Crash OVNI en Russie 1991

russia1991Résumé :

Nous sommes dotés par l’ex-République socialiste soviétique d’un excellent rapport de crash de soucoupe volante. Les travaux des ufologues Nikolay Subbotin et Emil Backurin nous font part d’un crash dans le « Shaitan Mazar », dénomination russe pour « tombeau du diable ». Le Shaitan Mazar est situé dans le Tien Shan, les montagnes du Kirghizistan, près de la frontière de la Chine. Cet événement est bien documenté, avec des dessins, des photos et des témoignages oculaires.

Un Ovni gigantesque envahit l’espace aérien russe:

L’incident du Tombeau du Diable a commencé le 28 août 1991, peu de temps avant 17 heures, un très grand objet d’environ 600 mètres de long et 110 mètres de diamètre est apparu sur la mer Caspienne, figurant sur les écrans radar de la station sur la péninsule de Mangyshlak . Les calculs radar ont montré l’objet se déplaçant à la vitesse de 6300 milles à l’heure, à une altitude de 21000 pieds.

Réponse Militaire :

L’alerte OVNI mis les militaires en action immédiatement. Deux MiG 29 combattants ont été détournés d’une mission de routine, et deux autres ont été appelés en urgence de la péninsule. Les pilotes ont reçu l’ordre de tenter de forcer le vaisseau à atterrir et si il refuse d’obtempérer, de l’abattre. Les commandants militaires de vol ont donné aux avions les coordonnées d’interception.

Objet Géant aperçu :

Ils allaient rencontrer l’objet inconnu au dessus de la mer d’Aral. Accélérant vers la position, les Migs eurent l’objet sur leurs écrans radars. Quand ils atteignirent la portée visuelle, ils furent choqués de voir un gigantesque objet gris métallique, de forme allongée. Le chef d’escadron somma « l’ami ou ennemi » de répondre et ordonna au vaisseau inconnu de descendre en piqué derrière le Mig de tête et le suivre à l’atterrissage. Il n’y eut pas de réponse de la part du vaisseau.

Ordre de faire feu :

Les officiers de haut rang décidèrent de tirer des coups de semonce sur son chemin de vol, pour l’obliger à suivre le Mig dans un atterrissage en sécurité. « Fermez des deux côtés » « Volez en parallèle à la cible et tirez des coups de semonce sur sa trajectoire » furent les ordres exacts donnés au chef d’escadron des MIGs. Les avions ont immédiatement répondu par la fermeture de 800 à 500 mètres. Ils étaient prêts à faire feu.

Commandes désactivées :

Alors que les pilotes appuyèrent sur la gachette, il n’y eut pas de réponse de leurs commandes, le système électrique ne répondait plus ! Les commandes du cockpit étaient mortes, et les moteurs commencèrent à toussoter. L’objet commença à s’éloigner des MIGs. Les avions étaient maintenant non opérationnels. Leur état fut communiqué par radio au quartier général, et on leur ordonna de ramener leur avion à la base, et d’abandonner la chasse à l’OVNI intrus. Les radars au sol continuèrent à suivre l’objet.

L’objet disparaît des radars :

Environ 45 minutes après son apparition soudaine, l’Ovni disparu simplement des écrans radars. Malgré qu’ils aient été secoués par les évènements déstabilisants des derniers trois quarts d’heure, il y eut un sentiment de soulagement parmi le personnel militaire que ce qui avait envahi leur espace aérien et neutralisé leurs jets les ait quittés. C’était la fin de l’OVNI géant, n’est ce pas ?.

mazarsite

Rumeurs de Crash :

Bientôt des rumeurs commencèrent à se répandre à propos d’un objet énorme qui se serait écrasé dans les montagnes du Tombeau du Diable (Shaitan Mazar). Les habitants des villages autour de Karakom témoignèrent qu’un objet de taille immense avait rencontré son destin au fond des montagnes à l’est, dans une gorge rocheuse appelée « le Tombeau du Diable » Ces histoires devinrent tellement répandues qu’une expédition fut formée pour faire une dangereuse randonnée dans les profondes forêts montagneuses afin de trouver cet étrange appareil.

Débuts de l’expédition :

Une expédition voyagea pendant deux semaines à travers les montagnes. Des rumeurs commencèrent à parvenir au groupe par des messagers que plusieurs des habitants locaux avaient trouvé le site exact du crash mais qu’ils avaient été brûlés et que leurs montres étaient tombées en panne. Pour les locaux ceci apporta au site un stigmate négatif mais ce fut le genre de nouvelle qui engagea encore plus le groupe à trouver le site désormais interdit.

rusros2

Les expéditions trouvent l’appareil :

On découvrit que la Force Aérienne Russe avait trouvé le site du crash en novembre 1991 !

Tandis qu’ils tentaient de de hisser une partie de l’objet depuis une banque couverte de neige, l’hélicoptère s’est écrasé, tuant tout le monde à bord. L’hiver russe étant imminent, l’Air Force déclara que de nouvelles tentatives de récupération de l’engin ne seraient pas prévues avant le printemps. Ca pouvait être ça ! Cette nouvelle information était le catalyseur nécessaire pour amener une nouvelle vigueur et détermination au groupe de recherche d’OVNI. Ils allaient planifier un nouveau voyage terrestre, mais il fallait battre de vitesse le gouvernement sur le site sinon les découvertes seraient pour toujours cachées à la connaissance du public. La seconde expédition trouva le site du crash. « Il était là, un vaisseau venu d’un autre monde ». Aussi, l’engin émettait encore une sorte de champ d’énergie. Le membre de l’expédition Emil Bachurin dira , « vous pouviez le sentir tout autour » L’équipe était encore à 1,500 mètres de l’engin mais on pouvait encore discerner sa taille incroyable même à cette distance. Alors que le groupe s’approchait à environ 1,000 mètres de l’appareil, ils étaient écrasés par un sentiment de terreur et d’anxiété. Alors qu’ils continuaient d’approcher du vaisseau ces ressentis créaient une fatigue immense.

L’OVNI gigantesque de 1991 n’était pas une illusion, il avait été confirmé par radar, et vu par quatre pilotes, qui le décrivirent en détails. La seconde expédition avait trouvé l’engin et dessina des croquis et des schémas de celui-ci. Ils avaient méticuleusement reproduit les marques aliénigènes sur sa queue. Pendant quelques instants fugaces, les espoirs de toute la communauté OVNI ont été atteints.
article de Billy Booth site http://ufos.about.com/
Traduit de l’anglais par Era
sigara02
russianexpedition

Participants à l’expedition de Shaitan Mazar. (L to R)
Oleg Murashev, Nelli Slugina, Anton Bogatov, Nikolay Subbotin, Alexey Kostenko, Emil Bachurin.
Photo by Maxim Slugin., Copyright by Nikolay Subbotin © and Russian UFO Research Station ©, 1998.

http://www.rense.com/ufo/russianros.htm

Suggestion de lecture :

The Best UFO Crash cases

The Best Physical Trace Cases

9 Responses to Crash OVNI en Russie 1991

  1. Pierre Azam dit :

    Bonsoir,
    Je viens de lire cet article concernant la détection d’un objet volant, qui visiblement n’était pas de nôtre monde.
    Je voudrais souligner quelques points qui me paraissent anormal.
    Réaction des militaires face à cet incident: quatre appareils sur cet objet, qui demandent d’atterrir.
    C’est enfantin, car un vaisseau venant d’un autre monde ne nous obéira jamais.
    Autre réaction anormale: ouverture du feu sur quelque chose qui a une autre technologie qu’une technique terrestre, et qui de surcroît n’a montré aucune agressivité, au vue de lecture de l’article.
    Commandes désactivées, neutralisation des circuits électriques.
    Cet engin à prouvé, qu il pouvait se défendre, sans tirer le moindre coup de feu.
    Donc, supériorité technique, bien au delà des nôtres.
    Mais , toujours cette réaction d’attaque avant de savoir.
    Quand au crash, est-ce le même appareil?
    Plus de nouvelles de la suite de l’enquête?, ou est passé l’engin, cela demande réflexions.
    Cordialement.

    • blitzel dit :

      Exact, on ne nous montre que ce qu ‘on veut bien nous montrer! Ce qui est vrai c’est que dans beaucoup d’opérations d’interception d’ovni, les militaires tentent de faire feu après s’être manifesté verbalement ou autre et les objets captent les actions et les paroles et réagissent en conséquence!
      Quant à l’appareil ovni détruit c’est peut être un autre ou un canulard qui permet d’affirmer que l’ovni a bien été descendu! C’est finalement une conclusion qui met de la confusion!
      S’il y a une vérité il ne faut pas l’attendre du côté des responsables locaux.

  2. jbat dit :

    Et puis ???

    C’est trop beau, une poursuite, une épave, des écritures, des effets encores sensibles, alors que s’est-il passé ensuite ?

    Qui a fait le croquis, qu’est-il devenu ?

    • garrigos dit :

      salut je suis le témoins privilégier de cet engin…
      a cette époque j’avais 20 ans en juillet 91
      j’ai vu un vaisseau dans le ciel qui devait bien faire 3 km de long
      et au moins deux de haut il a traversé mon ciel visible (soit environ 60 km en 1minute 10 seconde ) et j’ai évaluer son altitude a 30 ou 40 km il y avait a l’arrière de l’engin 3 grosse tuyeres emmetant un rayonnement bleu intense

      et le clou du tableau je n’était pas seul je me trouvait dans la cours du lycée hotelier de poligny (lycée hyacinthe friant) dans le jura et nous étions 300 lycéens a voir le phénomène se soir là
      aux actualités le soir ils nous ont dit qu’une fusée russe s’était écraser dans la taïga soviétique
      si ce que j’ai vue ce soir là était une bête « fusée russe » je peut aussi dire que mes noix sont de forme carrée et que je suis le pape jean paul 2 réssucité des mort!!!
      ce que j’ai vue était une forterresse métalique énorme et…surtout… volante de la taille d’une capitale européenne
      il y avait des milliers de lumières comme pour une ville immence

      ce n’est pas une fourberie c’est la vérité pure
      on nous ment et le pire c’est que tout le monde s’en fou!!!
      voila mon mail pour me contacter didier.garrigos@gmail.com

  3. Era dit :

    Bonsoir Pierre, merci pour vos réflexions.
    Les humains et les militaires en particulier ne sont pas réputés pour être très sages. D’autre part rien de surprenant qu’ils soient prêts à faire feu sur un appareil inconnu qui viole leur espace aérien qui ne répond pas aux semonces, n’oublions pas que nous sommes en pleine guerre du golfe.
    Quand à savoir si il s’agit du même objet, nous ne disposons malheureusement que le récits des témoins, de quelques croquis. En ce qui concerne le devenir de l’appareil, il va de soi que l’armée Soviétique aura fini par le récupérer, auquel cas il ne faut pas s’attendre à avoir des informations.

    @ jbat :

    Les participants de l’ expedition à Shaitan Mazar :
    Oleg Murashev, Nelli Slugina, Anton Bogatov, Nikolay Subbotin, Alexey Kostenko, Emil Bachurin.
    Je vous ai mis la photo au bas de l’article.

    Je viens de voir que cette info avait été relayée sur le site armées.com en juillet 2008
    http://www.armees.com/OVNI-bientot-un-phenomene-banal,29091.html

  4. jbat dit :

    Wouahhhhhhhh, je suis bluffé par l’article cité (armee.com). C’est pas tout les jours qu’un tel organe relaie une information. Il est vrai qu’il réfute par avance l’histoire, mais il la cite quand meme.

    Merci Era, de votre information.

    Ca me rappele un vieux reportage, non traduit je crois, qui montrait une équipe de l’armée rouge en récupération d’un disque écrasé, filmé caméra à l’épaule, avec des images assez bluffantes. Faudra que je retrouve là aussi ma source.

  5. UN chouka dit :

    Lorsque je me dis que dés les années 60 au moins, des essais de propultion etaient réalisés a l’aide de réacteurs nucléaires au travèrs desquels passaient dirèctement de l’hydrogène liquide,donc poluaient dirèctement l’ambiance (a fond les saltés), je me dis que depuis, des progrés ont du etre fait dans le sens des pèrformances ,et peut etre je l’èspère dans la dépolution ?
    Déjas, les auteurs parlaient du désèrt du Névada dans lequel, ces éssais etaient réalisés en secret .
    De tels dispositifs, ne peuvent qu’etre tenus au secret 😀
    les conséquences sur l’environement, sont peut etre bien plus importantes que ce que le commun peut immaginer?………………………………
    voila peut etre que les OVNIS ne sont peut etre pas aussi mystèrieux que ce que cèrtains voudraient nous le faire croire ?
    Que ces installations soient secrètes et meme privées ,ne m’étonerait pas le moins du monde 😉

  6. Quenoy Williams dit :

    Bonjour je cherche à joindre le Professeur B. Smerdov qui à travailler ou qui travaille sur la mer D’Aral Merci williams.quenoy@gamil.com

  7. blitzel dit :

    Ah,un complément! il est totalement vraisemblable qu’ils (miliaires) n’ont pas pu récupérer quoique ce soit vu que l’ovni n’a pas pu être descendu (système de tir off ! la stupidité est une marque de fabrique humaine pas, extra-terrestre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :