Un radar de la NASA révèle des paysages sous les glaces de l’Antarctique

mcmurdo_wide

Un avion DC-8 de la NASA équipé de radar laser qui pénètre la glace, et un compteur de gravité révèle un monde complexe et dynamique sous l’énorme couche de glace qui couvre l’Antarctique. L’avion survolera l’Antarctique pendant 6 semaines dans le cadre d’une mission qui utilise les avions pour remplacer un satellite en fin de vie  de la NASA qui avait été utilisé pour surveiller la glace polaire.

Mais la mesure palliative apporte un bonus scientifique majeur: le DC-8 vole juste 1500 pieds au-dessus de la glace et transporte des instruments   qui permettent aux scientifiques de voir à travers la glace. «Ça va changer la manière dont nous regardons l’Antarctique», explique Thomas Wagner, un   scientifique du programme  cryosphère de la NASA .

La calotte glaciaire antarctique couvre une superficie plus vaste que l’Europe. Par endroits, elle fait des kilomètres d’épaisseur. Si un jour elle fond, le niveau des mers va augmenter de plusieurs dizaines de mètres. Sous la glace les scientifiques savent depuis des années qu’il y a des volcans, des montagnes, des rivières et des lacs. Mais ils n’ont pas connu beaucoup de détails au sujet de ces choses. Les vols de la NASA offrent un moyen d’apprendre beaucoup plus, explique William Krabill, un membre de l’équipe  de la NASA à bord du DC-8. Par exemple, l’avion équipé d’un radar spécial qui permet aux scientifiques d’étudier la topographie du terrain sous la couche de glace, dit-il. Un autre instrument détecte les changements minuscules des champs de gravité et peut révéler l’eau liquide sous la glace.

Les vols permettent aux scientifiques de  fouiller sous les couches de glace pour voir les rivières, les lacs et les vallées creusées par le déplacement des glaciers, Krabill dit que c’est comme « peler un oignon ». Et les scientifiques ont déjà trouvé quelque chose de vraiment étonnant qui se passe dans la glace elle-même: l’Antarctique est presque entièrement recouverte par les calottes glaciaires, qui font  plus d’un kilomètre  d’épaisseur en moyenne, et près de 3 km d’épaisseur par endroits. De nouvelles données des survols en avion aidents les scientifiques à connaitre le paysagen enfoui sous les couches de glace. «Il ya beaucoup de lacs qui se forment et ils semblent littéralement éclater et dégonfler », dit Wagner. » Nous venons littéralement d’apprendre à ce sujet  ces dernières années , et nous en trouvons de nouveaux tout le temps ». « Si l’eau de ces lacs passe sous la glace, elle pourrait agir comme un lubrifiant et accélérer le déplacement du glacier vers l’océan. Ceci pourrait accélérer la montée du niveau des océans » disent les scientifiques. Pour la même raison les scientifiques sont curieux à propos de quelque chose qui se passe à l’endroit où la glace polaire est en train de creuser un canal à travers la boue et la roche, déclare Wagner. « L’une des inconnues les plus importantes actuellement est quelle est la forme du lit sous la glace,  » dit il. Vous devez savoir de manière très précise comment fabriquer des modèles qui reproduisent fidèlement le flux glaciaire.

Voir à travers la glace à l’aide d’un radar, la plupart de l’information provient des radars spéciaux sur le DC-8 qui produisent des images aux couleurs vives sur un écran d’ordinateur alors que l’avion survole une zone ciblée. Les images donnent une esquisse du lit sous la glace, explique Chris Allen, de l’Université du Kansas, qui est en charge des radars. Les données radar seront affinées dans les mois à venir, et ensuite combinées avec des informations provenant des lasers et le compteur de gravité pour créer une image plus complète de l’Antarctique, qui a été cachée pendant des millions d’années. « Nous cherchons des structures comme on en voit le long de la côte de la Norvège, ces sortes de fjords profonds», explique Michael Studinger de l’Université Columbia, qui dirige le compteur de la gravité. À l’heure actuelle, ces fjords de l’Antarctique sont remplis de glace, Studinger dit. Mais le réchauffement de la planète pourrait éventuellement changer.

Sous la glace le feu

Image du relief de l’Antarctique (NASA). Les barrières de glace (extensions de l’inlandsis sur la mer) sont représentées en bleu-vert. (Photo : NASA/ domaine public)

Selon une étude parue dans la revue scientifique britannique Nature Geoscience, le volcan des Monts d’Hudson, en terre d’Ellsworth, près du glacier de Pine Island, dont l’éruption la plus récente remonterait à seulement 2300 ans, a été découvert sous la banquise dans la partie occidentale de l’Antarctique. Cette découverte, soulignent ses auteurs, est particulièrement intéressante en ce qu’elle peut apporter des éléments de compréhension concernant la stabilité de la calotte glaciaire antarctique, dans le passé, le présent et l’avenir.

Publicités

7 Responses to Un radar de la NASA révèle des paysages sous les glaces de l’Antarctique

  1. UN chouka dit :

    Vraiment bonne cette note .

  2. delavega dit :

    Qu’est ce qu’un radar laser ???

    Cela sous entendrait que le faisceau laser soit renvoyé par la glace, mais alors comment pénètrerait la glace pour donner des informations sur le terrain qui se trouve dessous.
    Et de toutes façon, le laser ne pourrait pas pénétrer la glace profondément en raison de la dispersion rapide du faisceau

    Bizarre.

    A mon avis le journaliste s’embrouille.

  3. eefred dit :

    Bonjour
    à plusieurs reprise j’ai tenté avec google earth de regarder le pôle nord et on ne vois rien si ce n’est 2 cercle de très grand diamètre la vue est caché et je me demande si d’autres internautes voient la même chose, je remarque que certaines zones visible auparavant sont floutés aujourd’hui, pour les zones statégiques je comprends, bien qu’il est un peu tard pour réagir car moi même via google earth j’ai put photographier la base des forces océaniques stratégique et même 2 SNLE dans le bassin à des périodes différentes, j’en tire la conclusion que notre dissuasion nucléaire est obsolète puisque tout le monde connait la position de cette zone militaire sensible et un attentat sur les SNLE à quai n’est pas très difficile, pour ceux qui ne connaissent pas ces bases sachez que le survol est interdit tout comme l’approche à moins de 200M et elles sont surveillées et protégées toutes l’année et pourtant avec un simple logiciel il est possible d’avoir les positions précise, c’est ce que l’on appelle tendre la perche!!!! euh ces sous marins possèdent environ 16 missile avec 10 tête nucléaire par missile inutile de vous dire la puissance dégagé en cas d’explosion!!!!!!!!!!!

    • madmax2012 dit :

      Bonjour,

      Heu ! la base des SNLE français n’est pas en Antarctique mais à L’île Longue, en breton Enez Hir, qui est une presqu’île bretonne située dans la rade de Brest qui sert de base à la Marine nationale française pour ses sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE)(source Wikipédia) et confirmé par moi même vu que j’y ai fait mon service militaire de plus un SNLE qui part en mission reste sous l’eau et ne fait jamais surface jusqu’à son retour, d’ailleurs il n’y a pas de base militaire en antarctique mais que des bases scientifiques.

      Voilou pour la mise au point !

      • eefred dit :

        Bonjour
        je sais que la base est sur l’île longue et je faisait une comparaison sur la possibilité de photographier des zones stratégiques comme la base des SNLE mais pas ce qui se passe au pôle, ensuite moi aussi j’étais militaire sur cette base j’ai fait mes classes à Lorient et pour la mise au point les SNLE qui restent sous l’eau sont ceux qui sont en mission pas forcément ceux de retour à la base si vous ouvrez google earth et vous deplacer le curseur sur les années précédente 2 sous marins sont visible à quai et ce n’est pas la première fois et ce n’est pas interdit non plus mais je soulignais simplement la simplicité pour localiser ses monstres si vous connaissez cette base comme vous le dite vous devez savoir ou se trouve le bassin et bien remontez la flèche du temps de google earth et zoomer, pour infos la traverser du bassin se fait emmergé, si vous doutez je peu vous trasmettre les photos que j’ai prise , vous montrer ma bonne foi je vous donne la position et la date pour l’un d’eux: vous remontez à Fevrier 2004 Lat: 48°18’35.86 » N
        Long: 4°29’53.5 » O

        • madmax2012 dit :

          Bonjour,

          En effet il est très facile de les photographier à quai vue de l’espace mais ça n’a aucune importance vu que les dates et heures de départs ainsi que les arrivées des SNLE sont classées Top secret et pour leur rentré et départ en immersion dans la rade ils sont de toutes façon escorté par des vedettes rapide et la zone est balayé au radar et sécurisé par le commando Hubert donc si vous n’êtes pas habilité et que vous essayer de passer la zone des 200m balisée par des bouées vous serez automatiquement intercepté et mis au arrêt sans ménagement. Donc à vos risque et péril connaissant la réputation du commando Hubert en mission (il ne tire pas à vu mais presque).

          Cordialement

  4. eefred dit :

    Bonjour,
    oui éffectivement ils sont protégés tout comme le bassin par le filet anti nageur de combat cependant je vois que vous connaissez l’endroit et la zone des 200M n’est pas toujours respectés notament par des pêcheurs que l’on tolère du moins pendant mon service, il est vrai également que le commando Hubert est très réactif, je les aient vu à l’oeuvre lors d’une manif de greenpeace qui s’approchait de la base avec leurs tonneau jaune anti nucléaire cependant je me demande vraiment si un commando d’infiltration(type para haute altitude) parviendrait à atteindre un SNLE à quai par exemple ou pire atteindre les convois de missiles quant ils sont extraient des silos au retour des missions malgré la protection sur le trajet ,je sais que le gouvernement est intervenu auprès des américains à ce sujet et à ce jours la base est mois visible via google earth sauf que le mal à mon avis est fait car n’importe qui peu se procurer trés facilement la position précise de ZMS,cordialement

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :