Communications : où en est le projet de casque télépathique de l’armée américaine ?

Après l’invisibilité et les armures liquides, les militaires s’intéressent à la télépathie. Il y a quatre ans, l’armée américaine lançait un premier projet pour développer un casque permettant de communiquer par la pensée. Un moyen de donner des ordres aux hommes et aux machines, sans émettre le moindre bruit.

En 2008, l’armée américaine décidait d’investir dans un projet futuriste. Un contrat de 4 millions de dollars, signé pour cinq ans, pour développer des « casques de pensée ». Étendu depuis à 6,3 millions, ce dossier vise à mettre en place une forme de télépathie : les hommes devraient, à terme, pouvoir communiquer par simple pensée. Sans bouger la bouche et en se concentrant, un chef de groupe pourrait ainsi transmettre sans le moindre bruit un ordre ou une information à son groupe de combat.

L’année dernière, de premiers résultats étaient obtenus. Les professeurs Gerwin Schalk et Eric Leuthardt ont pu obtenir la transmission de mots simples. Les cobayes, volontaires, ont pu se concentrer mentalement sur des termes simples comme « botte » ou « chauve-souris » (« boot » et « bat » en anglais). Des ordinateurs, connectés à des diodes posées sur leurs cranes, ont pu identifier les marques neuronales laissées par ces mots dans leurs cerveaux. Les terminaux ont dès lors pu les retranscrire par écrit et par oral. Sur des syllabes simples comme « aah » ou « ooh », la machine reconnaît les sons dans 100% des cas.

Cette technique, baptisée « électroencéphalographie », continue pour l’instant de séduire les militaires qui ont consenti à quelques petites rallonges budgétaires. Avec un objectif de 10 à 20 ans, ils espèrent que des casques puissent identifier ces empreintes neuronales et les transmettre à d’autres personnels. L’émetteur, en se concentrant sur une phrase simple, pourrait ainsi la communiquer sans un bruit. Ce qui tombe plutôt bien car il s’agirait là de faire circuler des ordres brefs et simples : « go », « stop », « roger » (« reçu ») ou encore « TIC » (« troop in contact » – « troupes engagées »).

Ce projet pourrait aussi concerner des applications matérielles. Les personnels pourraient donner des consignes à des équipements, des véhicules ou des drones. Des technologies déjà évoquées par des oeuvres de science-fiction pourrait dès lors voir le jour : activation individuelle d’une arme, communication mentale homme-machine ou encore renseignement humain en toute discrétion grâce à l’envoi d’informations par la pensée.

Photo : DR

ECRIT PAR ROMAIN MIELCAREK LE 13 JUIN 2012 À 13:18

http://www.actudefense.com/communications-ou-en-est-le-projet-de-casque-telepathique-de-larmee-americaine/

10 réponses à Communications : où en est le projet de casque télépathique de l’armée américaine ?

  1. idnaze dit :

    "On n’arrète pas le progrés ".

  2. Capucine dit :

    alors question..y a t il une différence entre les pensées "qui" remplacent la parole ou pensées qui ne sont jamais dites??
    genre ah qu’il m’agace….
    Alors là mes aïeux va falloir maitriser ses pensées je veux TOUTES…ces pensées!!! si vous voyez ce que je veux dire…bon c peut être le début de la vraie maitrise en faite…et voilà
    cap

  3. idnaze dit :

    Il y a une difference entre une sensation complète et le langage

    • mu64 dit :

      Dans ce cas là j’ai envie de dire heureusement…

      Je trouve que c’est plutôt archaïque comme système en application militaire (puisqu’ hélas ils semble que cela soit le premier usage envisagé), parce-qu’au lieu de commander le drône en appuyant sur un bouton mais à distance, là il faut un type avec un casque compliqué sur la tête pour transmettre à un ordinateur qui va décoder pour faire la même chose…
      Par contre pour les personnes à mobilité réduite, ou en lock in syndrome, cela est un formidable espoir de communication et d’autonomie meilleure.

  4. Giroux dit :

    je pense donc je suis

    • Capucine dit :

      Oui mais à part ça on pense quoi, donc on est quoi?, arriver à penser ce que l’on doit penser et le transmettre telle quelle …sans arrières pensées…est ce que c une chose faisable??
      parce que la pensée ok mais il y a toujours du moins chez les femmes 36 personnes qui parlent en même temps dans la tête alors lesquelles laisser parler??………….
      en pensées??
      ou ils ne prendront que des hommes qui ne peuvent gérer qu’une seule chose à la fois …
      lol

      cap

  5. Emma dit :

    Ca me fait penser aux casques qui sont déjà en vente pour pour contrôler un ordinateur. C’est un peu le même principe, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 128 autres abonnés

%d bloggers like this: