OVNIs, Aliens et la Question du Contact (1e partie)

Bernhard Guenther – Sott.net
dim., 01 juil. 2012 07:06 CDT

Traduction : SOTT  -

Le baptême du Christ – Aert De Gelder, 1710

Le phénomène OVNI est un sujet très nébuleux. Malgré des preuves de « rencontres/contact » documentées depuis des années, il n’existe toujours aucune confirmation de la part des autorités « officielles » – qu’il s’agisse des médias officiels ou du gouvernement – de l’existence d’un phénomène « venu d’ailleurs ». Au contraire, lorsqu’il est abordé, le sujet est souvent tourné en ridicule ou ignoré. Pourtant, une bonne partie des gens croient en l’existence des OVNIS d’origine extraterrestre et pensent que le gouvernement leur dissimule des informations. Beaucoup de gens ont eux-même vu des OVNIS. Toutefois, la plupart n’y accordent pas beaucoup d’attention ou n’y réfléchissent pas outre mesure, croyant que cela ne nous affecte pas vraiment, de toute façon, et que nous nous occuperons de la question lorsqu’un « contact » aura été officiellement établi.

Mais supposons que le phénomène OVNI soit différent de ce que nous imaginons, supposons qu’il influence l’humanité et le monde en général depuis des millénaires ? Quelles en seraient les implications ?

Nous arriverions à une toute nouvelle compréhension de la vie et de l’existence, de la science et de la religion, de la spiritualité et de l’évolution, de la conscience et de la psychologie, ainsi que de la réalité telle que nous la connaissons, si nous approfondissions l’analyse du phénomène OVNIs et considérions la possibilité qu’une intelligence alien supérieure affecte notre monde. Peut-être ne sommes-nous pas les « maîtres du jeu » sur Terre, et peut-être même ne sommes-nous pas « au sommet de la pyramide alimentaire ». N’oublions pas que, il n’y a pas si longtemps, nous pensions que la Terre était plate. Qu’allons-nous découvrir d’autre ?

En général, il est impossible d’entamer la moindre discussion sur le sujet avec des gens qui rejettent d’emblée quelque chose sans avoir sincèrement examiné les données et les recherches disponibles. Il n’y a aucune utilité à débattre de croyances et de points de vue arrêtés. La discussion n’est constructive que lorsqu’elle n’est pas limitée par des préférences personnelles, des croyances ou une vision du monde conditionnée. L’objectivité et un esprit d’ouverture sont essentiels lorsqu’on recherche la vérité.

En gardant cela à l’esprit, quiconque entreprend d’étudier le phénomène OVNI finit par découvrir qu’il existe des informations valides, mais aussi de la désinformation. Vérité et mensonges sont entrelacés, en particulier lorsqu’il s’agit d’un sujet « en marge » de la « culture officielle ». On navigue en eaux troubles, mais le chercheur sincère, qui aborde le sujet avec un esprit critique mais ouvert et s’efforce de creuser en profondeur, finit par voir qu’effectivement, l’existence d’un phénomène « venu d’ailleurs » ne fait aucun doute… et que cette situation perdure depuis un certain temps déjà.

La question est de savoir comment séparer la vérité des mensonges. Comment découvrir ce qui se passe réellement dans ce domaine nébuleux ?

Une question majeure à prendre en compte lorsqu’on s’intéresse à ce genre de sujets en marge est celle de notre propre niveau de « conditionnement culturel ». La plupart des gens projettent une certaine image d’Épinal sur le phénomène extraterrestre, influencés en cela par Hollywood et la littérature Sci-Fi qui, la plupart du temps, tend à « humaniser » des êtres intelligents de type aliens et à les représenter de façon très matérielle, dans des scénarios où des aliens viendraient d’une autre planète et feraient montre de qualités humaines. Ce que nous voyons dans la culture de masse affecte clairement la façon dont nous abordons le sujet, même si cette tendance est inconsciente. Le conditionnement opéré via la « culture officielle » qui a « fictionnalisé » le sujet est profond et d’une portée considérable. On ne saurait le sous-estimer.

Il nous faut réaliser l’ampleur de ce conditionnement, et également à quel point le sujet est ridiculisé en public, la plupart des observations d’OVNIS étant balayées, reléguées au rang d’anomalies météorologiques, ou rangées dans la catégorie des ballons météorologiques ou de la planète Vénus. Pourtant, nombre de gens croient au phénomène OVNI. Mais que savons-nous réellement des intentions de ces « visiteurs » ?

Il existe une vaste différence entre croyance et connaissance. Que savons-nous réellement, et a contrario, qu’est-ce qui en nous relève de la simple croyance ou du préjugé ? Nous ne devrions jamais sous-estimer le piège du wishful thinking et/ou du déni.

Examiner le phénomène en adoptant « l’esprit du débutant », pour reprendre la terminologie bouddhiste, est utile au processus de découverte de la vérité. Il faut aborder le problème sans idée préconçue ni préjugé, en l’examinant tel qu’il est, en croisant les données/recherches disponibles, en faisant preuve de logique mais également d’intuition, en séparant la désinformation des informations fiables, en assemblant patiemment les pièces du puzzle. Dans ce domaine, il est clair que nul ne détient toutes les pièces, et qu’il reste encore beaucoup à découvrir. Mais lorsqu’on atteint un stade où l’on dispose d’un certain nombre de pièces, une image se forme peu à peu sous nos yeux. Jetons un œil à certaines de ces pièces du puzzle et à l’image qui en émerge.

Lire la suite 

About these ads

13 réponses à OVNIs, Aliens et la Question du Contact (1e partie)

  1. Didier38 dit :

    bonjour,

    En gardant l’œil du débutant , et une large ouverture d’esprit , il me semble après lecture que cet article tente quand même d’orienter le lecteur vers l’idée principale d’être juste confronté à des « Et » hostiles , bien que cette hypothèse face évidement partie
    des possibilités éventuelles .

    • GEORGES dit :

      bonjour, je pense que s’ils étaient hostiles , il y a longtemps que la terre serrait débarrasse de l’humanité pourquoi attendre que l’on soit des milliards alors qu’il y a quelques millénaires cela aurait été plus simple et sans armement lourd. bien amicalement georges.

      • Didier38 dit :

        bonsoir Georges ,

        Hostile ne veut pas forcément dire destructeur , au sens de cet article juste sans considération pour l’homme , qui pourrait être une ressource malgré lui , et donc qui n’aurait rien à attendre de positif de ces « ET » là .
        amicalement .

        • GEORGES dit :

          ce que vous dites n’est pas de l’hostilité ,juste de indifférence être hostile est déjà plus violent dans les termes ,bien amicalement Georges.

  2. haddadou dit :

    on sortira vainqueurs de la probable guerre intergalactique

  3. idnaze dit :

    A mon avis, ce qui passe dans notre champ de conscience que ce soit objectif ou subliminale, est plus ou moins intèrprété a partir de nos repères je crois ?
    Aussi, si une conscience extèrieure petite ou grande ,infime ou giguantèsque ,nous suggère consciament ou non une vue de sa conscience, nous pouvons peut etre la prendre comme venant de nos sens ?
    Qui nous dit que le monde vivant ayeur est aussi different que le notre ?
    Par ayeur que savons nous de la creativité ?
    Gageons que cèrtains connaisent ça complètement depuis trés trés longtemps .

  4. mu64 dit :

    En lisant cet article et tous les liens attenants plutôt effrayants sur cet épineux problèmes de contacts et enlèvements, je ne peux m’empêcher de penser que nous ne savons toujours pas vraiment ce qu’est la conscience qui semble pourtant avoir un lien avec le phénomène ovni, n’en déplaise à certains, mais reste à savoir lequel.

    Pour ceux qui rejettent ces témoignages en bloc, il y en a peut-être à en rejeter, mais d’éminents psychiatres on au moins conclu que ces gens avaient bien vécu un réel traumatisme.

    Dans ce schéma, il ne m’apparaît pas impossible qu’une ou plusieurs races extra-terrestres, implantent des directions, des croyances, des religions, des vrais ou faux souvenirs ou les suppriment( ce que les neuro- scientifiques de chez nous commencent à annoncer pouvoir faire aussi) et font des expériences qui peuvent s’avérer agréables ou à vomir , ce qui n’est pas forcément réjouissant pour nous cobayes.

    Dans quel but tout cela ? Y a t’il aussi des factions qui se font la guerre ? (l’éternel combat du bien et du mal dans bien des philosophies, sauf que nous n’aurions pas bien moyen de discerner qui pour nous sont les bons ou les méchants).

    Y a t’il des docteurs Mengele de l’espace ou alors d’angéliques bienfaiteurs qui voudraient nous aider sans interférer ?

    Ou est-ce seulement notre conscience, dont nous ne savons pas d’où elle vient, ni ce qu’elle est capable de faire, au niveau physique comme sur le plan métaphysique, voire paranormal pour lâcher  » le gros mot » ?, qui aurait la puissance de créer ces « artefacs » dans le but de sa propre évolution ?

    Ou toutes ces hypothèses sont valables à la fois ?

    J’ai bien peur que nous n’ayons pas beaucoup de moyens de le savoir, sauf ma foi à nous occuper de cette fameuse  » conscience » et d’en savoir plus à ce sujet, et aussi à essayer de pouvoir poser la question à ces visiteurs, en espérant ne pas être entourloupés et à obtenir une réponse franche.

    • mu64 dit :

      J’ai oublié de dire aussi, au regard de tout ce qui est dit dans cet article, et les interviews et docs de Karla Tuner par exemple, et tous les autres, le fait qu’on découvre des « vérités » de moins en moins jolies au fur et à mesure qu’on enlève les sous-couches des souvenirs des gens, que si tout cela était vrai, et soit bien perçu comme réel et comme des faits avérés par les « autorités » terriennes, alors là je comprendrais vraiment le désir de cacher tout ceci au plus grand nombre, car il ne resterait plus à l’humanité que le désespoir pour toute option.
      Alors j’espère bien qu’il y a d’autres sous-couches et options à explorer encore.

      • Francis C dit :

        Coucou Mu,
        .
        Comme je le dis dans mon commentaire ci-dessous, il faut un maximum de recoupements avant d’essayer ‘ je dis bien essayer’ d’interpréter. Si l’on s’arrête sur les faits les plus marquants dans le cas de Tuner, nous n’avons là qu’une interprétation, certes à prendre en compte mais qui ne nous permet pas de tirer des conclusions hâtives. Il existe bien d’autres témoignages d’abductés où les choses se sont passées différemment. Je pense qu’en l’absence d’une vue globale des faits répertoriés dans le monde entier il faut penser avec prudence. Cependant, j’en conviens tout à fait, si un seul de ces rapports s’était avéré catastrophique, il faudrait en tenir compte.Cependant, ce n’est qu’en collectant la totalité de ceux-ci que la balance penchera d’un côté ou de l’autre… Dans l’hypothèse où nos charmants ou moins charmants visiteurs soient réellement des entités biologiques et non des fantasmes, sans doute pourrions nous constater des différences de race et d’agissements… Le parti pris est à mon sens le pire comportement à adopter ( poussé à son paroxysme bien sûr )…
        C’est de ce type de réaction que proviennent la méfiance, le racisme, la haine raciale et bien d’autres idéologies regrettables. Mais un point commun relie ces haines, racismes et autres à nos entités : la méconnaissance de l’autre. Et là, nous sommes dans cette situation précise.
        .
        Bonne journée à toi

  5. Francis C dit :

    Tout est dit un peu plus haut :
    .
    Examiner le phénomène en adoptant « l’esprit du débutant », pour reprendre la terminologie bouddhiste, est utile au processus de découverte de la vérité. Il faut aborder le problème sans idée préconçue ni préjugé, en l’examinant tel qu’il est, en croisant les données/recherches disponibles, en faisant preuve de logique mais également d’intuition, en séparant la désinformation des informations fiables, en assemblant patiemment les pièces du puzzle. Dans ce domaine, il est clair que nul ne détient toutes les pièces, et qu’il reste encore beaucoup à découvrir. Mais lorsqu’on atteint un stade où l’on dispose d’un certain nombre de pièces, une image se forme peu à peu sous nos yeux.
    .
    CQFD

    • mu64 dit :

      Bonne nuit Francis
      Je vais aller dormir, et, là Era franchement ça n’est pas sympa…. heureusement que je ne vis pas seule au fin fond d’une forêt désertique ;)
      Bises

  6. idnaze dit :

    J’ai l’impression que nos meilleurs pensées peuvent venir d’endroits hors de notre pensée objèctive .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 160 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :