Rencontre avec des humanoïdes et d’autres entités de l’an 2010 à août 2012

Un extrait du catalogue "humanoïdes" d’Albert S. Rosalès. Ce catalogue Mondial est unique en son genre et il est le plus complet qui existe au monde actuellement. Albert, qui travaille sur ce catalogue depuis de très nombreuses années, bénéficie de la collaboration de nombreux chercheurs qui au monde s’intéressent au dossier ovni. On peut consulter ce catalogue en anglais sur le net ( http://www.ufoinfo.com/humanoid/index.shtml ) ainsi que les différents numéros des journaux édités par Albert.

Cette traduction est de JM que nous remercions pour cet important travail qu’il compte poursuivre en fonction de son temps disponible. Nos plus vifs remerciements à Albert S. Rosalès pour nous permettre cette reprise sur notre site.

Nous avons nous aussi signalé certains cas afin de compléter ce catalogue, si vous détenez de votre côté des informations encore inconnues d’Albert, n’hésitez pas à lui communiquer. Il s’agit d’un travail sérieux, Albert y consacre tous ses loisirs, le tout est mis à disposition de tous sur Internet, il s’agit d’une oeuvre totalement bénévole, sans recherche de " royalties !"

Ce catalogue reprend les cas tels qu’ils ont été rapportés. Chaque association locale, dans le monde, peut donc librement enquêter sur les cas situés dans leur secteur afin de compléter les informations recueillies. Les photos publiées le sont pour illustration et n’engagent nullement les auteurs.

(c) Copyrigth : La propriété littéraire et le contenu de cette page appartiennent à leurs auteurs et traducteurs  qui n’acceptent aucune reproduction, extrait de ce

 qui figure sur cette page, sans leurs accords. Ils en consentent la publication, selon leur volonté, uniquement sur le site des Repas Ufologiques.com de Gérard Lebat

 

Article source:   http://www.les-repas-ufologiques.com/

Info envoyée par G.Lebat

  « Des récits incroyables….  de personnes tout à fait crédibles. » 

   Dr. J. Allen Hynek (1972) 

ALBERT ROSALES

Traduction J.M.

(c) Les auteurs consentent cette publication  à Gérard Lebat,  auteurs, ils en refusent la reproduction.

http://www.les-repas-ufologiques.com - Direction Gérard Lebat – 1 10 2012 – 13:50

PREAMBULE

Les observations et les témoignages déjà relatés dans « Journal of humanoïds studies », se déroulant entre 2010 et août 2012, ne sont pas repris dans le cadre de cette compilation.

L’année 2010 fut très « occupée », 2012 s’est avéré être une année intéressante avec des cas divers de rencontres surprenantes. Prendrions-nous une importance plus grande dans le cosmos ?

à Je pense que ce serra la dernière année durant laquelle je vais compiler les cas de rencontres. Je songe à d’autres projets  à mettre en œuvre.

Toutes les publications du « journal of humanoïds studies » peuvent être enregistrées gratuitement sur le site Ufoinfo

Albert S. Rosalès.

2010

                                             

1/ Lieu : état du Maine (Lieu non précisé)

2010 (date imprécise) vers 2h00 du matin.

Un homme ayant rendu visite à sa mère eut l’idée d’aller voir un ami de longue date qui résidait à seulement 10 minutes de marche. Connaissant parfaitement le trajet, il avançait les yeux fermés, goûtant au calme et à la paix du soir. Lorsqu’une voix féminine presque « hypnotisante »dit «  kevin, Kévin…. Nous sommes ici pour t’aider. Nous ne te ferrons aucun mal. Et ensuite tu te sentiras bien mieux ».

Il a ouvert les yeux et a été aveuglé par une lumière puissante. Il s’est habitué et a pu voir qu’il était dans une pièce, dans celle-ci deux « gris » très grands.


Il se souvient que l’endroit était de deux couleurs différentes. Le haut des murs et le sommet étaient de couleur pourpre, le fond de couleur bleue. Il y avait comme une ligne entre ces deux couleurs, un peu comme si elles coupaient la pièce en deux. L’éclairage semblait venir des murs.


Kévin a demandé aux étrangers si ils allaient lui faire mal, et surtout ce qu’ils allaient lui faire.

Ils ont répondu qu’ils allaient l’aider et le « fixer »( ?). Le témoin est certain que leur bouche n’articulait pas quand ils parlaient.

Il se souvient ensuite qu’un « gris » est venu se placer de chaque côté de lui et qu’ils l’ont placé contre  un objet froid et emporté dans un « hall » à gauche de la première pièce.

Cet endroit était sombre, comme brumeux, nuageux, mesurait environ 40 pieds sur 50.

Durant son déplacement, il a pu voir sur sa droite un groupe de 7 à 8 autres « gris » grands et à côté d’eux une issue vers une autre pièce de couleur blanche. A côté se trouvait un autre groupe de 5 « gris ».


L’endroit était donc sombre, brumeux et mal éclairé. Les murs semblaient « dentelés » comme la lame d’une scie, une odeur de peroxyde ou d’ammoniaque flottait.

Arrivé dans la pièce, un « gris » a voulu le regarder dans les yeux. Il était si grand qu’il a dû se pencher pour fixer les yeux du témoin. Qui étrangement n’a senti aucune frayeur.

Soudain un des « gris », par derrière Kévin, a inséré un petit tube métallique dans le nez du témoin. Cela a fait un léger bruit. L’humanoïde avait de longs doigts, une petite bouche qui montait et descendait comme celle d’un poisson, mais il ne parlait pas.

Le témoin se souvient avoir crié à ce moment. Sans cesse il « entendait » dans son crâne une voix disant »Il va être OK. Nous sommes ici pour l’aider ».

C’était une voix  douce et calme.

Il se souvient ensuite avoir été posé sans ménagement sur une table métallique et emmené dans un autre lieu. Surpris le témoin a commencé a se débattre. Il a donné des coups de pieds autour de lui. Un des « gris » est allé buter contre un mur avant de tomber. Les autres ont promptement reculé.

Puis il n’a plus de souvenirs. Il se retrouve au bord de la route sur laquelle il marchait. Il se sent fatigué, hagard. Une voiture de police passe près de lui l’officier le regarde mais ne s’arrête pas. Kévin regarde sa montre, il est 6 heure du matin, il a « perdu » presque 5 heures.

Il décrit donc les « gris » comme mesurant de 7 à 8 pieds de haut(2,3 mètres) , ayant de longs doigts, une fente pour la bouche et des yeux cernés de noir (comme un œil au beurre noir). Ils communiquaient entre eux et avec lui par télépathie.
Les couleurs à l’intérieur de l’OVNI étaient violettes, bleues, blanches. Le témoin avait un nez « brusqué », après cette mésaventure il avait le nez droit.

HC addendum

Source : http: // mufoncms.com /                                                                   Type : G

2.

Lieu ; Heiden,  Pays-Bas

Date2010 (Sans précision)                                         Dans la nuit

Le témoin est un jeune homme prénommé Soufian. (Impliqué sans doute dans d’autres cas). Il dort normalement et vers le milieu de la nuit, il commence a faire un rêve étrange.
Il se voit dans son lit, couché, une humanoïde féminine à côté de lui, à un mètre du lit ; grande mince elle se tient debout. Elle prote une sorte de robe ample, colorée. La peau de son visage est gris pâle, elle a de longs cheveux très clairs (blancs/blonds) qui descendent jusqu’en dessous de ses épaules. Elle parait douce avec la peau lisse. Soufian ne se souvient pas des traits de son visage. Ses bras et la partie inférieure de ses jambes, qu’il pouvait voir, semblaient humains.

Soufian a regardé la scène durant quelques secondes, puis sans prévenir, rapidement, l’entité s’est approchée et à « entré » ses mains dans la partie inférieure de la poitrine du témoin. Il a senti une atroce douleur, cette torture faisait d’autant plus mal que l’entité déplaçait ses mais dans la poitrine. Il semblait au témoin qu’elle lui broyait les côtes. Par la suite il a jugé que sa poitrine n’avait pas été ouverte mais que les mains de l’entité avaient pénétré au travers de sa peau. Il s’observait luttant contre la douleur, mais il pense que son corps était paralysé. La douleur a continué, il a tenté de crier mais il ne le pouvait. Il y avait un silence total. La « torture » a duré deux heures. Soufian pense que l’effet extrêmement douloureux a pu lui faire surestimer le temps.

Brusquement tout s’est arrêté, la dame a disparut et Soufian s’est réveillé brutalement. Malgré cet épisode traumatisant, il s’est rendormi rapidement.

Au réveil le lendemain le témoin s’est souvenu de ce rêve et a regardé ses côtes pour voir si des traces de coupures ou autres existaient. Il n’y avait rien.

Il est allé au travail comme d’habitude, la douleur dans les côtes a persisté encore avant de s’estomper. Même si il percevait quelques douleurs durant deux jours encore.

HC addendum

Source : Dave Hodrien, OVNI de Birmingham Groupe                             Type : G ?

3.

Lieu ; Michigan (emplacement exact non donné)

Date: février 2010                                    Heure : Tard dans la nuit

Le témoin, une femme, se préparait à aller se coucher quand en regardant par la fenêtre elle a aperçu une forme qui d’une certaine manière lui paraissait familière. L’objet était proche de la fenêtre et planait très près du sol.

L’OVNI était circulaire, le témoin pouvait observer de la lumière à l’intérieur qui lui permettait de distinguer les contours d’une silhouette noire qui n’était pas humaine. Sa tête étant vraiment trop grosse. La silhouette a dû remarquer le témoin, elle a bougé et l’engin s’est très rapidement élevé dans les airs.

HC addendum

Source : http: // mufoncms.com                                                                     Type : A

4.

Lieu ; Athènes,  Texas

Date: le 10 février 2010                                                 Heure : 23:00-23:30

Le témoin a garé son véhicule, il revient de chez des amis. Des arbres entourent un ensemble de logements. Pour des raisons personnelles, il ne souhaite pas être vu rentrant chez lui. Il traverse donc la zone boisée. Mal lui en prit, il a senti une présence au-dessus de lui, sans savoir pourquoi il savait que c’était un OVNI.

Effrayé, il s’est mis à courir, mais un bruit étrange, une sorte de « tic » (twitching’ noise). Il est parti dans une autre direction et a entendu le même bruit. De sorte que finalement il tournait en rond. Il a été quasi immobilisé, il ne pouvait se déplacer que par saccades. Finalement il est tombé à genoux. A cet instant il a perçu une voix «  Dieu lui disant de ne pas ouvrir les yeux. ». Il s’est senti léger, flotter, il s’est trouvé dans un appareil qu’il compare à un scanner. Lorsqu’il bougeait la tête il entendait comme le son d’une radio hors bande qui émet des bruits parasites. L’appareil faisait que ses cheveux étaient dressés sur sa tête.

Il était allongé à l’intérieur « du métier », il a entendu quelqu’un dire « il est encore vivant ». Une autre voix a dit « il avait besoin d’un transfert » Puis il entendit une série de chiffres. Que ceux-ci étaient très importants pour la recherche future sur les OVNI et qu’il pourrait les révéler sous hypnose.

Il estime l’incident à 15 minutes environ. Puis il a tant pleuré que sa chemise fut mouillée.

Quand il revint sur le sol il avait les bras tendu et il regardait le ciel. Le plafond était nuageux, il pouvait apercevoir quelques étoiles.

Le témoin a ajouté qu’»ils » avaient gratté la zone de son estomac a son avis pour prendre des échantillons d’ADN.

HC addendum

Source: http://mufoncms.com/                                                          Type: G

                              5.

Lieu; Near Wakefield, England

Date: 31 mars 2010                                 Heure : 11:30 Du matin.

Le témoin qui a souhaité rester anonyme, a commencé à avoir des expériences étranges en 2009. A cette époque elle avait commencé une formation d’auxiliaire de vie. La semaine elle restait avec sa mère. C’était l’époque durant laquelle l’éruption volcanique en Islande avait fermé l’espace aérien en Europe. Le gouvernement avait profité  de cette « aubaine » pour tester un drone.

Ces engins ne peuvent être essayé que sur des espaces déterminés et il était utile pour ces essais d’avoir les cieux libres de tout avion. Les essais avaient lieu a 50 miles de chez le témoin. Elle pouvait voir les formations de drones volant un peu a n’importe qu’elle heure de la soirée. Elle a remarqué aussi une autre présence étrange qui n’était pas un drone. Puis des rayons du genre laser vert sont furtivement apparus près des drones. Le témoin, curieuse de ces événements à fait des recherches sur ce phénomène. Consultant différents moteurs de recherches elle s’est rendu compte que lent, lourd, son « Mac » avait un fonctionnement curieux quelque soit le logiciel utilisé. Ayant parlé de ces étranges émissions de lasers, elle s’est aperçue que personne ou presque ne les avait vu.

Un couple de ses amis avait observé ces étonnantes lumières qui pénétraient incidemment par les fenêtres et même éclairaient les tapis.

Lorsqu’elle a demandé à des amis s’ils avaient vu les lumières, ils lui ont répondus qu’ils n’étaient là que depuis peu de jours qu’ils les avaient vu mais pensaient que cela venait de satellites et qu’ils avaient vu effectivement un groupe de 7 drones. Ils volaient haut mais beaucoup plus bas que les satellites.

Un soir le témoin rentrait chez sa mère, passant en auto devant une ruelle près du domicile maternel, elle crut  y voir un individu étrange. Ces lieux étant peu soigné et très mal éclairé elle a pensé à un cambrioleur, peu de gens souhaitent s’y aventurer. Elle en parle à sa mère et par la fenêtre vérifie si l’individu s’en va.

Elle perçoit du bruit sans voir quoique ce soit. Curieuse, elle a regardé par la fente de la boîte à lettres (posée dans la porte d’entrée NDT). Elle a vu un homme très grand, maigre, qui se tenait derrière la voiture des voisins. Les yeux de l’individu étaient grands, noirs, bien qu’elle ne puisse pas les distinguer précisément. La peau du visage était ridée comme desséchée, juste posée sur les os. Il semblait se balancer lentement. D’un coup brusque elle a ouvert la porte, il n’y avait personne. Elle est retournée regarder par la fenêtre, personne !

Intriguée elle est retournée observer par la fente de la boite à lettres. Une auto est passée, l’individu a regardé passer le véhicule. Il a repris sa position initiale, une autre voiture est passée et il a fait le même mouvement.

Elle a dit à sa mère qu’elle sortait rapidement  pour vérifier ce que faisait cet individu étrange. Mais il était parti.

Les émissions de lasers ont continuées. Un soir de retour à son domicile elle entend des bruits venant du grenier. Elle téléphone donc à la police qui vient aussitôt. Les bruits continuent. Les policiers localisent les bruits les plus forts vers une trappe située dans le plafond de la garde robe de la fille de la maison. Mais ils ne voient personne et ne voient aucun signe d’effraction par lequel quelqu’un aurait pu entrer.

Le dernier et le plus significatif des incidents est arrivé le 31 mars 2010 vers 11h30.

Le témoin allait à un rendez vous avec un client, lors « l’étrange » arriva.

Elle a quitté l’autoroute M1, juste au sud de Wakefield. Elle a téléphoné à son client pour le prévenir qu’elle avait 10 minutes de retard. Elle ne souhaitait pas faire un détour qui nécessitait une infraction à la signalisation. Elle voulait terminer son travail et rentrer chez elle. Devant elle un grand camion a dépassé deux grandes limousines aux vitres teintées. La première voiture s’est arrêtée.  Trois hommes en costume noir sont sortis pour aller s’entretenir avec l’occupant du siège arrière de la seconde limousine. Le témoin devait attendre. Son téléphone sonna pour lui indiqué qu’elle venait de recevoir un sms. Elle a décroché, regardé l’écran, il n’y avait rien. Quand elle a relevé la tête les limousines étaient partie. Et il était une heure plus tard.

Elle avait de plus le souvenir d’une longue conversation avec un alien grand  de couleur bleue. Elle était couchée  et voyait le menton de l’alien au dessus de sa tête. Il avait de grands yeux noirs ovales pas de lèvres juste une fente en guise de bouche. L’étranger parlait sans bouger les lèvres. Ils ont discuté de la nécessité de sauver le monde, la paix devait s’installer rapidement. Elle devait faire quelque chose dans ce sens, que c’était son travail. Elle a demandé plus « d’outils » pour faire tout ce travail. Il a dit qu’ils verraient ce qu’ils pourraient faire.

 Ce qui fut étonnant dans cette conversation fut qu’elles utilisaient des mots que l’auxiliaire de vie ne connaissait pas mais comprenait. Elle sait confusément qu’elle connaissait cette « étrangère », elle était à la fois « mère » et responsible de celle-ci. A aucun moyen le témoin ne s’est senti en état d’infériorité mais au contraire en position de responsible. Ellen n’a donc jamais eut peur. La chose qu’elle ignorait était « quand ce serait trop tard » pour faire la paix dans le monde.

Quelques mois plutôt, elle s’était querellée avec un ami, concernant les objectifs des Usa pour envahir l’Afghanistan.  Elle avait répondu pour « les matières premières ». Son ami avait dit qu’il n’y avait rien à extraire dans ce pays.

Un peu après elle avait appris que le sous sol du pays recelait de l’or, du lithium, de l’argent en abondance.

Elle est finalement allé au rendez vous avec son client certaine que l’horloge de son téléphone était déréglée.

Arrivée a son rendez vous elle a vu la gêne de son client et s’est rendu compte que son pantalon était plein de sang. Elle était confuse et désorientée.

Elle est rentrée chez elle où ses proches l’ont aidé à se coucher. Les saignements se sont arrêtés le lendemain. Depuis le témoin n’a plus vécu de mauvaises mésaventures.

HC addendum

Source: direct email on file                                            Type: G

         

6

Lieu; Montagne Rouanne,  Tennessee

Date: le 17 avril 2010                                           Heure : soirée

Une femme conduisait sa voiture en compagnie de son fils pour se rendre dans son restaurant préféré, soirée d’anniversaire.

Ils arrivaient à deux rues de l’avenue où ils devaient se rendre quand ils ont vu comme une boule de lumière blanche venir vers eux. D’un cimetière voisin elle venait directement vers la grand route. Elle avançait vers eux comme si elle voulait entrer en collision. Comme cette chose étrange arrivait sur eux le témoin a pu la détailler mieux.  Mi animal mi humain, une sorte de reptile avec des bras et des jambes humains. Il rampait très rapidement vers eux. La conductrice a espéré que « l’entité » quitterait la route et partirais dans les fourrés du bas côté pour éviter la collision. Mais non la « chose » à continuer à avancer rapidement vers eux. La femme a « écrasé » les freins. Pour éviter le choc l’ »entité » s’est envolée comme une tornade au dessus du véhicule.
Les occupants ont craint qu’il ne passe sous la voiture. Ils ont été secoués par cette apparition, terrifié d’avoir vu ce qu’ils certifient ne pas être de ce monde.

Ils continuent à le décrire comme un « alligator » ayant des bras et des jambes humains, le ventre blanc sur lequel il rampait. Durant cette rencontre le temps « semblait avoir ralenti ». Ils sont d’accord pour dire que cette rencontre était terrifiante, qu’ils avaient vu quelque chose de vraiment très maléfique.

 HC addendum

Source : Fantômes et Blog de Monstre 9-17-2011                                                Type : E

7.

Lieu . Ville Océan, Maryland

Date: le 29 mai 2010                                            Heure: nuit

Excité, heureux d’être dans cette ville balnéaire, le témoin était sur une terrasse au premier étage d’une copropriété de 3 étages. Fumant une cigarette, il regardait les étoiles et les badauds, qui descendaient du troisième étage. Il regardait la constellation d’Orion. Il a vu une étoile filante qui partait à gauche de la ceinture d’Orion et descendait. L’étoile était très brillante. Il a pensé qu’elle terminait de bruler. Les gens qui descendaient ont traversé la rue et sont allé vers la plage.

Il est rentré chercher une autre cigarette avant de se coucher. Quinze minutes après l’observation de « l’étoile filante » il est ressorti. Il s’est assis confortablement et a remarqué une silhouette assise au patio du second étage de l’appartement en face du sien. Il a trouvé cela étrange car personne n’occupait cet immeuble en construction. Il a observé cette silhouette étonnante. Il était assis à la table, le bras gauche reposant dessus, ses jambes étaient croisées (Le témoin pensait qu’il s’agissait d’un homme). L’entité était grande, musclée, et ressemblait à un fantôme. Aucunes caractéristiques du corps ou du visage n’étaient visible et la tête était allongée. Le témoin ne pouvait croire qu’il était là immobile a fixer cette entité sans crier, ni bouger. Il était effrayé mais incapable de bouger.

Finalement pris de panique il est rentré dans son appartement, en fermant la porte vitrée il a vu que l’entité était encore là.
Le lendemain, il a tenté de savoir ce qui s’était passé là. Il y avait une table et quatre chaises.

HC addendum

Source : Mufon CMS                                                                    Type : E ?

8.

Lieu.NYC, New York

Date : juin 2010                                         Heure: Tard dans la nuit

Le témoin (impliquée dans d’autres incidents) s’est réveillé au milieu de la nuit, elle était paralysée.

Elle pouvait déplacer les yeux, entendre, mais ne pouvait faire aucun mouvement.

Elle a perçut du bruit sur le côté gauche de sa chambre. Elle a tourné les yeux et a vu deux petites créatures grises qui communiquaient entre elles. Elle s’affolait et a voulu crié. A ce moment un troisième petit gris est venu en passant au travers de la fenêtre. Il tenait ce qui ressemblait à un masque. Encore plus effrayée elle a voulu encore crier. Aucun son ne sortait de sa bouche. Alors le petit gris qui tenait le masque l’a posé sur son visage. Le témoin a entendu alors comme des sirènes (ou des sonneries). Sans doute s’est elle évanouie. Elle n’a pas vu les entités sortir. Seule elle a pu enfin bouger ses membres.  

HC addendum

Source: http://www.alienufotruth.com/sleep-paralysis-and-encounter/     Type: E                           

9.

Lieu Mertztown,  Pennsylvanie

Date: été 2010                                           Heure: soirée

Un homme et son fils garent la voiture dans un endroit boisé. Un monstre ailé apparait et traverse la route en « glissant ». Il semblait si grand qu’il aurait pu emporter un homme sans difficulté. Lorsqu’une des ailes a frôlé le capot de la voiture les deux témoins se sont vite baissés. Le « monstre » avait une tête humaine, sans bec, des ailes semblables à celles des chauves-souris. Il mesurait 5 à 6 pieds (env. 2mètres) et l’envergure des ailes était facilement de 25 à 30 pieds (Près de 10 mètres), pas de plumes, la peau d’une chauve souris noir de jais. Il avait une queue maigrelette comme celle des rats qui est restée droite et mesurait 4 à 5 pieds (1, 1,5 mètres). La créature a fait un vol plané  à 10 pieds du sol (3/4 mètres). Puis d’un fort battement des ailes il s’est élevé vers la forêt voisine. Le père pense que cette créature vit sous terre près d’une source d’eau chaude puisqu’elle ne possède pas  de plumes.

 HC addendum

Source : Fantômes et Monstres blog                                       Type : E

10.

Lieu. Angleterre, emplacement non précisé

Date: juillet 2010                                       Heure : soirée

Le témoin était dans son bureau. Il travaillait sur son ordinaire quand il a aperçu un objet sombre à l’extérieur. Il a songé qu’un oiseau passait. Il a continué à travailler. Mais l’objet est revenu. Plutôt dans l’après midi il avait parlé d’OVNI. Il a pensé à se munir d’un appareil photo. Il a attendu que l’objet repasse devant la fenêtre pour prendre un cliché. Mais le déplacement était vraiment trop rapide.

Il s’est alors penché à la fenêtre pour tenter de prendre un bon cliché. Mais l’objet s’est envolé avant de repasser devant la fenêtre. Aucun son ne venait de l’objet.
Plus tard dans la soirée, il continuait à se demander ce qu’était cet objet. Il est allé au lit et il a vu comme dans une « transmission de pensée » quatre être debout autour de lui. Il ne pouvait distinguer leur visage. Il a vu que l’un d’eux entrait une longue aiguille couleur argentée dans son bras. Il ne pouvait se déplacer et n’a pas senti « la piqûre ».

Ensuite il a pu bouger, il a vu derrière lui ; il a vu une gigantesque lumière ronde.

Il n’a jamais oublié cette nuit, mais n’en a jamais parlé.

Le témoin a précisé que lorsque l’objet tournait autour de sa maison, il a pris une photo qui s’est avérée très médiocre. C’est cette nuit là que ne pouvant dormir, il a vu la lumière, puis les êtres autour de lui. Il confirme n’avoir pas vu leur visage. Ils étaient grands et lui ont fait songer à des docteurs qui lui auraient fait une prise de sang. Ensuite ils ont disparu. Durant ces moments il a constaté qu’il ne pouvait pas bouger.  Le lendemain il a vu sur son bras une ligne rouge là où ils ont fait la prise de sang. La possibilité qu’ils reviennent le terrorise.

HC addendum

Source : OVNI de l’Yorkshire Société, http: // ufophenomenon.weebly.com/black-ufo-alien-bedroom-visitors.html                                                    Type : D ?

11.

Lieu. Minocqua, Wisconsin

Date: July 2010                                         heure : Tard dans la nuit.

Le témoin et son mari ont acheté une jolie maison toute proche d’un lac magnifique. Le jour du déménagement il a été convenu qu’elle partirait d’abord seule, que son mari et les enfants viendraient ensuite avec le reste du déménagement.

Elle est arrivée tard vers 22h, trop fatiguée pour décharger, elle est entrée dans la maison. Elle a jeté son sac sur le plancher et s’est allongée sur une chaise.

Elle se souvient très bien avoir éteint toutes les lumières, sauf celle de la cuisine. La maison était inoccupée depuis deux ans, complètement vide a l’exception de la chaise.

Elle s’est endormie très rapidement. Elle se souvient ensuite s’être réveillée brusquement. La nuit était noire, pas de lumière et ici pas d’éclairage public.

Elle a vue une lumière douce à environ 5 pieds (1,5 mètre) devant elle et 3 pieds au dessus du sol (1 mètre). Elle n’avait pas peur mais très intriguée elle se demandait ce que c’était.

La lumière a commencé à se déplacer verticalement dans la pièce, elle a vu apparaitre comme un bras et une main un peu comme si ils étaient passés aux rayons X. Le bras était plié. Le « bras se déplaçait avec un petit rougeoiement clair qui le suivait. Dans s a tête est apparu une sorte de cliquetis. Elle s’est levée brusquement et est allé allumer la lumière de la cuisine. L’apparition a disparu.

Elle était persuadée d’avoir laissé la lumière de la cuisine allumée. Pourquoi s’était elle éteinte ?? Ni l’ampoule, ni le fusible n’étaient abimé. Après cet incident, elle distinguait du coin de l’œil une sorte de voile qui allait vers la chambre du couple. Cela arrivait plusieurs fois par semaine mais personne d’autre qu’elle ne le voyait.

Une nuit elle regardait seule la télé, elle a vu se déplacer la boule de lumière. Elle l’a bien observée. Elle flottait à quelques pouces du sol, entré dans la chambre il a disparu. Le témoin a aussi photographié de nombreux orbes.

HC addendum

Source: Your True Tales—May 2011                                     Type: E?

                        

12.

Lieu. Près d’East Liverpool, Ohio

Date : juillet 2010                          Temps : 3h00. (Matin)

Le témoin rentrait avec sa petite amie, de Chester (Virginia). Ils était sur la  route 68 entre  East Liverpool (Ohio) et Midland (Pennsylvanie), le long de la rivière Ohio. Vers trois heures du matin comme un ange noir flottait devant le camion. Il avait environ 6 pieds de haut (2 mètres env.). Il a fait une manœuvre pour l’éviter. L’ange noir est parti vers la rivière. Le témoin voulait porter témoignage a la police mais son amie craignait qu’on les prennent pour des fous.

HC addendum

Source: Phantoms and Monsters May 22 2011                             Type: E

13.

Lieu . Près de Brisbane,  Queensland, Australie

Date: juillet 2010                                       heure : soirée

Le témoin avait été, avec ses parents rendre visite à des amis dans leur résidence d’été.
Les adultes étaient partis acheter à manger, les jeunes dans la chambre jouaient à la « Playstation ». Le témoin a vu, du coin de l’œil, un mouvement à l’extérieur de la grande fenêtre, juste à droite du poste de télévision. En regardant, elle a été stupéfaite de voir une créature de taille moyenne, très pâle qui a vite été se cacher dans les buissons un peu plus loin. Les deux jeunes amies, un peu incrédules, ont décidé d’aller vérifier. Elles ont remarqué qu’elles ne percevaient aucun chant  d’oiseau, ni de bruits d’insectes. A regret elles ont quitté l’endroit. Elles ont alors entendus un grondement. Les témoins se sont retournées et ont vu une sorte de « monstre ». Un « humanoïde », pâle, chauve, nu, il avait des yeux noirs comme le charbon,. Les témoins étaient paralysés par la peur. La créature avait des oreilles pointues, d’énormes dents, pas de nez, mais des trous à la place. Il grondait comme un chien. Il s’est volatilisé. Les témoins s’interrogeaient quand elles ont entendus la voiture des parents. Elles n’ont jamais raconté cette histoire.

HC addendum

Source: http://paranormal.about.com/od/demonsandexorcism/a/tales_11_06_09t.htm                                                                                                                     Type: E

14.

Lieu. Edge of the Universe Ridge, Fullerton, California

Date: 2 juillet 2010                                                          Time: 23:00

Trois amis ont décidé d’aller promener à un endroit connu sous le nom de « Fullerton Trails ». Où ils voulaient prendre du cannabis.
(Les trois amis consommaient du cannabis) Au sommet de cet endroit il y a une vue exceptionnelle. Un peu plus loin une autre arrête rocheuse « The end of the Univers » est encore plus élevée. Il était tard, ils étaient fatigués, ils n’ont pas renoncé à leur projet de grimper là-haut. Cette arrête rocheuse commence dans une zone résidentielle, bordée d’arbres d’un côté, et d’une barrière de l’autre.

Ils sont parvenus sans trop de difficulté au sommet. Mais une odeur putride les a surpris. Comme si une charogne était en décomposition. Ils n’ont vu aucun cadavre. Ils ont commencé à prendre le cannabis. Ils admiraient le paysage du désert en dessous d’eux, ils parlaient de la fraicheur de la nuit. Ils ont entendu un bruit dans les buissons derrière eux. Ils ont naturellement pensé à un  petit animal qui bougeait. Ils continuaient leurs occupations quand les bruits ont augmenté….

Déconcentré de leur admiration du paysage, la crainte les a gagnés. Ils ont décidé de partir. Mais la descente dans la nuit était plus difficile que la montée. Ils avançaient en file et le dernier les pressait de se dépêcher car il avait un étrange sentiment de peur. Ils sont arrivés en bas de leur chemin et ont rapidement gagné leur automobile. Puis ils ont commencé à plaisanter de leur crainte. Le jeune homme assis derrière a crié « Démarre la voiture, de suite ! » Le ton de sa voix les a faits se retourner vivement. Du chemin d’où ils venaient, à 15 pieds environ (4,5 mètres)  se tenait une entité encapuchonnée. Les témoins ne pouvaient pas voir son visage. Le conducteur est parti rapidement. Le témoin sur le siège arrière à vu l’entité les regarder fixement puis  se fondre dans l’obscurité.

HC addendum

Source : Vos Vrais Contes—août 2011                                              Type : E

15.

Emplacement. St Pétersbourg, Floride

Date: 26 juillet (ou 27) 2010                              Heure : autour de minuit

Le témoin et son épouse recevait un cousin. Pour cette nuit particulière, chacun dormait dans une chambre séparée.
Le témoin, sans regarder l’heure avec précision, est sorti fumer une cigarette.

Immédiatement il a observé un objet triangulaire « planant » juste au dessus de lui. Le triangle avait trois lumières et le côté aigu était au sommet. L’objet d’après le témoin était plus haut, plus grand que sa maison. Il a alors remarqué que le triangle émettait un flash lumineux intermittent.

Il se souvient ensuite être dans une pièce très lumineuse avec une lumière vive dans les yeux. Il distinguait vaguement quatre ombres sans pouvoir les détailler. Un tube était enfoncé dans son nombril, un autre dans son pénis. Il avait une sorte de masque à gaz et était couvert d’une matière visqueuse. Il « entendait une voix qui répétait sans cesse « Il revient ».

Il se souvient ensuite être dans sont lit. Le réveil indiquait 3H03. Il est certain d’être sorti car la porte donnant sur l’extérieur n’était pas fermée et entrebâillée.

Et il a pour habitude de bien fermer la porte avant de se coucher. Il avait donc la preuve qu’il n’avait pas rêvé et que son expérience était réelle. A 3h, il est allé à la salle de bains voir s’il avait des traces corporelles au nombril ou au pénis, mais il n’a rien vu. Le jour suivant il a eut une sévère diarrhée et des difficultés à uriner.

Les jours suivants il en a parlé à un ami qui avait vu, alors qu’il conduisait, un objet en forme de « burritos » vers 4H du matin (Une heure après son expérience). L’ami a tenté de prendre une photo avec son portable, sans grand résultat. Un autre témoin, un motocycliste a vu également un objet étrange dans le ciel vers le même créneau horaire.

HC addendum

Source: http://www.ufosnw.com/sighting reports/2010                                   Type: G

 16.

Lieu South Greensburg, Pennsylvania

Date: 26 août 2010                                                                                 heure: 20:10

Il s’agit de témoignages d’observation d’un oiseau »monstrueux » au sud de Greensburg.

La nuit tombait, 4 amis avaient fait des grillades et profitaient de la soirée. Leur attention fut attirée par un sifflement, quelque chose qui s’agitait comme si l’air était « envoyé vers le sol ».

Presqu’en même temps plusieurs témoin ont crié « Qu’est ce que c’est ? Le diable ? » Ils ont tous sursauté en voyant un gigantesque oiseau planant au dessus d’un des arbres de la cour ; à 30 ou 40 pieds (10 à 14 mètres). Celui qui allait à la cuisine s’est retourné pour voir l’immense créature voler au dessus de lui à 40 pieds environ.

L’étrange « oiseau » est passé par-dessus l’arbre, il a viré légèrement à droite et est parti vers le bas de la route en gardant son vol lent. Les témoins ont d’abord remarqué les ailes massives de la créature ; elles étaient dans une position montante, quand elles se baissaient il semblait qu’elles s’enroulaient vers le bas. Lors de leur mouvement on entendait un sifflement. Le temps d’un battement d’aile l’ »oiseau » avait parcouru 125 yards (115 mètres). La créature a continué son vol  vers le bas de route passant au dessus du toit de maisons. Elle a agité ses ailes 3 ou 4 fois avant d’atteindre un groupe d’arbres situé à ¼ de miles du lieu de l’observation. Pour parcourir cette distance il ne lui a fallu que 20 secondes environ.

Lorsqu’il est passé au dessus des témoins, il semblait fixer le sol, son bec dirigé vers le bas. Si il avait été debout au sol les témoins pensent qu’il aurait mesuré 4 à 5 pieds de haut (1,30 mètre). Le corps et les ailes avaient la même couleur brun foncé pour les uns, noir pour les autres. Le corps en lui-même mesurait de 25 à 30 pouces de large (0,60 mètre), un témoin cependant a dit que le corps était volumineux et « enrobé ». La tête était ovale avec un bec court pour un tel animal ; 8 à 10 pouces (25 centimètres). La queue mesurait deux pieds et s’évasait vers l’arrière.

Ce qui a le plus impressionné les témoins est l’envergure environ 10 pieds. (3 mètres). Lorsqu’on leur a demandé pourquoi ils n’avaient pas pris de photo. Ils ont répondu que bien qu’ayant des appareils avec la fonction « caméra », ils étaient restés comme hypnotisés.

Plus tard un autre témoin s’est manifesté. Chasseur habitué de l’endroit, il avait pris quelques instants de repos et s’était allongé dans l’herbe. Il avait vu passé l’énorme oiseau. Il a déclaré n’avoir jamais vu d’animal aussi énorme bien qu’ayant l’habitude de parcourir toute cette zone.

Le lieu où a eut lieu cette observation, bien qu’ayant quelques bosquets est une zone urbaine assez habitée et la route qui la borde la N119 est très fréquentée.

CommentaireBeaucoup renvoient  ce géant à des créatures volantes comme le "Thunderbirds". Il est intéressant de noter que dans cette zone des habitants ont rapporté avoir entendus des sifflements comme si un énorme oiseau passait au dessus d’eux. Mais ils n’ont rien vu.

Stan Gordon.

HC addendum

Source: Stan Gordon, paufo@comcast.net                                     Type: X

17.

Lieu . Nashville, Tennessee

Date: 20  Septembre 2010                                                                      Time: 19:00

Des témoins ont rapporté l’observation d’un grand cigare de couleur rouge et blanche. Il n’avait pas d’ailes. Il s’est incliné pour monter. Les témoins ont pu observer sur l’un des côtés une fenêtre avec derrière,  des petits  êtres semblables aux hommes. Pas d’autres détails hélas.

HC addendum

Source : NUFORC                                                                                      Type : A

 

18.

Emplacement. État de Washington (emplacement exact non précisé)

Date: 2 octobre 2010                                                                  heure: soirée

Le témoin venait de regarder les infos à la télé, il est sorti et a regardé la fenêtre ronde, quand il a remarqué ce qui semblait être un vol d’oies. Ce n’était ni la nuit, ni le crépuscule encore. Il a remarqué que le vol était en formation parfaite. Il a tenté de mieux les distinguer, il voyait un « chevron » noir qui volait au dessus de lui à 1.000 ou 2.000 pieds. Il a compté vingt points noirs de la pointe à l’arrière du chevron. Après avoir regardé 5 secondes il s’est rendu compte qu’ils s’agissaient d’homme avec des têtes d’oiseaux. Ils semblaient « voler » sur une sorte de plateforme, comme un disque. Ils ne semblaient pas humains plutôt « oiseaux ». Cependant, ils n’avaient pas d’ailes ! Certains avaient de très larges têtes d’oiseaux. Leur taille était de 10 pieds environ. (3,3 mètres). Le chevron était « étiré », 15 à 20 pieds de large en sa partie la plus large (6,5 mètres) et entre 100 et 300 pieds de long (entre 33 et 66 mètres !?).
Le témoin s’est senti peu à l’aise, impressionné, il n’est plus sorti de la soirée.

HC addendum

Source : MUFON CMS                                                                 Type : A ?

19.

Emplacement. Harleysville,  Pennsylvanie

Date: le 15 octobre 2010                                                Temps : 3h00.

Un jeune garçon était resté tard dans sa chambre à jouer à des jeux électroniques. Il s’est endormi vers 1h00 le matin. Il s’est vite endormi en pensant juste aux boxeurs de son jeu. Sa chambre est située au deuxième étage orientée sud ouest.

 Cette maison est un ancien bâtiment ayant abrité des bureaux et transformé en appartements. De sorte qu’il existe un escalier de secours extérieur. Il ya aussi un accès par un escalier vers le grenier.
La chambre du témoin, au deuxième étage, le lit du garçon est placé dans le coin sud ouest à côté d’une fenêtre et juste au ras de la porte qui menait à l’escalier de secours.  Cette porte n’a pas de poignée extérieure, une barre à l’intérieure comme on en trouve dans les lieux publics. L’issue de secours comporte donc une plate forme métallique avec des volées d’escaliers.
Il utilise cette plateforme pour fumer sa cigarette malgré l’interdiction du propriétaire.

Cette nuit là il s’est réveillé à 3h00 du matin, dans le noir le plus complet, et sur la plateforme de l’issue de secours…

Ce fait prouvait qu’il n’avait pas rêvé, au paravent il avait eut des rêves « lucides ». Il était cette nuit groggy, se sentait lourd comme s’il avait beaucoup marché.

Il est a noté que vers l’âge de 8 ans il a eut un épisode de somnambulisme.

Il a remarqué quelque chose de très grand au dessus de lui. Mais ce qui l’intriguait et l’ennuyait le plus était que la porte donnant sur sa chambre était fermée. Et pas de possibilités de l’ouvrir de l’extérieur. Il a levé les yeux et il a vu une sorte de vaisseau circulaire, avec de nombreuses lumières sur la partie inférieure.

Il n’avait aucune idée de la taille de l’engin juste au dessus de lui. Les lumières étaient d’un blanc très lumineux. Il n’avait jamais vu ni d’ampoule ni de néon aussi clair. Les lumières clignotaient sans ordre apparent. Elles étaient situées dans un espace rectangulaire  ou trapézoïdale. Le diamètre de l’engin semblait être de 250 pieds (70/75 mètres).
Le dessous de l’objet possédait aussi des formes en saillie, il en a remarqué une en particulier.

Sur le côté droit du dessous de l’engin il y avait cette grande pièce manufacturée avec des lumières sur le côté. Cela ressemblait à un cône tronqué, comme les filtres à air des autos qui ont de hautes performances. Sur cette pièce les lumières étaient disposés de façon symétrique, identiques à celles se situant sur le dessous de l’engin. Elle était de couleur gris sombre ou noir. Lorsqu’il a commencé à regarder l’engin, il était aveuglé par les lumières il a du mettre sa main devant les yeux pour se protéger. Après avoir observé 90 secondes il s’est senti différent.

Totalement désorienté, il ne comprenait pas ce qu’il faisait là, qui il était, comme si les lumières et les flashs créaient une amnésie.

Son dernier souvenir est de se sentir léger, il n’avait jamais vécu cela, comme s’il n’avait plus de poids. Ses pieds ne touchaient plus le métal froid de l’escalier. Il s’est senti flotter, puis il n’a plus été aveuglé ou il a perdu connaissance. Il ya pour lui à ce moment une absence totale de mémoire.

L’engin ne faisait aucun bruit, tout le quartier semblait calme, silencieux. C’était d’autant plus étrange que son quartier était animé, très passant situé à la sortie du péage de l’autoroute.

Il se souvient du silence, d’une sorte de suffocation, puis il devint très lourd, l’air était épais comme « une soupe ».

Dans sa courte et brève observation l’engin était au dessus de lui à 20 ou 40 pieds (de 6 à 12 mètres), il était aussi en partie au dessus des maisons voisines et du jardin public. Il n’y avait pas  de vent les arbres du jardin ne bougeaient pas, le temps semblait « arrêté ».
Après qu’il ait perdu connaissance, tout fut étrange, bizarre. Il s’est réveillé « vaseux », ses yeux ne  fonctionnaient pas bien. Tout était flou et déformé. Il se rappelle que les couleurs étaient vert, brun, et gris. Au dessus de lui il y avait des instruments peut-être pour un examen médical, aucun qu’il ne connaisse.

 Tout était flou, imprécis, il ne pouvait savoir ce qu’il voyait ni l’éventuelle utilité.

Une entité est passée dans son champ de vision, elle avait l’apparence d’un humain, avec des bras, des jambes.
Elle n’a pas parlé au témoin, cependant il lui semblait entendre des sons, des bribes de phrases. Moins des paroles que des émotions, des impressions.

Il se souvient qu’il était calme comme s’il avait le sentiment qu’on « essayait de l’aider ». Etrangement il lui semblait qu’on n’essayait pas de l’aider lui, mais un « vous », un autre de « notre race ». Les instruments au dessus de lui se sont animés, il a perdu connaissance.

Il est revenu à lui, il était assis au bord de son lit, fait impeccablement comme s’il ne s’était pas couché. Son réveil indiquait 4H45. Il a tenté de se souvenir comment il était revenu là. Mais il n’a pas pu. De même il a eut d’énormes difficultés pour trouver le sommeil.

HC addendum

 

ALBERT S. ROSALES

Traduction J.M.

Reproduction interdite

Gérard LEBAT

Créateur du concept Les Repas Ufologiques et exploitant du site depuis 2003 !Les Repas Ufologiques http://les-repas-ufologiques.com
Le blog des repas ufologiques : http://les-repas-ufologiques.over-blog.com/
Le blog OVNI91 : http://ovni91.canalblog.com/
FACEBOOK : http://www.facebook.com/#!/profile.php?id=1484888137 Le groupe des Repas Ufologiques : http://www.facebook.com/#!/groups/115290735175643/
Anonnez vous aux nouvelles des Repas sur Twitter : http://twitter.com/lebat1
L’ufologie au Maroc : http://les-repas-ufologiques-marrakchi.blogspot.com/

Lire la suite

About these ads

6 réponses à Rencontre avec des humanoïdes et d’autres entités de l’an 2010 à août 2012

  1. évhémère dit :

    Celà ressemble plutôt à une compilation de rêves !…

  2. idnaze dit :

    Dans cèrtains cas,il est peut etre difficile de faire la differance entre le rèeve et "la réalité "?

  3. Visiteur dit :

    Bonjour,

    Pour ceux qui ne connaissent peut-être pas, intéressez-vous au travail de Dolores CANNON qui est une hypnothérapeute pratiquant l’hypnose profonde. Il y a une grande corrélation entre les résultats de son travail et le contenu de cet article.
    D’ailleurs, son travail (livres uniquement disponibles en anglais je crois) pourrait éclaircir beaucoup d’articles que j’ai pu voir sur ce site.

    Gardez l’esprit ouvert et critique. (et si ça ne vous intéresse pas, bon courage dans vos recherches de la vérité)

  4. cass brique dit :

    mais c’est môche pour un humanoïde, et un être technologiquement avancé … je suis content d’être humain alors

  5. Epicea dit :

    Perso avec une amie on a vu le même jour trois cadavres de sangliers en forêt. Le premier était au bord de la route, il avait encore sa fourrure mais il lui manquait le groin, les oreilles et les tripes, la découpe avait été parfaite. A coté il y avait un crane que je ramenais avec moi et que j’ai donné à cet amie. Dans l’après midi ce sanglier n’était plus au bord de la route, mais en chemin on est encore tombé sur un crane de sanglier qui avait la gueule grande ouverte et il y avait encore de la chaire et des tendons. Pour sûr ce n’était pas des chasseurs.
    Flo

  6. cacaouette83 dit :

    merci a vous, visiteur, qui que vous soyez, pour m’avoir fait découvrir cette dolores cannon ! j’ai completement plongé dans ces recits (sur son site) et ça m’a bien donné envie de lire plusieurs de ces livres !!! en esperant le trouver en français bien sur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 116 autres abonnés

%d bloggers like this: