1986, Un Boeing 747 de la Japan Airlines croise un ovni au dessus de l’Alaska

Le vol 1628 de de Japan Airlines était près de l’extrémité de la jambe d’Iceland-to-Anchorage en son vol de Paris vers Tokyo avec une cargaison de vin, quand son équipage a vu et a détecté trois objets non identifiés. Cette nuit du 17 novembre 1986, l’observation de l’un au moins de ces ovnis a été officiellement confirmé par les radars militaires de la FAA et des États-Unis.

 

 

Selon capitaine Kenju Terauchi, le co-pilote Takanori Tamefuji et l’ingénieur de vol Yoshio Tsukuda, deux petites lumières et un objet lumineux énorme étaient visibles sur leur radar pendant plus d’une demi-heure. Ils l’ont aussi observé visuellement pendant qu’ils pilotaient sur 350 miles (550 kilomètres) vers le Sud à travers l’Alaska du Yukon vers Anchorage.

Le capitaine Terauchi, un vétéran ayant volé 29 ans, raconte « C’était très gros, une ou deux fois plus gros qu’un porte-avions. » Il a changé l’altitude et a fait des virages, avec la permission de FAA, dans le but d’identifier les objets qui ont continué à le suivre. Il a dit que les objets se déplaçaient rapidement et s’arrêtaient soudainement. En même temps, la lumière du grand objet était si intense qu’elle illuminait l’habitacle de l’avion et Terauchi a déclaré qu’il pouvait sentir la chaleur émanant de cette lumière sur son visage. Il a ajouté qu’il avait observé l’ovni pendant six minutes avant d’informer quiconque au sol, on en déduit que l’observation visuelle avait commencé à 18:13.

La FAA a d’abord confirmé les affirmations de plusieurs de ses contrôleurs du trafic par radar qui ont détecté le 747 et le grand objet, qui fut aussi confirmé par le radar de l’Armée de l’Air des États-Unis. Les rapports officiels qui suivirent ont essayé de s’en dédire, en attribuant les échos radars à des effets météorologiques. Finalement, cependant, un porte-parole de la FAA a fini par admettre: « nous acceptons les descriptions de l’équipage, mais ne pouvons pas accepter ce qu’ils ont vu.  »

Le rapport :

Le résumé des communications entre le capitaine Terauchi et les contrôleurs aériens a été édité par l’administration fédérale de l’aviation:

Le résumé des communications entre le capitaine Terauchi et les contrôleurs aériens a été édité par l’administration fédérale de l’aviation :

6:19 PM heure locale : Le pilot de JL1628 demande des informations au contrôleur de la ZAN sur un trafic dans le secteur 15. (FAA Air Route Traffic Control Center, Anchorage)

6:26 PM La ZAN contacte le centre opérationnel de la Région Militaire (ROCC), et demande s’ils ont des échos radars près de la position de JL1628. Le ROCC répond qu’ils reçoivent un écho radar incontestable à 8 miles (13km) à 10:00 sur l’avant à gauche de la position de JL1628.

6:27 PM Le ROCC entre en contact avec le ZAN pour leur indiquer qu’ils ne reçoivent plus aucun écho radar à proximité de JL1628.

6:31 PM JL1628 informe que “l’avion” est “très grand” et en réponse le contrôleur de la ZAN approuve toutes déviations de route qui serait requise pour éviter une collision.

6:32 PM JL1628 a demandé et a reçu l’autorisation de descendre de FL350 à FL310 (niveau 350 et 310 de vol, signifiant l’altitude de 35.000 et 31.000 pieds, soit 10.500 m. et 9.500 m). Interrogé pour savoir si l’objet était également descendu, le pilote a énoncé qu’il était descendu ‘en formation.’

6:35 PM JL1628 demande et reçoit l’autorisation de changer de cap à deux un zéro (210 degrés, ou Sud-Ouest). L’avion était maintenant à proximité de Fairbanks et la ZAN est entrée en contact avec le contrôle aérien de l’aéroport de Fairbanks pour savoir s’ils avaient quelque écho radar près de la position de JL1628. Le contrôleur de Fairbanks répondit par la négative.

6:36 PM JL1628 a effectué un tour de 360 degrés et fut invité a informer la ZAN si le trafic était toujours avec eux, la réponse fut affirmative.

6:38 PM Le ROCC a appelé la ZAN pour les informer qu’ils avaient confirmation d’un “deuxième écho radar” près de la position de JL1628. Ils leur ont dit qu’ils surveillaient “cela” avec un “autre” équipement radar, et qu’un seul des deux échos était identifié.

6:39 PM JL1628 informe la ZAN qu’ils n’ont plus l’objet en vue.

6:42 PM Le ROCC informe qu’il semble que l’objet était parti en arrière et à la droite de JL1628, cependant, ils ne le détectaient plus.

6:44 PM JL1628 annonce que l’objet est maintenant à 9 heures (à gauche).

6:45 PM La ZAN demande a un vol de la Northern United Flight de changer son cap de 10 degrés avec l’accord du pilote, afin d’essayer de confirmer l’observation de l’objet.

6:48 PM JL1628 annonce à la ZAN que l’objet est maintenant à 7 heures (arrière gauche), 8 miles [13 kilomètres].

6:50 PM Le vol de la Northern United informe qu’il est en vue du vol de la Japan Airlines, sur fond clair, et qu’ils ne peuvent voir aucun autre objet volant.

6:53 PM JL1628 annonce qu’il n’a plus de contact visuel avec l’objet.

Les rapports officiels sont devenus de plus en plus négatifs au fur et à mesure que les jours passaient, émettant des doutes sur la confirmation par radar des observations visuelles. Mais à une conférence de presse de la par le FAA qui s’est tenu le 5 Mars, le porte-parole Paul Steucke a fini par indiquer : “d’après ce que nous savons, l’intégralité de l’équipage est constitué de gens intègres qui ont rapporté exactement ce qu’ils on vu”.

Reconstitution de l’énorme Ovni

Dessins par le capitaine Terauchi et l’équipage du vol JAL 1628 représentant ce qu’ils ont vu au dessus de l’Alaska en novembre 1986. Source FAA.

Source

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :