La téléportation humaine serait techniquement "possible"

02/06/2014

Source de l’Article : RTBF.be

 

crédit: http://www.rtbf.be/

crédit image :
http://www.rtbf.be/

Et si la téléportation à la "Star Trek" n’était pas que de la science-fiction? Des chercheurs de l’Université de technologie de Delft aux Pays-Bas sont parvenus a transporter un atome sur trois mètres avec une efficacité de 100%. Si on estime que nous ne sommes qu’une somme d’atomes, il serait dès lors techniquement possible de nous téléporter.

Rien dans les lois fondamentales de la physique ne bannit la possibilité d’une téléportation de grands "objets", humains compris. Même si cela doit être expérimenter à plus large échelle, les résultats des scientifiques de l’Université de technologie de Delft aux Pays-Bas sont prometteurs. Ils ont réussi à téléporter un atome à trois mètres de son emplacement d’origine, sans rencontrer le moindre problème.

Lire la suite

gif

Mise à jour Area51blog le 2-6-2014 à 23 h 00

Bannière


Vie extraterrestre : il y a quelqu’un ?

11/08/2013
Crédit photo : R BERNAL ANDREO/Ciel et Espace Photos

Crédit photo : R BERNAL ANDREO/Ciel et Espace Photos

Les scientifiques explorent l’Univers pour dénicher une sœur jumelle de la Terre. De nombreux éléments laissent à penser qu’une telle découverte est «rapidement envisageable», avec l’espoir secret de découvrir une forme de vie extraterrestre.

Figaro

Et si nous n’étions pas seuls dans l’Univers? Combien de fois, en levant le nez vers le ciel par une belle nuit d’été, l’homme s’est-il posé cette question? Pendant longtemps, elle a été sujette à polémique, voire franchement taboue. Aristote et Épicure s’opposaient déjà sur le sujet. Le premier croyait à l’existence d’un seul monde, le nôtre évidemment, alors que le second écrivait à Hérode: «Il n’est rien qui fasse obstacle à l’infinité des mondes.» Quand saint Augustin souligne que la nature a été donnée aux hommes par Dieu, il en déduit qu’il ne peut y avoir qu’un seul monde. L’astronome et mathématicien Giordano Bruno mourra, pour sa part, sur le bûcher de l’inquisition romaine pour avoir affirmé le contraire. Il reprenait les idées de Kepler et de Copernic, mais aussi celles de l’archevêque Nicolas de Cues, convaincu qu’il n’y avait aucune raison pour que la puissance de Dieu se limite à un seul monde.

Lire la suite


Voyage dans l’espace-temps [ Existe-t-il une race supérieure ? ]

07/08/2013

voyage dans l'espace temps

area51blog

avatareraavatar-i-love-japan

Note adm:

Mercredi 07 Août 2013 à : 20h15.

"Dhyân Chohan propose ce documentaire animé par le célèbre acteur Morgan Freeman, toujours intéressant."

Morgan Freeman

Vidéo dailymotion

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

gif

Mise  à jour Area 51 blog, le : 07/08/2013 à : 20h15.

area51blog


Le tourisme sur Mars dès 2018

03/08/2013
technofuture.canalblog.com/

technofuture.canalblog.com/

Article source:technofuture.canalblog.com

Alors que la NASA , l’ESA , la Russie et la Chine envisagent prochainement de renvoyer des hommes sur la Lune, diverses entreprises de tourisme spatial sont à pied d’oeuvre pour exploiter l’univers. La plus étonnante d’entre elles annonce proposer des voyages sur Mars d’ici 2018.

mars-planet-profile-101111-02

Dans moins de 5 ans, il sera possible de réserver ses billets pour mars, du moins si l’on en croit Dennis Tito. Son nom résonne peut-être comme un écho pour certains puisqu’il s’agit là du tout premiertouriste de l’espace, qui s’était invité en orbite il y a un peu moins de 12 ans.

 À l’origine de la création d’une nouvelle société baptisée Inspiration Mars Foundation, l’ingénieur et entrepreneur fortuné annonce envoyer une mission habitée sur Mars permettant de faire l’aller-retour vers la planète rouge en 501 jours seulement, et ce, dès janvier 2018.

photo Robinson-vetulet 2009 ELTE FFI PM

photo Robinson-vetulet
2009 ELTE FFI PM

Un projet ambitieux si l’on constate qu’il aura fallu près de 10 ans pour Elon Musk et SpaceX pour réussir à envoyer des navettes vers l’ISS, et que la NASA elle-même n’envisage pas de mission habitée vers le sol martien avant plusieurs dizaines d’années.

En 2001, Dennis Tito avait déboursé pas moins de 20 millions de dollars pour s’offrir un petit voyage dans l’espace à bord d’une fusée russe. Aucun tarif n’est actuellement annoncé concernant le voyage vers Mars, mais une conférence de Presse devant présenter davantage le projet devrait se tenir le 27 février prochain.

La société est à priori sérieuse, puisqu’elle affiche un partenariat avec Taber MacCallum et Jane Poynter de Paragon Space Development Corporation, une société qui fabrique des systèmes d’assistance et de protection pour les environnements extrêmes et l’espace.

gifMise à jour Aréa 51 Blog , le: 03/08/2013 à : 07h55.

area51blog


Des sursauts radios surpuissants venus d’une autre galaxie

12/07/2013

Source : logoLaLibre  via WIKISTRIKE

Spiral galaxy seen from an alien planet, computer artwork.

Spiral galaxy seen from an alien planet, computer artwork.

 Une hypothèse a été avancée par des chercheurs néerlandais pour en expliquer l’origine.
Des astronomes ont fait une découverte très intrigante grâce aux données de l’Observatoire australien de Parkes: quatre signaux radios, brefs, mais très puissants. En quelques millisecondes, chacun d’eux émet une énergie équivalente à celle produite par le Soleil en 300.000 ans. Plus surprenant, ces sursauts radios proviendraient d’une autre galaxie et auraient, dès lors, traversé des milliards d’années-lumière.

Dans un papier publié le 5 juillet dans la revue scientifique Science, l’équipe internationale de chercheurs dit exclure une origine terrestre à ce phénomène. En 2007, un signal du même acabit, détecté par l’équipe de Duncan Lorimer grâce au même radiotélescope, avait été supprimé temporairement de la base de données. Le logiciel pensant à une perturbation terrestre. Ce qui n’était peut-être finalement pas le cas…
Les signaux dont il est question ici auraient été émis alors que l’Univers n’avait que la moitié de son âge actuel. "Jusqu’à maintenant, une seule rafale d’émission de radio d’origine inconnue avait été détectée en dehors de notre galaxie. C’était il y a six ans environ. Personne n’a jamais su de quoi il s’agissait, nous avons donc passé les quatre dernières années à rechercher d’autres flashes radios de courte-durée", explique Dan Thornton, auteur principal de l’étude, et PhD de l’université de Manchester.
Selon lui, ces signaux ne peuvent résulter que de phénomènes extrêmes mettant en jeu une grande quantité d’énergie. Les chercheurs ont ainsi revu un par un chaque phénomène connu. Problème: ces événements produisent, pour la plupart, des rayons gamma qui n’ont pas été détectés dans ce cas-ci. Seules des ondes radios ont été captées par l’antenne de 64 mètres de l’observatoire. James Cordes, de l’université de Cornell,  a donc émis l’hypothèse d’un phénomène totalement nouveau qui n’est donc pas encore dans le bestiaire astronomique.

Mais deux chercheurs de l’université néerlandaise de Nimègue ont tenté d’apporter une explication avancée à ces manifestations radios. Dans un article présenté sur arXiv, mais non encore publié, Heino Flackel et Luciano Rezzola décrivent un phénomène du nom de "blitzar" qui n’émettrait que des ondes radios. Les astrophysiciens expliquent qu’il s’agirait du "signal final" d’une magnétar (étoile à neutrons au champ magnétique très puissant) supermassive qui, en devenant un trou noir, se séparerait brutalement de sa magnétosphère. Et ce serait lors de cette cassure des lignes du champs-magnétique de l’étoile que seraient émises les ondes radios, et seulement elles, puisque les autres émissions disparaissent dans le trou noir. LeMonde.fr, qui revient en détails sur cette affaire, remarque que, si "cette hypothèse est séduisante", des vérifications restent à faire. Il faut en effet que le nombre de sursauts radios – qui d’après les chercheurs pourraient en réalité être très fréquents, colle avec cette explication.

Quoi qu’il en soit, même si les scientifiques ne parviennent jamais à percer le mystère de leurs origines, ces signaux leur sont d’une grande utilité car ils ont gardé une trace de tous les milieux qu’ils ont traversés. "Nous ne savons pas encore avec certitude ce qui compose l’espace entre les galaxies, alors nous utiliserons ces sursauts radios afin d’en savoir plus sur la matière manquante de l’Univers", se réjouit le professeur Ben Stappers, de l’université de Manchester. Et si ces phénomènes sont aussi fréquents que l’espèrent les astronomes, les futurs radiotélescopes devraient leur permettre d’engranger assez de données pour affiner leur connaissance de l’univers intergalactique.
gif
Mise à jour Area51blog le 12 juillet 2013 à 06 heures 37
Bannière

 


Ovni en Europe – dossier top secret – extraterrestres

05/05/2013

Publiée le 28 avril 2013 – Source Youtube : Latchodroom

En 1994 au cours d’un vol Nice-Londres, un pilote d’Air France, Jean-Charles Duboc, son copilote et un steward remarquent un objet marron gravitant au-dessus de Paris. L’objet est également détecté par des radars et certains pensent que c’est un ballon météorologique, mais pourrait-il s’agir d’autre chose ?Au Portugal, une étrange substance, légère comme une toile d’araignée, se répand sur la ville d’Evora, alors qu’un ovni est repéré en train de flotter dans le ciel. Au Danemark, deux incidents inexpliqués mais similaires se produisent en 25 ans d’intervalle.

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Ovnis-2

Mise à jour par Era pour Area51blog le 5 mai 2013 à 09 heures

area51blog

 


Les civilisations extra-terrestres existent, selon l’astrophysicien Mikio Kaku

25/11/2012

Interview de M KAKU que je met en ligne ce dimanche tout spécialement pour toi Sylv1 , je sais que tu apprécieras   ;)

 

 

 

Voir aussi  http://ufoetscience.wordpress.com/2012/11/24/sphere-de-dyson/

 

 


On a découvert une quatrième planète habitable

04/02/2012

Lire l’article :

On a découvert une quatrième planète habitable.


Augmentation de 70% des observations d’ovnis en Irlande ces 3 dernières années

08/01/2012

Les observations d’ovnis à travers l’Irlande ont augmenté de pratiquement 70% en juste 3 ans.

L’association de Recherche Ufologique d’Irlande a révélé que 59 incidents ont été rapportés en 2011, comparés à 42 l’année précédente et juste 35 en 2009.

Le fondateur de l’Association   Adam Tallon a suggéré le fait que les gens deviennent de plus en plus ouverts à la possibilité des ovnis et donc se sentent plus à l’aise pour signaler une observation sur son site internet.

"J’aimerais croire qu’il y a la vie ailleurs quelque-part dans l’Univers. S’il s’agit d’êtres qui marchent et parlent ou de bactéries microscopiques, je n’en sais rien, " a déclaré Monsieur  Mr Tallon.

L’association a pu attribuer la plupart des observations à la foudre en boule ou aux lanternes thaï, mais son intérêt principal est dans les ovnis qui ne peuvent être expliqués par les moyens conventionnels.

Selon son site internet, ceci inclut des incidents où il y avait des objets qui semblaient être contrôlés par une intelligence ou qui ont été vu exercer des manoeuvres précises qui sont impossibles pour n’importe quel avion ou engin spatial connu.

"Etant jeune enfant, j’ai vu quelque-chose d’étrange dans le ciel nocturne" a dit  Mr Tallon.

"Mais étant donné que j’étais jeune, il est fort possible que l’incident ait embelli au cours des années et n’était rien de plus qu’un météore ou quelque autre phénomène naturel.

Mr Tallon a fondé le groupe en 2005 mais il est devenu officiellement the UFO Research Association of Ireland en 2008 lorsqu’il a adopté son système actuel de recenser les incidents rapportés.

"Il y a une augmentation lente mais graduelle des incidents qui sont rapportés que j’attribuerai à deux choses", continue  Mr Tallon.

"La première est qu’il n’y avait pas vraiment d’endroit pour signaler les incidents avant notre association et deuxièmement j’attribuerai l’augmentation au fait que les gens se sentent plus à l’aise pour signaler un incident comparativement à 10 ans auparavant."

Mr Tallon dit qu’on ne demande pas aux gens de donner la moindre information personnelle pour signaler un OVNI, ce qui peut être fait sur le site de l’organisation  ufoi.org.

Il a suggéré que c’est cette confidentialité qui encourage les gens qui autrement auraient été incertains ou embarrassés de signaler un OVNI.

Source : http://www.mirror.co.uk/news/top-stories/2011/12/29/ufo-sightings-up-70-in-ireland-over-last-three-years-115875-23666301/#ixzz1it4X5DrQ


Instrument Harps-N: la chasse aux exoplanètes 2.0

30/03/2011

et

Propose cet article scientifique :source:http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=8886

Astronomie
Posté par Adrien le Mercredi 30 Mars 2011 à 00:00:28 // Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter
Instrument Harps-N: la chasse aux exoplanètes 2.0
Un nouveau chapitre significatif est en train (En transport ferroviaire, un train consiste en une suite de véhicules qui circulent le long de guides pour transporter des voyageurs ou des marchandises d’un point à un autre. Ces guides sont le plus souvent deux rails métalliques, mais peuvent aussi être un monorail, un…) de s’écrire dans l’histoire de la chasse aux planètes situées hors de notre système solaire (Le système solaire est le nom donné au système planétaire composé du Soleil et des objets célestes gravitant autour de lui. Par extension, le terme système solaire peut parfois être employé pour désigner d’autres systèmes…). L’Observatoire astronomique de l’Université de Genève (UNIGE) vient en effet de signer un accord qui marque le lancement officiel du projet (Un projet est – dans un contexte professionnel – une aventure temporaire entreprise dans le but de créer un produit ou un service unique:) Harps-N. L’objectif de cet accord est de doter rapidement Harps, l’instrument le plus performant pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre social, économique, institutionnel…) d’exoplanètes depuis le sol, d’un frère jumeau dans l’hémisphère nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), qui permettra donc d’explorer toute cette partie de l’espace. Fruit d’un partenariat avec l’INAF (Institut national d’astrophysique, Italie), ce projet (Un projet est – dans un contexte professionnel – une aventure temporaire entreprise dans le but de créer un produit ou un service unique:) préside donc à la création d’un nouvel instrument de précision, qui sera installé au foyer du TNG (Telescopio nazionale galileo): le télescope (Un télescope (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir ») est un instrument optique qui permet d’augmenter la taille apparente des objets observés et…) de 3,6m de l’INAF aux Iles Canaries.

Vue d’artiste d’une exoplanète dans le système Gliese 667

"Nous avons réussi à monter une collaboration prometteuse entre plusieurs instituts afin de construire une copie de Harps dans l’hémisphère nord", annonce Francesco Pepe, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant…) à l’Observatoire astronomique de l’UNIGE et responsable scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l’étude d’une science ou des sciences et qui se consacre à l’étude d’un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) du projet Harps-N. "Nous espérons que cet instrument sera au moins aussi performant que son jumeau du Sud (Sud est un nom :)."

Pour Tommaso Maccaro, président de l’INAF, "cet accord va permettre à la communauté astronomique italienne d’accéder à un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d’augmenter son efficacité naturelle dans l’action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus…) de haute précision et essentiel dans le domaine de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre social, économique, institutionnel…) d’exoplanètes. De plus, le Telescopio nazionale galileo (Galileo est le nom du futur système de positionnement par satellites européen, en test depuis 2004, qui commencera à être utilisable en 2010 et le sera…) de l’INAF va permettre aux astrophysiciens italiens de jouer désormais un rôle décisif dans cet important domaine de recherche."

Harps, phase 2.0

Pour mémoire (D’une manière générale, la mémoire est le stockage de l’information. C’est aussi le souvenir d’une information.), les instruments Harps (High accuracy radial velocity planet searcher) sont des spectrographes de précision, conçus dans le but de détecter et de caractériser des exoplanètes semblables à la Terre (La Terre, foyer de l’humanité, est surnommée la planète bleue. C’est la troisième planète du système solaire en partant du Soleil.), du point (Graphie) de vue de la masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l’inertie des corps et leur interaction gravitationnelle.) comme de la structure. Ils permettent également de faire des études astérosismologiques. Le premier Harps, opérant sur le télescope (Un télescope (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir ») est un instrument optique qui permet d’augmenter la taille apparente des objets observés et…) de 3,6m de l’ESO à La Silla, dans les Andes chiliennes, a déjà permis de découvrir une centaine de nouvelles planètes, dont les plus légères découvertes à ce jour (Le jour ou la journée est l’intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c’est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée dépendent…).

Grâce à sa localisation au-dessus de l’équateur, Harps-N aura une position privilégiée pour observer la région du Cygne et de la Lyre. Dans le domaine des exoplanètes, c’est un avantage certain: le satellite Kepler, lancé par la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l’agence gouvernementale responsable du…) en mars 2009 et dédié à la recherche d’exo-Terres, a détecté plus de mille candidats potentiels dans cette région du ciel (Le ciel est l’atmosphère de la Terre telle qu’elle est vue par les êtres humains depuis le sol de la planète.). Afin de mesurer leur masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l’inertie des corps et leur interaction gravitationnelle.) et de s’assurer qu’il s’agisse réellement de planètes, les astronomes doivent pouvoir étudier le mouvement des étoiles concernées et analyser les petites perturbations dues à l’effet gravitationnel de corps en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que décrit dans l’espace un corps autour d’un autre corps sous l’effet de la gravitation.) autour de ces étoiles. Cela nécessite un suivi de ces étoiles sur le long terme, par des mesures de haute précision depuis le sol. Harps-N, de par ses spécificités, pourrait ainsi devenir le partenaire privilégié de Kepler dans la quête de nouveaux mondes hors du système solaire (Le système solaire est le nom donné au système planétaire composé du Soleil et des objets célestes gravitant autour de lui. Par extension, le terme système solaire peut parfois être employé pour désigner d’autres systèmes…).

Partenariat entre Kepler et Harps-N"Les capacités uniques de Kepler et de Harps-N vont pouvoir se combiner pour nous donner une compréhension nouvelle quant à la nature des exoplanètes" explique Dave Latham (La Société Latham est une société de construction aéronautique créée en 1916 à Caudebec-en-Caux, en bordure de la Seine. Elle construit des hydravions au profit de la Marine nationale. Cette activité se poursuit…), co-responsable du projet et représentant des partenaires américains (le Smithsonian Astrophsyical Observatory, le Harvard College Observatory et la Harvard University Origins of Life Initiative).

Source: UNIGE – Université de Genève
Illustration: © ESO/L. Calçada

Il faut encore signaler que le projet Harps-N s’inscrit dans une collaboration de plus longue date, un consortium international mené par l’Observatoire astronomique de l’UNIGE et composé en outre de l’INAF (Italie), du Harvard Smithsonian Astrophysical Observatory, du Harvard College Observatory et du Harvard University  Origins of Life Initiative (Etats-Unis), de l’Université de St Andrews and Edinburgh, ainsi que de la Queens University de Belfast (Royaume-Uni).

Les partenaires du projet bénéficieront de 80 nuits d’observation, garanties par année, sur Harps-N et sur le TNG. Le nouveau joyau des astrophysiciens l’UNIGE est en cours de construction à l’Observatoire genevois. Sa mise en service est programmée pour début avril 2012.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 116 autres abonnés

%d bloggers like this: