3AF : une société savante s’attaque au problème OVNI

Posté par Michel Ribardière, jeu 02 octobre 2008 à 13:17:40

France : pugnacité et loyauté

Après  la mise en ligne progressive par le CNES-GEIPAN des affaires d’observations d’OVNIs réalisées en France au cours des trente dernières années, d’autres institutions publiques européennes comme au Royaume Uni et en Italie, ont décidé de procéder aux mêmes ouvertures. Un bémol est évidemment appliqué pour les  affaires considérées comme « trop sensibles », relevant de la sûreté nationale. On ne peut espérer les trouver à un niveau de déclassification tant que certaines de leurs caractéristiques portent atteinte à la sécurité nationale. En France, ces affaires sensibles ne se situent pas dans la musette de notre GEIPAN qui possède suffisamment d’observations à analyser. Et elles ne sont pas forcément utiles, si l’on considère le nombre restant des affaires pour l’instant non élucidées.

C’est dans ce contexte d’ouverture à l’international qu’il faut dorénavant compter. Tandis qu’en France, une initiative institutionnelle ou semi-institutionnelle se déclare opérationnelle afin d’évaluer au plus haut niveau toute l’importance du sujet P.A.N. Cette initiative de l’association 3AF, indique que des réflexions et des recherches complémentaires aux études du GEIPAN sont opérées dans les sphères supérieures. Depuis le mois de mai, la société savante 3AF (Association Aéronautique et Astronautique de France) s’est lancée dans la formation d’une 19ème commission : la 3AF-PAN

Cette initiative démarre avec la création depuis le mois de mai d’une commission d’étude des **PAN. Il est intéressant de noter que la réunion d’un tel comité d’experts pourrait avoir pour ambition de changer la donne informationnelle et intellectuelle portant sur l’origine de certaines manifestations qui n’ont pour ainsi dire « rien de naturel ». Une donne avec ses conséquences qui ne semblent pour l’instant pas conformes à ce que la rationalité de notre pensée devrait pourtant en déduire. Il n’existe pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

La formation d’une commission d’étude de ce niveau sur un tel sujet et composée de membres aussi éminents ne peut décemment avoir d’autres objectifs que de pousser en direction de la reconnaissance d’une réalité difficile à accepter et cela quelque soit son prix. Au bout du compte, les positions intellectuelles de ces experts, qu’elles soient ou non partagées par la majorité pourraient bien constituer le substrat sur lequel nos évaluations collectives futures concernant le sujet des P.A.N et ses implications sur notre réalité, se déploieront légitimement.

Parmi les challenges que comportent de telles ambitions, celui qui consiste à préparer le terrain pour qu’un jour nos institutionnels, enfin informés, puissent aborder l’inabordable, avouer l’inavouable, parler sans langue de bois, du sujet qui fâche ou qui effraye par ses conséquences sur nos perspectives spirituelles, le sujet concernant les présences d’intelligences non terrestres dans notre environnement. Le comité se donne-t-il plus ou moins directement pour tache de faciliter l’officialisation de leurs présences, l’hypothèse considérée comme la plus pertinente dans le rapport COMETA?

Nous voici au commencement d’un troisième millénaire qui malgré des perspectives inquiétantes dans diverses secteurs s’avèrera particulièrement excitant. dans le domaine du traitement de la question OVNI. L’initiative novatrice et originale de la 3AF représente un outil intéressant. D’ailleurs, n’est ce pas là, le véritable rôle de ces sociétés dites « savantes », que de venir chuchoter à l’oreille de nos ministres, des suggestions utiles et pertinentes dans les domaines dont nos gouvernants sont loin d’être des spécialistes !

Le 1er octobre 2008, s’est déroulée la présentation officielle de cette commission en comité restreint. Celle-ci a démontré par la qualité de ses membres tout le sérieux et toute la pertinence requise dans le traitement des affaires de **P.A.N. La 3AF est une association reconnue d’utilité publique dont la loyauté au grand public est largement démontrée par le soutien de cette commission et se situe en parfaite conformité avec ce qui peut être attendu d’un tel statut. S’exposant aux foudres des institutions dites scientifiques qui attendent qu’un P.A.N vienne se poser sur le parvis de Jussieu (la plus grande faculté des sciences de France) pour en officialiser la réalité, la 3AF aborde l’étude des affaires de P.A.N et la construction de bases solides qui, nous ajoutons, faciliteront dans le futur un changement d’état d’esprit et une ouverture générale sur la question.

Les membres de cette commission, tous dégagés d’influences professionnelles ou d’intérêts économiques préjudiciables à la transparence indispensable pour ces études, présentent d’autre part une honorabilité et des compétences scientifiques et techniques à forte valeur ajoutée. Composés entre autres d’experts de différents domaines de l’aéronautique à l’aérospatial, la 3AF-PAN s’est révélée le 1er octobre en présence d’un public averti. Dans l’auditoire, d’anciens pilotes de transport ou de chasse ayant été confrontés à des manifestations au cours de certains de leurs vols. On pouvait aussi y croiser  des personnes ayant occupé autrefois des postes importants auprès de la Défense française, général de l’armée de l’air, amiraux, ainsi que quelques attachés de Défense Russe, Chilienne et Allemande.

La création de cette commission pourrait répondre en toute logique et avec la loyauté intellectuelle qui fait quelques fois défaut à certaines de nos élites scientifiques, à la nécessité de plusieurs tranches de la population d’obtenir une réponse honnête et juste sur les questions abordant l’origine des P.A.N. La qualité et le parcours professionnels de ses membres démontrent effectivement la volonté de construire de façon solide et pertinente dans une aire de la connaissance qui est actuellement en friche, y compris dans les milieux prétendus les mieux informés.

Dans dix huit mois et probablement avant, nous gageons que cette commission donnera des nouvelles de ses études portant sur 850 cas d’observation qu’elle a estimé insuffisamment expertisés. Des nouvelles à consulter dans la lettre 3AF qui est accessible gratuitement sur internet 6 mois après sa diffusion ou que vous pouvez obtenir plus rapidement en adhérant à l’Association Aéronautique et Astronautique de France.

Pour l’heure nous vous recommandons la lecture de la Lettre  N°5  3AF-PAN dans son intégralité.

Michel Ribardière

Source : Fédération Européenne Airplaine

7 Responses to 3AF : une société savante s’attaque au problème OVNI

  1. Pierre Azam dit :

    Bonsoir, je viens de voir le site de la FEA, beaucoup de monde, à discuter sur cette tribune. Espérons que des conclusions positives en sortent.
    Une commission de plus de créer.
    Une vague idée me dit que l’on tourne en rond.
    Bien entendu les affaires trop sensibles, sont écartées, normal me direz vous.
    Salutations.

  2. marceline diesel dit :

    La caractéristique fondamentale de l’être humain est son ignorance; son ignorance n’a rien à voir avec le savoir,elle est une fonction délibérément « installée » dans le cahier des charges de sa création. Cela signifie que le réglage de son intelligence a été voulu suffisamment haut pour qu’il puisse accéder à une « compréhension » d’un ordre du monde qui lui correspond et donc qu’il appréhende comme connaissable, et assez bas pour le confiner à fouiller cet ordre toujours plus avant, mais toujours et rien que cette dimension-là. Les témoignages du passé ne disent que cela: l’homme interroge de la manière qu’il peut aussi comprendre. Chacune de ses productions psychiques est entachée d’une constante anthropocentrique, dont il ignore même qu’elle le définit mieux que n’importe quelle autre de ses supposées qualités humaines.
    Le phénomène OVNI ponctue l’histoire de la planète et donc celle du phénomène humain, voué comme n’importe quel autre vivant, animal ou végétal à prospérer à sa surface. L’homme est un conteneur de gamètes qui semble avoir mieux réussi que les autres entités vivantes, pour l’instant, dans sa dissémination macroscopique. (En grande partie grâce à cet organe sexuel extraordinaire appelé cerveau.) Ce qu’il est convenu de désigner ovni, n’est que la forme circonstancielle que prend l’incompétence de la sensorialité biologique humaine dès lors qu’elle est amenée à enregistrer une donnée sensible qui excède le registre de ses perceptions possibles. Ovni=impossibilité perceptive. (C’est un peu comme si l’on pouvait voir les ultra-violets avec des yeux modifiés, on ne comprendrait pas.) Mais du côté des ovni, il semble qu’il y ait une sorte d’intentionnalité, qui parfois semble absurde à nos esprits bornés.
    Au total, les faits certains sont les suivants: -l’homme est programmé (génétiquement?) pour ne pas comprendre au-delà d’une certaine limite, c’est à dire à l’intérieur du registre humain seulement. -les interactions avec « nos visiteurs » sont toujours à leur usage, ou en tout cas jamais au nôtre. – notre incompréhension de la chose leur est non seulement connue, mais ils la vérifient sans cesse. – cet accompagnement immémorial se fait avec des « ratés » qui peuvent nous donner à espérer un dévoilement partiel du phénomène par/pour les plus perméables d’entre nous. – c’est à la fois ce qu’ils redoutent (non pas pour eux, mais pour la pérennité de l’expérience humaine en cours) et c’est aussi ce qui semble les intéresser au plus haut point, comme si la sortie du confinement mental humain pour ceux qui la connaîtraient, était un source d’information cruciale pour eux.
    Tout cela signifie que l’homme est voué à tourner en rond dans sa quête de la connaissance du phénomène ovni, disclosure ou pas, FOIA appliqué ou non. Cependant, il est primordial que cette attitude soit maintenue, car c’est elle qui semble conférer à notre psychisme la possibilité d’une action (stimulante) de leur part sur notre espèce et donc tout l’intérêt que nous pouvons avoir pour eux. On peut se demander, ce qu’il en serait en dehors de ce lien de sujétion propre à infléchir le cours de l’expansion de l’espèce humaine? comme cela à déjà été le cas à des époques cruciales de notre histoire.

    • delavega dit :

      Vous êtes une très bonne dialecticienne, mais face a votre verve, je garde les pieds sur terre, pour vous dire entre autres choses que :

      Tout être, quel qu’il soit est limité en intelligence, sinon il serait un Dieu.

      De la même façon, chaque espèce animal, possède ses propres sens. Ils lui ouvrent les portes de la réalité jusqu’à un certain niveau.
      Donc être trompé dans cette perception de la réalité est une chose banale.

      Par contre l’homme grâce à son cerveau à conscience de cette erreur.
      Il la corrige grâce à une instrumentation qui complète les informations reçus par ses sens.
      Puis grâce à des théories, il cherche à expliquer les phénomènes énigmatiques de la Nature.
      Je ne vois rien d’anthropocentrique dans ce processus. Il est à l’image même de la Raison.

      Le problème est que:
      L’homme de la rue ne réfléchi pas. Il suit toujours le courant des idées du moment. Aucune révolution n’a été faite par la classe sociale qui souffre, mais seulement par la classe qui à la possibilité de pensée. La révolution française en est un magnifique exemple!

      Ces idées, sont nées du cerveau de la classe dirigeante. Et si, elle à décidée pour nous de maquiller la vérité sur le phénomène OVNI comme sur d’autres problèmes, nous devons courber l’échine avec l’inconscience du bœuf qui traine son chariot.

      Cela dit je concède qu’il y a sur d’autres points de bonnes idées.
      Dommage que nous n’en débattons pas !

  3. Taabena dit :

    On ne peut réduire l’homme à la maîtrise limitée qu’il démontre sur un plan mental. Si l’ignorance dont il fait preuve au quotidien est effectivement l’une de ses caractéristiques, on ne peut non plus lui ôter les expériences plusieurs fois répétées par lesquelles certains de hommes ont démontré la possession d’une science ou au moins d’un savoir anormal entre ses mains.
    L’homme est un être de transition. Ce que nous étions il y a 50 000 ans n’a plus rien à voir avec ce que nous sommes devenus. Aussi faut-il envisager que les « hommes » du futur nous surplombent à leur tour dans des domaines de la conscience que nous ne soupçonnons pas. L’Homme n’est pas destiné à tourner en rond. Mais ,les grands pouvoirs qui sommeillent en lui ne semblent pas encore sur le point d’émerger.
    Peut être faudra-t-il le sortir de son bocal pour qu’il apprenne à respirer autrement.

  4. André L. dit :

    Sur cette article, il est écrit ceci : Un bémol est évidemment appliqué pour les affaires considérées comme “trop sensibles”, relevant de la sûreté nationale. On ne peut espérer les trouver à un niveau de déclassification tant que certaines de leurs caractéristiques portent atteinte à la sécurité nationale.

    – La sécurité national : quelle beau prétexte qui permet de camouflé et/ou de caché l’information au public. Je crois qu’ils ont aucune raison valable qui justifierait de ne pas divulgué les affaires dite « comme trop sensible » au public, je crois qu’il utilise le prétexte de la sécurité national pour principalement deux raisons :

    – ça leurs permet d’étudier tranquillement les cas d’observations d’ovni et le phénomène ovni/extraterrestre en général (dans son ensemble).

    – Selon Stanton Friedman : http://img301.imageshack.us/img301/5074/pi5send1ay1.jpg
    le gouvernement Américain prend la population (leurs citoyens) pour l’ennemi, il affirme ça, car il mentionne que la loi sur la sécurité national a été établi par l’acte de sécurité nationale de 1947 (date du début de La Guerre froide avec l’Europe de l’Est), alors la question et/ou l’interrogation de Stanton Friedman est pourquoi cette loi sur La sécurité National est encore de nos jour valide et/ou active ? car la guerre froide avec l’Europe de l’Est est terminé depuis très longtemps, alors Stanton Friedman, conclu que le gouvernement Américain considère leurs citoyens comme l’ennemi, surtout concernant le dossier ovni, autrement dit, le gouvernement Américain utilise la loi de la sécurité national pour contrôlé, camouflé et empêché le peuple Américain de connaître toute l’information sur les ovni que détient leurs gouvernement.

    Je crois que les informations qu’ils ont rendu accessible au public, ont été épuré, contrôlé et censuré, donc ils ont et/ou ils vont sûrement diffusé que la pointe de l’iceberg des informations qu’ils ont en leurs possession et ils ont sûrement rendu public les informations qui sont moins intéressante, autrement dit, ils garde et ils garderont les meilleurs preuves pour eux.

  5. inc dit :

    Je suis d’accord avec vous marceline et delavega.

    A propos du concept de sécurité notionale : il est en partie utilisé abusivement, mais pas entièrement.

    Il y a des informations qui seraient d’ordre à créer des révolutions et une psychose globale (les enlèvements, les programmes secrets peu respectueux de l’éthique, etc.) donc sécurité.
    Et sécurité est un mot utilisé au sens large : la santé, mais aussi l’économie. Et puis sans économie, on peut pas vivre non plus de nos jours.
    Donc ça se rejoint.
    Car le problème n’est pas seulement de nous protéger des ET, mais de nous protéger de nous-même.

    Mais également, si les ET et toutes leurs mauvaises farces sont mises au grand jour, ils n’auront plus la possibilité de se la jouer aussi furtifs, et donc ils passeront peut-être à la vitesse supérieure…

    Peut-être d’ailleurs leur plan est-il déjà prêt, ils continuent juste à s’amuser jusqu’à ce qu’ils perdent le contrôle de la dissimulation, ce qui n’est pas grave mais d’ailleurs anticipé voire attendu depuis longue date puisque ils ont possiblement une solution de rechange à notre existence. Tous ces prélèvements de sperme sur nous, c’est pas juste pour se faire un herbier. Les hybrides et compagnie, c’est peut-être pour tester la vie dans le corps humain.
    Je ne trouve pas farfelu mais juste effrayant la possibilité que des tonnes de clone soient en train de pousser dans leurs marmites. Et oui, vu leur gueule c’est pas des gens à être choqués de jouer à créer des monstres. Ce sont des génies de la génétique.

    Et puis ils ne nous aiment pas, enfin pas ceux-là. Ni peut-être ne nous détestent, mais font juste leur boulot.
    Ils sont super intelligents, et tels des maîtres aux échecs, ont plusieurs coups d’avance sur nos réactions.

    On attend tous la divulgation, mais c’est peut-être, et oui, ce qui causera notre perte.

    A voir

  6. gendreau dit :

    BONJOUR

    QUE L ON CROIT AU OVNI OU EXTRATERRESTRE
    POUR MOI CELA N A PAS D IMPORTANCE REELLE
    CEPENDANT JE N AI PAS LE MOINDRE DOUTE
    D UNE AUTRE EXISTENCE VOIR DIFFERENTE DE NOTRE ASPECT AVEC QUELQUES SIMILITUDES

    LE FAIT QUE JE N AI PAS LE MOINDRE DOUTE
    C EST QUE J AI VEVU CERTAINES CHOSES
    QUI FONT QUE JE NE PUIS EN DOUTER

    ET PUIS CE SERAIT BIEN PRETENTIEUX DE DIRE
    NOUS SOMMES LES SEULS DANS L UNIVERS

    IL N EST CERTE PAS FACILE D APPREHENDER
    NOS PEURS INTERIEURES NOUS AVONS ETE
    TELLEMENT FORMATES

    MALGRES MES CONVICTIONS CELA NE M EMPECHE
    PAS DE PENSER AUSSI QU IL EXISTE DES
    SECRETS MILITAIRES DE LABOS

    MAIS CE QU IL M EST ARRIVE N A RIEN A VOIR
    AVEC CELA

    BIEN CORDIALEMENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :