L’opération « Rapa Nui »

Source : http://aliensmania.free.fr/index.php/articlesovnis/rapanui.html

Introduction

Voici un article qui me tient à cœur, d’abord parce qu’il est le fruit du travail d’un homme remarquable que j’admirais, aujourd’hui disparu, exemple pour nous tous. Et ensuite parce qu’il parle de son enquête qui mérite d’être diffusée largement au public.

Voici donc en hommage à Jimmy Guieu, ufologue de talent, l’opération Rapa Nui.


Dans les années 60, la politique de défense stratégique de la France voulue par le général De Gaulle est basée sur le nucléaire. Elle compte en premier lieu sur les mirages IV, en second sur les missiles du plateau d’Albion, et en dernier sur les sous-marins nucléaires.
C’est en 1965 que le site du plateau d’Albion fut préféré au site de Valensole. Il fut décider d’y implanter 27 zones de lancement, et 3 postes de conduite de tirs.
Mais pour des raisons budgétaires seules 18 zones chacune éloignée de 3 km et 3 postes furent construits.
Le site fut fermé en 1996 par le président Jacques Chirac.
Une partie du site est actuellement utilisée par la DGSE.

Pendant plus de 15 ans, des témoignages de civils et d’appelés du contingent ont décris un curieux balai à chaque fois qu’un silo de lancement était ouvert. On connaît déjà l’intérêt porté par les ovnis pour toutes les installations nucléaires du monde entier. Ce qui n’échappa pas à l’attention du célèbre Jimmy Guieu qui avait flairer là une opportunité extraordinaire de preuve d’existence du phénomène ovni.

C’est en 1985 que Jimmy Guieu projeta une opération de surveillance du site en collaboration avec les groupes de recherche de l’IMSA et du CEOCE. Voici un extrait paru dans le magazine « LE MONDE INCONNU » signé de la main même de Jimmy Guieu racontant toute l’affaire :

« L’IMSA (institut mondial des sciences avancées) a recueilli de nombreux témoignages concernant le survol du plateau d’Albion dans le Vaucluse par des ovnis, plateau foré de silos abritant les fusées à charge nucléaire du 1er Groupement de Missiles Stratégiques (GMS) de notre force de dissuasion. Le seul organisme ufologique avec lequel l’IMSA travaille de façon régulière (de par son sérieux et sa compétence) est le CEOCE, le Centre d’Etudes Ovnis du Sud-Est. Présidé par René Voarino, cet organisme en pleine expansion est devenu le CEO France.


Les témoignages en notre possession se recoupent, tous concordants et ceux qui émanent de source militaire sont les plus détaillées. Il est vrai qu’en l’occurrence, les témoins sur la base se trouvaient aux premières loges ! L’on peut synthétiser ses multiples rapports de la manière suivante :
chaque fois que l’un de ses silos est ouvert,48 heures plus tard, un énorme vaisseau vient se stabiliser en altitude ; il largue alors des modules de reconnaissance, sphères ou soucoupes, qui, eux, descendent pour faire un point fixe à 5 ou 10 m au-dessus du silo précédemment ouvert. Jamais d’erreur. Tout cela prouve à l’évidence que cette base de missiles stratégiques et sous la surveillance constante des ET. Il en va certainement de même pour les bases analogues des autres pays.
Forts de cette certitude, René Voarino et moi-même avons donc conçu l’opération RAPA NUI pour la soumettre au ministère de la défense, ce que nous fîmes le 4 avril 1985 à l’attention de M. Charles Hernu, alors chargé de ce ministère. Nos propositions à ce dernier de nous informer des jours et heures ou l’un des silos du plateau d’Albion serait ouvert. Aussitôt, 5 ou 6 équipes d’observations IMSA /CEOSE iraient prendre position autour du site, pourvu de télescopes, détecteurs, caméra vidéo, etc… Ces équipes à serait 48 heures sur place en attendant la tenue du vaisseau-mere et de ses soucoupes.


Une semaine après l’envoi de ce courrier, le lieutenant-colonel Vuillemin, attaché au cabinet militaire du ministère, me téléphonait, me demandant de lui communiquer les rapports d’observations en notre possession. L’IMA et le CEOSE n’ayant jamais trahi leurs sources d’information, il était exclu que nous communiquer en quoi que ce soit à la défense ! À noter qu’à ce moment, le ministère ne manifesta le moindre doute sur la réalité physique du phénomène, non plus que sur le survol du plateau d’Albion par ces engins, l’on était bien loin des arguments spéciaux du GEPAN, de ses explications psychosociologiques.


D’avril à juillet 1985, nous échangeâmes des courriers avec le ministère de la défense, outre des coups de fil, l’un d’eux paraissait même encourageant : « l’opération RAPA NUI que vous proposez se fera un jour, mais plus tard… » Lassés par ces atermoiements, j’effectuais une ultime tentative et le 11 juillet 1985, le ministère de la défense me répondait par une fin de non recevoir.
Manifestement, l’on ne tenait pas du tout à voir se concrétiser ce projet qui, logiquement, aurait dû permettre d’observer, photographier, filmé ces mystérieux vaisseaux et, par la, DEMONTRER LEUR REALITE OBJECTIVE ! Car enfin, si les ovnis ne sont qu’hallucinations, ballons-sondes et canulars, selon les versions officielles, les autorités auraient dû tout au contraire faciliter notre projet, certaines que l’une ou l’autre de ses explications serait mise en évidence. Le refus devient clair : lesdites autorités ne tiennent absolument pas à ce que la vérité éclate au grand jour ! Dès la sortie de mon ouvrage, le scoop de l’opération RAPA NUI aurait dû faire l’effet d’une bombe dans les médias, ce ne fut pas le cas, hormis les trois exceptions courageuses déjà citées.


J’ai également adressé un exemplaire de mon livre à quelques députés de la majorité, assortie d’une lettre personnelle dénonçant l’étouffoir dont l’opération RAPA NUI avait été victime. J’ai parallèlement écrit à une personnalité politique de tout premier plan. Là aussi, en pure perte, chacun ouvrant le parapluie et attendant que ça se tasse !
Devant cette obstruction systématique ignorée du public, celui-ci conclura : « il n’y a plus d’OVNIS puisque les journaux, la radio et la télé n’en parle plus ». Ce raisonnement à la logique fallacieuse résulte de la scandaleuse conspiration du silence appliqué surtout en Europe ».

DES TÉMOIGNAGES EN NOMBRE.

Il existe de nombreux témoignages d’appelés du contingent ayant fait leur service militaire sur le plateau d’Albion. Récits qui peuvent sembler sortis tout droit de romans de science-fiction et bien entendu invérifiables. En voici quelques extraits :

-Le premier des témoignages concerne un instituteur à la retraite, qui se promenant au début des années 70, sur le plateau d’Albion qui n’était encore qu’un immense chantier, fit une rencontre surprenante avec un personnage pour le moins étrange. Il rencontra en effet un individu à la peau grise, de petite taille, et à la tête volumineuse qui le fixa de ses grands yeux obliques. Il est à noter qu’a cette époque, on connaissait surtout les « petits hommes verts » et non pas les « petits gris ».

-Le second témoignage se situe en 1981 et provient d’un appelé du contingent affecté à la 3eme compagnie des commandos de l’air et dont voici le témoignage :

Source : http://serppe.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=23

«J’étais dans les commandos de l’air 3ème compagnie. A l’époque, notre mission était bien entendu la défense de la base de St Christol dont je faisais partie. Le plateau d’Albion disposait avant sont désarmement de 18 Zones de Lancement de missiles atomique, de 2 Poste de Commandement de Tirs et un en construction à l’époque…
Les commandos étaient chargés d’effectuer des patrouilles régulièrement sur les différentes zones, dont la destination nous était donnée au dernier moment par radio en message codé lorsque nous quittions la base. Nous devions effectuer ces patrouilles environ toutes les 2 heures. La patrouille qui rentrait devait réveiller la relève qui prenait une mission vers d’autres zones.
Un matin, je me suis réveillé vers 6 h et j’ai cru avoir raté ma patrouille qui était prévue vers 2 h et m’être rendormi. Après renseignements auprès du sous officier de semaine, il n’en était rien. La patrouille précédente avait déclenché l’alerte dans la nuit, signalant un objet non identifié en stationnement au-dessus de la ZL n° ? Dès lors, la gendarmerie mobile de la base et l’équipe d’intervention des commandos ainsi que le général de la base s’étaient rendus sur les lieux. L’alerte avait été donnée comme il se doit à la hiérarchie.
Le surlendemain, un tout petit article dans le journal « le Provençal » précisait en quelques lignes brèves cet événement mais sans plus.

C’était un sujet de discussions sur la base pendant quelques jours puis plus rien. Personne n’avait d’élément complémentaire. Cela restait donc une énigme. Quand je racontais çà dans mon entourage et au cours de discussions relatives aux phénomènes, je passais pour un demeuré.
10 ans plus tard, en 1991, alors que je regardais une émission télévisée sur les phénomènes extra-terrestres, j’apprenais que ce fameux jour en 1981, les contrôleurs aériens avaient repéré par radar un ovni venant d’Espagne et se dirigeant vers les Pays de l’Est. 2 Mirages 2000 décollaient de la base d’Istres pour prendre en chasse l’objet lorsqu’il est entré dans l’espace aérien français. Cet ovni a donc été repéré et observé par plusieurs dizaines de personnes et non des moindres : contrôleurs aériens, commandos, gendarmes mobiles, station météo et certains gradés de la base dont le général.
L’ovni quant à lui avait disparu, ne laissant à l’aviation aucune chance de pouvoir le rejoindre. Tout ceci à priori, s’est déroulé très rapidement. Néanmoins nous avons eu des informations réelles de ce qui s’est passé 10 ans après l’événement…
De plus, à cette époque, j’habitais dans un village du Vaucluse, ou il nous est arrivé mon père et moi-même, de pouvoir observer à deux reprises des formes lumineuses passer à très grande vitesse dans le ciel et à courtes distances, mais nous n’en avions jamais parlé à personne pour les raisons que vous savez…. »

-Signalons le cas aussi d’un apiculteur qui, le dimanche 16 juin 1985, vers 4 heures du matin remarqua alors qu’il transportait ses ruches à bord de sa camionnette, un ovni en forme de croissant lumineux aux alentours de Venelles et se dirigeant vers le plateau d’Albion. L’objet changea de forme pour devenir cylindrique, puis trois objets se détachèrent de celui-ci pour finalement revenir après avoir évoluer au dessus dudit plateau. L’observation dura environ 20 minutes et le tout disparu en quelques secondes. Arrive chez lui, le témoin constatât la mort de plusieurs centaines de ses abeilles.

En 1990, puis 1991, Plusieurs témoignages font leur apparition :

Voici un deuxième extrait du site http://serppe.free.fr

Il ‘agit d’un appelé effectuant son service militaire comme Maître Chien sur le plateau d’Albion fin des années 80 (témoignage enregistré le 10 octobre 1990).


« J’ai été témoin de faits troublants durant mon séjour sur cette base. Je puis vous affirmer que de temps en temps des commandos totalement étrangers à la base prennent le contrôle de celle-ci pendant plus ou moins 48 h. Ils arrivent en convoi spécial, camions et voitures de couleur noire, leurs uniformes sont aussi de couleur noire, ils sont très grands avec une peau de couleur très blanche et portent en permanence des lunettes noires. Ces hommes ne se mélangent jamais avec les autres militaires de la base et ils prennent le contrôle total de celle ci, ils reçoivent leur nourriture par camions spéciaux et on ne peut que les apercevoir que la nuit.
Un soir j’étais de garde avec mon chien et je suis passé à proximité d’une grande salle en sous-sol qui ne possédait que quelques petites fenêtres en hauteur. En passant devant ces petites fenêtres mon chien est devenu très nerveux, j’ai alors regardé par une de ces fenêtres et là j’ai vu ces hommes en réunion. La nuit était totale et personne ne pouvait m’apercevoir. Cependant au bout de quelques instants un de ces hommes s’est retourné en direction de cette fenêtre – comment a-t-il su que j’étais là, je ne le sais pas – à ce moment là une peur incompréhensible s’est emparée de moi et mon chien est devenu complètement fou. J’ai tiré mon chien et je suis parti très vite continuer mon tour de garde.


Un autre soir étant encore de garde, j’aperçois par une fenêtre d’un local hautement sécurisé des faisceaux de lampes torches comme si quelqu’un cherchait quelque chose, la base était depuis l’arrivée de ces commandos en stade maximum d’alerte. J’avertis par radio l’officier de garde de cette anomalie mais celui ci me fait comprendre de passer mon chemin et que je n’avais rien vu.
Je ne sais pas pourquoi mais à la fin de mon tour de garde j’ai consigné cette observation sur un carnet.
Le lendemain matin un officier me fait appeler pour me dire que ceux que j’avais vu la nuit précédente était certainement une hallucination. Par la suite en rentrant dans ma chambre, mon placard personnel avait été fracturé et mon carnet de note ainsi que mon appareil photo avaient disparu.


Un ami aussi maître chien avait, lui, pu prendre des photos de certaines choses anormales et il avait aussi dessiné un portrait d’un de ces hommes. On a retrouvé mon ami sauvagement tabassé à l’extérieur de la base et bien sûr son placard avait été vidé complètement. Comment avait-il fait pour sortir de la base, alors que celle ci, en alerte maximum, personne ne pouvait sortir ? Ces blessures étaient tellement graves qu’un hélicoptère est venu le chercher pour le rapatrier à l’hôpital militaire de Laveran à Marseille.
Quand ces commandos étaient sur la base, on avait interdit aux maîtres chiens certaines zones, l’explication des officiers était que « les chiens sont trop sensibles ».


Les chiens avaient une peur terrible de ces hommes, quand les commandos étaient sur place tous les soirs ils hurlaient en bavant anormalement et en se tapant la tète contre les grilles de leurs cages et cette situation était invivable. Au lever du jour tout redevenait normal. Le vétérinaire – appelé du contingent et faisant des études pour devenir vétérinaire – était très étonné de la réaction incompréhensible des chiens. Il a voulu en savoir plus et a fait des prélèvements de salive et de sang sur quelques chiens, mais un officier lui a ordonné de laisser tomber ces analyses. Quelques jours plus tard mon chien est tombé malade et un autre vétérinaire totalement étranger à la base est venu le chercher. J’ai protesté vivement car je pense qu’on aurait pu le soigner sur place. C’est alors qu’un capitaine est venu vers moi en me disant « c’est une affaire top secret ». Par la suite j’ai su que mon chien était mort et qu’il avait subi une autopsie. »

DES HOMMES EN NOIR ?

En 1991, un témoin anonyme confirme travaillant sur la base confirme la présence de ces « Men in black ».

Un autre témoignage d’un officier de réserve, bien sur anonyme, affirme que des pilotes d’hélicoptères ont à plusieurs reprises observés des ovnis au dessus du plateau, qu’un dossier avec des photos existe, et confirme que beaucoup d’engins sont observés en vol stationnaire au dessus des silos de lancement.

Le témoignage cité ici sera celui de spéléologues amateurs, témoignage recueilli par Jimmy Guieu lui-même :
Des spéléologues amateurs décident d’explorer un gouffre à proximité du plateau d’Albion. Ils progressent dans diverses galeries et puits, et arrivés à un 3ème puits ils décident de prendre un peu de repos. Un des spéléologues Mr X décide de poursuivre et descend dans le puits. Arrivé au fond de ce puits il aperçoit une lumière bizarre, il avance et s’aperçoit que cette galerie est en fait une ouverture artificielle donnant dans une immense salle au sol blanc, lisse comme un miroir et éclairé par une lumière orange sans source apparente. Dans cette salle se trouvent 5 ou 6 fauteuils blancs et de formes bizarres. Inquiet il décide de remonter vers ses camarades pour leur faire part de sa découverte. Les spéléologues décident donc de refaire surface et de revenir avec appareils photos et caméra vidéo. Quelques temps plus tard Mr X décide de revenir explorer ce gouffre, mais arrivé au 3ème puits, celui ci avait été totalement obstrué par une dalle de béton.

Voici un dernier témoignage trouvé sur le forum du site web ovni.ch, il est à prendre avec les plus grandes réserves :

«Capitaine F… 2ème régiment étranger du Génie. Plateau D’Albion. Vaucluse (84)
Nous sommes installés sur cette ancienne base aérienne depuis un an et demi. Notre effectif total est de 550 hommes.
Il se passe ici des phénomènes que personne ne pourrait croire. Maintenant nous allons parler, il faut que cette loi du silence s’arrête. Si cet endroit est maudit nous devons partir car la légion ne peut plus nous laisser dans cet enfer. En février 2000, trois de mes hommes sont morts ici dans des conditions atroces. Personne n’a rien dit, personne n’a rien su et ceux qui savaient n’ont rien dit non plus.Il est difficile de vous dire ce que nous avons vu arriver ici car cela s’est présenté sous des formes différentes et invraisemblables. Ce que nous savons aujourd’hui c’est que les galeries existantes sous la base sont infestées par ce que nous appelons les extraterrestres.La nuit, le sol tremble, l’électricité est coupée parfois pendant plusieurs heures et une forte odeur de soufre s’installe. Dehors, le ciel est couvert par des grands disques éclairés en leur centre. Ils se posent partout où ils peuvent et commencent à s’enfoncer dans le sol sans faire de bruit. Je dois arrêter car quelqu’un vient…….»

CONCLUSION :

Malgré le coté folklorique de l’affaire, il parait tout à fait logique dans l’hypothèse d’une surveillance des activités humaines par une ou plusieurs civilisations extra-terrestres que l’activité nucléaire de l’humanité, au vu de son immaturité, soit plus que surveillée !
Le danger qu’elle représente pour tous (nous et eux) ne peut que la mettre sous contrôle de leur part. Les faits sont là. De nombreux témoignages autour des installations nucléaires civils et militaires sont une réalité à travers le monde. Mais c’est à vous de juger…


Publicités

45 Responses to L’opération « Rapa Nui »

  1. Era dit :

    Les installations nucléaires attirent-elles les ovnis ?
    http://aliensmania.free.fr/index.php/articlesovnis/nucleaire1.html

    Des spécialistes nucléaires militaires témoignent de la réalité du phénomène OVNI.
    http://aliensmania.free.fr/index.php/articlesovnis/nucleaire2.html

  2. Jean-Claude dit :

    Rappelons également que d’après un article du Canard Enchaîné relatif à l’espionnage des anti-nucléaires, EDF disposerait d’un rapport confidentiel sur les ET.

    Le problème, dans cette étude de Jimmy Guieu, est de savoir qui sont ces mystérieux hommes en noir. A priori, ceux-là, on ne les sent pas très positifs… A ne pas confondre,très certainement, avec les visiteurs de l’espace qui, eux, oeuvrent positivement et n’enfreignent pas notre libre arbitre…

  3. UN chouka dit :

    Quels sorte « d’ET » pourraient bien se préocuper de la polution de la terre si non des habitants de la terre que nous ne « connaisons pas comme tels » ?
    j’ouvre mon portail de silo,et j’actione mon bouclier « magnétique » au dessus au cas ou un ennemi malin m’enverait un missile ou autre chose dans mon silo !??
    Un leurre EM peut etre ,mais surement pas un truc matèriel a mon avis ?
    De toute façon,les fusées porte tete nucléaires,sont surement désormais remplacées par des avions bien plus maniables,et discrets,je pense ?

  4. masquerytte dit :

    qui contrôle qui et quoi?au regard des nombreuses centrales nucléaires qui empoisonnent la FRANCE,il y a de quoi se poser des questions,surtout quand on sait que le projet nucléaire a pour seul chef et référent le président de la république lui-même.

  5. Physio dit :

    Merci pour cet article et surtout en la mémoire de Jimmy Guieu !!!
    La présence d’ovnis aux alentours des zones nucléaires et effectivement plus que fréquent je dirais.

    Après pourquoi ça … ???

  6. UN chouka dit :

    Par dessus le marché, ces mystèrieux artifice ElectroMagnetiques , semblent aussi faire « pèrdre la tete » aux gens qui sont a coté ,il me semble ?
    Des hallucinations au moins sont souvent possible,je crois ?
    Il croyent avoir vu ou vécu des choses qui ne semblent pas bien exactes,il me semble ?
    Qui peut etre sur qu’il n’y a pas des generateurs de je ne sais quelles radiations qui pèrturberaient la conscience ,la memoire, et frait prendre des reves pour la réalité peut etre ?
    Il est peut etre tout simplement possible que cela ne soit que la memoire qui s’efface seulement ?
    Une hallucination a ça de mauvais, c’est qu’elle passe pour de la realite justement 🙂
    Ce n’est que mon avis toutefois .

  7. PHEMYS dit :

    Un grand Merci à Era pour cet hommage à Jimmy Guieu, qui retera à jamais pour moi, un exemple de bonté, de rigueur dans son travail et surtout pour sa recherche de la vérité, particulièrement si elle nous est volontairement cachée. Cela me fait beaucoup de bien, lorsque je me rappelle les bons moments que nous avons passés ensemble.
    PHEMYS.

    • Era dit :

      Bonjour PHEMYS, je vous envie pour l’avoir connu ce Grand Monsieur, moi qui n’ai pu que le lire ou le voir en vidéos. Nous ne l’oublions pas 🙂

  8. deneb dit :

    Bonjour,
    Personnellement, j’habitais le Vaucluse durant toute cette période d’activité du plateau d’Albion. Je connaissais un militaire qui y travaillait et est maintenant à la retraite. Il n’a jamais évoqué de tels faits. Je trouve cela plutôt incroyable.

    • Asrahel dit :

      Je suis d’ accord avec toi c’ est plutôt gros comme histoire.
      J’ ai vu des vidéos sur ce Jimmy Guieu, et j’ ai pensé la meme chose : c’ est vraiment très gros ce qu’ il raconte … Je ne dis pas que c’ est impossible mais quand meme.

      Surtout qu’ il a écrit plusieurs livres de Science fiction.

      Tres franchement quend je pense à ce personnage je me demande si tout ce qu’ il a pu raconter n’ est tout simplement qu’ un gigantesque canular de sa part.
      Je me pose vraiment des questions à son sujet .

      • Era dit :

        Bonsoir Asrahel, parfois plus c’est gros et plus c’est vrai, car quand on veut être cru, quand on cherche à convaincre on cherche à être le plus « plausible » possible.
        Jimmy Guieu transmettait les informations à travers ses romans de science fiction, parce qu’il fallait y aller doucement, les gens n’étant pas prêts à accepter que ce soit la réalité.
        Les gens qui l’ont approché en parlent comme quelqu’un de très sérieux.
        Il n’a pas hésité à se mouiller et à devenir la risée pour aller jusqu’au bout de ses convictions, et quoi qu’on en dise je trouve cela admirable.

        Maintenant à chacun son opinion 🙂

    • GEORGES dit :

      pourquoi ont ils fermes le site du plateau d’albion peut etre que la reponse est elle dans l’article suivant « LES OVNI DANS L’ERE NUCLEAIRE » vous allez apprendre pas mal de chose,je pense que la FRANCE avait le meme regime que les autres.bien amicalement georges

  9. sispéo dit :

    Bonjour,

    On compte beaucoup de témoignages à propos du plateau d’Albion.
    Mais pourquoi n’y a-t-il aucune photo, aucune vidéo??
    C’est quand meme étrange que parmi toutes ces personnes qui certifient avoir vu « quelquechose », aucune n’a sorti son Kodak!

    • Era dit :

      Bonjour sispéo, n’oubliez pas que le Plateau d’Albion est un site classé défense, cela m’étonnerait fort qu’on vous laisse sortir un kodak.

  10. PHEMYS dit :

    Bonjour Era, vous pouvez me voir en compagnie de Jimmy Guieu, tout au début d’une de ses cassette  » Les gouvernants secrets N°3 « . Dans cette cassette, mon témoignage est une version raccourci. Jimmy avait tant d’autres choses a caser. Je vous en ferai un de ces jours, une version complète sur votre site Area51
    A bientôt. PHEMYS.

  11. sylv1 dit :

    Tout d’abord,bonjour à tous,pour ce qui est du plteau d’albion,j ‘ai un site autre que le mien(pour une fois,lol)à vous proposer,c’est le site d’un collègue ufologue qui était militaire à cet endroit si ma mémoire est bonne,ce site je vous donne le lien,et pourquoi pas contacter foxtrot,l ‘administrateur de ce site,vous verrez,il connaît le sujet!
    le lien est celui -ci:
    http://foxtrot.e-monsite.com/accueil.html
    ,le site s’intitule ovnis la réalité,si ceci peut t’apporter un plus ERA et les visiteurs de ton site,c’est ce que je souhaite,salutations.

  12. sylv1 dit :

    Sur son site apparamment,il n ‘en parle pas,c’est étrange puisqu’il fait des conférences dans la région P.A.CA.
    Vous pouvez toujours lui posez ci cela vous intéresse la question sur son site…
    Bon pour me racheter,voici une doc que j ‘ai incluse sur mon site au sujet de cette zone française à suspicions on va dire…
    LE PLATEAU D’ALBION

    Ce vaste plateau qui s’étend au-dessus de Banon sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence, du Vaucluse et de la Drome est constitué d’étendues planes sauvages et grottes.

    1965, le gouvernement français choisit le plateau d’Albion pour implanter ses sites de lancement des missiles Sol Sol Balistiques.

    1966, pendant plus de 5 ans, le plateau devient un immense chantier de travaux publics. Les chemins départementaux sont transformés en un réseau routier moderne et spacieux permettant le passage de convois de plusieurs centaines de tonnes. Une base aérienne est créé sur une surface de plus de 400 hectares sur la commune de Saint Christol et plus de 2000 personnes y travailleront.

    Septembre 1996, le Président Jacques Chirac annonce la fermeture et le démantèlement du site du plateau d’Albion.

    Décembre 1996, le ministère de la défense annonce qu’un régiment professionnalisé de l’armée de terre d’au moins 1.000 hommes succédera au 1er GMS. Mai 1997 :
    Le projet de le transformé en laboratoire scientifique est lancé.

    LE PLATON D’ALBION DE NOS JOUR

    Il y a de belles paraboles et autres antennes, officiellement il s’agit d’une station d’écoute. Sur les Zones de Lancement, les silos ont été dynamités, certains sites restent en état abandonnés et servent de parc à moutons, d’autres sont utilisés pour différentes activités (observatoire SIRENE, station de mesures sismiques, radar de l’ONERA…). D’autres encore font l’objet d’activités non identifiées (boites numérotées discrètement installées sur un site, shelter dissimulé dans un autre, raccordements électriques toujours présents…) et sont régulièrement surveillés.

    LE MYSTERE

    D’après bon nombre de témoignages (dont ceux du très regretté Jimmy Guieu : rubrique Jimmy Guieu), lors de chaque ouverture réelle d’un silo, un ovni le survol dans les 48 heures.

    Témoignage d’un instituteur à la retraite :

    Au début des années 1970, un soir, après l’arrêt des travaux de la journée, un instituteur à la retraite se promène à travers le chantier lorsqu’il tombe nez à nez avec un être de petite taille, à la tête volumineuse, à la peau grise (voir rubrique : les gris), qui le fixe brièvement de ses grands yeux obliques avant de disparaître. Médusé, sans cacher la peur qu’il avait éprouvé, le retraité narre son histoire.

    Celui d’un militaire :

    «J’étais dans les commandos de l’air 3ème compagnie. A l’époque, notre mission était bien entendu la défense de la base de St Christol dont je faisais partie. Le plateau d’Albion disposait avant sont désarmement de 18 Zones de Lancement de missiles atomique, de 2 Poste de Commandement de Tirs et un en construction à l’époque…
    Les commandos étaient chargés d’effectuer des patrouilles régulièrement sur les différentes zones, dont la destination nous était donnée au dernier moment par radio en message codé lorsque nous quittions la base. Nous devions effectuer ces patrouilles environ toutes les 2 heures. la patrouille qui rentrait devait réveiller la relève qui prenait une mission vers d’autres zones.
    Un matin, je me suis réveillé vers 6 h et j’ai cru avoir raté ma patrouille qui était prévue vers 2 h et m’être rendormi. Après renseignements auprès du sous officier de semaine, il n’en était rien. La patrouille précédente avait déclenché l’alerte dans la nuit, signalant un objet non identifié en stationnement. Dès lors, la gendarmerie mobile de la base et l’équipe d’intervention des commandos ainsi que le général de la base s’étaient rendus sur les lieux. L’alerte avait été donnée comme il se doit à la hiérarchie.
    Le surlendemain, un tout petit article dans le journal “le Provençal” précisait en quelques lignes brèves cet événement mais sans plus.
    C’était un sujet de discussions sur la base pendant quelques jours puis plus rien. Personne n’avait d’élément complémentaire. Cela restait donc une énigme. Quand je racontais çà dans mon entourage et au cours de discussions relatives aux phénomènes, je passais pour un demeuré.
    10 ans plus tard, en 1991, alors que je regardais une émission télévisée sur les phénomènes extra-terrestres, j’apprenais que ce fameux jour en 1981, les contrôleurs aériens avaient repéré par radar un ovni venant d’Espagne et se dirigeant vers les Pays de l’Est. 2 Mirages 2000 décollaient de la base d’Istres pour prendre en chasse l’objet lorsqu’il est entré dans l’espace aérien français. Cet ovni a donc été repéré et observé par plusieurs dizaines de personnes et non des moindres : contrôleurs aériens, commandos, gendarmes mobiles, station météo et certains gradés de la base dont le général.
    L’ovni quant à lui avait disparu, ne laissant à l’aviation aucune chance de pouvoir le rejoindre. Tout ceci à priori, s’est déroulé très rapidement. Néanmoins nous avons eu des informations réelles de ce qui s’est passé 10 ans après l’événement…
    De plus, à cette époque, j’habitais dans un village du Vaucluse, ou il nous est arrivé mon père et moi-même, de pouvoir observer à deux reprises des formes lumineuses passer à très grande vitesse dans le ciel et à courtes distances, mais nous n’en avions jamais parlé à personne pour les raisons que vous savez…. »

    Celui d’un maitre chien sur le plateau d’Albion :

    Il ‘agit d’un appelé effectuant son service militaire comme Maître Chien sur le plateau d’Albion fin des années 80 (témoignage enregistré le 10 octobre 1990).
    « J’ai été témoin de faits troublants durant mon séjour sur cette base. Je puis vous affirmer que de temps en temps des commandos totalement étrangers à la base prennent le contrôle de celle-ci pendant plus ou moins 48 h. Ils arrivent en convoi spécial, camions et voitures de couleur noire, leurs uniformes sont aussi de couleur noire, ils sont très grands avec une peau de couleur très blanche et portent en permanence des lunettes noires. Ces hommes ne se mélangent jamais avec les autres militaires de la base et ils prennent le contrôle total de celle ci, ils reçoivent leur nourriture par camions spéciaux et on ne peut que les apercevoir que la nuit.
    Un soir j’étais de garde avec mon chien et je suis passé à proximité d’une grande salle en sous-sol qui ne possédait que quelques petites fenêtres en hauteur. En passant devant ces petites fenêtres mon chien est devenu très nerveux, j’ai alors regardé par une de ces fenêtres et là j’ai vu ces hommes en réunion. La nuit était totale et personne ne pouvait m’apercevoir. Cependant au bout de quelques instants un de ces hommes s’est retourné en direction de cette fenêtre – comment a-t-il su que j’étais là, je ne le sais pas – à ce moment là une peur incompréhensible s’est emparée de moi et mon chien est devenu complètement fou. J’ai tiré mon chien et je suis parti très vite continuer mon tour de garde.
    Un autre soir étant encore de garde, j’aperçois par une fenêtre d’un local hautement sécurisé des faisceaux de lampes torches comme si quelqu’un cherchait quelque chose, la base était depuis l’arrivée de ces commandos en stade maximum d’alerte. J’avertis par radio l’officier de garde de cette anomalie mais celui ci me fait comprendre de passer mon chemin et que je n’avais rien vu.
    Je ne sais pas pourquoi mais à la fin de mon tour de garde j’ai consigné cette observation sur un carnet.
    Le lendemain matin un officier me fait appeler pour me dire que ceux que j’avais vu la nuit précédente était certainement une hallucination. Par la suite en rentrant dans ma chambre, mon placard personnel avait été fracturé et mon carnet de note ainsi que mon appareil photo avaient disparu.
    Un ami aussi maître chien avait, lui, pu prendre des photos de certaines choses anormales et il avait aussi dessiné un portrait d’un de ces hommes. On a retrouvé mon ami sauvagement tabassé à l’extérieur de la base et bien sûr son placard avait été vidé complètement. Comment avait-il fait pour sortir de la base, alors que celle ci, en alerte maximum, personne ne pouvait sortir ? Ces blessures étaient tellement graves qu’un hélicoptère est venu le chercher pour le rapatrier à l’hôpital militaire de Laveran à Marseille.
    Quand ces commandos étaient sur la base, on avait interdit aux maîtres chiens certaines zones, l’explication des officiers étaient que “les chiens sont trop sensibles”.
    Les chiens avaient une peur terrible de ces hommes, quand les commandos étaient sur place tous les soirs ils hurlaient en bavant anormalement et en se tapant la tète contre les grilles de leurs cages et cette situation était invivable. Au lever du jour tout redevenait normal.
    Le vétérinaire – appelé du contingent et faisant des études pour devenir vétérinaire – était très étonné de la réaction incompréhensible des chiens. Il a voulu en savoir plus et a fait des prélèvements de salive et de sang sur quelques chiens, mais un officier lui a ordonné de laisser tomber ces analyses.
    Quelques jours plus tard mon chien est tombé malade et un autre vétérinaire totalement étranger à la base est venu le chercher. J’ai protesté vivement car je pense qu’on aurait pu le soigner sur place. C’est alors qu’un capitaine est venu vers moi en me disant “c’est une affaire top secret”. Par la suite j’ai su que mon chien était mort et qu’il avait subi une autopsie.»

    Un employé :

    Le témoin travaille sur la base. Il confirme qu’effectivement il arrive que des commandos investissent le plateau d’Albion (la description des uniformes et des hommes concorde avec les autres sources d’informations). Ces hommes effectivement ne se déplacent que de nuit et prennent leurs repas indépendamment des autres militaires avec des rations qui leurs sont expédiées pour être totalement indépendant.

    Un officier :

    Un officier de réserve du plateau d’Albion affirme que les pilotes d’hélicoptères de cette base ont à plusieurs reprises vu des ovnis sur le site et qu’il existe également un dossier top secret “ovni” avec des photos de ces engins. Il affirme également que des engins ont été observés pratiquement au ras du sol.

    Des spéléologues :

    Des spéléologues amateurs décident d’explorer un gouffre à proximité du plateau d’Albion. Ils progressent dans diverses galeries et puits, arrivés à un 3ème puits ils décident de prendre un peu de repos. Un des spéléologues décide de poursuivre et descend dans le puits. Arrivé au fond de ce puits il aperçoit une lumière bizarre, il avance et s’aperçoit que cette galerie est en fait une ouverture artificielle donnant dans une immense salle au sol blanc, lisse comme un miroir et éclairé par une lumière orange sans source apparente. Dans cette salle se trouve 5 ou 6 fauteuils blancs et de formes bizarres. Inquiet il décide de remonter vers ses camarades pour leur faire part de sa découverte. Les spéléologues décident donc de refaire surface et de revenir avec appareils photos et caméra vidéo. Quelques temps plus tard Mr X décide de revenir explorer ce gouffre, mais arrivé au 3ème puits, celui ci avait été totalement obstrué par une dalle de béton.

    Voiçi un dernier témoignage trouvé sur le forum du site web ovni.ch, il est à prendre avec les plus grandes réserves :

    «Capitaine F… 2ème régiment étranger du Génie. Plateau D’Albion. Vaucluse (84)
    Nous sommes installés sur cette ancienne base aérienne depuis un an et demi. Notre effectif total est de 550 hommes.
    Il se passe ici des phénomènes que personne ne pourrait croire. Maintenant nous allons parler, il faut que cette loi du silence s’arrête. Cet endroit est maudit, nous devons partir car la légion ne peut plus nous laisser dans cet enfer. En février 2000, trois de mes hommes sont morts ici dans des conditions atroces. Personne n’a rien dit, personne n’a rien su et ceux qui savaient n’ont rien dit non plus.
    Il est difficile de vous dire ce que nous avons vu arriver ici car cela s’est présenté sous des formes différentes et invraisemblables. Ce que nous savons aujourd’hui c’est que les galeries existantes sous la base sont infestées par ce que nous appelons les extraterrestres.
    La nuit, le sol tremble, l’électricité est coupée parfois pendant plusieurs heures et une forte odeur de soufre s’installe (cette odeur de souffre est aussi présente après le passage d’un OVNI, voir rubriques : type d’Ovnis). Dehors, le ciel est couvert par des grands disques éclairés en leur centre. Ils se posent partout où ils peuvent et commencent à s’enfoncer dans le sol sans faire de bruit.”

    Sources de la rubrique : capcomespace.net, ufoweb.free.fr.

  13. Physio dit :

    Merci pour tes ces extraits de témoignage sylv1 😉

    Les rapports avec les ovnis à coté des zones nucléaires et militaires sont très très fréquents. Il suffit de se renseigner pour s’en apercevoir.

    Ne vous y trompez pas, des civilisations E.T travaillent depuis quelques années déjà avec certains militaires.
    Notre développement (explosion devrais-je même dire) en connaissances technologiques de ces dernières décennies y est directement relié. Notamment avec ce que les ufologues nomment couramment les short-greys ».

    Ne voyez vous pas ce qu’il ce passe aujourd’hui ? Les rapports d’experts, de militaires, de scientifiques, d’astronautes, …

    Ne voyez vous pas qu’ils commencent tout juste à le lever le voile ? Que de plus en plus de personnes parlent …que de plus en plus d’images et de vidéos vous sont montrés.

    La divulgation n’est qu’une question de temps, d’années maintenant.

    Merci pour ton com Era (Era dit : 12/03/2010 à 8:31 )

    Je suis tout à fait d’accords avec toi !
    Et je pense que nous devrions au contraire avec beaucoup de respect pour Jimmy Guieu et les autres qui ont tentés bien de fois de prévenir et d’informer sur la réalité du phénomène et surtout de ce qu’il se trame dans l’ombre !

  14. masquerytte dit :

    je suis allée lire ce que FOXTROT (qui était militaire sur ce site d’ALBION)a a dire de cette histoire,et ça nous donne un autre point de vu non négligeable,en gros il n’a jamais rien vu dans les sous-sols,ni d’hommes en noir, ni de trucs bizarres sur la base qu’il surveillait lui et ses camarades,à lire…

  15. Physio dit :

    Cela ne vaut pas dire grand chose malheureusement masquerytte. Il aurait très bien pu se rétracter ou lui être proposé de se taire et de changer son témoignage. Ils peuvent faire taire n’importe qui ! Ils ont beaucoup de moyen.
    Il y a des faits, cela est irréfutables. Les témoignages malheureusement, comme je le disais, quand à eux peuvent parfois être trompeurs. Surtout si ils servent une vérité qui ne doit pas être connue !

    • GEORGES dit :

      bonsoir,et s’il faisait partie des services secrets,il y a des chances que se qu’il met sur son site son toutes les choses que l’on voit chez les autres plus un peut de desinformation,car on est pas comme certain dise ancien des services secrets,ce sont des services qui ne vous lache plus meme civil,et sur des sites comme le plateau d’albion,il devait y en avoir dans tous les services de la base.bien amicalement georges

    • madmax2012 dit :

      Bonjour,

      Donc le voile ne sera pas levé puisqu’ils peuvent et continu d’intimider les témoins direct et quand vous dites qu’il y a de plus en plus de rapports sur le sujet OVNI c’est tous simplement dû à l’internet et aux différents blogues comme celui ci sinon il n’y aurait pas plus de récits ou de témoignages qu’avant.

      L’information (même non vérifié malheureusement) circule tous simplement plus vite et différemment, delà à dire que la « grande » vérité est pour bientôt je crois que vous prenez vos désirs pour des réalités.

      Mais je ne veux pas vous saper le moral et comme on dit qui vivra verra et l’espoir fait vivre !

      • GEORGES dit :

        bonjour, allez faire un tour sur le site propose par sylv1 le lien est plus haut ca ressemble a un site pro avec les traductions dans toutes les langues,chinois-arabe je ne croit pas a un site amateur,meme le GEIPAN n’a pas un tel site.bien amicalement georges

  16. sylv1 dit :

    Merci pour vos réactions suite à mes commentaires à ce sujet notamment.
    Il est bien difficile de trancher sur les « énigmes »poposées chaque fois dans cette « quête »intriguante et interssante que sont tous ces faits inexpliqués,insolites,voir incomprèhensibles.
    J’ai eue l’occasion privilègiée et l ‘honneur de parler au téléphone avec un spècialiste qui n’est autre que j.Mesnard(ldln,et auteur d’un livre qui fait partie de ma bibliothèque privée:vérités et mensonges sur les ovnis),et l’on se disait que plus on semble en savoir,avancé sur la question, moins on obtient de réponses,même mieux,on a plus d’interrogations qu’avant avoir étudié le sujet en fait!Je reconnais personnellement que je fais figure de novice en ufologie(presque d’épouvantail) comparé à cet homme aguerrit.Mais mon constat en si peu de temps d’études est le même que le sien.Une solution possible et c’est de suite de multiples autres questions derrière qui arrive et quand ce n’est pas le cas,c’est que en fait que vous n’avez pas de réponse du tout.
    On se fait une idée somme toute subjective et le doute s’installe irréductablement, c’est fatiguant et passionnant à la fois,il y a à mon sens tout le temps à « boire et à manger » sur ce qui se raconte, la vérité est bien quelque-part… Le problème ,la question est: quelle vérité??????

  17. foxtrot dit :

    Bonjour,
    Je me permets d’intervenir dans votre discussion étant en partie concerné.
    Je souhaiterais lever le doute sur d’éventuelles intimidations à mon égard visant à me faire taire, ou contredire le sujet.
    Je réalise des conférences justement pour faire émerger la vérité sur les survols de silos par des ovnis dans les années 80 sur le plateau d’Albion. Si il aurait été queestion de me taire, je n’aurais jamais évoqué ces survols et même la possibilité d’existence E.T.
    Je confirme donc mes dires: je n’ai jamais vu ou rencontré de commandos spéciaux, les seuls commandos c’était nous (3 compagnies)ni d’hommes en noir, et encore moins d’E.T.

    Cordialement

    • GEORGES dit :

      bonjour,nous avions des chiens qui reagissaient a la tenue si vous vous presentiez en tenue de combat ou en tenue de sortie nos chiens vous prenez en charge de la porte d’entree au poste de police,si vous vous presentiez en civil ou une autre tenue que la notre ils ne vous laissaient pas entree il y avait une sonnette et tous les oficiers etaient receptiones par des hommes en armes.bien amicalement geoges

  18. sylv1 dit :

    Bonjour fox-trot,comment va tu?
    Je crois que ton message est clair!
    Mais bon,de mon côté il n’y a jamais eue de doute ou méprise à ce sujet que tu connais mieux que quiconque en effet!
    On aura l’occase d’en reparler je pense,à bientôt.

    • GEORGES dit :

      bonjour, il va peut etre nous dire qu’ils ont demantelles le plateau d’ALBION a cause du budjet, mais les MIRAGES et les soumarins ça fonctionnent,pas pour longtemps peut etre,il n’y a que les russes qui dise etre suivi sous la mer.bien amicalement georges

  19. foxtrot dit :

    Bonsoir

    bonsoir Sylv1 😉

    Le budget est en effet une des raisons. Mais il n’y a pas que le budget. La France est signataire du TNP qui est le traité de non prolifération (d’armes nucléaires)et a adhéré au traité dès 1968 avec effet à partir de 1970, année ou les missiles air-sol étaient en expérimentation. C’est donc ces nouveaux missiles qui ont équipé les MIRAGE 2000 N. Ayant en perspective l’intension de fabriquer ce missile de nouvelle génération,(avec beaucoup d’améliorations depuis) la France ne pouvait et n’avait le droit de réaliser « cette prolifération » car le TNP contient également une clause relative au désarmement.(article VI) Les nouvelles générations de missiles dépassent de loin les missiles balistiques devenus obsolètes aussi bien en puissance qu’en précision. Vous parlez de sous-marins, effectivement, les submersibles sont un atout considérable dans une éventuelle guerre technologique, ils ont la possibilité de frapper à n’importe quel endroit du globe avec des missiles tout aussi puissances que précis. Donc, pour pouvoir équiper ces avions et ces sous-marins de ces nouvelles générations de missiles en respectant le traité, il fallait absolument démenteler le site stratégique d’Albion de façon à garder un même potentiel d’armes nucléaires bien que plus puissantes et d’une pierre deux coups, faire des économies. N’oublions pas que des bases et casernes ferment aujourd’hui ex: Le gouvernement prévoit notamment de fermer le 57è régiment d’artillerie de Bitche (Moselle), le 601è régiment de circulation routière(Pas-de-Calais), la base aérienne 101 de Toulouse, le 12è régiment d’artillerie d’Haguenau.(Bas-Rhin)Ce démantèlement à commencé en 2009.
    Vous comprendrez que ce n’est pas parce qu’ils ont été survolés par des OVNI. Concernant les OVNI, justement, oui! nous savons pertinemment que les zones de lancements de missiles d’Albion ont été survolées par des OVNI, au même titre que celle de Malmström au USA en 1967. Que des dossiers secrets sont entre les mains des gourvernements de la plupart des pays développés. Que la base d’Albion était mystèrieuse car c’était et c’est encore un site secret. La DGSE et l’ONERA y sont toujours implantés, donc ceci est normal.

    Cordialement

    • GEORGES dit :

      le plateau d’albion etait en travaux avant la signature du traite de 1968 donc l’arsenal nucleaire etait le meme avant 1968 et avant 1996.et faire evoluer la technologie des missiles ne change pas le volume de l’arsenal.bien amicalement georges

  20. sylv1 dit :

    Merci foxtrot,avec ta réponse je pense que la boucle est bouclée sur ce thème,merci pour avoir apporté ton concours sur ce point précis que tu connais mieux que moi en tout cas!

    • GEORGES dit :

      je suis tres heureux d’apprendre que chez nous les soucoupes volantes ne faisaient que stationner sans problemes pour nos missiles, personnellement je pense que les ET ne font pas de diference entre les detenteurs de missiles et qu’ils puissent leurs prendre le controle aux USA et en RUSSIE mais chez nous non,il a dit que c’est pour le budget comme prevu,la DGSE avait un amenagement pour ces ecoutes ils l’ont utilise .bien amicalement georges

  21. foxtrot dit :

    Bonsoir Georges,

    La désactivation de missiles dans leur silo se serait à priori produite par l’intervention d’aéronefs non conventionnels en sustentation au dessus des silos en questions. Je dis bien à priori ! j’ai moi même entendu parler de ces faits. Mais il y a une grande différence entre désactiver un système élèctronique au moyen d’ondes élèctromagnétiques, ce qui serait en ce cas probable, et la prise de commandement d’une base par des ET. Pour ce qui concerne Albion, je persiste à dire que je n’ai jamais vu d’ET ni d’hommes en noir. Ce qui ne veut pas dire non plus qu’il n’y ait pas eu de contact avec les autorités, je n’en sais vraiment rien. Ce que je crois, c’est que cette possibilité ait eu lieu avec les ricains sur l’AREA51. Pourquoi je pense cela ? Bien je crois que suite à la récupération de soucoupe issue d’un crash, les occupants étant en partie vivants, il se peut que ces derniers aient mis en relation les autorités des deux camps, d’où les essais de fabrication des premières soucoupes dans la zone en question dans les années 50 comme pour l’AVROCAR par exemple. L’implantation de ce site est donc idéal. 155 Km2 de base implantés sur 12 000 Km2 de terrains militaires composés essentiellement de désert. Donc idéal pour la discrétion contrairement au plateau d’Albion ou se trouve des fermes agricoles. Ce qui ne veut pas dire non plus qu’il n’y aurait pas une base ET, je ne sais pas… Peut être mais alors dans les montagnes, dans des grottes c’est possible, vue les témoignages de spéléos, mais là non plus je n’en sais rien ce sont uniquement des supositions. En tout cas le lieu serait plus approprié pour la discrétion.

    Voilà mon humble opinion.

    Cordialement

    • GEORGES dit :

      je n’ai pas dit de prendre le commmandement de la base je dit prendre le control des missiles et activer le compte a rebours ce qui est arrive en URSS en son temps je ne pense pas personnellement qu’il y ai des ET vu nos performances en aeronautique,maintenant les hommes en noir sont peut etre des gens pour la maintenance de l’informatique ou du renseignement de la DGSE.bien amicalement georges.

  22. foxtrot dit :

    Georges heureux de vous entendre dire que les hommes en noir étaient peut être de la maintenance. J’entends bien pour les contrôles des missiles sauf que c’était pas pour leur mise en compte à rebours mais désamorcer le système de mise à feu. Pour la prise en main de la base par des ET, c’est ce qui se dit sur certains sites et c’est là ou je ne suis plus d’accord. Le problème dans le milieu ufologique, c’est que certaines personnes savent faire la part des choses, et d’autres partent dans un délire complet. Je ne parle pas pour vous bien entendu. Je mène actuellement une enquête sur l’affaire d’Albion et je sais ne pas être le seul. Les personnes de la DGSE y ont toujours été sur la base et depuis son ouverture. Je peux vous dire également que des témoignages parlent d’observations d’ovni, mais également d’ET au sol, non pas sur la base mais dans son pourtour. Ces faits ont je pense dévié sur les ET qui investissaient la base. Conséquences du bouche à oreille.

    Cordialement

    • GEORGES dit :

      cher ami, je vais me repeter mais je dis mise en marche du compte a rebours pendant 20 minutes en URSS,il est toujours possible que des ET debarque pour observer la base et faire du renseignement depuis les alentours. pour la RUSSIE ils font egalement du demantellement de sites.pour info suite a tout ça, la RUSSIE et les USA ont signes a PRAGUE des accords pour diminuer leur arsenal respectif de 30% c’etait la semaine derniere. bien amicalement georges.

  23. foxtrot dit :

    Pour la base, les travaux de construction ont débutés en 1970 et non en 1968. Pour l’arsenal, le fait de garder les missiles balistiques ne donnait pas la possibilité de fabriquer les missiles embarqués de nouvelle génération car de fait, nous aurions dépassé le quota d’armes nucléaires et n’aurions pas respecté la charte du traité (TNP)

    Cordialement

  24. foxtrot dit :

    autant pour moi c’est le cercle du CMAA qui était inauguré en 1970. Les travaux étaient commencés en 1967 – 1968 avec les travaux des silos et des PCT.

  25. foxtrot dit :

    Georges bonjour,

    Je ne vais pas polémiquer sur cette affaire de désactivation de missiles, vous avez votre avis sur le sujet, moi j’ai mes sources et elles sont très fiables puisqu’issues d’instenses militaires. Je me répèterais moi même, les démentèlements n’ont rien à voir avec le débarquement d’ET ou de désamorçages de missiles. Que ce soit en France ou ailleurs. Donc, la France, La Russie, les USA et bien d’autres font parties des signataires du TNP qui prévois également les désarmements nucléaires. Pour Prague, c’est tout simplement la continuité du TNP.

    Ce sera ici mon dernier message, je vous remercie pour ces échahges.

    Cordialement

    • GEORGES dit :

      je constate que vous refusez la verite,meme les temoignages d’officiers US declarent l’activation des missiles,mais pour attenuer declare que l’activation est accidentelle.je ne veut plus de commentaire de votre part.bien amicalement georges

  26. foxtrot dit :

    Je constate que vous vous entétez à dire que ce sont des activations alors que ce sont des désactivations. Vous le prenez ainsi car vous souhaitez avoir le dernier mot, pas de souci Monsieur restez dans vos fantasmes…
    Ont comprends pourquoi l’ifologie n’avance pas…

%d blogueurs aiment cette page :