Les Chupacabras

56747317chupacabra-sur-un-mouton-jpgPrésentation: La petite ile de Puerto Rico héberge un tueur, il attaque selon son bon plaisir, tue et mutile tout ceux qui ont le malheur de croiser son chemin. Des centaines d’attaques ont été rapportées par des fermiers qui tentent en vain de protéger leurs bêtes. Ce tueur a un nom, les portoricains  l’appellent   Chupacabras. Les chupacabras existent, ce n’est pas un mythe, c’est un mystère bien réel qui dépasse les frontières de Puerto Rico. Pour les sceptiques chupacabras serait le fruit de l’imagination des Hommes, pour d’autres il serait un nouvel animal qui se serait échappé d’un laboratoire et qui aurait été créé par ingénierie génétique ou encore il aurait été implanté sur Terre par des extraterrestres. Même si le maire de Puerto Rico prend ce fait au sérieux les autorités gouvernementales elles n’y portent aucune attention. Selon un vétérinaire il ne pourrait s’agir d’un animal connu puisque ce dernier le chupacabras bois le sang de ses victimes et laisse uniquement un trou de 0,5 à 2cm de diamètre dans leur cou.

L’hypothèse d' »accidentés » transdimensionnels : L’onde – Laura Knight-Jadczyk

Tout au long de l’Histoire on a noté que des créatures étranges et anormales visitaient notre monde. L’exemple le plus récent et le plus médiatisé est celui du “ Chupacabras”, qui sévit principalement en Amérique Latine. Tous ceux d’entre vous qui ont eu l’occasion de lire des rapports au sujet de cette créature bizarre feront immédiatement le lien avec les cas que je vais relater ici pour le plaisir du lecteur.

Dans une région reculée de la France du XVIIIe siècle, une bête errante se livrait à des carnages tellement terribles que ses exploits sanglants sont passés dans la légende…. »

Ainsi débute une des versions de l’histoire de la bête du Gévaudan, étrange et horrible créature qui commença à semer la terreur en juin 1764, et continua à mystérieusement apparaître et disparaître pendant plus de deux ans.
Tout commença dans la forêt de Mercoire, près de Langogne, alors qu’une jeune femme était en train de garder ses vaches. Une bête hideuse fonça soudainement sur elle. Ses chiens (bizarrement) s’enfuirent, et elle aurait été tuée si les vaches n’avaient pas gardé le monstre à distance en le menaçant de leurs cornes. La jeune femme ern fut quitte pour quelques égratignures, des vêtements déchirés, et des nerfs ébranlés (les nerfs ébranlés SEMBLENT ETRE une des constantes dans ce type de cas, ce qui peut être constituer une “connexion” comme nous allons le voir).

Elle fit aux gens du village la description de la bête, qui était à peu près de la taille d’une vache, avait un poitrail large, une grosse tête et un cou épais, de petites oreilles dressées, et le nez d’un lévrier. Deux longs crocs pointaient de chaque côté de sa gueule noire. Sa queue était longue et exceptionnellement mince, et une ligne noire allait du sommet de sa tête au bout de sa queue. Elle dit également que la bête pouvait faire des bonds d’environ neuf mètres . En général, ceux qui entendirent la description pensèrent qu’il s’agissait d’une sorte de loup gigantesque.

Sommes-nous ici devant un récit hystérique? Je veux dire : qui a jamais entendu parler d’un loup aussi gros qu’une vache? Un loup qui peut faire des bonds de neuf mètres d’un seul coup? Gardez en mémoire les “bonds” également…. Au cours des mois qui suivirent, la bête attaqua des femmes et des enfants, ainsi que des hommes isolés qui menaient paître leurs troupeaux. Nombreux d’entre eux furent dévorés et emportés On trouve aussi des cadavres à moitié dépecés et des membres arrachés, gisant çà et là.

La suite :  http://www.quantumfuture.net/fr/wave9_fr.htm

10 Responses to Les Chupacabras

  1. deneb dit :

    Bonjour,
    Attention toutefois à la validité des témoignages. On sait que le témoignage humain est hautement perfectible et que sous le coup d’une grande émotion il peut être affecté. Un même fait peut être décrit très différemment selon les personnes.
    Pour ce qui est de la bestiole qui saigne les animaux, les chauve-souris vampire sévissent en Amérique du Sud de la même façon.

  2. Delavega dit :

    Dans le reportage il est question d’une touffe de poils longs et soyeux arrachés à la créature.

    Quand on songe qu’un cheveux avec sa racine permet d’identifier un coupable dont le code ADN est préalablement enregistré en base de données, je pense que l’on pourrait en apprendre beaucoup.
    Mais curieusement cette analyse est rapidement évoquée sans aucune conclusion.
    Ce qui me frappe également c’est la grande cohérence des témoignages.
    L’hypothèse d’animaux connus à l’origine des blessures ne tient pas selon les vétérinaires consultés.
    Encore une fois on ne peu exclure l’incroyable, comme dans d’autres manifestation OVNIs.

  3. sortilège dit :

    A mon avis, si ce machin est authentique,il y a des chances que son créateur ne chèrche pas a ébruiter sa découvèrte au cas ou le machin tu des gens ?
    Alors si en plus le machin devient nombreux ,il faudrait en effet se poser la quèstion ,pour savoir qui a intéret a ballencer des bèstioles affamées comme ça ?
    C’est peut etre comme les incèctes vècteurs de maladies ? 🙂
    En réalité, ce n’est peut etre qu’un pauvre chien ?

  4. deneb dit :

    Un seul trou de 0.5 à 2 cm ça ne peut pas être un chien.

  5. sortilège dit :

    @ deneb,surement mais, je n’ai pas la moindre idée de l’èspèce de toute façon .

  6. André L. dit :

    Chupacabras : La vérité

    Source : canal :OvniVISION-Terra. Chili.

    Interview du Docteur Virgilio SANCHEZ

    Par Cristian RIFFO MORALES

     » Le Chupacabras n’est pas une expérimentation génétique terrestre  »

    Le chercheur spécialiste du mystérieux déprédateur de sang donne une description de l’animal et explique les conclusions qui jusqu’à maintenant peuvent expliquer sa présence.

    15mars 2001
    C’est un des chercheurs les plus connus de MIAMI , Etats- Unis. Durant des années, il n’a pas arrêté de chercher dans le monde entier, un des mystères le plus intéressant de ces derniers temps, « le chupacabras  » Il y a quelques temps, après un voyage au CHILI pour faire des recherches sur les attaques de cet être qui se sont produites dans la deuxième région, le docteur Virgilio SANCHEZ OCEJO est venu parler à l’antenne de Canal Ovni de Terra.

    Vous êtes le spécialiste sur le thème des déprédateurs de sang. Quelles sont les caractéristiques physiques de ces êtres ?
    Il n’est pas facile de définir de façon concluante les caractéristiques physiques de ces déprédateurs. Nos rapports les situent comme de petites créatures de 40à50 centimètres jusqu’à certaines de 1,3 mètres d’envergure. La majeure partie sont définis de forme simiesque, velues des pieds à la tête, dont la pigmentation est généralement obscure à part quelques pelages blancs. La tête est en forme de poire. Ils n’ont pas de nez seulement deux orifices. Deux yeux très grands et lumineux de couleur rouge où orange terminés en pointe. Ils n’ont pas d’oreilles, uniquement deux trous, et quelques uns ont été vus avec des oreilles similaires à celles des loups. Son tronc est formé d’un large do, se terminant par une délimité ceinture. Les bras sont robustes et les mains ont trois ongles. Les pattes sont similaires à celles d’un chien, mais beaucoup plus robustes dans leur partie supérieure. Ils se déplacent très rapidement et semblent voler. Ils mugissent d’une façon spéciale.

    En existe t ‘ il plusieurs types ?
    Les descriptions varient, ce qui nous fait penser que nous sommes en présence de plus d’un type d’entité. Les témoins en ont décrit une variété surprenante.

    Existe t ‘ il des femelles et des mâles ?
    Nous n’avons pas encore pu définir le sexe. La quantité de poils qui couvrent ces êtres, mais dans l’impossibilité d’en faire la remarque. Encore que vu la variété de leur taille il serait facile de déterminer la famille.

    Attaquent ils seuls où en groupe ?
    Presque toujours ils attaquent seuls, quoi que parfois ils ont été vus en compagnie de plusieurs autres. Quelques témoins nous ont affirmé avoir vu des groupes de dix à douze, mais pas en acte d’attaque, simplement arrêtés où en déplacement.

    Quelle est la description la plus proche concernant leur manière d’attaquer les victimes ?
    Personne n’a pu assister jusqu’à maintenant à l’instant ou il attaque ses victimes, car il s’entoure de l’obscurité de la nuit. Nous savons qu’il a le pouvoir de paralyser et de dominer, ses proies, qui ne peuvent ni fuir, ni émettre un quelconque bruit, car elles sont vidées de leur sang alors qu’elles sont encore vivantes.

    Elles subissent une petite perforation d’un aspect quasiment  » chirurgical « sur un côté du cou qui atteint la veine aorte et d’autres artères proches du cœur, en suçant le sang avec l’aide des battements du cœur. Nous avons trouvés de petits orifices de 3 millimètres pour la volaille de basse-cour, et de 4 centimètres pour les  » lamas, brebis, chèvres, jusqu’à une profondeur de 35cm.  »

    Alimentation : Quel est leur système de nourriture : seulement le sang ?
    Pour l’instant, les recherches ont prouvé que cet entité aspirait par succion le sang de ses victimes, mais parfois certaines bêtes ont perdu quelques uns de leurs organes comme les viscères et le foie. Après avoir mis en analyse les matières fécales, les résultats fourniront peut-être une idée de leur alimentation. Attention ! ils peuvent être aussi bien des  » Réservoirs  » transporteurs du sang sucé.

    Les  » chupacabras  » existent ils dans le monde entier où seulement en quelques endroits ?
    Apparemment, ils existent dans le monde entier mais en différents nombre suivant le pays et l’époque.

    Vous avez voyagé dans tout le CHILI à la recherche des attaques qui ont eu lieu dans la deuxième région ; que pouvez vous conclure de cette visite ?
    Durant notre visite à CALAMA UFO center endroit ou sont classés les rapports ufologiques et les attaques de ces entités sous la direction de Monsieur James FERRER associé à MIAMI ufo center. Nous avons demandé et reçu l’aide de différents scientifiques, ufologues dont Madame Liliana NUÑEZ ORELLANA. Avec eux nous avons établi un plan de travail qui continue actuellement a dépouiller et étudier les nombreuses apparitions et attaques qui parviennent des différentes contrées du CHILI.

    Avez vous analysé les restes de cheveux et les traces laissées par ces êtres ?
    Nous avons à l’heure actuelle une vingtaine de moulages de traces, des poils appartenant à l’entité, ainsi que des résidus de matières fécales. Les traces nous indiquent qu’il s’agit d’un bipède, elles sont semblables à celles obtenues dans les autres parties du monde, et sont égales à celles que nous possédons lors des attaques qui eurent lieu ici à MIAMI EN 1996.Cela revient à dire qu’il s’agit bien que nous retrouvons pour l’époque le même type d’entité.

    Les premières analyses de poils ont été faites dans les laboratoires des Etats-Unis et le résultat indique que nous sommes en présence d’un mammifère inconnu Cela fut vérifié par une commission de médecins vétérinaires collaborateurs de UFO-CENTER-CALAMA.

    Statistiques :
    combien de cas d’attaques ont été enregistrés aujourd’hui dans le monde ?
    C’est encore précoce pour faire des statistiques mondiales. Nous désirons faire ressortir que le 18 mars dernier, cela a fait un an qu’ont commencé les attaques dans la deuxième région du CHILI. En général, nous avons plus de 105 lieux(37villes, 26 villages, 20 hameaux, trois mines, 16, fermes, un vallon et deux anses) attaqués dans tout le CHILI , sans omettre les réminiscences brisant d’un coup tous les records de durée de leur présence au niveau mondial.

    Cela a t il quelque chose à voir avec les extraterrestres, ou s’agit il d’une expérience génétique ?
    Nous avons réussi à obtenir des vidéos et reportages d’atterrissages d’ovnis tout près des traces laissées lors des attaques, tantôt au CHILI, comme à PUERTO-RICO et MEXICO. Nous pouvons affirmer qu’il y a une coïncidence avec le phénomène  » ovni  » C’est pour cela que nous qualifions  » ces suceurs de sang  » comme  » entités  » non seulement en raison de leur intelligence et leur programmation, mais surtout par ce qu’ils sont capables de communiquer par télépathie activée avec les êtres humains. Cela n’est pas sans créer des problèmes psychosomatiques jusqu’au type de  » poltergeist  » avec leur seule présence.

    Pour l’heure, il ne faut pas penser qu’il s’agit d’une expérience génétique Terrestre, car nous ne possédons pas la technologie nécessaire pour créer un  » animal  » pensant qui pourrait dévoiler ses capacités de voler sans ailes, de pratiquer la lévitation comme l’ont affirmé bon nombre de témoins.

    A l’heure présente, il n’existe pas d’études séquentielles du matériel génétique en animaux par ce qu’il s’avère impossible d’en analyser l’ADN. Seulement se compte avec date spécifique d’une souris, de la levure et d’un protozoaire (organismes unicellulaire). Ceci dit nous continuons les rechercheset devons être ouverts à toutes les possibilités.

    Ou vont arriver vos prochaines recherches ?
    Pour l’instant continuer recueillir les rapports et les évidences physiques, initialement nous pensons que la présence de ces êtres  » entités  » seulement contribue au massacre des animaux.

    Maintenant, nous considérons la grande quantité de rapports qui nous indiquent les séries de conséquences sur l’être humain, ouvre une nouvelle inconnue que nous essayerons d’élucider. Réellement, nous ne savons pas ou nous conduirons les prochaines recherches. Seulement nous suivons le chemin que la présence de ces entités nous assurent comme programme.

    Docteur Virgilio SANCHEZ.

  7. André L. dit :

    Es-ce qu’il y a des données qui prouvent l’hypothèse extraterrestres ?

    Oui, il y a des témoignages de personnes qui ont vuent des extraterrestres et/ou des ovnis a l’oeuvre sur ses animaux, ont peut lire des témoignages dans des sites sérieux sur le web. Voici quatre données ainsi que le témoignage de Judy Doraty qui prouvent l’hypothèse extraterrestres.

    Premièrement, l’absence de sang dans l’animal souvent rapportée (une vache contient environ 12 à 16 litres de sang) complique singulièrement la question : afin de vider le sang d’une vache complètement, il faudrait lui couper la gorge, la retourner pendant que le cœur soit toujours entrain de pomper (désolé pour nos amis défenseurs des animaux…). Une opération qui prend du temps…

    Deuxièmement, les animaux mutilés sont apparemment balancés depuis les airs, ce qui explique également l’absence de traces (empreintes de pas, traces de pneus). On mentionne des cas où le mammifère est retrouvé sur le sommet d’une mont quasiment inaccessible. L’animal est apparemment capturé, mutilé et balancé par dessus bord, pas nécessairement du point où il a été capturée. Il semblerait que les mutilateurs ne prêtent pas attention à l’endroit où est déposée la carcasse. C’est tout simplement impensable pour une agence gouvernementale qui souhaite opérer dans la clandestinité ! Pourquoi ne pas embarquer la carcasse et s’en débarrasser à un endroit plus discret ? Pourquoi l’agence ne se procure-t-elle pas ses propres bovins au lieu de prendre tous ces risques inutiles ? De plus, depuis 1988, l’homme produit des clones de bovidés !

    Troisièmement, le phénomène des mutilations datant de 1967, comment concevoir un projet s’étalant sur plus de 30 ans avec autant de moyens et de risques entrepris ?

    Quatrièmement, bien que les lasers aient été produits au début des années 60, ceux-ci n’étaient pas capable de produire une telle précision dans les excisions rapportées, par exemple, en 1967 (cf. le cas de Lady).

    L’HYPOTHESE EXTRATERRESTRE
    Comme je l’ai fait remarquer plus haut, les mutilations sont souvent accompagnées d’observations d’OVNIs. Dans certains cas, d’étranges traces au sol près du cadavre de l’animal sont signalées dans les enquêtes de police (par exemple, le cas du 24 mai 1978 du policier Valdez).

    Dans d’autres cas, les Aliens sont carrément observés en train d’enlever le bétail : dans son documentaire datant de 1989 «Alien Life Forms», Linda Howe interviewe les membres d’une communauté qui affirme avoir aperçu des Aliens s’engager dans une activité d’enlèvement d’animaux. Le compte-rendu le plus impressionnant émane de Ron et Paula Watson de Mount Vernon, Missouri. En juillet 1993, alors qu’ils se relaxent sur la véranda, ils remarquent quelque chose d’anormal dans le pré. Se munissant de jumelles, ils voient d’abord une vache couchée sur le côté, comme paralysée. A proximité s’agitent deux êtres vêtus de gris avec de grosses têtes blanches. Une des entités lève les bras, ce qui fait instantanément monter le mammifère dans les airs qui s’engouffre alors dans un OVNI en forme de cône. Puis, l’engin se propulse et disparaît.

  8. André L. dit :

    Les rapports de mutilations animales émanent du globe entier, depuis le premier cas signalé en 1967, 10000 à 20000 têtes de bétail ont été retrouvées mortes et mutilées. Les pays les plus touchés étant le Mexique, Panama, Puerto Rico, le Brésil, l’Angleterre, la France, l’Allemagne, la Suède, l’Australie, le Japon, les îles Canaries, le Canada et – principalement – les Etats-Unis.

    Les animaux gisent dans leurs milieux naturels : (champs, prés, prairies). Il semble que personne ne c’est aperçu de la tuerie. Pas de traces aux alentours. Certains sont entièrement vidés de leur sang et de tout fluide vital. Les organes vitaux manquent, les os sont brisés à plusieurs endroits. Dans cette affaire l’insolite règne. Après analyse (des cadavres, des alentours et des témoignages) ont constate quelques faits étranges:

    · La langue et Les organes sexuels ont été prélevé de façon chirurgicale avec précision.

    · Le rectum laisse place à un trou béant.

    · Il manque parfois un ou deux yeux

    · Certaines plaies sont cautérisées

    · Le scalpel et le laser semblent avoir été utilisés

    · La multitude d’os cassés fait penser à une chute.

    · Des témoins ont vu des hélicoptères noirs non immatriculés voler au-dessus des lieux

    · On a retrouvé certaines traces parallèles ressemblant étrangement aux sabots d’hélicoptère.

    · Il n’y a pas de traces de morsures ce qui exclut la thèse de l’animal prédateur

    · Quelques observations font états de la présence d’ovni avant la découverte des cadavres.

    · Un niveau anormalement élevé de radiation a été détecté sur les lieux et cela avant que quiconque ne touche l’animal.

    Il semblerait, d’après les affirmations de la police et vétérinaires que les mutilations ont été réalisées avec une précision chirurgicale, ce qui exclu l’utilisation d’un couteau. Le laser pourrait être une explication mais difficilement utilisable dans un champ, sans que personne ne le remarque. Une vache possède de onze à quinze litres de sang. Pour la vider entièrement il faudrait couper le cou de la bête, la suspendre tête en bas, et attendre qu’elle se vide, sachant que le cœur doit continuer de battre. Le fait que de nombreux os soient brisés sur tout le corps fait penser à une chute de plusieurs mètres.

    D’autres éléments étranges viennent se greffer sur cette étrange mosaïque : les découpages sont symétriques, le bord des plaies est lisse et on signale une absence totale d’enlèvement de chairs. Encore plus énigmatique : les cadavres des animaux mutilés sont ignorés de la faune locale qui ne vient pas se nourrir dessus. Normalement, lorsqu’un bovin meurt dans un pâturage de cause naturelle, sa carcasse est nettoyée jusqu’aux os dans un laps de temps situé entre 24 et 72 heures selon les lieux, les activités humaines environnantes, le climat, etc…

    Dans la plupart des cas, aucune trace au sol (empreintes de pas, traces de pneus) n’est relevée. De plus, les témoins, quand ils ne sont pas inexistants, sont extrêmement rares.

    Confrontés à ces événements, la police locale, les experts (vétérinaires d’Etat et privés) ainsi que les paysans affichent une grande perplexité devant l’étrangeté de ces crimes, les motifs et les moyens employés par les mutilateurs.

    Concernant les vétérinaires, nombre d’entre eux ont décidé de ne pas parler des mutilations en public, le corollaire étant la peur du ridicule vis-à-vis des collègues de la branche.

    Ce mutisme s’explique, d’une part, par le fait que des apparitions d’OVNIs et/ou de mystérieux hélicoptères soient rapportées juste avant, pendant ou après l’acte de mutilation et que, d’autre part, les vétérinaires se trouvent face à des crimes pour lesquels les explications rationnellement et scientifiquement acceptables font cruellement défaut.

    *A noter que dans de nombreux cas, les mutilations ne sont pas rapportées en raison des coûts financiers directs des autopsies, les examens en laboratoire, la peur des paysans d’être ridiculisés par la communauté, et la mentalité de celle-ci qui cultive l’indépendance et le fait de n’avoir aucun compte à rendre à personne.

    LES BLACK HELICOPTERS
    Des hélicoptères peints en noir et sans marques d’identification ont souvent été observés à proximité des sites de mutilations animales. Ces engins appelés «black helicopters» outre-atlantique seraient la propriété du gouvernement américain et s’engageraient dans des missions clandestines.

    Les apparitions de Black Helicopters ont commencé en 1971. Surtout rapportés aux Etats-Unis, ils ont également été signalés évoluant au-dessus des crop-circles en Europe, durant la guerre du Golf ou dans la région sud de Denver, Colorado en 1995. Dans ce dernier cas, ils survolaient la ville à 23h00, à 01h00 et encore à 03h00 du matin à raison de trois à quatre fois par semaine. Pour les officiels – à en croire, par exemple, le Major Shawn Flora de Buckley AFB, interviewé par des journalistes de Channel 4 lors d’une émission du 14 février 1995, ces hélicoptères n’existent pas !


    Image d’un Black Helicopter filmé en Arizona en 1995

    Ainsi, de 1971 à 1985, les hélicoptères sont régulièrement signalés à proximité des sites de mutilations – avant, pendant ou après que ces crimes soient commis.

    Durant les années 90, les manifestations des blacks helicopters se sont multipliées. Ces dernières années, ils ont même survolé les agglomérations importantes, telle Denver, Colorado. Dans certains cas, les témoins ont rapporté qu’ils sprayaient les zones rurales et urbaines d’agents chimiques qui décimèrent cultures et bétail.

    Dans le cadre des mutilations qui touchèrent Albertville en février 1993, Jole Strawn, un rancher, affirme avoir aperçu des hélicoptères atterrirent sur le plancher des vaches une nuit. Il a organisé un réseau de victimes et affirme qu’il est en mesure d’identifier trois types d’hélicoptères impliqués dans les mutilations, dont le UH-60 Blackhawk et le Agusta Bell 212.

    De nombreux mammifères mutilés ont été retrouvés avec des peintures fluorescentes afin d’aider à l’identification dans le noir. Il est probable que le bétail soit repéré à l’avance, puis marqué d’une quelconque manière, afin que les mutilateurs opérant de nuit la plupart du temps, puissent repérer leurs proies.

    Les bêtes mutilées présentent toutes des marques corporelles ressemblant à celles qu’aurait pu faire un filin qui aurait servi à soulever les bestiaux, dont une meurtrissure particulière faite autour d’une patte. De plus, le poil est comme attaché sur le corps par bandes verticales bien précises, et la même patte est généralement brisée. Il y a donc des indicateurs que l’animal, après avoir été soulevé à une hauteur considérable, avait été relâché.

    Voici, selon moi, les raisons qui pousse le gouvernement a faire ses manoeuvres:
    Le projet secret, n’es qu’une façade, une habile méthode de désinformation du gouvernement Américain (services secret, militaires etc…), car ils savent bien, que se sont des extraterrestres qui font ses mutilations animals, mais ils camoufles se fait par des habiles manoeuvres, et ses habiles manoeuvres sert a désinformé la population, sais a dire ils effectuerais des missions clandestines d’épandage de produit chimique sur des zones rurales et urbaines et ses épandages servirais a décimé le bétail, sais une habile méthode, qui servirais a démontré (prouvé) a la population Américaine, que si sais vaches se font mutilé, hé! bien! sais a cause du gouvernement (services secret, militaires, etc…).

    Le gouvernement Américain (services secret, militaires etc…), ne savent pas les motivations qui poussent ses extraterrestres a mutilé ses animaux, et ils savent qu’ils peuvent pas protégé la population(les fermiers), car ils ne sont pas capable d’intercepter (d’attraper) les extraterrestres qui font ses mutilations.

    Pour appuyé se que j’avance, voici des vidéos(documentaires), qui attirent l’attention sur la responsabilité du gouvernement (services secret, militaires etc…) sur les mutilations animals. Je crois sincèrement et fortement que ses vidéos son un tissus de mensonge bien ficelé, et je crois que dans ses vidéos, les personnes qui raconte toute cette désinformation, travaillent secrètement (de façon anonyme dans ses vidéos), dans le seul et unique but, sais a dire, celui que j’ai expliqué un peut plus haut dans se texte écrit en bleu.

    Et quelle est le but ultime, de ses mensonges et de cette désinformation ?
    Je le mentionne, dans se forum, dans un autre sujet:
    Clique ici : http://ovni-enlevements.forumchti.com/commentaires-personnelmon-opinion-sur-differents-sujet-f5/quelle-sont-les-veritables-raisons-du-secret-des-gouvernements-de-plusieurs-pays-sur-les-ovnis-t38.htm

    Voici ses vidéos (documentaires), juger par vous même ?

    Dossiers Ovni 06 – Mutilations Animales 1/5

    Dossiers Ovni 06 – Mutilations Animales 2/5

    Dossiers Ovni 06 – Mutilations Animales 3/5

    Dossiers Ovni 06 – Mutilations Animales 4/5

    Dossiers Ovni 06 – Mutilations Animales 5/5

  9. bouquet dit :

    J’ai peur pour mes chats j’ai déjà vu un chiupacabra dans le jardin

Répondre à bouquet Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :