Visite nocturne en Pologne

de Wladislaw Raab

25.03.2006

Traduction française : Maya

Lorsqu’on lit les rapports internationaux sur les aliens, on remarque les parallèles qui les lient entre eux. Peu importe de quel endroit et de quelle année ils datent. Le rapport qui suit vient de Pologne et représente également le schéma habituel.

Une jeune femme a contacté un collègue du « NOL – Polish Ufological Journal » afin de lui rapporter une étrange rencontre. Elle vivait à l’époque chez ses parents avec ses frères et soeurs dans leur maison. A cette époque, ils allaient se coucher assez tôt, chaque enfant avait sa propre chambre.

Elle était allongée dans son lit et ne pouvait dormir. Il faisait inhabituellement chaud dans la chambre, étouffant même, d’autre part, le lit semblait agité de secousses. Elle était allongée, le dos tourné à la chambre et a remarqué une lumière très claire. comme il n’y avait pas d’éclairage dehors, devant la maison, elle en a déduit que quelqu’un avait du ouvrir sa porte, mais cette lumière était totalement différente de l’éclairage de sa chambre.
Elle s’est retournée et a vu, devant sa porte fermée, une petite créature qu’elle pouvait bien distinguer grâce à cette lumière. Elle devait mesurer environ 1m30, était large et semblait être recourbée. elle portait une sorte de robe, avec une capuche sur sa tête et de longs doigts étaient visibles.

Elle a demandé à cette créature qui elle était et ce qu’elle voulait mais ne reçu pas de réponse. L’être s’est approché de son lit en « glissant » ou lévitant, le témoin ne ressentait ni la peur, encore moins la panique. la créature est restée devant son lit. L’adolescente a attrapé son oreiller la jeté en direction de la créature. une chose étrange s’est alors produite, l’oreiller a semblé passer au travers de cet être, la partie inférieure de son corps a disparu pour apparaître à côté d’elle. La créature a ensuite  » glissé » jusque sur le côté du lit et s’est penché sur la jeune fille.
Elle a pu distinguer que cette créature avait de grands yeux mais n’a pu les voir distinctement, seulement les orbites. Ses lèvres étaient larges et ouvertes, sa peau grise et sa tête très grosse avec un front large. Elle n’a pas pu voir d’oreilles. A partir de ce moment, elle a eu un blackout et seulement des bribes de souvenirs. Elle se souvient très bien que l’entité s’est éloignée d’elle en lévitant vers le plafond. Le témoin était assis dans son lit et avait peur, la créature a disparu d’un coup. La jeune fille a regardé l’heure, il était 0h40, c’est a dire, beaucoup plus tard que l’heure à laquelle elle avait été se coucher.

Commentaire de greyhunter.org: Lorsque nous avons lu ce témoignage pour la première fois,

 » nous avons pensé que ce récit avait été copié sur une enquête que nous avions fait quelques années auparavant. un témoin allemand a décrit un scénario quasi identique:

Fantôme de la nuit de Wladislaw Raab

« Il y a pas mal de temps, je crois que c’était en 1988 ou 1989, un membre du groupe ufologique de Munich auquel j’appartenais à l’époque, m’a raconté que son intérêt pour les OVNI venait en fait d’une étrange rencontre qu’il avait fait. Il s’était réveillé en pleine nuit, effrayé, par un bruit dans sa chambre. Autour de son lit, se trouvant au milieu de la pièce, en cercle, de petites créatures à capuche qui ont disparu ensuite.

« Je n’ai pas vraiment pris ce témoignage au sérieux et je n’ai pas pris de notes pour une enquête. Des êtres encapuchonnés qui apparaissent comme ca dans la chambre et disparaissent ensuite? Pour moi, cela semblait être un cas pour la psychiatrie ou une histoire sortie d’un conte de fée, mais pas une enquête pour un ufologue!

« Les années ont passé, j’ai découvert des témoignages décrivant toutes sortes d’aliens, à peine je prenais contact avec un collègue ufologue ou une personne intéressée par le sujet OVNI que le sujet de ces « fantômes » revenait. Mais je gardais toujours mes distances et rangeais ces témoignages dans le royaume de la fantaisie.

 » C’est en 1992 que mon avis a changé. Je déjeunais avec plusieurs amis et leur racontais mon intérêt pour les choses paranormales lorsqu’une personne que je connais très bien a alors dit qu’elle avait vécu quelque chose de très étrange. Je m’attendais à un témoignage sur des lumières dans le ciel ou autre chose de ce genre, mais ce que j’ai entendu m’a fait tomber le poisson de la fourchette.

« Le témoin a vu, comme vous pouvez vous en douter, une créature à capuche dans sa chambre et éclairé par la lampe de chevet de plus! Cette amie avait 15 ou 16 ans à l’époque.

Elle s’est réveillée une nuit ressentant une présence dans sa chambre. Elle a ouvert les yeux et a constaté, effrayée, qu’une créature à capuche était en train de se pencher sur elle. Bien que la lampe de chevet soit allumée, elle n’a pas pu voir les traits de son visage. La créature s’est redressée et s’est éloignée du lit sans se retourner pour aller se placer dans une zone d’ombre, entre un placard et un mur et y disparaitre (la porte et la fenêtre se trouvaient de l’autre côté de la pièce). Complètement paniquée, la jeune fille a fouillé sa chambre mais n’a pu trouver aucune trace ou preuve de la présence de cet être. Mais elle est certaine de ne pas avoir rêvé.

C’est justement ce témoignage qui m’a fait réfléchir et je me suis dit qu’il devait bien y avoir une part de réalité dans tous ces récits. A ce moment, je rassemblais des données pour nos dossiers sur les humanoïdes et j’ai remarqué le nombre important de témoignages du monde entier concernant nos « amis » encapuchonnés, qui sont encore et toujours actifs actuellement.

Et comme c’était à prévoir, d’autres rapports de ce genre me sont parvenus. je vous présente les deux plus intéressants:
Un lecteur de notre magazine „UFO-REPORT » m’a signalé que son neveu a vécu une expérience qui pourrait m’intéresser. Après une lutte de 7 mois pour obtenir l’autorisation de publier ce témoignage, la victoire a été double puisqu’un ami du témoin principal a également vécu ce genre d’expérience. Les deux témoins ont accepté que je publie leurs témoignages dans l’anonymat le plus complet. Même leur ville située dans le sud de l’Allemagne devait rester inconnue. Je laisse les deux témoins raconter:
(le témoin signale tout d’abord le fait qu’il désire préserver l’anonymat pour se protéger lui même ainsi que son entourage )
-Alors que je suis en train d’écrire ce texte, cela déclenche encore chez moi de la peur et un sentiment inhabituel. Depuis, presque 15 années ont passé, mais le souvenir de ces événements me force toujours à me questionner et à en parler autour de moi afin de chercher des interprétations différentes. Je me documente depuis un an environ sur la recherche ufologique et j’ai pris connaissance de nombreuses interprétations et esquisses . Je vais essayer d’éloigner ces connaissances et de vous raconter les choses telles que je les aurais racontées il y a deux ans, sans avoir aucune connaissance du sujet.
Je ne me souviens malheureusement pas de la date exacte de ces évènements. Cela s’est déroulé entre 1977 et 1980. Mon père était gynécologue, ma mère, femme au foyer. J’ai un frère et une sœur, je suis le cadet. La situation familiale à cette époque était stable, je ne me souviens pas de disputes ou de mauvaise ambiance á la maison. Au niveau scolaire, j’étais un peu en retard, à l’école primaire, j’avais quelques difficultés qui se sont effacées avec le temps. J’avais une grande imagination et je voulais, dès le cour préparatoire, devenir écrivain.
J’aimais dessiner des BD de science-fiction qui ressemblaient un peu à „Raumschiff Enterprise » et une autre série appelée „Raumbasis Alpha Eins ». Je dessinais des vaisseaux qui se combattaient et exploraient des endroits inconnus. Je ne dessinais jamais de créatures extraterrestres, leur vaisseau tout au plus. Le thème extraterrestre étaitàá peine évoqué et le film de Steven Spielberg « rencontres du 3ème type » m’était complétement incoonnu. J’ai vu ce film pour la premiére fois en 1991, et je l’avais trouvé débile.

Les événements se sont déroulés une nuit, apparemment entre 2h et 4h. Je ne me souviens plus vraiment avoir jeté un oeil sur le réveil, mais j’ai la forte impression que cela était en plein milieu de nuit. Lorsque je suis allé à la salle de bain ensuite, tout le monde dormait, notre chien y compris.
Ma chambre mesurait environ 25m² et était de forme rectangulaire. La porte se trouvait sur l’un des mur le moins large. Lorsqu’on entrait dans ma chambre, le lit se trouvait à gauche, le long du mur. Contre les deux murs les plus longs, il y avait des placards et un canapé, sur le mur en face de la porte, une double fenêtre devant laquelle mon bureau se trouvait. A droite et à gauche du bureau, il y avait des chaises sur lesquelles étaient posés des vêtements et des livres. A droite, tout au fond de la pièce, il y avait la porte vitrée donnant sur le balcon. L’intérieur de la pièce était vide, sans meuble ni tapis.

Durant mon enfance, j’avais de gros problèmes pour m’endormir. J’avais toujours peur, mais je ne pouvais pas dire de quoi. Ma mère m’a raconté que je venais souvent la voir et que je lui disais que quelque chose se trouvait dans ma chambre. J’avais un rituel avant d’aller me coucher, celui de tout vérifier, dans les placards, sous le lit, derrière les rideaux et le bureau et ensuite j’allais me coucher et, rassuré, je pouvais éteindre la lumière. Je laissais toujours la porte entre-ouverte pour avoir un trait de lumière.
Je me suis réveillé en plein milieu de nuit, plus tard j’ai décris que j’ai senti une présence, quelque chose dans ma chambre. J’étais allongé, le visage contre le mur, j’avais les yeux fermés et je sentais ou entendais quelque chose, je ne me souviens plus si cela venait du fait que je sentais cette présence ou si c’est parce que j’ai entendu un bruit. En y repensant intensément, je me souviens d’un léger bruit régulier, que je décrirais comme un craquement ressemblant à une décharge électrique. Le mieux pour comparer ce bruit serait d’imaginer quand on enlève un pull, avec l’électricité statique et le bruit que cela produit. En fait, j’ai eu une sorte de pressentiment plutôt qu’une sensation auditive puisque le bruit était à peine audible.
Ce bruit revenait régulièrement, je me suis appuyé sur mon coude droit, j’ai gardé les yeux fermés et le visage tourné vers le mur et j’ai essayé de deviner d’où il venait . Finalement, j’ai lancé un « Y a quelqu’un ? » tout bas, le bruit persistait, je me suis donc retourné, appuyé sur mes bras, les yeux toujours fermés.
J’ai demandé a nouveau : « y a quelqu’un ? » et comme le bruit ne cessait pas, j’ai ouvert les yeux. Entre mon pressentiment qu’il y avait quelque chose et le moment où j’ai ouvert les yeux, il a du se passer une demie minute, le bruit s’est rèpété 4 ou 5 fois.

Cela a été un moment de frayeur qui se rapprochait plus de l’étonnement qu’à un choc. Au fond de la chambre, à la gauche de mon bureau il y avait un visage gris-blanc. Le corps était enveloppé dans un grand manteau ou une cape noire et me cachait la chaise qui se trouvait derrière. D’après mes souvenirs, le visage était sous une capuche. Je pense que le visage était à la hauteur du bureau ou un peu plus haut et que peut être cette créature était assise sur la chaise, je ne sais pas trop, comme je le disais je ne pouvais voir que le visage, le reste était enveloppé de noir.
Bien que ce visage soit éloigné de 4 à 5 mètres de moi, je pouvais bien le détailler, comme s’il s’était trouvé tout près de moi. Cela m’a frappé, ce visage était tellement gris, frippé et ridé, comme s’il n’y avait pas eu de sang sous la peau qui semblait presque transparente. Ce visage avait plein de petites rides qui le traversaient. La bouche me rappelait celle de ma grand-mère, très fine et les lèvres serrées. Le nez était très petit aussi. Je peux parfaitement me souvenir de son nez car j’ai vu deux petites narines au dessus de la bouche. Les yeux étaient fermés, je me souviens de cette attitude « endormie » et que ce visage reflétait une impression de calme.

Je me sentais menacé, je sentais que ce que je voyais était la réalité et pas un méchant rêve. En quelques secondes, mon étonnement a fait place à une grande appréhension. J’ai appelé une dernière fois pour me convaincre, cette fois ci, de manière forte et claire: » Hallo? », c’est à ce moment que la créature a réagi et a provoqué en moi une peur panique et un choc terrible:
Les yeux de la créature se sont ouverts rapidement en grand, et me fixaient. Ce regard était incroyable. ce n’était pas seulement un regard, c’était un regard percant. Un sentiment comme si on nous détaille et qu’on se sent nu et perdu, qu’on a une peur panique et qu’on veut se sauver mais qu’on ne peut détacher son regard de ce regard là.
Les yeux étaient très grands, le blanc était parsemé de petites veines. Je ne me souviens plus des pupilles ni de leur couleur et de leur taille.
Je me sentais examiné par ce regard, ces yeux me fixaient d’un air sévère serait peut être le terme exact et semblaient écarquillés.

Je me suis mis a crier, j’étais terrorisé, paniqué et je me sentais à la fois comme paralysé. J’aurais pu allumer la lumière, mais je n’ai fait que crier. On peu peut être comparer cela avec quelqu’un qui se prend une décharge électrique puissante, se retrouve sous le choc et ne lâche pas ce qui provoque cette décharge. La créature ne me quittait pas du regard, je continuais à crier. Puis cet être a commencé à se déplacer dans ma direction. Cela est resté ancré dans ma mémoire, il avançait rapidement.
J’ai remarqué qu’il marchait bizarrement, que sa tête restait toujours à la même hauteur, comme s’il glissait. Il ne se déplaçait pas vers moi, mais directement vers ma porte, à ma droite et a disparu de mon champ de vision. Cela a été le seul moment où j’ai vu la forme de cette créature, qui était indiscutablement enveloppée dans une cape noire et portait une capuche . J’ai senti de suite que la créature avait disparu, mais je continuais à crier.
Entre le moment où j’ai ouvert les yeux et le moment où la créature a quitté la pièce, il a du se passer 10 secondes.
Je me souviens de m’être fait la réflexion que la créature n’était assise sur ma chaise puisque quand elle a glissé au travers de la chambre, elle était à la même hauteur. J’ai de suite allumé la lumière, mes mains tremblaient, mon coeur battait très fort. J’ai regardé ma chaise, il n’y avait que quelques vêtements dessus, je n’avais pas pu confondre.

Je sentais mon visage trembler, cette réaction physique ne m’était jamais arrivée et ne s’est plus jamais produite. Je me suis précipité dans la salle de bain, près de ma chambre et j’ai été choqué en voyant mon reflet dans le miroir : mes yeux étaient écarquilles, hagards, mes dents claquaient et je sentais mon coeur battre très vite et fort. Je n’ai plus jamais claqué des dents durant ma vie, même après un choc. En fait, je ne me reconnaissais pas, le choc était marqué sur mon visage.

Cette nuit là, et les nuits durant les semaines suivante, je n’ai dormi que la lumière allumée. J’avais terrriblement peur car je savais que cela n’était pas un cauchemar. Je ne me souviens pas en avoir parlé aux membres de ma famille, peut être parce qu’ils auraient pensé que justement c’était un rêve. »

Après plusieurs conversations téléphoniques avec le témoin, celui-ci m’a assuré qu’il était certain de ne pas avoir rêvé. Mes soupcons portés sur le frère du témoin qui se serait déguisé pour lui faire une farce macabre ont été écartés, le visage de la créature semblait trop réel et vivant pour qu’il sagisse d’un masque.

L’aspect fantastique possible d’un spectre représentant une petite vieille a pu être écarté également puisque la maison était habitée pour la première fois par cette famille et qu’il n’y a eu aucune interaction avec les autres membres. Après plusieurs conversations, j’ai écarté également l’hypothèse du mensonge, de plus, je connais personnellement l’oncle du témoin qui m’a assuré de sa bonne foi.

Mais comme je l’ai déjá mentionné, ce témoignage n’a pas été le seul dans cette catégorie, un bon ami du témoin a également vécu ce genre d’expérience. Voici le témoignage qu’il m’a fait parvenir.
« Les évènements que je vous rapporte ici, bien qu’ils remontent assez loin et que je ne me souvienne plus de tous les détails, sont assez précis quant à la période oú ils se sont déroulés. Mon petit frére n’était pas encore né et moi, j’allais à l’école. Cela veut dire que j’avais entre 6 et 8 ans. Je ne me souviens pas exactement à quelle saison cela s’est passé, mais je suis pour ainsi dire certain que cela était en automne ou en hiver 1981 ou 1982. C’est ce que confirment mes parents également, nous habitions la maison familiale où mes parents habitent encore.
Ma chambre se trouvait au premier étage, j’étais habitué à dormir dans l’obscurité, devant ma porte qui était vitrée, il y avait un rideau empêchant la lumière de passer. quand mes parents allaient se coucher, ils ne venaient pas dans ma chambre car j’avais des problèmes pour m’endormir et un sommeil trés léger.
Une nuit, je me suis soudainement trouvé réveillé par une lumiére qui venait de ma porte vitrée. Je me suis assis et j’ai regardé dans cette direction. Devant ma porte se tenait une petite créature dont je distinguais la silhouette éclairée par la lumière venant de derrière elle.

D’après mes souvenirs et le récit que j’en ai fait à l’époque, elle portait un manteau noir. Au niveau de la tête il y avait une grande ombre, ce que j’ai interprété à l’époque comme étant un chapeau. Je n’ai pas paniqué, j’ai pensé sur le moment que c’était ma mère, ou mon père, bien que cette créature ait été beaucoup plus petite qu’eux. Encore tout ensommeillé, j’ai demandé pourquoi il, ou elle, était dans ma chambre. Je n’ai pas recu de réponse. La créature restait là, debout, sans faire un geste, puis a disparu à travers la porte.
J’étais trop fatigué pour me préoccuper plus longtemps de cette apparition. L’explication de la visite d’un de mes parents était rassurante malgré l’étrangeté de cette expérience et je me suis relativement vite à nouveau endormi.
Lorsque le lendemain, j’ai demandé ‘a mes parents ce qu’ils sont venus faire dans ma chambre, de plus habillés d’un manteau et d’un chapeau (?), ils m’ont assuré ne pas être venus me voir durant la nuit.
Alors que je cherchais á comprendre, plein d’inquiétude, ce qui avait pu se passer, mes parents m’ont proposé une explication que j’ai, en partie, accepté : il aurait pu sagir de notre vieux voisin qui se serait trompé de porte et serait rentré chez nous. Il portait un manteau et un chapeau habituellement. Plus tard, cette solution m’a paru assez peu probable, j’ai alors pensé à un cambrioleur.
Cette expérience reste présente dans ma mémoire, fait partie de ma vie, et va en contre-sens de mes idées, je la raconte de temps en temps comme annecdote, tout ce que cela provoque: de l’ironie. Mais cet épisode a encore un effet très étrange sur moi. »

Ces créatures à capuche semblent jouer un rôle dominant. Apparement, elles sont présentes depuis des centaines d’années, elles étaient déjà connues des celtes qui les adulaient . A l’époque victorienne et ses nombreuses histoires de hantise, on les considérait comme des messagers de l’au-delà. Au moyen-âge,elles étaient le symbole de malheur, elles ont en autre anoncé la venue de la peste. Avec le temps, ces créatures se retrouvent presque toujours en liaison avec des observations d’OVNI et des témoignages d’abduction.
Ces créatures à capuche semblent jouer un rôle dominant. Apparement, elles sont présentes depuis des centaines d’années, elles étaient déjà connues des celtes qui les adulaient . A l’époque victorienne et ses nombreuses histoires de hantise, on les considérait comme des messagers de l’au-delà. Au moyen-âge,elles étaient le symbole de malheur, elles ont en autre anoncé la venue de la peste. Avec le temps, ces créatures se retrouvent presque toujours en liaison avec des observations d’OVNI et des témoignages d’abduction.

Source :  http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/articles.php?lng=fr&pg=32

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :