, la Préfecture rappelle que ces deux secousses ne représentent aucun danger. Elle précise qu’aucun dégât n’a été à déplorer.
=====================================================
Source : Clicanoo.com

Hier après-midi, la terre a "tremblé" à la Réunion. Le déploiement d’un nouveau réseau sismique couvrant toute l’île, prévu cette année, devrait permettre d’étudier ces événements peu fréquents mais somme toute banals qui surprennent toujours la population.

Ce sont des habitants du sud-ouest de l’île qui ont donné l’alerte, prenant d’assaut des radios locales, désireux de partager leur expérience. "J’étais dans mon lit et j’ai senti le sol bouger mais c’était très faible et ça n’a duré qu’une fraction de seconde", raconte une auditrice. Tous les témoignages soulignent la durée très courte et la faible intensité de la secousse. L’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) confirme un peu plus tard : deux séismes se sont bien succédé, hier à 13 h 19 puis à 14 h 43 exactement, "localisés dans le sud-ouest de l’île (Etang-Salé, Piton Saint-Leu)". Le deuxième, qualifié de "très mineur" mais "de magnitude légèrement plus importante", "peut avoir été ressenti par la population". "Chaque année, précisent les scientifiques, l’observatoire volcanologique enregistre plusieurs séismes régionaux dont les hypocentres (foyer) sont situés dans le secteur ouest-nord-ouest de l’île de la Réunion. Habituellement, ces séismes ne sont pas ressentis par la population à cause de leur faible magnitude (M<3)."

Le volcan, lui, est très calme

Les relevés effectués sur les vingt dernières années indiquent qu’environ une secousse est ressentie chaque année en moyenne à la Réunion. Rien à voir donc avec ces secousses ressenties très régulièrement dans les départements d’outre-mer antillais par exemple, situés au cœur d’une région soumise à une activité tellurique soutenue, contrairement à notre île, considérée comme préservée au regard du risque sismique. De fait, il y a très peu d’exemples de dégâts importants provoqués par de telles secousses depuis l’occupation de l’île par l’homme. La détermination précise de la magnitude et du foyer des séismes du type de ceux enregistrés hier (magnitudes estimées de l’ordre de 2,5-3) reste cependant un exercice très approximatif en l’absence d’un réseau dédié à la surveillance sismique de toute l’île. Le réseau actuel de l’observatoire ne couvre en effet que le massif du Piton de la Fournaise chargé de la surveillance du volcan. Le déploiement d’un nouveau réseau sismique, composé de cinq stations distribuées autour de l’île est prévu pour le courant de cette année 2010. Un projet de plus de 100 000 euros, financé par le Fonds d’investissement des départements d’outre-mer (FIDOM), (voir le JIR du 28 décembre 2009). Il permettra une localisation plus précise et une meilleure interprétation de la sismicité régionale ainsi qu’une meilleure connaissance des structures profondes de l’île, un édifice de 7 500 mètres de hauteur posé sur le fond de l’océan mais qui s’enracine bien plus profondément encore. L’enfoncement de l’île qui pèse de tout son poids sur la croûte terrestre est une des explications possibles de ces séismes, même si elle ne fait pas l’unanimité. Par ailleurs, les séismes d’hier sont sans lien direct avec l’activité du volcan, très calme depuis sa dernière éruption du mois de janvier, qui a duré dix jours. Depuis, le sommet du Piton de la Fournaise est entré dans une phase de déflation (dégonflement) qui semble indiquer que la situation n’est pas près de changer.

François Martel-Asselin et P.V.
- Comme cela se pratique depuis longtemps aux Antilles, l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise indique : si vous avez ressenti la secousse, vous pouvez témoigner sur le site internet du Bureau central sismologique français : www.franceseisme.fr

L’affaissement de la croûte terrestre sous le poids de l’île est l’une des hypothèses pour expliquer ces "craquements" enregistrés régulièrement. Un nouveau réseau sismique déployé cette année permettra d’en savoir plus. (Photo d’archives)

About these ads

2 réponses à Deux séismes de faible magnitude à la Réunion

  1. GRONDIN dit :

    merci ERA de parler de nous aussi souvent (reunionnais) :)
    MR PAYET JEAN ALFRED j’aimerai entrer en contact avec vous pour mettre en place un moyen de photographier toutes vos observations avec une bonnette de difraction comme ça nous lèverons toutes les ambiguités
    comme j’ai moi même déjà témoigné sur area 51
    (super site ;)

  2. grondin dit :

    salut la REUNION j’ habite à ST ANDRE
    http://koloborderlareunion.blog4ever.com/blog/index-300183.html

    mon blog ci-dessus avec du paranormal des ovni, de la spiritualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  080 followers

%d bloggers like this: