Un Militaire Brésilien révèle une enquête sur les ovnis, une observation et des preuves physiques

14/08/2010

Le commandant  d’une installation de l’Armée de terre dans la région du Pantanal brésilien a établi l’enquête officielle sur des  objets nocturnes sphériques qui auraient brûlé la végétation et  terrorisé des gens. Le personnel militaire a observé l’OVNI et a obtenu des photos et des preuves physiques.

Rapport par A. J. Gevaerd, éditeur du  Brézilien UFO Magazine (www.ufo.com.br)

Ceci est le rapport d’une nouvelle enquête et une interview que j’ai conduite du Lieutenant Colonel retraité de l’armée brésilienne Leo Tircio Sperb ,  vivant à  Rio dos Cedros, une petite ville dans l’état de Santa Catarina, au sud du Brésil. L’interview a été obtenue grâce à l’information donnée par l’ancien commandant Josi Amirico Medeiros, consultant pour Ufo Magazine et enquêteur du NARCAP, et effectuée avec l’enquêteur OVNI et traducteur bénévole de la revue Brésilienne UFO Magazine, Luis Medeiros.

L’interview complète est en cours de transcription en vue  de la publication complète dans la revue Brésilienne UFO Magazine, et ce qui peut être avancé aujourd’hui est que les ex-militaires de l’Armée ont, été impliqués dans un incident majeur d’OVNI  en 1977, l’année même où l’opération Saucer eut lieu en Amazonie, une année chaude pour l’ufologie brésilienne. Le lieutenant-Colonel Leo Tircio Sperb a révélé que ce nouvel incident a eu lieu alors qu’ il occupait un poste très important en tant que commandant du 2e Bataillon Frontier, dans la ville de Caceres, État du Mato Grosso, à l’ouest du Brésil.

Voir des infos et des vidéos à propos de l’ Opération Saucer ici :

http://www.ufo.com.br/materiaespecial/brazilianairforce.htm

http://www.ufocasebook.com/magazinereopens.html

http://www.ufodigest.com/news/1007/operation-saucer.html

lieutenant-colonel-leo-tercio-sperb

L’ex commandant militaire rapporta cela dans le milieu de 1977  il a été informé par ses hommes qu’un petit village situé quelque part dans le milieu de la route Cuiabá-Caceres a été très enthousiasmé  par les observations d’un objet étrange et récurrent lumineux qui apparaissait principalement la nuit. Ayant toujours été ouvert aux questions d’OVNI, et voyant l’importance des rapports, il a envoyé un premier homme pour faire des enquêtes préliminaires.

Le Capitaine Abrco (nom complet inconnu) fut chargé d’aller sur le site, parler aux témoins et de recueillir autant de données que possible et aussi la preuve physique de tout ce qui se passait à l’emplacement indiqué. Un élément de preuve trouvé  et récupéré  est une sandale avec les marques des brûlures semblables à des brûlures causées par la torche d’un soudeur, trouvée au centre d’une vaste zone circulaire de végétation brûlée laissée par l’objet, selon les témoins étonnés. Ils ont également indiqué que l’OVNI apparaissait régulièrement ces nuits là.

De retour au  2ème Bataillon Frontier, le Capitaine Abrco rapporta les faits au Lieutenant-Colonel Sperb et lui remis son rapport ainsi que les preuves recueillies, ce qui conduisit Sperb a conclure que quelque chose de sérieux se passait dans la région. Le commandant rassembla alors une troupe de 4 hommes à envoyer immédiatement sur les lieux : un Caporal et 3 soldats. Ils reçurent des ordres exprimés de monter la garde à des endroits spécifiques dans les bois à proximité du village, selon les indications des témoins, pour qu’ils puissent avoir une vue complète  de l’objet volant non identifié et le photographier lorsqu’il se déplace.

Au bout d’une semaine,  la troupe avait réussi à documenter l’observation d’OVNIS sphériques, lumineux et exactement comme décrits par les villageois. Plusieurs photos noir et blanc furent prises et remises au commandant, qui conclut que la mission de la troupe était terminée. Les photos montraient des lumières similaires à celles obtenues par l’Opération Saucer. Le Lieutenant-Colonel Leo Tircio Sperb rédigea un rapport, joignit les photos et les preuves recueillies, et les transmit toutes  au Corps d’Armée à Corimba, Etat du Mato Grosso do Sul, auquel son Corps d’armée était subordonné.

Voir les photos obtenues par l’Opération Saucer ici :

http://www.revistaufobrasil.com/ufo/public/documentos/Fotos_da_Operacao_Prato_01/

http://www.revistaufobrasil.com/ufo/public/documentos/Fotos_da_Operacao_Prato_02/

L’ancien commandant militaire a indiqué qu’après le départ de la troupe, les ovnis n’ont pas  semblé   troubler les villageois à nouveau. Il a ajouté qu’il n’a jamais reçu aucune réponse à son rapport au siège à Corumba.

Avec cet incident, recueilli par la revue Brésilienne  UFO Magazine  qui recherche des témoins et des preuves où qu’elles puissent être, la communauté ufologique brésilienne a maintenant un incident ovni de plus qui implique réellement des forces militaires dans le pays, au cours duquel des militaires en mission officielle et utilisant   les ressources officielles de cette force,ont été non seulement témoins mais ont  aussi enregistré la présence d’un phénomène considéré comme d’origine extraordinaire. Les autres militaires importants qui ont fait des déclarations complètes à la revue Brésilienne UFO Magazine,  sont le brigadier Josi Carlos Pereira, l’ancien ministre de l’aéronautique le brigadier Sscrates Monteiro.

Lire les déclarations du Josi Carlos Pereira ici:

http://www.ufodigest.com/news/0408/ufo-secrets.html

http://www.theufochronicles.com/2008/03/all-ufo-secrets-must-be-disclosed.html

lire les déclatations de l’ancien ministre de l’aéronautique le brigadier Sscrates Monteiro statements ici :

http://www.ufodigest.com/news/1009/monteiro.php

http://www.paolaharris.com/brigadiersocrates.html

Lorsqu’on lui demande son avis personnel sur la présence d’extraterrestres sur Terre, le Lieutenant-Colonel Leo Tircio  Sperb démontre qu’il appartient à une lignée de militaires Brésiliens qui est tout  à fait ouverte et préparée à regarder en face le phénomène OVNI.

Il affirme qu’il pense qu’il n’y a plus de doute sur l’existence d’autres intelligences en contact avec la race humaine terrestre, et que le contact entre eux et nous est inévitable et arrivera  inévitablement dans le futur.

En ce qui concerne la campagne sur les OVNIS : La liberté d’information maintenant, en progrès depuis 2004  et dirigée par la revue brésilienne  par l’intermédiaire du Comité Brésilien des Ufologues (Comissco Brasileira de Ufslogos, CBU), Sperb dit que les ufologues civils ont tous les droits et raisons de demander les documents secrets gardés par les forces armées, et que le gouvernement  ne doit pas seulement reconnaitre la réalité du phénomène OVNI mais aussi divulguer ses dossiers. La vérité doit sortir à l’air libre, dit le colonel réformé.

lire à propos de la campagne pour les ovnis : Liberté d’information maintenant ici :

http://www.ufo.com.br/secrecy.php

http://www.unknowncountry.com/news/?id=4618
http://www.civilizationoflight.com/UFOs_and_the_Brazilian_Air_Force.html

Nos communités :
Yahoo: http://br.groups.yahoo.com/group/Revista_UFO
Orkut: http://www.orkut.com.br/Main#Community?cmm=67462
Twitter: http://twitter.com/revistaufo

P.S.: Le prochain interviewé de la revue Brésilienne  UFO Magazine, très bientôt, sera un autre membre diplômé de l’armée de l’Air Force brésilienne, aujourd’hui retraité et vivant dans Florianspolis.

Translated by Marco Malvezzi Leal, member of the Brazilian UFO Magazine.

Voir aussi :

http://www.ovnis-usa.com/declassification-au-bresil/


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 128 autres abonnés

%d bloggers like this: