A-t-on déplacé la Zone 51 ?

area51La plus célèbre ou tristement célèbre base militaire du monde, la zone 51 du Nevada fait une fois de plus l’objet de spéculations sauvages. Le bruit continue de courir que la base a été soiut fermée ou qu’on a déplacé ses projets les plus sensibles vers d’autres endroits moins visibles.
Il y a vingt ans ce mois-ci, Eyewitness News a ouvert une enquête qui a mis Area 51 sur la carte. La raison pour laquelle Area 51 est devenu un nom familier sont les allégations qu’il s’y trouve des soucoupes volantes – des choses fabriquées « ailleurs ».

Voir la vidéo (en anglais)  et la traduction de son contenu :


Dans les cercles de l’aviation, beaucoup de gens prétendent que cette histoire est de la désinformation pure, concoctée par les militaires pour détourner l’attention de quelque chose d’autre qui se passe là bas. Si c’est le cas, alors cette tactique c’est certainement retournée contre l’air force car suite à l’histoire des soucoupes volantes, la zone 51 est devenue célèbre dans le monde entier et est toujours l’objet de l’attention.
Des pilotes civils et d’autres témoins oculaires ont vu d’étranges choses dans le ciel autour d’un espace aérien règlementé qui chevauche la frontière du Nevada et de l’Utah. Si une base se cache dans ce désert, elle n’est certainement pas facile à repérer.
Contrairement au rapports persistants des médias, la base secrète la plus célèbre du monde, la Zone 51 se porte très bien. Un article de 1997 du magazine Popular Mechanics prétend que l’ensemble de la zone a été fermé et déplacé à l’est de l’Utah, de manière à ce que les militaires puissent travailler sur un avion spacial secret. C’est faux.
Presque quotidiennement, des avions sans marque transportent des employés depuis un teminal à McCarran jusqu’à Groom Lake. Des bus avec des fenêtres fumées arpentent toujours la longue route gravelée. Les photos satellites montrent que l’installation, c’est le seul terme que va utiliser le gouvernement, fonctionnant à Groom Lake est plus grande que jamais avec de nouveaux hangars et d’autres installations.

Cela signifie que l’industrie artisanale qui s’est développée autour de la base continue de se développer. A Rachel, la petite auberge A’Le’Inn vend toujours ses gadgets et marchandises « extraterrestres ». À l’autre bout de la Extraterrestrial Highway, le rival Zone 51 Centre de recherche vend ses marchandises à l’ombre d’un robot alien de 30 pieds de hauteur.
Des types curieux, armés d’appareils photos et de lentilles de haute puissance trainent encore à travers le désert ou escaladent les montagnes pour avoir un aperçu de la base.
En 2005 le surveillant militaire Chuck Clark a appris à la dure que la zone 51 est toujours en place et fontionne. Il a découvert une série de capteurs cachés sur les terres publiques, à des kilomètres des limites de la base. Après les avoir montrés à l’I-team, sa maison a été perquisitionnée par les forces anti-terroristes.
Les choses prennent un tour radical en 1989 quand un homme nommé Bob Lazar fit la courageuse déclaration qu’il avait travaillé sur les soucoupes volantes dans une installation appelée S-4 dans le complexe de la zone 51.
Depuis que Lazar a raconté son histoire, le monde s’est frayé un chemin vers la porte de la zone 51, ce qui pourrait être une raison valable pour eux de déplacer leurs projets les plus sensibles vers un endroit plus discret qui attirerait moins l’attention.
« Tout le monde connait la zone 51 et Groom Lake, mais ce qui est intéressant est que je pense qu’il n’y a plus rien là bas » dit l’ancien pilote de la CIA John Lear.
Lear a fait plus que quiconque pour mettre la zone 51 sur la carte. Il sait qu’il y a toujours des programmes en cours là bas, mais il suspecte que la plupart des projets sensibles, ceux qui impliquent la technologie la plus exotiques, peut être ressemblant à des soucoupes volantes, ont été déplacés.
Lear pense que certains des travaux les plus avancés sont maintenant effectués dans une installation soeur, la zone 52, dans le Tonopah Test Range. Il a également des soupçons au sujet d’une installation auxiliaire appelé Camp de Base, qui est à mi-chemin entre les zones 51 et 52. L’établissement est strictement interdit aux étrangers et à ceux qui travaillent à l’intérieur ne parlent pas de ce qu’ils font.
Il est même encore plus intrigué par une vaste et éloignée section du désert de Wendover, Nevada sur la frontière Utah-Nevada. Lear, un pilote confirmé dont le père a inventé le Lear Jet, a encore de nombreux amis dans le monde de l’aviation, qui lui parlent d’avoir vu des pistes camouflées qui s’ouvrent au milieu de nulle part.
« Alors que les pilotes atterrissent, ils me disent –alors qu’ils vont être guidés par le radar à 500 pieds — qu’ils regardent en bas et c’est comme le désert ou un paysage normal, et tout à coup, ça s’ouvre comme ça et ils voient une piste » a-t-il déclaré.
Une recherche dans la zone au sud de Wendover n’a trouvé aucune preuve de pistes ou d’installations militaires, alors que d’autres cherchent aussi.

Les Ufologues de l’Utah, peut être languissant de leur propre zone 51, ont proposé que l’expansion massive prévue du terrain de Dugway fait partie du programme de création d’une nouvelle zone 51. Ils notent aussi que la base aérienne Michael, qui contrôle l’espace aérien au sud de Wendover, a comme Dugway, été le site de très étranges choses vues dans le ciel, incluant des appareils de type soucoupe et des rayons de lumière qui semblent émaner du sol.

La seule chose que nous ayons appris en courant après la zone 51 est que nous avons peu de chance de trouver quelque chose à moins qu’ils veulent que nous sachions.

« S’ils se passe quelque chose là bas et qu’ils ne veulent pas que les gens le sachent, ils n’en sauront rien. Cela n’arrivera pas » a déclaré T.D. Barnes, le spécialiste de la zone 51.

Barnes a travaillé pour la CIA en tant que spécialiste radar à la zone 51 pendant plusieurs années et est le président d’une organisation appelée les Roadrunners, anciens employés de Groom Lake qui sont aujourd’hui plus libres de parler de ce qui s’y passait parce que certains dossiers ont été déclassifiés.

Nombreux sont ceux qui pensent que, comme l’histoire des soucoupes volantes a été créée pour désinformer, de la même manière on a créé l’histoire de la fermeture de la base. Cela a probablement dissuadé bon nombre de personnes d’aller la visiter, ce qui signifie moins de maux de tête pour la base. Le fait est que la Zone 51 est bel et bien vivante et qu’il n’y a rien de tel dans le monde.

Reporter Chef d’enquête George Knapp et journaliste chef photo Matt Adams
I-Team: à la recherche de la nouvelle Area 51
Source : http://www.lasvegasnow.com/Global/story.asp?S=10326084

Publicités

One Response to A-t-on déplacé la Zone 51 ?

  1. MacGregor dit :

    Bonjour,
    Au sujet de la base 51, voilà un curieux mais prévisible nouvel épisode!!
    Les américains ne savent plus quoi inventer pour se rendre intéressants.
    Je crois que la base 51 est en réalité une base de recherche et de développement d’armes ultra sophistiquées, qu’elle n’a jamais abrités d’ovnis récupérés et qu’aucune technologie extraterrestre n’y est utilisée.
    Comme les gens commencent à se désintéresser de cette base, on dit maintenant qu’elle a été déménagée en la base 52. Comme ça on en remet une couche.
    Pareil pour les ovnis. En réalité ils n’exitent que dans l’imagination de ceux qui exploitent ce filon..Jamais ils n’ont été d’origine extraterrestre…
    C’est mon opinion.
    A bientôt

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :