Séisme de magnitude 8.8 au Chili, toute la zone pacifique menacée

Un terrible séisme de magnitude 8.8 a frappé la Chili, Santiago, la ville principale est dans la pagaille après le terrible tremblement de terre. C’est le 5ème séisme puissant dans l’histoire. Des tsunamis importants se sont  créés en Asie et s’approchent de beaucoup de zones en ce moment. Hawaï, l’Australie, la Nouvelle Zélande et beaucoup de nations du Pacifique sont en ce moment en alerte tsunami majeure. Le Chili est gravement menacé parce qu’il se trouve sur la frontière de la plaque Pacifique et la plaque Sud Américaine.

Une activité sismique Importante se passe dans le monde entier, depuis le séisme d’Haïti, du Japon et maintenant le Chili a été secoué par des tremblements de terre importants. Il y aussi de  l’inquiétude à propos de l’Amérique du Nord dans les mois à venir avec l’activité croissante sur la Faille de San Andreas selon l’ USGS et les régions peuplées de Californie.

Source : http://www.realufos.net/

10:18 27/02/2010
MOSCOU, 27 février – RIA Novosti

Un puissant séisme de magnitude 8,5 s’est produit samedi au Chili, rapporte l’institut américain de recherche géologique (USGS).

Les secousses ont été enregistrées à 89 kilomètres au nord de la ville de Concepción, dans la partie centrale du pays, à 55 kilomètres de profondeur dans l’océan Pacifique.

Le tremblement de terre s’est produit à 3h34 heure locale (6h34 GMT).

Les autorités n’ont encore fait aucune déclaration officielle concernant d’éventuelles victimes ou destructions.

Selon des témoins, les secousses ont duré entre 10 et 30 secondes. Selon Reuters, les secousses ont été ressenties à Santiago et des coupures d’électricité se sont produites dans différents quartiers de la capitale du Chili.

==================================================================================================

MOSCOU, 27 février – RIA Novosti

Le puissant séisme de magnitude 8,8 qui s’est produit samedi au Chili a provoqué un tsunami, a rapporté le centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique (PTWC).

Le tremblement de terre a été enregistré à 3h34 heure locale (6h34 GMT), à 115 kilomètres au nord de la ville de Concepción, dans la partie centrale du pays, à 55 kilomètres de profondeur dans l’océan Pacifique.

Les autorités n’ont encore fait aucune déclaration officielle concernant d’éventuelles victimes ou destructions.

Selon Reuters, des secousses de 10 à 30 secondes ont été ressenties à Santiago et des coupures d’électricité se sont produites dans différents quartiers de la capitale du Chili.

===================================================================================================

© RIA Novosti. Michael Ciganov
Huit des dix villes les plus peuplées du monde se trouvent dans des zones sismiques, a annoncé le 29 janvier la sous-secrétaire générale de l’ONU. La vie et la sécurité des habitants de Tokyo, de Mexico, de New York, de Mumbai, de New Delhi, de Shanghai, de Calcutta et de Jakarta est en danger. Les sismologues s’attendent également à des séismes majeurs dans d’autres mégalopoles dont Istanbul et Los Angeles. Sur la photo: Jakarta, la capitale de l’Indonésie.
La capitale japonaise Tokyo est située dans la ceinture sismique du Pacifique, théâtre de 68% des séismes. Selon les sismologues, la probabilité pour que Tokyo soit touchée par un tremblement de terre majeur dans les 50 prochaines années est de 90%.
Mexico est aussi située dans la ceinture sismique du Pacifique. La croûte océanique s’enfonce sous le continent américain près des côtes mexicaines. La tension causée par la collision des plaques provoque de nombreux séismes.
Selon une analyse de l’activité sismique de ces 330 dernières années effectuée en 2008, deux lignes de faille s’entrecroisent à 40 km au nord de New York où se trouve une centrale nucléaire. Des tremblements de terre de magnitude 7 peuvent s’y produire tous les 3.400 ans. Toutefois, les conséquences d’un tel séisme seraient catastrophiques.
Bien que les sismologues aient toujours considéré la plaque Indienne comme stable, l’activité humaine y a provoqué un séisme en décembre 1967. Construit en 1962 pour alimenter en eau la ville de Bombay, le barrage de Koyna a déclenché un séisme « induit » de magnitude 6,3 sur l’échelle de Richter, l’énorme pression de l’eau sur les roches des terrains avoisinants ayant provoqué une situation critique suite à la création du réservoir de Koyna. 177 personnes avaient trouvé la mort et 2.300 autres avaient été blessées. A présent, la région est couverte par un réseau de station GPS qui surveillent la structure du barrage et la déformation de la croûte terrestre dans cette zone sismique.
En 1737, quelque 300.000 habitants de Calcutta (Inde) ont trouvé la mort dans l’un des séismes les plus dévastateurs de l’histoire. Certains spécialistes estiment qu’il s’agissait d’un cyclone. L’Inde est divisée en quatre zones sismiques. La capitale indienne New Delhi est située dans une zone à haut risque.
En Chine, l’activité sismique est principalement enregistrée dans les régions situées le long des lignes de faille – où la plaque Eurasienne glisse sur la plaque Indienne formant les Himalaya et le Tibet. Bien que située loin des zones sismiques, la plus grande ville chinoise, Shanghai, est en danger. En mai 2008, le séisme de magnitude 8 qui a emporté les vies de presque 70.000 personnes dans la province du Sichuan, a été ressenti à Shanghai, à 1.700 km de là.
L’Indonésie fait partie de la « ceinture de feu » du Pacifique, la zone sismique la plus active de la planète. Les chercheurs y enregistrent entre 6.000 et 7.000 tremblements de terre de magnitude supérieure à 4 par an. Les habitants de Jakarta ressentent souvent des secousses telluriques qui font osciller les gratte-ciel de la capitale indonésienne.
Los Angeles se trouve près de la partie sud de la ligne de faille San Andreas. La faille de Puente Hills, découverte en 1999, traverse le centre de la ville. En 2007, les chercheurs ont déclaré que la tension dans la faille de San Andreas était à son maximum et qu’un séisme dévastateur était à craindre. Le paysage de la région a déjà changé. Une fissure géante s’est ouverte à 160 km au nord de Los Angeles. Selon les pronostics pessimistes, la plus grande partie de Los Angeles sera détruite par le prochain séisme.
La faille nord-anatolienne longue de plus de 1000 km sépare les plaques Eurasienne et Anatolienne à quelques kilomètres au sud d’Istanbul, au fond de la Mer morte. Rien qu’au XXème siècle, 16 tremblements de terre de magnitude supérieure à 7 ont été enregistrés le long de cette ligne de faille. L’épicentre du séisme s’est à chaque fois rapproché de la capitale turque.

3 Responses to Séisme de magnitude 8.8 au Chili, toute la zone pacifique menacée

  1. Denis Boily dit :

    Bonjour era
    Serais-ce encore le projet HARP Il y a de chilien ici qui leur a été rapportès par leur famille chilinne , qu Ils avaient vuent des lumieres bizarre dans le ciel comme apocalypse et le matin le ciel etait tout noir comme un orage forte
    Bizarre

  2. masquerytte dit :

    qui ne veut plier au joug américain sera puni?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :