Argentine : Mutilation de bétail à Puelches

Argentina Cattle Mutilation PuelchesUn autre animal mutilé a été retrouvé dans un champ de la région de Puelches, à quelques 280 km de la ville de Santa Rosa, la capitale de la province de La Pampa. Le spécimen en cause était un Hereford, connu localement sous le nom « pampa raza» (race Pampa).
L’animal présentait des incisions typiques sur l’une de ses mâchoires, il manquait aussi une oreille et l’oreille interne, un œil et on avait enlevé toute la partie anale. L’évènement s’est passé au Ranch de Las Piletas. Le propriétaire qui travaille dans la zone déclare qu’on voit fréquemment des lumières dans la région et que durant une chaude soirée d’avril il était dans la cour accompagné de son fils lorsque la nuit « s’est brusquement changée en jour » tandis qu’un objet énorme et brillant tournait au dessus d’un enclos de bétail.

Terrifiés les deux témoins sont rentrés dans la maison et ont continué à observer les manoeuvres de l’objet, celui-ci a tourné au dessus quelques minutes puis a décollé dans l’espace à une vitesse vertigineuse. Aucun animal n’a été blessé à cette occasion.

Ils sont intrigués par le fait que même les chiens ne veulent pas approcher l’animal mort, pas plus que le cheval du fermier qui en dépit de l’insistance de son cavalier refusa d’approcher la carcasse. L’homme fut contraint de s’approcher de la carcasse à pieds.

Cet épisode ne le surprend pas le moins du monde parce qu’ils avaient vu les étranges incisions sur des cadavres d’animaux durant la vague de mutilation de 2002/2003

source : http://inexplicata.blogspot.com/2009/06/source-ceufo-date-none-given-argentina.html Quique Mario, CEUFO

13 Responses to Argentine : Mutilation de bétail à Puelches

  1. jean-claude dit :

    Dans ce récit, il est indiqué essentiellement trois choses :
    – que l’on voit fréquemment des lumières dans la région
    – une observation par le propriétaire des lieux et son fils, durant une chaude soirée d’avril,lorsque la nuit “s’est brusquement changée en jour” tandis qu’un objet énorme et brillant tournait au dessus d’un enclos de bétail. Au bout de quelques minutes, celui-ci a décollé dans l’espace à une vitesse vertigineuse et aucun animal n’a été blessé à cette occasion.
    – un cas de mutilation d’animal, sans doute récent, pour lequel il est également fait un rapprochement avec la vague de mutilation de 2002-2003.

    Qu’en penser ? Sans doute qu’il faut prendre tous ces récits de mutilation avec la plus extrême prudence et la plus grande circonspection. Ne soyons pas naïfs : bien sûr, dans le cosmos, comme sur notre planète, il y a des êtres avec différents niveaux de conscience… Cependant, l’on a pu comprendre que les « prédateurs » n’étaient plus autorisés à venir sur la Terre (depuis deux ou trois décennies ?).

    Alors ? Qui a ou quel groupe d’intérêts pourrait tirer avantage à discréditer le phénomène ovni ? Qui a intérêt à faire passer nos visiteurs extra-terrestres pour des gens malveillants et menaçants, alors qu’au contraire ils font probablement un extraordinaire travail en aidant l’humanité, dans la mesure de ce qui leur est permis de faire dans le respect de notre libre arbitre, notamment au niveau de l’environnement. Ils sont apparemment intervenus à Tchernobyl pour limiter les dégâts, si l’on peut dire. Il est probable que sans leur aide, notre planète serait à l’heure actuelle déjà invivable…

    Souvenons nous de deux exemples rapportés dans la revue Lumières dans la nuit (no 362 de novembre 2001 et no 298 juillet-août 1989), résumés ici d’une façon extrêmement condensée.

    Premier témoignage, celui du Pr Robert Jacobs, actuellement professeur dans une université américaine. Il fut le premier officier de carrière de l’U.S. Air Force spécialisé en photographie, à porter le « missile badge ». Il contribua au Missile and Space program, alors qu’il était officier chargé de mission optico-photographique au sein du 1369ème Escadron de photographie aérienne à Vandenberg, en Californie. De plus, il fut impliqué dans le secret absolu imposé par le gouvernement des Etats-Unis sur les ovnis.
    Son travail consistait à filmer la trajectoire des missiles à longue portée testés et lancés de ladite base. Il s’agissait surtout pour lui de filmer les fusées au cours de leur lancement. Ces documents photographiques étaient ensuite analysés et les résultats étaient transmis aux ingénieurs civils et militaires.
    Ainsi, en septembre 1964, ils filmèrent la montée d’une fusée Atlas. L’opération réussit parfaitement, et au bout d’un moment, l’équipe qui opérait, rassurée sur le bon déroulement du film, négligea de regarder l’éloignement de la fusée qui continuait cependant à être filmée grâce à un système de poursuite automatique. Le soir venu, les films furent développés à la base.
    Le lendemain matin, Jacobs fut convoqué dans le bureau de son supérieur, le major Mansmann, en présence notamment de deux hommes en costume gris.
    Le film fut projeté. Tout sembla parfait, jusqu’au moment où un objet inconnu, en forme de soucoupe volante à dôme, entra dans le champ de la caméra, s’approcha de la tête (qui contenait une charge nucléaire factice) de la fusée (qui progressait à 18 000 miles/heure), émit quatre puissants éclairs en faisant le tour de l’engin, puis ressortit du champ de la caméra.
    Le dernier étage de la fusée cessa alors de fonctionner normalement. Il quitta sa trajectoire suborbitale et s’effondra dans l’océan, très loin de son point de chute prévu. Consternation.
    Puis vint l’interrogatoire de Jacobs. Enfin son supérieur lui dit  » Disons qu’il ne s’est rien passé. Vous ne parlerez jamais de ce film à personne. Il n’y a rien eu du tout.Vous comprenez?  » Et encore, en le raccompagnant à la porte : « Vous n’ignorez pas combien il est grave d’enfreindre une consigne de silence. Ce que vous venez de voir n’existe pas. Ca n’est jamais arrivé ».
    Jacobs garda longtemps le silence, jusqu’au moment où il s’exprima publiquement d’abord en 1973, puis en 1982, puis en 1989. S’en suivirent des années de harcèlement.

    Le deuxième témoignage vient de Robert L. Salas. Diplômé de l’Air Force Academy en 1964, R Salas a servi dans l’U S Air Force jusqu’en 1971. Il avait alors le grade de capitaine.
    En 1967, il était officier de tir dans une base de missiles stratégiques, à Malmstrom, dans le Montana. Installé à vingt mètres sous terre, dans un poste de contrôle, il surveillait en permanence l’état de fonctionnement de dix « Minuteman » armés de têtes nucléaires et prêts à jaillir de leurs silos enterrés, en cas d’attaque soviétique.
    Le 16 mars 1967, le jour n’était pas encore levé, lorsqu’il reçut un appel d’un sous-officier qui, avec ses hommes, montait la garde autour des silos. Il lui apprit qu’il venait de voir des ovnis qui survolaient la zone. Quelques minutes plus tard, nouvel appel : un ovni était en vol stationnaire juste devant la porte d’entrée sur périmètre protégé.
    Au même moment, ses instruments de contrôle lui indiquèrent que ses « Minuteman » tombaient en panne, les uns après les autres (entre six et huit ).Malgré les procédures d’urgence prévues (mise en marche automatique d’un générateur auxiliaire, etc)l’anomalie persista. Lorsque Jacobs remonta à la surface, il apprit que l’objet lumineux qui avait stationné devant la grille d’entrée était en forme de soucoupe. Il émettait une lumière rouge et ne faisait aucun bruit.
    Dans un site de lancement voisin, c’étaient les dix Minuteman qui étaient tombés simultanément en panne, alors que des ovnis survolaient le site. Au total, c’étaient donc entre 15 et 18 missiles qui étaient devenus inutilisables.
    Là aussi, réunion avec le commandant et un homme du service de renseignement de l’Air Force. Celui-ci fit signer aux témoins une déclaration écrite par laquelle ils s’engageaient à ne révéler l’incident à personne -même pas à leurs épouses – et à ne pas évoquer ce sujet entre eux !
    Ultérieurement Salas a commencé à parler et a affirmé être en relation avec une douzaine de témoins qui peuvent confirmer son récit. L’un d’entre eux, Bob Kominski, a dirigé la commission d’enquête qui a étudié l’incident pour le compte de l’U S Air Force. Kominski a raconté par écrit à Sals, qu’à un certain stade de l’enquête, ses supérieurs lui ont dit : »Arrêtez tout. Laissez tomber. Ne faites plus rien sur cette affaire, et ne rédigez pas de rapport. »
    Voila pour cette synthèse des deux articles de LDLN.

    Tout semble donc indiquer que ces visiteurs disposent d’une technologie largement supérieure à la nôtre, et, c’est même une évidence. Si donc, ils voulaient être malveillants à notre égard, l’on peut penser qu’ils auraient pu l’être depuis fort longtemps…
    Quel est alors la motivation de ces gens qui les présentent systématiquement comme un danger ? Au fait, n’était ce pas le président Reagan, qui avait introduit cette notion de « guerre des étoiles » et qui voulait mettre en place dans l’espace tout un arsenal militaire ? Se rend on compte de ce que cela signifie en termes d’emprise sur la planète si un groupe d’origine terrestre, plus ou moins bien intentionné, arrive à imposer son pouvoir de façon monopolistique dans l’espace ?

    Alors, de grâce, considérons les choses de manière objective (pas toujours facile, bien sûr, surtout avec la désinformation ambiante) et réfléchie. Ne fantasmons pas, ne tombons pas dans la paranoïa et ne faisons pas le jeu, même involontairement, de ces forces « négatives ». D’ailleurs, il serait également permis de se poser beaucoup de questions sur cette histoire de grippe,dont on nous saoule,mais où l’on n’y voit pas clair du tout, mais alors pas du tout…
    Idem pour quelques autres thèmes.

    Les textes antiques de l’Inde parlent du Kali Yuga, l’âge sombre. Sans doute, sommes nous en train d’en sortir. En ce début de l’ère du Verseau, les forces antagonistes s’affrontent : les forces conservatrices, séparatrices, axées sur la division, la séparativité,la compétition, la cupidité, avec les récents développements qui ont conduit à la crise que nous connaissons présentement. Et les forces progressistes, porteuses de synthèse, de vérité, de vision plus unitaire, de justice, de coopération .

    N’oublions pas que les antiques textes de l’Inde parlent des « vimanas », ces vaisseaux volants. Où sont ils désormais ? N’oublions pas que l’Atlantide, d’un extraordinaire niveau technologique, est une réalité, même si elle a disparu en provoquant en quelque sorte son auto-destruction.
    Le choix nous appartient à nouveau : nos sociétés changeront elles ou irons nous à nouveau vers l’auto-destruction ? Soyons optimistes et gageons que nous saurons réagir in extremis et écouter la voix de la sagesse.

    Il est clair que la reconnaissance officielle du phénomène ovni (du vrai) et de la présence bienveillante de nos frères de l’espace changera la donne. Combien de temps encore faudra t’il attendre ?

    Mais les esprits évoluent. O miracle, le journal télévisé de France 2 d’hier soir n’a t’il pas évoqué (quoiqu’en des termes un peu étranges)les NDE, les expériences de mort imminente? A quand, un sujet sur les ovnis au JT ?

    Au vu du dernier numéro du Monde diplomatique (no 664 de juillet 2009), l’on croit rêver:un dossier spécial « Les extra-terrestres entre science et culture populaire ». Et l’on déchante, hélas. Cinq grandes pages finalement très décevantes. Dommage.

  2. Christophe dit :

    Merci Jean Claude pour ce petit rappel historique.
    Je crois qu’il est effectivement prudent de ne pas sous estimer l’agence technologique de nos voisins du cosmos.
    Une telle avance technologique sous entend que ces civilisations ont des milliers, voire millions d’années d’apprentissage. Ils ont donc vu naitre sur terre l’homo sapiens et ont suivi notre évolution jusqu’a ce jour.
    Les seules guerres que l’homme ait connu, sont celles qui c’est infligé a lui même.
    Le premier prédateur sur terre et les plus dangereux de tous, c’est l’homme.
    Alors pourquoi diable, avons-nous besoin de croire que le pire c’est l’autre.
    Seul celui qui ne veut pas voir n’a pas conscience que nous sommes regardés et étudiés par des non terriens. Et alors ?
    Je crois qu’il est rassurant de se dire que nous avons des grands frères qui veillent sur nous et que peut être un jour nous éviterons de nous auto détruire.

  3. UN chouka dit :

    UN gros bidule, ça peut resembler a un dirigeable dèrnier modèle ?
    Des hélicots qui se font tirer dessus par les fèrmiers, je crois avoir entendu ça, je crois ?
    En tout cas, il me semble ,qu’il ne faut surtout pas faire confiance a pèrsonne,car,ici déjas, il y a des bandits qui se déguisent en flics,en agents de sèrvice et autres représentants et agressent les naifs chez eux qui en plus leurs ouvrent naivement leurs portes 😀
    AHHHHH, cette konfiance 🙂

  4. Stef dit :

    Moi c’est surtout vos commmentaires que je prends avec prudence. Vous semblez embarqués dans plein d’idées assez halucinantes (les E.T nous protègent ; Ils ont limités les dégats à Tchernobyl etc…). Je veux bien croire que des êtres intelligents nous étudies, mais de la à croire un peu tout et n’importe quoi …
    Ce qui est sûr c’est qu’il faudrait compter d’abord sur nous pour sauver la planète d’un désastre écologique.

    • delavega dit :

      Bonjour Stef,
      Le phénomène OVNI possède une composante religieuse car il apporte un espoir à une angoisse.
      L’angoisse peut prendre diverses formes comme une guerre, la pollution de notre planète et sa conséquence un dérèglement climatique accéléré.

      L’espoir est la prise en charge par des êtres supérieurs de nos problèmes pour aboutir selon les personnes croyantes à un sauvetage de la Terre, de l’humanité etc…

      Ces idées prennent leurs origines dans des évènements fondateurs dont le plus vérifiable est celui qui s’est déroulé sur la base de missiles stratégiques de Malmstrom aus USA (lire le commentaire de Jean-Claude).

      Il légitime par conséquent de chercher à expliquer le but poursuivit par nos visiteurs après 60 ans d’investigations.
      Le danger comme toujours est de tomber dans un anthropocentrisme religieux.

  5. UN chouka dit :

    Comme pensent cèrtains auteurs ,il y aurait des etres cachés sur terre qui se préoccupent de la santé de la planète,et d’autres qui se préoccupent surtout des bénéfices de leurs affaires sans se préoccuper des effets de leurs actions sur l’environement ?
    C’est peut etre un peut radical cette façon de voir l’activité zhumaine, mais il faut bien reconaitre qu’il y a du bon sens là dedans ?
    En tout cas, a mon humble avis, »pour sauver la Terre « il doit faloir « Beaucoup de fric »(d’énèrgie propre ) et du temps pour laisser les soins faire leurs effets?

  6. delavega dit :

    L’hypothèse selon laquelle les mutilations de bétail sont liées aux multiples essais nucléaires qui ont eu lieu dans l’atmosphère au début de l’âge de la bombe me semble crédible. Car les organes prélevés sont souvent des muqueuses qui sont riches en informations biologiques.
    Comme l’accélération du phénomène OVNI débute avec la bombe atomique, nos visiteurs s’informeraient sur les éventuels mutations génétiques que cela aurait pu entrainer. Il ne faudrait donc voir aucune malveillance à notre égard.

    Maintenant que se soit l’armée américaine, plutôt qu’une puissance extraterrestre ne change rien à cette idée.

  7. Stef dit :

    Vous me faites un peu hallucinés avec toutes vos croyances sur les E.T.
    Déjà que les gens ont du mal à croire qu’il est possible qu’ils nous visitent. Vous discréditer encore plus le phénomène à mon avis.
    Je pense pas que l’on puisse dire aujourd’hui leurs réelles intentions. On peut être sur qu’ils ne sont pas d’ici.
    Je pense pas non plus qu’il soit bon de croire qu’ils nous protègeraient de nous même (d’un point de vue écologique etc…).
    Je serais à leur place j’étudierais simplement la Terre et leurs habitants pour en tiré plus de connaissances personnelles. Mais j’éviterais un maximum de m’impliquer dans la vie de leurs habitants. C’est exactement ce qu’il semble se passer d’après tout ce qu’on observe.

    • delavega dit :

      Bonjour Stef,
      A vrais dire, je préfère une personne telle que vous qui garde les pieds sur Terre, à une personne qui cherche à travers le phénomène OVNI une réponse à ses angoisses.
      Cela dit, vous ne faites que constatez les choses évidentes du phénomène OVNI sans prendre la peine de réfléchir dessus.
      Je conçoit ce blog comme une plateforme de réflexion ou tout le monde à sa place.
      Pour moi et d’autres, le phénomène OVNI agit selon une politique bien établie de discrétion afin de nous étudier.
      Jusque là je pense que vous êtes d’accord.

      Ce sont les buts de cette étude qui pose problème, car évidemment il y a toujours des buts.

      Je pense que d’ors et déjà nous pouvons avoir une idée de ces buts en avançant prudemment et sans tomber dans certains délires.
      Mais pour cela il faut faire preuve de courage intellectuel car on devient vite la risée de ceux qui ne font que constater les choses tels que vous.

      Effectivement, je persiste, nos visiteurs pourraient être partie prenante dans notre évolution future.

      Cela peut inspirer de la moquerie, mais c’est l’apanage des idées résolument nouvelles.

      Mais à la différence d’autres qui ont cette même idée, je n’en fais pas une fixation afin de pouvoir évoluer vers d’autres hypothèses moins plaisantes.
      Bref je pense résonner froidement en évitant toute dérive religieuse.

  8. jbat dit :

    Je vais devoir rejoindre l’opinion de stef, parce qu’il me semble qu’il y a trop de « nous savons tous » dans les allégations d’ici.

    Donc, rasoir d’Occam oblige, tranchons.

    Ils sont là, depuis mettons 50 ans, et nous sont incommensurablement supérieurs. Normal, pour venir jusqu’à nous, faut de la technique.

    Et là, eux si supérieurs, se contentent de se tailler des steaks au milieu de la nuit, dans les parties basses de préférence ? Traverser les années lumières et faire oeuvre de boucher ? Meme au laser ? D’assombrir le ciel d’illustres inconnus, au milieu de nulle part, puis de tailler le croupion d’une poignée de vaches ????

    Suivre les progrès des explosions nucléaires, quelle idée … C’est plus simple avec un sat, une poignée de drones et des capteurs alpha, béta, et gamma. N’importe quelle république bananière peut le faire, alors eux ????

    Je crois que la question à se poser n’est pas pourquoi, mais pour qui.

    Redevenons cartésiens, mes frères humains, je vous en conjure. Et demandons nous à qui profite la supercherie.

    • delavega dit :

      Bonjour jbat,
      Désoler mais dans les lignes suivantes je risque d’être un peu soulant!
      Mais il faut savoir de quoi on parle.

      Le rasoir d’Occam oblige à prendre en compte toutes les hypothèses possibles.
      Une hypothèse doit s’efforcer de servir d’explication à toutes les manifestations reconnues comme réelles d’un évènement OVNI.

      C’est donc l’hypothèse la plus simple qui remporte la palme, à condition qu’elle rende compte de l’évènement OVNI sous tous ses angles.

      Bref il est si facile d’oublier les aspects gênants d’un problème pour le faire rentrer dans une explication simple.

      En ce qui concerne le QI mythique de nos visiteurs qui ferait passer Einstein pour un demeuré, là encore il faut savoir mettre la pédale douce.

      Qu’ils nous soient incomparablement supérieur pour ce qui est de la technologie, c’est une évidence.
      Mais pas forcément pour ce qui est de l’intelligence, car un super développement technologique n’a pas forcément besoin d’une super intelligence. Je ne dirais qu’une seule chose en ce sens:
      regardez l’homme de cromagnon, qui fut le premier homme moderne, ne vivait-il pas dans les cavernes, ses outils n’étaient-ils pas en pierre?
      Maintenant le voilà qui invente la physique quantique et d’autres trucs absolument infernales à comprendre.
      Donc exit le super QI.
      Par contre, nos visiteurs nous sont forcément supérieurs en ce qui concerne l’éthique.
      Y a pas photo, sinon ils se seraient auto détruits comme nous risquons de le faire.

      Pour ce qui est des buts suivis par nos visiteurs, je vous engage à lire ce que j’ai écrit à Stef si vous êtes encore là à ce niveau de lecture.

      Maintenant, pour ce qui est d’être cartésien, je passe d’habitude pour une personne briseuse de rêves.

  9. UN chouka dit :

    Je me demandes en fin de compte si les témoignages de gens agréssés par « les tueurs d’animaux » sont bien tous rapportés ,ou si ceux qui ont des choses différentes ou plus rationelles a dire ,peuvent toutes le faire librement , si les « médiats » controlent autant les infos ?
    Au Mexique par exemple(mais ayeur,il peut peut etre en etre de meme ?),il semble que les « organes de l’état » sont particulièrement (lol) corrompus ?
    Ou dit autrement,il semble plutot que ces organes seraient plus aux sèrvices des »mafias » que du peuple 😀
    Je ne peus m’empécher de repenser aux »honorables sèctes » de ma jeunesse qui avaient le soutien incon-ditionele des bonnes gens .

  10. UN chouka dit :

    Bon, je me disais ce matin encore, que je ne sais évidement absolument rien ,puisque, j’aprend au mois une chose nouvelle chaque jour………………….:-)
    Mais je me souviens aussi pour avoir apris comme tout le monde des choses a l’école, qu’il ne suffit pas de savoir,meme trés bien un sujet,mais qu’il faut aprofondir parfois longtemps par la pratique aussi? 😉
    Ainsi, il me semble qu’un humain découvrant un alien,s’il le peut, ne comprendra surement pas tout de suite ce qu’il est ,il me semble ? 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :