RAPPEL CONCERNANT LE PROGRAMME M6 POUR LE 21 AOUT 2013 QUI NE PEUT QUE VOUS INTÉRESSER.

19/08/2013

Source : Gérard Lebat

577173_696838080332588_821738095_n

Nous en avons déjà parlé, tout est maintenant joué : l’émission est confirmée, programmée et il ne vous reste plus
qu’à la regarder !
Mercredi 21 août à 20:50, M6 diffusera la deuxième saison du magazine “Enquêtes Extraordinaires” présenté par
Stéphane Allix. Trois numéros inédits seront diffusés au cours de la soirée.
Au programme :
 20:50 Les énergies qui traversent nos maisons
 22:05 Ils ont vu les OVNIS
 23:20 Contact avec les extra-terrestres

Pour le quatrième épisode, il sera diffusé en fonction de l’audience de cette soirée ! Eh oui, c’est toujours l’argent qui
prime, non pas l’intérêt, même si ce n’est que pour une minorité. Autrefois, les anciens se rappelleront, c’était
différent, les trois et uniques chaines nationales, diffusaient alors un programme plus intéressant que de nos jours,
mais n’étaient pas systématiquement jugées sur de tels paramètres….

gif

Mise à jour Area51blog le 19/08/2013 à 06 h 30

Bannière


Nuits des étoiles : les 9, 10 et 11 août 2013

05/08/2013
Les Nuits des étoiles 2013. Crédits : AFA.

Les Nuits des étoiles 2013. Crédits : AFA.

Info CNES

Il est des rendez-vous qu’on ne doit manquer sous aucun prétexte. Parmi ceux-ci, les Nuits des étoiles, qui préparent leur 23e édition les 9, 10 et 11 août prochain. Le CNES a souhaité s’associer à l’événement qui met à l’honneur, cette année, la mission du satellite Gaia.

En France, en Belgique, en Suisse et au Maroc !

L’association française d’astronomie (AFA) a décidé de placer cette 23e édition des Nuits des étoiles sous le signe des distances dans l’Univers. Des centaines d’animateurs bénévoles, d’astronomes amateurs accueilleront partout en France, mais aussi en Belgique, en Suisse et au Maroc plus de 100 000 curieux du cielpour leur faire découvrir la voûte céleste et ses merveilles. Objectif ? Répondre à la question : « mais à quelles distances sont elles ? »

A l’honneur cette année, une mission satellite et pas n’importe laquelle : le télescope spatial européen, Gaia, partira mesurer à l’automne, avec une précision inégalée, les distances et les mouvements propres de près d’un milliard d’étoiles de la Voie lactée, notre galaxie.

L’objectif est de faire comprendre au publicl’importance de réaliser une carte en 3D de notre environnement galactique. Les animateurs des sites vont expliquercomment, depuis les philosophes naturels des temps passés jusqu’aux cosmologistes actuels, l’Astronomie s’est mobilisée pour mesurer les distances qui nous séparent des astres: des étoiles aux nébuleuses et au-delà avec les galaxies, les quasars…

Avec Gaia, chacune des étoiles sera étudiée près de 70 fois durant une période de 5 ans, ce qui représentera 40 millions d’observations par jour !Une quantité incroyable de données qui seront traitées dans divers centres européens dont le CNES, à Toulouse.

Suite

gif

Mise à jour Sylv1 pour Aréa 51 Blog: 05/08/2013 à : 12h35.

area51blog


L’Europe va créer l’Agence de renseignement et de défense

29/07/2013
Photo : EPA

Photo : EPA

 

 Ci- dessus: Catherine Ashton

Article source:french.ruvr.ru/

L’Union européenne veut créer sa propre agence de renseignement et de défense, l’activité de laquelle prévoit un usage intensif de drones espions et de satellites de surveillance. Cette agence sera dirigée par le Haut Représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, a déclaré The Daily Telegraph.

L’utilisation de satellites et de drones à des fins de renseignement suggère que l’UE crée son analogue de l’Agence américaine de sécurité nationale, indiquent les experts. Source:la voix de la russie

gif

Mise à jour Sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 29/07/2013 à : 11h40.

area51blog


Mystérieux sons : « 52 Hz », « Plop » et autres sons inexpliqués en provenance des profondeurs océaniques

21/07/2013

Sound_1

Article source:le-veilleur.com

Des scientifiques de divers endroits du monde ont enregistré plusieurs sons très inhabituels dans lesocéans. Ces sons proviennent-ils d’énormes formes de vie tapies dans l’obscurité inexplorée des profonds océans terrestres ou peut-être d’autre chose ? Quelque chose est là en dessous et les experts ne savent pas ce que c’est… Tous ces sons n’ont rien en commun ? et ils restent inexpliqués.

Le Plop

En 1997, des microphones sous-marins ont capturé dans l’océan Pacifique un son puissant et inhabituel, qu’on a décrit comme un « plop ». Bien que les plops figurent parmi les sons les plus forts jamais enregistrés dans les océans terrestres, leur origine demeure inconnue. Le son plop a été identifié à plusieurs occasions au large de la côte sud de l’Amérique du sud et il était audible à 5000 km de là. Ce son possède des similitudes avec ceux vocalisés par des organismes vivants, mais les chercheurs disent que même une baleine bleue n’est pas suffisamment grosse pour produire un son aussi fort. En fait, aucune créature connue sur Terre ne peut créer ce son, disent les scientifiques.

« Les ondes sonores ressemblent presque à des enregistrements de voix. On peut regarder les caractéristiques du son et dire : « C’est peut-être aussi bien une baleine bleue qu’un rorqual, un bateau ou une baleine à bosse, ou le début d’un séisme » », a dit Christopher Fox, du Projet de surveillance acoustique de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) à Portland dans l’Oregon. Mais le plop est mystérieux. Est-ce un monstre des profondeurs ? Aucun autre plop n’a été entendu depuis 1997, bien que d’autres sons puissants et inexpliqués aient été enregistrés à d’autres endroits en différentes circonstances.

Écoutez le son (le « plop »)

D’autres exemples de sons inexpliqués

Julia

Le son a été enregistré le 1er mars 1999, sur le Réseau Hydrophonique Autonome de l’Océan Pacifique (RHAOP) à l’équateur. La source du son est inconnue, mais suffisamment forte pour être entendue sur l’intégralité du réseau. Il dure environ 15 secondes et est limité à une bande de fréquences très étroite.

Écoutez le son (« Julia »)

Le train

Mystérieux sons : « 52 Hz », « Plop » et autres sons inexpliqués en provenance des profondeurs océaniques.


Retour sur la mystérieuse structure engloutie dans un lac d’Israël

10/06/2013

A Submerged Monumental Structure in the Sea of Galilee, Israel

Article source investigations océanographique et oanis via Wikistrike

Pierre Barthélémy: LUNDI 10 JUIN 2013:

C’était il y a une décennie. Depuis, plus rien ou presque ne s’est produit. Comme le raconte une étude israélienne publiée dans la dernière livraison de l’International Journal of Nautical Archaeology, revue scientifique semestrielle, une plongée a bien été organisée dans les eaux turbides et peu profondes du lac. Qu’y a-t-on vu ? Un immense empilement conique de rochers sur le fond sablonneux, servant de cachette à des poissons. Comme on peut s’en apercevoir sur le schéma ci-dessous, à son plus haut ce tumulus mesure un peu moins de 10 mètres par rapport à sa base, laquelle est enfouie sous 2 à 3 mètres de sédiments.

SUITEinvestigation oceanographique et oanis

gif

 

Mise à jour sylv1 pour Aréa 51 Blog, le : 10 /06/2013 à : 12h25.

area51blog


Atlantis STS115 Voyage dans le Temps Altynia.fr

02/06/2013

STS 115 Gate

ius6

avatar i love japan

Note adm:

Dimanche 02 juin 2013 , 14h20.

Le webmaster du site web  Altynia.fr  me fait parvenir par mail ceci, à vous de vous faire votre opinion.

Atlantis STS115 Voyage dans le Temps Altynia.fr.

 


Opération Suricate

05/05/2013

Opération Suricate.

suricate

AFFICHE-OPS2013

http://www.operation-suricate.fr/

Inscription 11 Mai 2013


Une tempête de protons aurait menacé la Terre au huitième siècle

02/05/2013

eruption_Solaire_mars_2012_sdo_nasa_txdam35824_9aUne augmentation de la quantité de carbone 14 dans l’atmosphère de la Terre, de l’an 774 à 775, a été interprétée comme la trace laissée par un sursaut gamma ayant épargné notre biosphère. Un groupe de physiciens a réintroduit dans le débat une autre hypothèse qui avait été écartée : une forte éruption solaire provoquant sur notre planète une tempête de protons.

En 2012, un groupe de chercheurs japonais avait annoncé, dans une publication du journal Nature, la découverte dans les cernes de croissance de cèdres du Japon d’une augmentation spectaculaire du taux de carbone 14 de 774 à 775 après J.-C. Cet isotope du carbone provenant du bombardement des rayons cosmiques sur les noyaux atomiques à la frontière de l’atmosphère, diverses explications astrophysiques avaient été avancées.

La première faisait logiquement intervenir une éruption solaire de forte intensité. Mais les estimations de l’énergie nécessaire pour produire un tel effet impliquaient une colère du Soleil si exceptionnelle que son occurrence semblait peu crédible.

La seconde faisait intervenir une supernova proche. Mais il restait alors à expliquer pourquoi aucune trace de cette explosion stellaire n’avait été observée sur la voûte céleste par les astronomes chinois et japonais, alors qu’ils avaient scrupuleusement noté dans leurs archives celle de 1054 à l’origine du pulsar du Crabe.

Des photons gamma ou des protons ?

Début 2013, deux chercheurs de l’Institut d’astrophysique de l’université allemande d’Iéna ont proposé un scénario séduisant, mais qui, rétrospectivement, fait froid dans le dos. Les rayons cosmiques qui ont frappé la Terre au VIIIe siècle auraient été des photons émis par un sursaut gamma court survenu au sein de la Voie lactée. En effet, ce phénomène ne dure que quelques secondes et n’est pas associé à une explosion d’étoile : il est donc invisible sur la voûte céleste.

Un groupe d’astrophysiciens américains n’a pas tardé à publier un article sur arxiv, dans lequel il s’oppose à cette hypothèse du sursaut gamma. Le premier argument étant qu’un tel événement ne devrait se produire que tous les 10 millions d’années dans notre galaxie. Surtout, les chercheurs ont refait les calculs concernant l’impact d’une éruption solaire de très forte intensité avec une tempête de protons (Solar Proton Events ou SPE en anglais).

Un événement Charlemagne tous les 1.000 ans ?

Ces scientifiques se sont basés sur d’autres modèles d’analyse et, selon eux, pour expliquer une telle augmentation du carbone 14, il n’est pas nécessaire de recourir à un spectre d’énergie des protons d’un SPE qui impliquerait une colère du Soleil des milliers de fois plus forte que toutes celles que l’on connaît. En fait, une éruption solaire sept fois plus forte que celle, record, survenue en octobre 1989, ferait l’affaire. De plus, elle n’entamerait pas le bouclier d’ozone protecteur de la Terre de façon critique, ce qui expliquerait l’absence de traces d’extinctions d’espèces vivantes.

En revanche, si une telle éruption devait se produire de nos jours, elle ne conduirait certes pas à un niveau dommageable de rayons ultraviolets, mais elle affecterait certainement de façon grave notre civilisation technologique, via les satellites par exemple. Selon les chercheurs, il y aurait tout de même un risque que l’on se trouve bientôt confrontés à un nouvel accident de ce genre. Appelé par certains « événement Charlemagne », ce phénomène surviendrait en effet tous les mille ans environ.

Source: Futura-Sciences575FuturaSciences

gif

Mise à jour Aréa 51Blog , le : 02 /05/2013 à : 18h55.

area51blog


Stephen Hawking : "Pas besoin de Dieu pour la création de l’univers"‏

20/04/2013

Stephen Hawking entre dans la salle

Stephen Hawking entre dans la salle

Envoyé de Belgique pour investigations ufoetscience et Aréa 51  Blog ,  par Daniel  de l’AREPS.

Récente Conférence de Stephen Hawking à Pasadena, Californie:

Le 16 Avril récent, à 20h du soir heure locale, Stephen Hawking a tenu une conférence au California institute of Technology à Pasadena, Californie. Le titre fut « The Origin of the Universe ». l’Affluence fut colossale et on a du ajouter un deuxième auditoire pour pouvoir contenir cette énorme masse d’intéressés. Stephen Hawking ouvrait sa conférence avec la question « Pourquoi sommes-nous ici ? » Il remarquait que beaucoup de gens tiennent à une solution divine pour contrer les théories des physiciens et là-dessus Hawking répliquait avec un sourire en disant « Qu’est-ce que Dieu était en train de faire avant de lancer la divine création ? Etait-il en train de préparer l’enfer pour les gens qui posaient de telles questions ? » Selon Hawking la théorie d’un univers éternel et infini donc sans début et sans fin ne tient pas debout vu les dernières observations faites par les télescopes et autres instruments astronomiques. Hawking discutait la possibilité d’un Big Bang répétitif. Lui-même et le physicien Roger Penrose ont prouvé que l’univers ne peut pas « bondir » en se contractant. Le temps a donc bien commencé au moment de la singularité (Big  Bang) et ceci s’est produit qu’une seule fois. Ceci correspond avec l’âge actuel de l’univers estimé à 13,8  milliards d’années et avec la maturité et le nombre de galaxies observées. Hawking disait qu’il se comptait parmi les heureux de ne pas avoir été jeté devant l’Inquistion  vu qu’à l’époque le Pape Jean-Paul II demandait à la communauté scientifique de ne pas étudier le moment de la création parce qu’il était considéré comme « divin ». Hawking avance surtout la M-theory laquelle prône que des multiples univers sont créés de rien dans le vide avec plusieurs histoires possibles et avec plusieurs possibles états d’existence. Dans seulement quelques-uns de ces états d’existence la vie serait possible et dans moins encore quelque chose comme l’humanité pourrait exister. Il insistait sur la continuité de l’exploration du cosmos en disant« Nous devons continuer à explorer le cosmos pour l’avenir de l’humanité » et il ajoutait « Je ne pense pas que nous survivrons encore un autre 1000 années sans quitter notre fragile planète. »Hawking souffre depuis 50 ans d’une maladie neurologique appelé sclérose amyotrophique latérale également connue sous le nom de Lou Gehrig’s Disease. Il continue ses recherches ensemble avec ses collègues (comme par exemple le physicien théorique Kip Thorne) entre-autre à Caltech où ils se font séquestrer pour pouvoir discuter les grands mystères cosmiques.

Barre cora

Une foule énorme attendait cette très intéressante conférence

Une foule énorme attendait cette très intéressante conférence

Stephen Hawking Conference, Pasadena, California:

PASADENA, Calif. April 16th — Our universe didn’t need any divine help to burst into being, famed cosmologist Stephen Hawking told a packed house here at the California Institute of Technology Tuesday night (April 16). Many people had begun queuing up for free tickets to Hawking’s 8:00 p.m lecture, titled « The Origin of the Universe, » 12 hours earlier. By 6:00 p.m. local time, the line was about a quarter-mile long. A second auditorium and a Jumbotron-equipped lawn, which itself was jammed with an estimated 1,000 viewers, were needed to handle the overflow crowd. At least one person was observed offering $1,000 for a ticket, with no success. Stephen Hawking began the event by reciting an African creation myth, and rapidly moved on to big questions such as, Why are we here?He noted that many people still seek a divine solution to counter the theories of curious physicists, and at one point, he quipped, “What was God doing before the divine creation? Was he preparing hell for people who asked such questions?”

After outlining the historical theological debate about how the universe was created, Hawking gave a quick review of more scientific cosmological explanations, including Fred Hoyle and Thomas Gold’s steady-state theory. This idea hypothesizes that there is no beginning and no end and that galaxies continue to form from spontaneously created matter. Hawking said this theory and several other ideas don’t hold up, citing recent observations by space telescopes and other instruments. After giving a brief historical background on relativistic physics and cosmology, Hawking discussed the idea of a repeating Big Bang. He noted that in the 1980s, he and physicist Roger Penrose proved the universe could not “bounce” when it contracted, as had been theorized.

Therefore, time began at the moment of singularity, and this has likely occurred only once, Hawking said. The age of the universe — now believed to be about 13.8 billion years — fits that model, as the number and maturity of observed galaxies seem to fit in the general scheme. In another observation of modern religion, Hawking noted that in the 1980s, around the time he released a paper discussing the moment the universe was born, Pope John Paul II admonished the scientific establishment against studying the moment of creation, as it was holy. “I was glad not to be thrown into an inquisition,” Hawking joked. He closed by outlining « M-theory, » which is based partly on ideas put forward years ago by another famed physicist, Caltech’s Richard Feynman. Hawking sees that theory as the only big idea that really explains what he has observed. M-theory posits that multiple universes are created out of nothing, Hawking explained, with many possible histories and many possible states of existence. In only a few of these states would life be possible, and in fewer still could something like humanity exist. Hawking mentioned that he felt fortunate to be living in this state of existence. Hawking closed the event with a familiar plea for continued exploration of the cosmos: “We must continue to go into space for the future of humanity,” he said, adding, “I don’t think we will survive another thousand years without escaping our fragile planet.” Hawking has been battling the debilitating neurological disorder amyotrophic lateral sclerosis, also known as Lou Gehrig’s disase, for 50 years. The physicist has been spending a month or so at Caltech, as he does each year, sequestered with colleagues, such as fellow theoretical physicist Kip Thorne, to discuss many great mysteries of the cosmos.

gif

Note adm investigations ufoetscience/Aréa 51 Blog:

« Merci à l’AREPS et en particulier à Daniel pour ce partage d’information. »

Stephen Hawking : "Pas besoin de Dieu pour la création de l’univers"‏.


Très étrange artefact en Indonésie.

10/04/2013

kupang-artifact

Article source:sciences-fictions-histoires.com

kupang-artifactDe nouvelles photos sont apparues, qui semblent montrer des objets exotiques. Les photos publiées montrent deux rochers étranges fusionnés qui contiennent d’étranges symboles et des sculptures.

Ce qui est plus extraordinaire, c’est que les rochers sont gravés avec une carte des étoiles, très similaire à la plaque qui a été conçue par Carl Sagan et Frank Drake, et qui a été placée à bord de la sonde Pioneer 10, lancée en 1972. Les rochers possèdent aussi un champ magnétique, ce qui semble émaner des roches quand ils sont à proximité d’un appareil électrique ou électronique.

L’artefact est une pierre, qui possède d’étranges sculptures sur sa surface. Les photographies de l’artefact que vous voyez ici appartiennent à un géologue nommé Castillo qui avait vécu à Kupang et mourut de maladie en 1994. Il avait été explorer une grotte aux Devil Hills une nuit en 1992, et était tombé sur un tas de roches étranges, où il a trouvé la pierre.

Elle est apparue comme deux morceaux de roche liées entre elles, mais sa caractéristique la plus curieuse étaient les dessins à sa surface : des étoiles, le Soleil, et des flèches pointant vers eux.

Vous pouvez également voir des figures humanoïdes, mises en évidence dans l’image ci-dessous, qui compare les gravures sur la roche avec les plaques de Pioneer . Ce sont des plaques envoyées dans l’espace à bord de Pioneer 10 et Pioneer 11 en 1972 et 1973, respectivement, pour but de donner à une vie intelligente dans l’univers des informations sur les origines de ces sondes.

strangerock-pioneerplaques

Sur la pierre étrange, les images (si elles sont similaires) s’affichent à l’envers, à l’inverse des plaques des Pionner !

Très étrange artefact en Indonésie..

 


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 127 autres abonnés

%d bloggers like this: